Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Pour ce matin, nous poursuivons la série que nous avons commencée il y a de cela quelques semaines sur le mouvement charismatique. Et nous l'aborderons ce matin à partir d'un angle quelque peu différent du reste de la série, en ceci que nous traiterons d'une question en quelque sorte technique, au lieu d'un texte biblique spécifique même si nous couvrirons plusieurs passages bibliques. Je commencerai par dire que nous sommes reconnaissants pour le grand bien qui est fait tandis que nos frères et soeurs en Christ partagent l'Evangile et gagnent d'autres personnes et ainsi de suite, et nous ne dénigrons pas cela un seul instant. Nous essayons simplement, à la lumière de la Parole de Dieu, d'évaluer le mouvement de manière à acquérir une meilleure compréhension de ce qui est bien et ce qui l'est moins afin d'émettre un jugement approprié. Nous avons de ce fait intitulé le message et la série: “Qu'est-ce qui ne Va pas dans le Mouvement Charismatique?”

Je regardais le Canal 40 une nuit cette semaine et la célèbre personnalité chrétienne, Dave Wilkerson, que Dieu a bénie de plusieurs manières et qui a eu un merveilleux ministère dans les rues de New York, a fait une déclaration intéressante. Il était en train d'être interviewé et voici ce qu'il a dit: “Il y a des problèmes sérieux dans le mouvement charismatique.” Je me suis dit que c'était intéressant de l'entendre de quelqu'un qu'on peut considérer comme un leader dans ce mouvement. Il a continué à souligner sa grande préoccupation et à parler de certaines des choses qu'il avait vues dans le mouvement et qui n'étaient pas bien et j'étais entièrement d'accord avec tout cela. En fait, toutes les choses qu'il a mentionnées figuraient sur ma liste et nous les couvrirons au cours des prochaines semaines. Je n'ai cependant pas eu le sentiment qu'il était allé assez loin et c'était intéressant qu'il se soit arrêté après avoir mentionné quelques éléments et qu'il ait ensuite dit qu'il voulait leur parler d'une révélation qu'il venait juste de recevoir du Christ.

Et je me suis dit, “Eh bien, n'est-ce pas curieux qu'il ait été capable de voir certains des éléments supercificiels qui sont erronés mais ne soit pas encore en mesure de comprendre le coeur du problème qui consiste à ajouter des révélations à l'Ecriture.” C'est ce dont nous avons parlé au cours des deux dernières semaines. Il s'est arrêté et a dit qu'il avait reçu de Dieu la révélation que la ville de New York allait faire faillite, que le Midwest ferait face à une sécheresse meurtrière et que la Californie connaîtrait un terrible tremblement de terre tel qu'il y en a encore jamais eu, que les églises et les maisons seraient détruites et que le christianisme devrait exister d'une manière différente de celle que nous connaissons maintenant. Et il a dit que tout le monde devait se débarasser de ses dettes et se débarasser de leurs cartes de crédit et devenir flexibles et mobiles de manière à pouvoir porter le christianisme dans la rue et ainsi de suite au moment où les églises et les maisons seraient détruites. Et ce sont toutes les choses que Jésus lui avait dites. Et il a poursuivi en disant que le Seigneur lui avait dit d'autres choses et la personne qui l'interviewait a dit: “Eh bien, qu'en est-il des réserves de nourritures? Le Seigneur vous en a-t-Il parlé?” Et il a dit: “Non, le Seigneur l'a dit à certains de mes amis mais Il ne m'a pas encore donné de révélation à ce sujet.”

Et j'ai pensé que c'était très intéressant car voici un homme qui perçoit certaines choses erronées dans le mouvement mais ne voit pas la chose la plus aberrante qui est le fait que Dieu soit constamment en train d'accorder de présumées révélations; ce qui fait que nous ne savons plus où s'arrête l'Ecriture et où commence les idées d'un individu. Et il leur disait que ces choses qu'il avait reçues de Dieu étaient tout autant contraignantes que n'importe quoi d'autre dans la Bible.

Nous avons passé les deux dernières semaines à discuter de la question de la révélation et nous avons dit que la toute première chose qui constitue une erreur dans le mouvement charismatique concerne cette affaire de révélation. Il faudrait qu'ils parviennent à comprendre que la Bible est complète et qu'ils ne peuvent pas continuer d'ajouter des soi-disantes révélations à l'Ecriture sans que cela résulte au chaos.

Cela nous amène donc à la deuxième chose que nous voulons traiter aujourd'hui, et il s'agit de la question de l'interprétation. Le problème de l'interprétation et tandis que j'étudiais ceci cette semaine, je ne pense pas que j'avais vraiment compris les ramifications que cela pouvait avoir avant cette semaine. Et j'arrive à la conclusion cette semaine, à partir de mon étude, que la question de l'interprétation est presqu'aussi essentielle que le point numéro un. Et je le dis sur cette base: à quoi cela sert-il d'être d'accord que ceci est la révélation de Dieu et qu'il n'y en a pas d'autre pour ensuite se mettre à mal l'interpréter? Le résultat sera le même. Nous passerons à côté de la vérité de Dieu. Cela n'a aucun sens d'ajouter des choses à l'Ecriture et cela n'a pas plus de sens que de dire: “Tout est là” et puis continuer à mal l'interpréter et lui faire dire quelque chose qu'il n'a jamais eu l'intention de dire.

Et comme je vous l'ai fait remarquer la semaine dernière les sectes, toutes les sectes qui se sont dévéloppées à partir d'une base chrétienne ont fini par ajouter des choses à l'Ecriture. Il s'agit de la Bible et des écritts de tel, mais ils étaient également coupables de mal interpréter les Ecritures. J'ai sorti un fichier de mon tiroir de dossiers cette semaine et j'ai parcouru tous les documents que j'ai recueillis sur les sectes au cours des années. Et j'étais surpris de constater que tous, sans exception, listent leurs doctrines, avec lesquelles nous sommes en désaccord, avec entre parenthèses et en-dessous les références bibliques qu'ils disent soutenir leurs fausses doctrines. Les gens se sont servi de la Bible pour soutenir tout et n'importe quoi. La Bible peut être tordue dans tous les sens pour dire tout ce que n'importe qui veut dire. Vous connaissez le vieux truc sur “Judas se retira et alla se pendre. Allez et faites de même et ce que vous avez à faire, faites-le rapidement.” Tout cela se trouve bel et bien dans la Bible, seulement, cela ne devrait pas figurer côte à côte dans cet ordre.

Vous pouvez prouver tout et n'importe quoi à condition de mal interpréter la Bible. Certains se sont tenus sur la Bible pour défendre la polygamie. Des personnes ont dit: “Eh bien, puisque les plaies de l'Ancien Testament constituaient des jugements divins, nous devons éviter toute forme d'assainissement afin de permettre à Dieu de faire venir des fléaux étant donné que c'est de cette manière que conformément à l'histoire, Il fait venir le jugement.” C'est ça. Vous pouvez soutenir à peu près n'importe quelle idiotie si vous mettez le mauvais verset au mauvais endroit dans le mauvais contexte et que vous reliez le tout à d'autres choses qui n'ont pas, elles non plus, plus de sens que cela lorsqu'elles se retrouvent dans une combinaison qui ne s'harmonise pas à la totalité de l'Ecriture.

Nous devons donc permettre que le sujet de l'interprétation soit confronté. Les sectes, l'Eglise Catholique Romaine, les libéraux ont tous été coupables de mal interpréter la Bible. Je ne suis pas en train de me présenter moi ou de présenter Grace Church ou un quelconque autre être humain comme infaillible, mais je dis que nous devons tous au moins prendre l'engagement de faire de notre mieux avec l'énergie du Saint-Esprit et en utilisant nos pensées et nos coeurs et notre désir intense et un engagement ferme afin de donner le meilleur de nous-mêmes pour interpréter la Bible comme Dieu voudrait que cela soit fait.

Il existe des principes fondamentaux pour interpréter la Bible et ils sont rassemblés sous le nom de hermeneutiques. Quelqu'un pourrait dire, “Hermann qui?” Eh bien, hermeneutiques. Il s'agit en réalité d'un mot simple. Il vient d'un terme grec, hermeneuō et hermeneuō signifie donner du sens, donner du sens. Combien de fois avez-vous lu dans le Nouveau Testament, l'affirmation: “ce qui signifie”? Matthieu 1:23, “on lui donnera le nom d'Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous.” Il s'agit du mot hermeneuō, et ce qu'il signifie c'est tout simplement ceci, la signification d'Emmanuel, qui veut dire Dieu avec nous.

Ainsi donc, l'hermeneutique est la science qui consiste à dire ce que la Bible signifie par ce qu'elle dit, et en réalité, c'est tout simplement cela, ma responsabilité. Le travail d'un enseignant consiste à vous dire ce que la Bible entend par ce qu'elle dit. C'est clairement ce que nous sommes appelés à faire et en fait, c'est tout simplement interpréter la Bible. Nous disposons d'une Cour Suprême dans notre pays qui est chargée de l'interprétation de la Constitution et ce n'est pas facile. Tous les documents de quelque importance que ce soit doivent être interprétés et il en est de même de la Bible. Elle exige une interprétation soigneuse pour éviter de tordre d'une quelconque manière ce que Dieu a voulu dire. Et cela me dérange toujours lorsque j'entends un charismatique, et il y a malheureusement des gens qui sont coupables de mal interpréter la Bible dans tous les domaines du Christianisme, pas seulement les charismatiques. Je pense cependant qu'ils sont passés au premier plan dans ce domaine, et j'expliquerai pourquoi dans une minute.

Mais j'ai entendu plusieurs charismatiques et d'autres personnes dire: “Eh bien, je pense que ce verset signifie ceci et cela.” Eh bien, ce que vous pensez importe peu en réalité. Ou bien, ils diront: “Eh bien, pour moi, cela veut dire...” et ma réponse à cela est: “Eh bien, si vous n'étiez pas en vie, qu'est-ce que cela signifierait?” Parce qu'il faut bien que cela signifie quelque chose en et de par lui-même et en dehors de vous. Voyez-vous, la vision néo-orthodoxe et libérale de l'Ecriture est: “Eh bien, pour moi, cela veut dire”. Et ce qui s'est passé dans le mouvement charismatique où tout le monde dit ce qu'un verset signifie pour eux et, “Je pense que celui-ci signifie ceci et Jésus m'a dit que cela signifie cela”, c'est que nous avons ramené le Christianisme à une chose néo-orthodoxe qui indique si l'Ecriture vous parle c'est que c'est la Parole de Dieu et par conséquent, tout ce qu'elle dit est bien.

Peu importe ce qu'elle vous dit. Ce qu'elle signifie pour vous n'a pas d'importance. Ce qui importe c'est ce qu'elle signifie et que dit-elle en dehors de vous? Il s'agit d'une vérité objective, et non d'une vérité définie par l'expérience. Que dirait la Bible si vous n'existiez pas? Vous savez, que dit la Bible si vous n'avez pas un problème pour lequel vous êtes en quête d'une solution? Qu'es-ce que la Bible dit dans ces versets, en mettant de côté tout ce que j'essaie de leur faire dire.

Laissez-moi à présent vous amener à 2 Timothée chapitre 2 et parlons un tout petit peu des bases de l'hermeneutique. Cela va vous aider dans votre étude de la Bible, c'est pour cela que j'aimerais que vous vous en appropriez. Ce sont les cours les plus importants dont n'importe quel enseignant ou étudiant de la Bible a besoin, une compréhension de l'hermeneutique ou de la science ou le principe ou encore l'art, si vous préférez, parce qu'il s'agit effectivement d'un art autant qu'une science, de saisir le sens de la Bible.

Deux Timothée 2:14. Paul s'adresse à Timothée, qui est un enseignant de l'Ecriture. Et il l'appelle ouvrier, en poursuivant tout simplement le même thème qu'il a commencé à aborder au deuxième chapitre de 2 Timothée où il passe ces huit premiers versets ou presque à décrire l'enseignant de la Parole de plusieurs manières différentes. Mais il continue sur ce concept de l'enseignant qu'il assimile à un ouvrier et il dit quatre choses fondamentales sur le genre de travail qu'un enseignant est appelé à faire. Numéro un, au verset 14, l'enseignant doit éviter des débats inutiles avec des hérétiques. “Rappelle ces choses, en conjurant devant Dieu qu'on évite les disputes de mots, qui ne servent qu'à la ruine de ceux qui écoutent”. Autrement dit, vous n'avez pas à vous impliquer dans un débat avec des hérétiques devant l'église, devant la communauté des croyants. Cela ne sert qu'à rendre la question plus confuse. Eviter les discussions inutiles avec les hérétiques.

Je me souviens quand j'étais sur le point de terminer un doctorat et suis allé à un certain séminaire, et ils ont dit: “Dans quel domaine voulez-vous vous spécialiser?” Et j'ai dit, “Eh bien, je voudais me spécialiser dans la Bible, le Nouveau Testament.” et ils ont dit, “Très bien, examinons votre relevé de notes”. Et ils l'ont examiné et ont dit: “Eh bien, vous ne pourrez pas avoir votre diplôme immédiatement parce que vous avez trop de Bible.” Et j'ai dit, “Comment est-il possible d'avoir trop de Bible quand on veut se spécialiser dans la Bible et le Nouveau Testament?” Ils ont dit, “Eh bien, il vous faudrait davantage de philosophie. Votre spectre est beaucoup trop réduit” et ils m'ont donné une liste de 200 livres à lire, dont moins de la moitié en anglais. Et je leur ai retourné la liste en disant: “Je connais déjà la vérité. Cela n'a aucun sens de perdre encore des années à chercher ce qui ne va pas. Je ne voudrais pas me lancer dans des discussions vaines parce que cela ne m'édifie pas” et je pense que c'est comme les petits renards qui ravagent les vignes

J'ai l'habitude de conseiller aux jeunes gens qui partent au séminaire de s'assurer de choisir soigneusement leur séminaire. Un séminaire est supposé être une consolidation de ce que vous croyez, il ne devrait pas être une bataille dans laquelle vous vous efforcez de sortir avec quelques restes de votre foi. Nous devons donc éviter des discussions vaines. Dans 1 Timothée 6, il a dit la même chose en essence. Parlant au verset 4, il a dit: “il est enflé d'orgueil, il ne sait rien, et il a la maladie des questions oiseuses et des disputes de mots, d'où naissent l'envie, les querelles, les calomnies, les mauvais soupçons, les vaines discussions d'hommes corrompus d'entendement, privés de la vérité”. Cela n'a aucun sens de tout simplement se créer des ennuis avec des hérétiques. Ce genre de confrontations ne sert strictement à rien parce qu'elles ne réussissent qu'à affaiblir.

Et ce qu'il est en train de dire ici, et j'aimerais que vous saisissiez cela, ce qu'il dit ici c'est qu'il existe une interprétation correcte et cette bonne interprétation rend futiles les disputes, les querelles et les débats sur ce que les autres interprétations du passage pourraient être. Autrement dit, la Bible n'est pas quelque chose qu'un groupe de discussion pourrait déterminer. Elle doit être déterminée par une étude diligente et soigneuse des éléments fondamentaux qui révèlent la signification de base et ce n'est pas quelque chose qui se discute. Il ne s'agit pas de dix personnes qui disent, “Eh bien, je pense que cela signifie ceci”. “Eh bien, je pense que cela signifie ceci.” “Eh bien, je pense que cela signifie ceci.” Elle signifie assurément quelque chose et Dieu nous a donné les moyens de trouver ce qu'elle signifie. Il n'y a pas de raison de se retrouver à se quereller sur la signification de la Bible, à débattre à ce sujet, et l'implication d'une telle affirmation c'est que ce n'est pas un sujet de débat parce qu'elle est claire. Il y a un sens à ce que Dieu dit.

Second principe qu'il donne à l'ouvrier qui travaille dans la Parole, et ceci est très important, montre-toi diligent pour trouver cette interprétation. Sois diligent pour la trouver. Contrairement à un certain type de dialogue inutile, le serviteur de Dieu, l'enseignant, doit démontrer de la diligence par rapport à la qualité de son travail, pour être dokimos, approuvé de Dieu. Et s'il ne le fait pas, alors il aura toutes les raisons d'avoir honte de tout ce qui est en deça d'une interprétation exacte de l'Ecriture. Nous devons être précis et tous ce qui est en deça constitue une honte pour nous et n'est pas approuvé par Dieu. Il existe une signification. Nous devons nous appliquer à trouver cette unique signification avec les plus grands engagement et diligence. Et, braves gens, il ne s'agit pas de dire, “Eh bien, je lisais ceci l'autre jour dans la cuisine et, vous savez, le Seigneur m'a montré ce que cela signifie...” et les voilà partis, et vous savez pertinement que cela ne veut rien dire de tel. Ça continue. J'entends si souvent ce genre de choses. Les gens disent, “Eh bien, pour moi, ce verset signifie, eh bien, vous savez, je...”

Et même ceux d'entre nous qui sommes ici à Grace et dans plusieurs églises évangéliques, pas seulement le mouvement charismatique, nous sommes suceptibles d'être victimes de cela en ce qui concerne l'étude de la Bible, ce qui crée un pool d'ignorance où tout le monde déclare, “Eh bien, je pense ci.” “Eh bien, je pense que cela signifie ceci.” Sans que qui que ce soit sache vraiment ce que cela veut dire. Ce n'est pas ainsi qu'il faut étudier la Bible. La discussion pourrait survenir au moment de la mise en pratique, mais pas pour l'interprétation. A ce niveau, il vous faut une personne qui a appliqué de la diligence et ce serait merveilleux si tout le monde pouvait se montrer diligent. La mise en commun de toutes ces resources issues de la diligence pourrait faire jaillir des richesses et c'est donc à ce niveau que nous devons être diligents. C'est du travail acharné. C'est une lutte. Il faut transpirer pour parvenir à la signification de la Parole de Dieu; cela n'a rien à avoir avec ce pour-moi-cela-signifie que nous entendons si souvent aujourd'hui et qui constitue une chose hasardeuse, improvisée et légère/superficielle qui sort trop librement.

Et il existe un troisième principe. Le premier c'est qu'il y a une seule signification. Le deuxième c'est qu'il faut être diligent pour la trouver et troisièmement, soyez précis. Il dit, “dispense droitement la parole de la vérité”. Littéralement, en grec, il dit: “en la coupant tout droit” et c'est intéressant. Paul fait sans doute allusion à son entreprise de fabrication de tentes. Et pour fabriquer une tente, il avait évidemment, soit dans son esprit ou sous une quelconque autre forme qu'il prenait avec lui, il avait des modèles sur la base desquels il construisait ou fabriquait une tente. Il devait couper tous les morceaux et les assembler. Puisque nous savons que les tentes de cette époque étaient faites à partir des peaux d'animaux, alors cela devait être des espèces de tentes en patchwork et chaque petit bout ou petite pièce devait être correctement coupée et assemblée pour que le produit final soit ce qu'il était destiné à être. Et il était tout simplement en train de dire, “Si tu ne coupes pas correctement les pièces, alors l'ensemble ne tiendra pas”, vous voyez? Et si vous ne traitez pas chaque Ecriture avec précision, alors elle ne tiendra pas dans l'ensemble et vous serez en difficultés. Coupez-la droit. Soyez précis et soignés et explicites et exacts afin que tout tienne dans ce que Dieu a prévu pour Sa Parole.

Vous devez vous montrer équitables, diligents et intègres quand vous interprétez la Bible et c'est ce que j'invite les enseignants et prédicateurs charismatiques à commencer à faire parce qu'ils ne le font pas dans tellement de cas. Ils n'abordent pas la Parole de Dieu avec diligence, exactitude et précision mais il y a une médiocrité, une négligence et cela bien sûr est comme une bête noire pour moi. Et je réagis si violemment parce que je me dis: “Dieu nous a donné ce Livre et Il a quelque chose à dire et c'est tellement grotesque de le ruiner par manque de diligence.” Croyez-moi, rien qu'en préparant des messages dans la Parole de Dieu, je pourrais passer ma vie entière à ne rien faire d'autre qu'étudier. C'est le genre de chose que ce Livre exige.

Soyez précis et le contraire de ceci est la tragédie qui est indiquée dans 2 Corinthiens chapitre 2 verset 17, où Paul dit, “Car nous ne falsifions point la parole de Dieu, comme font plusieurs; mais c'est avec sincérité, mais c'est de la part de Dieu, que nous parlons en Christ devant Dieu.” Paul dit: “Ecoutez, je vais vous dire une chose. Quand je me lève pour parler, je coupe cela droit parce que je sais que Dieu observe. Dieu écoute. Christ est là, et je me prépare pour Le glorifier, pour être dokimonde lui, approuvé.”

Sincèrement, je vous l'ai déjà. Je ne prépare pas mes messages pour que vous les aimiez, bien que cela me fasse plaisir quand vous les appréciez et y répondez. Je ne les prépare pour rien d'autre si ce n'est de savoir que cela fera plaisir à Dieu et qu'Il approuvera parce qu'il s'agit de Sa Parole sacrée. Et Paul dit: “De ce fait, je la coupe droit”. Mais il dit, “comme tant d'autres qui accommodent la Parole de Dieu pour en tirer profit” et il emploie le terme grec kapēlos, et kapēlos signifie tout simplement profiteur, un fraudeur, un corrupteur, un tricheur, un charlatan, quelqu'un qui agit avec tromperie, une personne qui fait du commerce avec la Parole de Dieu.

En d'autres termes, il y a des gens qui tordent la Parole de Dieu, qui altèrent la Parole de Dieu pour faire passer leurs idées. Les sectes sont des gens qui font boniment de la Parole de Dieu/(qui profitent de la Parole de Dieu). Ils corrompent la Parole de Dieu. Il y a des gens qui, parce qu'ils visent un intérêt, parce qu'ils ont un objectif en pensée et ils veulent que les gens adhèrent à leur idée, ils tordent l'Ecriture. Je l'ai vu plusieurs fois et peut-être qu'il en est de même pour vous, dans les projets de construction où une église décide de construire et pour convaincre les gens que Dieu est dans le projet, ils prennent des versets de l'Ancien Testament sur la construction du temple. Ou alors, s'ils veulent s'assurer que tout le monde donne 10 pour cent, ils vont utiliser Malachie 3 pour veiller à ce que vous donniez 10 pour cent et Malachie 3 ne parle pas du tout de donner à l'église. L'église n'existait même pas dans Malachie 3. Il parle de payer vos impôts au trésor en Israël.

Mais, voyez-vous, c'est tellement facile quelques fois de prendre la Parole de Dieu et de la tourner un tout petit peu pour lui faire dire ce qu'on veut lui faire dire. Et ensuite, on se retrouve à vendre du verre bon marché au prix d'un diamant. On se sert de la Bible pour arnaquer les gens. C'est tellement tentant de le faire. Croyez-moi, braves gens, parce qu'il y a tant d'occasions où on veut dire une chose et on sait pertinemment que le verset ne le dit pas mais qu'en tortillant un tout petit peu et en déformant légérement, on peut l'amener à dire ce qu'on veut, et ça devient plus impressionnant.

Paul dit qu'il s'agit du colportage; c'est de la falsification. C'est tellement facile de le faire. Duper les gens pour les amener à adhérer à une mauvaise interprétation. Regardez dans 2 Pierre 3:16. A présent, vous trouvez ici une parole similaire parce que Pierre parle des lettres de Paul, les épîtres de Paul. Nous avons examiné cela dans un autre contexte la semaine dernière. Il dit, en parlant de Paul: “C'est ce qu'il fait dans toutes les lettres, où il parle de ces choses, dans lesquelles il y a des points difficiles à comprendre” et il dit ensuite ceci, “dont les personnes ignorantes et mal affermies”. Remarquez ces deux choses qui définissent les gens. Ils sont ignorants et instables, ils récèlent ou tordent ou tournent ou vissent, littéralement, streblousin. Ils la tordentet ils la tournent et ils font cela pour tirer un profit, pour tromper les gens et les amener à croire que c'est ce que Dieu dit. Toutes les sectes que vous ayez jamais rencontrées se baladent en citant l'Ecriture, n'est-ce pas? Ils le font tous. Chaque charlatan qui veut introduire une fausse doctrine dans le christianisme recherche des versets bibliques qu'il tord et déforme pour pouvoir dire ce qu'il veut.

Ecoutez, comme je l'ai dit avant, on peut se servir de la Bible pour arnaquer les gens en la tordant. Et cette façon d'agir est condamnée, il est dit, “pour leur propre ruine”. Méfiez-vous de ces gens, il dit au verset 17. “Vous donc, bien-aimés, qui êtes avertis, mettez-vous sur vos gardes, de peur qu'entraînés par l'égarement des impies, vous ne veniez à déchoir de votre fermeté.” Prenez garde! Les Mormons, les Témoins de Jéhovah, la Science Chrétienne, l'Eglise Catholique Romaine, l'Armstrongisme, les Rosicruciens, et j'ai remarqué qu'ils passent maintenant à la télévision. Les Unitariens et toutes les autres sectes qui existent utilisent la Bible, complètement mal interprétée.

Les Mormons par exemple, enseignent que le Jardin d'Eden était à Missouri. Et vous riez quand vous entendez cela parce que ce n'est pas très choquant. Vous dites, “Pourquoi enseignent-ils cela?” Je ne sais pas vraiment pourquoi ils enseignent cela en dehors du fait qu'ils voudraient peut-être ramener la genèse de toute chose à Joseph Smith et Moroni etc. Mais quelle que soit la raison et je ne sais pas vraiment ce que c'est, il est plutôt clair que Genèse 2:14 dit que le jardin d'Eden se situait près du Tigre et de l'Euphrate en Assyrie. Et ils disent, “Eh bien, c'est juste une allégorie. C'est en fait dans l'Etat de Missouri. C'est juste votre interprétation”, disent-ils.

Vous savez quelque chose? J'ai tendance à réagir assez négativement lorsque les gens disent: “Oh, il s'agit juste de votre interprétation.” Si jamais il m'arrivait de commencer à vous donner mon interprétation, s'il vous plaît, faites-le-moi savoir, voulez-vous? Parce que cela signifierait que je suis cuit. Oh, bien sûr, il peut m'arriver de me tromper de temps en temps. C'est vrai. Je ne suis aucunement infaillible. Mais, que Dieu ait pitié de moi, je ne suis pas intéressant si je vous donne mon interprétation de quoique ce soit. Et ce qui me dérange tant c'est tout ce qui est arrivé à la reconnaissance des personnes dans le christianisme qui sont enseignants et que Dieu a accordées comme dons au corps.

Il y a maintenant cette manie où tout le monde veut nous dire ce que signifie chaque verset un peu n'importe comment et puis arrive une personne qui a passé sa vie entière à étudier et qui leur dit ce que cela veut dire et ils répondent: “C'est votre point de vue”. Il y a une perte totale de la crédibilité d'un enseignant dans la pléthore de tous ces gens qui font comme bon leur semble avec la Bible. Et je crois que la néo-orthodoxie, la mentalité néo-orthodoxe qui consiste à penser que tout ce que la Bible vous dit à vous constitue ce qu'elle signifie a contribué à l'éclosion du mouvement charismatique tel que nous le connaissons aujourd'hui. Et c'est allé au-delà en faisant son entrée dans les églises, et notamment dans les cercles évangéliques.

Les Mormons par exemple prétendent, dans Apocalypse 14:6, que l'Evangile éternel, que l'ange qui vole à travers le ciel porte et proclame, que l'Evangile éternel est le Livre des Mormons. Et nous leur dirons: “Il ne s'agit pas du Livre des Mormons. Nous pouvons vous montrer ce qu'est l'Evangile éternel. Certains principes d'interprétation nous montrent que l'Evangile éternel c'est lorsque Dieu juge le péché et récompense la justice.” Et ils répondent: “ça, c'est votre interprétation.” Les Mormons enseignent que les deux bâtons dans Ezéchiel 37 qui se réfèrent à Judah et Israël sont en réalité la Bible et le Livre des Mormons. Nous leur démontrons par les principes d'interprétation qu'il ne peut pas s'agir de ces deux choses. C'est forcément Israël et Judah et ils disent: “C'est votre interprétation”.

Les gens enseigneront ce qu'ils veulent enseigner même si cela s'oppose à un autre passage. En d'autres termes, il y a le psaume 49:8 qui dit: “Aucun homme, cependant, ne peut racheter un autre. Aucun ne saurait payer à Dieu sa propre rançon. Car le rachat de leur vie est bien trop coûteux. Il leur faut, à tout jamais, en abandonner l'idée” (Semeur). “Aucun homme, cependant, ne peut racheter un autre”, est-il dit dans le psaume 49 mais ils prenent 1 Corinthiens 15:29 et disent qu'ils peuvent se faire baptiser et par là racheter leur frère. Et puis quand nous disons, “Eh bien, ça ne le fait pas”, ils rétorquent: “ça, c'est votre interprétation”.

Il ne s'agit pas seulement de notre interprétation. Il existe des principes par lesquels la Bible doit être interprétée et la raison pour laquelle ils se retrouvent dans tant de difficultés c'est parce qu'ils n'ont pas les bons principes. Tant de prédicateurs et d'enseignants et tant de chrétiens se montrent négligents et moins que diligents dans leur manière de traiter la Parole de Dieu. Ils ne coupent pas du tout droit et vous savez ce qui arrive? Cette glorieuse et merveilleuse révélation de Dieu est mal interprétée, mal appliquée, mal représentée et forcément mal comprise. Et c'est une chose tragique, et nous devons faire attention à ce sujet, braves gens.

Et aujourd'hui, il y a tellement de livres qui sont écrits et plusieurs interprètent mal la Bible, tout simplement. Méfiez-vous. Ce que je déteste le plus c'est: “Jésus m'a montré ce que signifie ce verset” et ils poursuivent en donnant la mauvaise signification. Je l'ai si souvent entendu de la part des charismatiques qui donnent un témoignage. “Jésus m'a fait comprendre le sens de ce verset”. Il ne s'agit pas de notre opinion. Si nous interprétons la Bible comme il faut, il ne s'agit pas de notre opinion. C'est le résultat d'un certain nombre de principes d'étude, les principes que la Parole de Dieu enseigne et qui sont appropriés lorsqu'on aborde la Parole de Dieu. Nous couvrirons plus en détails certains de ces principes la prochaine fois.

Nous sommes donc encore dans 2 Timothée, que vous le croyiez ou non. Paul dit qu'il y a des principes pour l'interprétation de la Bible. Observez à présent. Numéro un, il existe une interprétation unique. Vous n'avez pas besoin de vous disputer avec des hérétiques. Deuxièmement, soyez diligents pour la trouver. Numéro trois, dispensez-la droitement afin qu'elle s'harmonise avec tout le reste. Et quatrièmement, ne vous laissez pas influencer par la fausse doctrine. Une fois que vous avez déterminé la bonne interprétation, ne vous en débarrassez pas. Verset 16: “Evite les discours vains et profanes; car ceux qui les tiennent avanceront toujours plus dans l'impiété, et leur parole rongera comme la gangrène. De ce nombre sont Hyménée et Philète, qui se sont détournés de la vérité, disant que la résurrection est déjà arrivée, et qui renversent la foi de quelques uns.”

Vous dites, “Qu'est-ce qui est arrivé à ces gens?” Ils avaient la vérité, oui, et ils ont ouvert leurs esprits à la fausseté et petit à petit, ils ont commencé à perdre la bonne interprétation. Une fois que la Bible a été correctement interprétée et nous avons pris cet engagement vis-à-vis de la vérité, il n'y a pas de raison de s'exposer à la fausse doctrine parce qu'elle se met à ronger comme une gangrène.

Maintenant, si vous prenez conscience qu'il n'existe qu'une interprétation et que vous vous montrez diligents pour la trouver et si vous coupez droit pour que cela soit en harmonie avec la totalité de l'Ecriture, et si vous vous tenez vraiment à l'écart de la fausse doctrine, le résultat sera au verset 20. “Dans une grande maison, il n'y a pas seulement des vases d'or et d'argent, mais il y en a aussi de bois et de terre; les uns sont des vases d'honneur, et les autres sont d'un usage vil. Si donc quelqu'un se conserve pur, en s'abstenant de ces choses, il sera un vase d'honneur, sanctifié, utile à son maître, propre à toute bonne oeuvre.”

Ecoutez, le serviteur utile, le ministre qui est utile pour les desseins de Dieu, le ministre qui porte du fruit dans le champ de Dieu c'est ce ministre qui dispense droitement, qui traite avec la Parole de Dieu dans la vérité, qui ne s'associe pas aux faux enseignants de manière à être ébranlé, qui ne fait aucune place à une interprétation ou une exégèse bâclée. Il est par conséquent utile. Vous devez traiter avec la Parole de Dieu convenablement.

Laissez-moi vous amener dans l'Ancien Testament, en arrière à Néhémie chapitre 8. J'aimerais vous montrer qu'il ne s'agit pas d'un nouveau principe. Néhémie 8, Néhémie 8 et verset 1, et voici un grand réveil dans l'histoire d'Israël tandis que Néhémie s'apprête à construire le mur. Et il est dit dans Néhémie 8:1: “Alors tout le peuple s'assembla comme un seul homme sur la place qui est devant la porte des eaux. Ils dirent à Esdras, le scribe” - écoutez à présent, “d'apporter le livre de la loi de Moïse, prescrite par l'Eternel à Israël.”

Maintenant, numéro un, la première chose dans un réveil consiste à apporter le Livre. Ne l'oubliez jamais. C'est là que ça commence. Prenez la Parole de Dieu, mais remarquez ce qui suit. Allez au verset 7. “Josué, Bani, Schérébia, Jamin, Akkub, Schabbethaï, Hodija, Maaséja, Kelitha, Azaria, Jozabad, Hanan, Pelaja, et les Lévites” - observez - “expliquaient la loi au peuple”. Maintenant, remarquez qu'il ne s'agissait pas de “Eh bien, voici le Livre. Que chacun lise et voit ce que cela signifie pour lui.” Non, quelqu'un s'est mis debout et a expliqué ce qui était dit et leurs noms sont d'ailleurs indiqués. Des scribes ou enseignants ou sacrificateurs reconnus. Verset 8, “Ils lisaient distinctement dans le livre de la loi de Dieu” - et observez - “et ils en donnaient le sens pour faire comprendre ce qu'ils avaient lu.” Vous voyez?

Même à cette époque, des enseignants étaient nécessaires. Il devait y exister des personnes susceptibles d'expliquer le sens de la Parole de Dieu. Elle signifie quelque chose. Elle ne se contente pas de signifier quelque chose pour toi. Elle signifie quelque chose d'objectif que Dieu a dit. Cela doit être fait correctement.

Premier Timothée chapitre 4, une fois de plus, j'aimerais vous montrer quelque chose. Paul écrit à nouveau à Timothée, lui indiquant comment enseigner, comment être un enseignant efficace et il y a une chose fondamentale qu'il va devoir s'engager à faire. Premier Timothée 4:13, “Jusqu'à ce que je vienne” - à partir de maintenant, Timothée, jusqu'à ce que tu me revoies, voici un principe. Prêts? “Applique-toi à la lecture, à l'exhortation, à l'enseignement.” Maintenant, en résumant ces trois termes, il dit ceci: “Lis le texte, explique le texte et applique le texte.”

La doctrine, voyez-vous, est l'explication du sens. L'exhortation est l'application. Cependant, beaucoup de gens qui lisent ceci et l'appliquent ne se dérangent pas à l'expliquer. Ils apportent des explications fantaisistes, improvisées et spontanées. En fait, je connais des prédicateurs qui se contentent de prendre une section de la Bible, de se lever, de parcourir librement les versets et de donner une espèce d'explication improvisée. Pensez-vous que cela soit une manière convenable de traiter la Parole de Dieu? Vous savez ce qui se passe? Ceux qui s'en sortent dans ce domaine ont une bonne imagination et généralement un bon sens de l'humour. Ils sont amusants et disposent d'une imagination extraordinaire ils sont capables de captiver une audience comme le ferait un comédien ou un orateur intéressant mais ils n'interprètent cependant pas la Parole de Dieu. Ils ne la dispensent pas droitement. Ils ne s'adonnent assurément pas à la lire, à l'expliquer et à l'appliquer. C'est en général leur personnalité enthousiaste qu'ils vendent.

A présent, je vais me dépêcher d'ajouter, bien-aimés, qu'il y a des portions de la Bible que nous avons du mal à expliquer tout simplement parce que nous n'avons pas toute l'information nécessaire et les gens de bien seront en désaccord. Et de temps en temps, nous nous retrouverons à échanger nos points de vue sur un certain nombre de choses tout en acquérant plus de savoir et de compréhension, tandis que nous gagnons en maturité et c'est une bonne chose. Les gens me disent, “Vous savez ce que vous avez dit sur votre cassette il y a de cela six ans? Eh bien, vous avez dit autre chose dernièrement”. Et je dis, “Merveilleux. Je grandis. Je grandis. J'apprends.” Evidemment, mais vous devez aborder la Parole de Dieu avec l'engagement de trouver ce que Dieu a voulu dire en disant ce qu'Il dit.

A présent, que se passe-t-il dans le mouvement charismatique lorsque les gens disent: “Eh bien, pour moi, cela veut dire”. “Eh bien, qu'est-ce que le Seigneur me dit dans ce verset?” Cela n'est rien d'autre que de la néo-orthodoxie. C'est la même vision de l'Ecriture, en essence, que la personne libérale entretient. Et tout ce qui vous touche, tout ce qui vous frappe devient la Parole de Dieu pour vous et c'est une vision effrayante de l'Ecriture.

Maintenant, il y a un aspect négatif. Nous vous avons donné quatre principes fondamentaux positifs que Paul a transmis à Timothée au sujet de l'interprétation de la Parole de Dieu à savoir qu'il existe une interprétation unique, qu'il faut se montrer diligent, précis, il faut dispenser droitement la vérité et ne pas laisser la fausse doctrine changer votre point de vue une fois que vous l'aurez trouvée. J'aimerais vous montrer ces choses. Veuillez suivre. Observez ceci.

Les choses à éviter lorsqu'on interprète la Bible. Numéro un, pour commencer, nous devons éviter de chercher un résultat donné au détriment d'une interprétation adéquate. C'est toujours une tentation de sortir l'Ecriture de son contexte quand on vise une réponse précise. Quelques fois, il peut y avoir un problème à l'église, une question donnée, et je me mets à étudier un texte et je dis: “Comment puis-je maintenant relier cette question à ce texte?” Vous savez, votre pensée veut juste faire ça. Mince, je pourrais me contenter de le leur donner et cela resterait ici, entre nous. Car, lorsqu'il y a un problème à l'église, on n'a pas envie de se lever pour dire: “J'aimerais m'adresser à vous tous...qui faites ça”, vous voyez, parce que c'est un peu trop direct. Il faut davantage user de tact et dire, “Eh bien le Seigneur nous a conduit à ce texte”, ce qui fait qu'on est assez souvent tenté de l'entraîner en quelque sorte là où il ne devrait pas aller.

Vous devez cependant résister à cela parce que vous n'avez jamais intérêt à vous servir de l'Ecriture pour vos propres desseins. Vous gagnez à traiter avec elle de manière objective. La subjectivité ne s'applique pas à l'Ecriture. Vous gagnez à traiter l'Ecriture fondamentalement de manière objective, pour tout simplement dire ce que Dieu veut dire.

Je vous donne une illustration. J'ai lu cette semaine qu'un enseignant voulait convaincre les gens que la question primordiale de la vie consistait à se préoccuper des êtres humains, d'accord? C'est une bonne chose. Je veux dire que nous devons nous préoccuper des êtres humains. Ainsi, pour soutenir son point, il a employé l'histoire de la Tour de Babel et j'ai pensé: “C'est curieux. Je vais poursuivre ma lecture.” Voici ce qu'il a dit: “En construisant la Tour de Babel, leurs efforts ont été frustrés. Le projet a échoué parce qu'ils ont mis les biens matériels en premier et les êtres humains en dernier. Et tandis que la Tour s'élevait, il fallait beaucoup de temps plusieurs heures pour porter un chargement de briques aux maçons qui travaillaient au sommet. Quand un homme tombait de la tour en descendant, personne ne s'en souciait. Après tout, ce n'était qu'un ouvrier de perdu. Et pourtant, s'il tombait en montant, ils se lamentaient parce qu'il se perdait également des briques. C'est pour cette raison que Dieu a confondu leurs langages. Ils n'ont pas donné la priorité aux êtres humains.”

Et j'ai dit, “De grâce, de grâce, assez. J'en ai assez entendu.” Où est-il allé chercher tout ça? De l'imagination pure. Le message de la Tour de Babel ne consiste pas à dire que les êtres humains sont plus importants que des briques. Le message de la Tour de Babel est que Dieu a plus d'importance que les idoles. Je suis d'accord que les gens comptent beaucoup plus que les briques mais ce n'est pas ce que ce passage essaie d'enseigner. Vous voyez ce qui se passe? On peut absolument fabriquer et faire n'importe quoi. On peut en tirer une bonne théologie tout comme on peut en sortir une mauvaise. La bonne théologie c'est que les gens ont plus d'importance que les briques. La mauvaise c'est que la leçon principale a été ignorée, à savoir que Dieu est plus important que n'importe quelle idole.

Je suis sans cesse impressionné par la manière dont les gens interprètent mal la Bible pour parvenir à leurs fins. Vous savez, c'est très facile de concevoir un très bon sermon qu'on désire prêcher pour ensuite rechercher des versets qui peuvent le soutenir et les sortir de leur contexte pour leur faire dire tout ce qu'on voudrait qu'ils disent.

Vous savez, c'est comme ce type qui a prêché sur le fait que les femmes ne devraient pas avoir de cheveux sur la tête. Son texte était: “Faites descendre la Huppe”. Il a tiré cela de Matthieu 24, où il est dit: “que celui qui sera sur le toit ne descende pas.” Eh bien, il s'agit d'une illustration grossière mais c'est exactement ce que j'essaie de dire. Vous savez, ce qui se passe c'est que, si vous pensez que le ministère consiste simplement à réussir à atteindre un objectif et à obtenir une réponse positive des gens, alors vous vous contenterez de faire tout ce qui fonctionne.

Je lisais un article cette semaine que le Christianity Today du 4 février 1977 a appelé “Les Dangers de la Prédication Persuasive” par A, Duane Lifton qui enseigne au Séminaire de Dallas. Et l'article était très intéressant parce qu'il relevait le fait qu'il y a fondamentalement cinq éléments dans le changement d'attitude: l'attention, la compréhension, l'abandon, la rétention et l'action. En d'autres termes, si vous voulez amener les gens à changer leur comportement, vous devez d'abord retenir leur attention. Ensuite, vous captivez leur compréhension de manière à ce qu'ils comprennent ce que vous leur dites. Vous les amenez ensuite à se soumettre à cela et puis vous les retenez pour ensuite changer leur action. Et voilà la séquence, les cinq étapes. “Et d'après l'histoire” - dit Lifton dans l'article – “il a toujours été enseigné aux prédicateurs que le point numéro trois est notre destination. Nous voulons amener les gens à se soumettre. Nous voulons amener les gens à répondre. Nous voulons amener les gens à produire un changement.” Et ainsi, vous savez ce qui se passe? Cela devient la motivation. Ça devient la direction et ce qui arrive c'est qu'on fait tout ce qu'on peut pour obtenir la réaction désirée. On verse donc dans les émotions et 15 histoires déchirantes et Lifton indique qu'on fait entrer quelques personnalités quasi-sanctifiées à la manière de la sainteté hollywoodienne, elles font leur numéro, parviennent à stimuler les émotions de tout le monde et on chante 48 couplets de l'hymne de clôture et on essaie de courber le dos à tout le monde jusqu'à ce qu'ils soient tous au sol, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on les amène à produire une réponse.

Et vous savez, on nous dit que lorsque vous allez évangéliser, mince, votre objectif est d'obtenir un engagement, obtenez un engagement, obtenez un engagement. Pourquoi? On ne vend pas quelque chose à quelqu'un pour ensuite repartir sans une signature de leur part. Mince, amenez-les à signer. Et on focalise tout sur cette histoire de soumission qui devient l'objectif et, par conséquent, la vérité est altérée dans la Parole de Dieu pour pouvoir atteindre cet objectif. Et ce que Lifton essaie de dire dans l'article c'est que nous ne devons pas aller à la troisième étape qui est la soumission. Nous nous devons de faire une halte à la deuxième étape qu'est la compréhension et laisser le Saint-Esprit produire la soumission et je suis d'accord avec lui à 100 pour cent.

Mon travail consiste à retenir votre attention et à vous dire ce que la Bible signifie et lorsque vous l'avez compris, Lui, le Saint-Esprit de Dieu a de quoi produire la conviction. Et je suis certain que beaucoup de gens répondent aux choses sans même savoir à quoi ils répondent. Il a cité Frederik Marcuse qui a écrit un livre sur l'hypnose et je ne vais pas vous lire la citation mais il dit que Marcuse a simplement démontré qu'en se contentant de se montrer suffisamment persuasif et suffisamment puissant, on peut amener n'importe qui à faire n'importe quoi. Et ce qu'il dit en essence c'est qu'il aurait pris un athée, un athée assumé et avoué et en aurait fait quelqu'un de religieux en trois séances grâce à la puissance de persuasion. Vous pourriez absolument tout faire aux gens. Vous pouvez les amener à s'engager – Pied Piper les a tous fait défiler jusqu'au bout du ponton. Vous pouvez absolument tout faire. Vous pouvez amener les gens à faire n'importe quoi et nous devons nous méfier du pouvoir de la persuasion.

Le psychologue James McConnell dit : « Le moment est venu où, si vous me donnez n'importe quel être humain normal et quelques semaines, je change son comportement de ce qu'il est maintenant à tout ce que vous voulez qu'il soit si cela est physiquement possible. Je ne peux pas l'amener à voler en battant ses ailes mais je peux le transformer de chrétien à communiste et vice versa. » Le pouvoir de la persuasion.

On amène les gens à être suffisamment chargés sur le plan émotionnel, on se sert des versets bibliques suffisamment tordus pour en quelque sorte jouer sur leurs émotions et, si on obtient une réponse, eh bien on a tendance à le justifier. Lifton déclare: “Tout ceci présume qu'en employant certaines techniques, il est possible d'obtenir des résultats même là où le Saint-Esprit n'agit pas.” C'est vrai.

Paul, bien entendu, a refusé cela. Il dit: “Mon enseignement et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la « sagesse », mais sur une action manifeste de la puissance de l'Esprit”. Si seulement nous pouvions nous contenter de dire aux gens ce que la Bible entend par ce qu'elle dit et nous ne le ferons jamais tant que nous ne renoncerons pas à sacrifier la vérité et l'intégrité de la Parole de Dieu au profit d'une réaction donnée. Il faudrait plutôt que la réaction vienne en réponse à la vérité.

C'est donc triste d'être à ce point axé sur les résultats. C'est triste de prendre l'habitude d'instrumentaliser l'Ecriture, de la tourner pour avoir ce qu'on veut même quand cela altère cette Bible. Par exemple, essayer d'avoir assez d'argent pour couvrir le budget en essayant d'enseigner le paiement de la dîme aux gens alors que la Bible n'enseigne pas cela. La plus grande chose qu'un enseignant devrait jamais faire pour vous est de ne pas vous forcer à vous soumettre à quelque chose mais vous aider à comprendre suffisamment bien quelque chose pour que l'Esprit de Dieu produise la soumission sur la base de la vérité.

La seconde chose à éviter n'est pas seulement l'emploi de la Bible pour obtenir une réponse mais la deuxième chose à éviter est le manque d'étude. Une étude bonne et précise de la Bible requiert beaucoup de travail. Cela ressemble beaucoup au creusement d'une fosse. Il faut courber son dos jusqu'à ce que ce soit fait. C'est du travail. Ce n'est pas du tout facile et je suppose, peut-être parce que je me donne de la peine dans ce domaine – vous savez, en réalité, je pourrais passer ma vie entière à ne rien faire d'autre que cela et cependant avoir l'impression que c'est insuffisant. C'est le prix qu'exige l'étude de ce livre et lorsque j'entends quelqu'un se lever au Club 700 et s'ouvrir pour dire: “Vous savez, j'étais en train de lire ce verset l'autre jour dans la cuisine, et vous savez ce qu'il m'a dit?” je fais juste: “Oooohhh!!!” Et ils disent: “Cela disait sssssss.” Et ils donnent une mauvaise interprétation et quelqu'un a dit: “Oh, Seigneur. Le Seigneur t'a-t-Il donné cela? Oh, le Seigneur m'a donné ceci.”

La Bible doit être étudiée. Maintenant, je crois que l'Esprit de Dieu illuminera la Parole de Dieu dans votre vie mais la raison pour laquelle Dieu a accordé des enseignants comme don à l'église c'est parce qu'il faut ce genre de personnes capables de prendre cet engagement. Pourquoi pensez-vous qu'Il dit: “Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d'un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l'enseignement.” C'est du boulot. C'est eux qui doivent recevoir un double honneur à l'église parce qu'ils constituent la clé de tout. Et nous devons faire attention. Et lorsque nous nous asseyons dans nos études bibliques, nous ne nous contentons pas de fusionner notre ignorance, et “Je pense ceci” et “Je pense cela”. Eh bien, il devrait y avoir une personne qui sache fondamentalement ce que ça signifie ou alors quelqu'un doit le trouver. Procurez-vous un commentaire ou adressez-vous à un enseignant qui s'y connaît.

Vous savez ce que j'ai beaucoup remarqué dans le mouvement charismatique et même au-delà, c'est qu'il n'y a plus de spécialiste. Personne ne semble reconnaître les excellents interprètes de la Bible. Cependant, parce que nous avons supprimé cela et parce que nous avons ouvert la voie à tous pour tout, chacun se croit en droit de dire n'importe quoi sur n'importe quel verset ou passage bibliques. C'est triste parce que franchement, bien-aimés, et je ne suis pas en train de me mettre dans cette catégorie puisque j'ai appris aux pieds d'un homme qui était encore meilleur que moi, mais je vais vous dire quelque chose. On ne peut tout simplement pas comparer la soi-disant interprétation fantaisiste de chaque chrétien à celle des hommes instruits qui disposent des compétences et des outils qu'il faut pour nous dire ce que la Parole de Dieu entend par ce qu'elle dit. Cela fait une grande différence.

Dieu a donné des enseignants à l'église. Pourquoi pensez-vous qu'Ephésiens 4 dit: “Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs, pour le perfectionnement des saints”? Eh bien, c'est là toute la question. Les saints ne peuvent pas parvenir à la maturité s'il n'y a pas des personnes capables. Cela ne contredit pas 1 Jean 2:27 selon lequel nous avons tous une onction qui fait que nous n'avons pas besoin d'être enseignés. Tout ce que cela dit c'est que nous n'avons pas besoin de sagesse humaine. Nous avons la sagesse de Dieu qui vient de Son Saint-Esprit à travers ceux qu'Il a désignés comme Ses enseignants. Il existe des enseignants au sein de l'église. Lisez 1 Corinthiens 12. Et il y a un énorme engagement à être bon, à être précis.

Un pasteur, un pasteur charismatique a dit: “Je ne lis aucun commentaire et aucun livre. Je me dirige directement vers la Bible et Dieu me montre la vérité.” Et il a basé cela sur Jean 14:26: “Mais le consolateur, l'Esprit Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit.” Vous voyez ce que j'essaie de dire? Ces paroles ont été adressées à qui? Les auteurs du Nouveau Testament. Ce n'est pas destiné à être réclamé par chaque chrétien. S'il monte au pupitre et dit: “Dieu, donne-moi le message” et je me permettrai de dire qu'au moins à 50 pourcent du temps, il ne recevra pas le message qui se trouve dans ce texte et c'est probablement plus proche de 75 pour cent des fois. Cela donne l'impression d'être spirituel mais j'ai bien peur qu'il ne s'agisse d'une forme d'égoïsme voilé.

Il avait été demandé à une femme charismatique en interview à la radio comment elle montait ses sermons. Elle a dit: “Je ne les monte pas. Ils descendent à moi. Dieu me les délivre.” Eh bien, je suis vraiment très inquiet pour ces gens. Je suis très préoccupé par cette manie d'aborder le christianisme à l'improviste. Je suis extrêmement inquiet au sujet de ces pasteurs et leaders qui sont tellement occupés à courir partout et tous ces concerts chrétiens qui se tiennent à travers le pays, ils ne se soucient pas d'étudier la Parole de Dieu. Et ensuite, ils se tiennent au pupitre et disent aux gens: “Voici ce que Dieu dit” alors qu'en réalité, ce n'est pas du tout ce que Dieu dit dans ce passage.

Une lettre a été reçue par Robert Sealy, qui est un ami, et Robert l'avait adressée à un jeune homme qui avait rejoint le mouvement charismatique. Et voici la lettre que Robert a reçue en retour. “La plus grande expérience d'amour que j'ai jamais vécue a eu lieu au pied de la croix tandis que le sang de Jésus-Christ a été versé sur moi.” C'est le jeune homme qui lui écrit cela en réponse. Le jeune homme est resté dans le mouvement. “Il m'a rempli de Son Esprit. Il m'a fait traverser le voile et m'a fait entrer dans la ville de Jérusalem, dans le Saint des Saints.” Il y a cette forme de spiritualisation éthérée. “Et là, je me suis contemplé en Lui et Lui en moi. J'ai reçu le baptême de l'Esprit par le feu et à partir de là, Son amour demeure en moi. A partir de là, j'expérimente une communion au quotidien.”

Ecoutez à présent le prochain paragraphe. “Je ne ressens pas le besoin d'étudier les Ecritures car je connais Jésus tel qu'Il Se révèle à moi au dedans et tandis qu'Il demeure en moi, il y a la Parole. Je vais vers l'Ecriture. Je suis familier à l'Ecriture et l'Ecriture est vital et nécessaire mais” - soulignez tout ceci - “n'est ni centrale ni cruciale puisque je L'ai Lui. Ou plutôt Il m'a. Les Ecritures constituent une source secondaire. A travers le baptême du Saint-Esprit, la Parole qui est en moi est primordiale. Je dis ceci en tant qu'expérience vivant de ce qu'Il m'a donné de dire.”

En d'autres termes, ce jeune homme est en train de dire: “Depuis que j'ai reçu le baptême de l'Esprit, j'ai la Parole vivante en moi et elle sort de moi et elle est primordiale et la Bible est secondaire ce qui fait que je n'ai pas besoin de l'étudier.” Vous êtes d'accord avec cela? C'est assez effrayant, n'est-ce pas? Mais, voyez-vous, cela vient d'un jeune homme charismatique. C'est exactement ce que je dis, braves gens, qui se passe. Tout le monde dit: “Ce que je ressens, ce que je pense, ce que je sens, mon interprétation.” Et on obtient un désastre.

Chaque fois que j'entends un prédicateur qui se lève et dit: “Dieu m'a donné ceci” je me demande s'il serait capable de parler de certaines choses qui se trouvent dans la Bible de cette manière. J'ai quelques fois envie de le mettre au défi de donner un enseignement sur Sethur, Moab, Maher-Schalal-Chasch-Baz, Calno, Carkemisch, Joscheb-Basschébeth, le Tachkemonite sans une étude préalable. Ou peut-être voudrait-il donner une discussion sur la doctrine de l'imago, de la kénose et de l'Union Hypostatique. Toutes vitales, essentielles dans la foi chrétienne. Ne venez pas me faire croire qu'il est possible de dispenser droitement la Parole de Dieu sans étudier. Cela ne se peut pas. Ce n'est pas possible et le fait d'avoir manqué d'étudier diligemment et dispenser droitement la doctrine a produit des mauvaises interprétations de la Parole de Dieu qui engendrent de véritables feux de brousse à travers le mouvement charismatique.

J'entends tellement de versets mal interprétés qui attristent mon esprit, et vous savez à quoi cela mène? Cela conduit vers une troisième chose qu'il faut éviter et c'est ce que j'appelle la spiritualisation ou l'allégorisation. Ce qui arrive c'est que les gens se mettent à transférer leur imagination sur la Bible et au lieu de véritablement l'interpréter, et puisqu'ils ne savent pas de toutes manières ce qu'elle signifie, ils se contentent de s'en servir comme d'une parabole ou une allégorie ou une histoire spirituelle et ils bondissent ensuite de là pour enseigner une vérité spirituelle. Ils, vous savez, c'est exactement comme quelqu'un a dit: "Souvenez-vous, ce n'est pas ce que vous tirez de l'Ecriture. C'est ce que vous y lisez à l'intérieur". Et c'est fondamentalement ce qu'il font. Ils se contentent d'imaginez leur propre interprétation de ce qu'ils lisent dans la Bible.

Par exemple, je me souviens du tout premier sermon que j'ai prêché. C'était horrible. Oh, c'était terrible. Mon texte était: “Et l'ange roula la pierre de côté.” Quel puissant message sur la résurrection! Je n'ai pas prêché sur la résurrection. J'ai prêché sur le fait de rouler de côté, les pierres de sa vie. La pierre du doute, la pierre du désespoir. Je veux dire que ce n'est pas le message de “l'ange roula la pierre de côté”. Rouler les pierres de votre vie de côté. Ce que j'aurais dû faire c'était étudier pour comprendre ce qui se passait lorsque l'ange a roulé la pierre de côté et enseigner sur la résurrection.

Une fois, il y a de cela des années, je suis allé chez mon père tandis qu'il prêchait un message sur Actes 27, “ils jetèrent quatre ancres de la poupe, et attendirent le jour avec impatience” et il a prêché sur le fait de jeter les ancres et il a dit: “l'ancre de la foi et l'ancre de l'espoir” et ainsi de suite. Et j'ai dit: “Tu sais pourquoi ils ont jeté ces ancres? Tout simplement pour tenir le bâteau. C'est ça.” Il en rit maintenant. Je lui ai dit que j'avais monté mon message sur les pierres à partir de son sermon sur les ancres.

Vous savez quoi et je le crois. Je crois que certains des piliers dans le tabernacle servaient tout simplement à soutenir les côtés. Certaines personnes croient que le panneau central qui se trouve à l'arrière du lieu très saint fait référence à la doctrine de la sécurité éternelle. Oh, mon Dieu, et cela continue encore et encore. Ecoutez, j'ai entendu un sermon sur Lazare dans lequel Lazare est tout simplement une image de l'église. Et la résurrection de Lazare d'entre les morts annoncerait l'enlèvement de l'église. J'appelle cela des prédications à la “conte de fée”. On n'a pas besoin d'une Bible pour ça. Une bonne imagination suffit et on peut se servir de n'importe quoi. Vous pourriez dire: “La petite Bo Peep a perdu ses moutons” - les gens sont perdus. A travers le monde entier, ils errent comme des brebis sans berger ; ils sont perdus - “et elle ne sait pas où les trouver.” Il n'y a pas de ressources humaines pour retrouver les brebis. “Mais ils rentreront à la maison.” Vous n'avez même pas besoin de Bible. Vous pouvez vous servir de Little Bo Peep, les Fables d'Esope, La Mère Oie et de n'importe quoi. On n'agit pas de même avec la Bible.

Un jeune couple est venu discuter de ses problèmes conjugaux avec Jerry Mitchell. Il leur a fixé un rendez-vous et s'est mis à parler avec eux. Après à peu près une demi heure, il a dit: “Comment en êtes-vous venus à vous marier? Vous êtes à des années lumières l'un de l'autre.” “Oh,” ont-ils dit, “C'était un sermon que notre pasteur a prêché dans notre église.” C'est vrai. Et il a dit: “Eh bien, qu'était-ce?” “Eh bien, il a prêché sur Jéricho.” Jerry a dit: “Sur Jéricho, quel rapport?” “Eh bien, il a dit que le peuple de Dieu a réclamé cette ville, ils en ont fait le tour sept fois et les murs se sont écroulés. Et il a dit: “Si vous croyez que Dieu vous a donné une jeune fille, vous devez la réclamer et marcher autour d'elle sept fois et les murs de son coeur vont s'écrouler. Alors j'ai fait cela et nous nous sommes mariés.” Et Jerry a dit: “Ce n'est pas vrai. Vous n'êtes pas en train de me dire la vérité.” “Oh que si,” a-t-il dit, “Et il y en a plusieurs autres qui se sont également mariés à partir du même sermon.” Et alors, juste pour être tout à fait certain, Jerry a appelé le pasteur et il a dit: “Oh, oui. Je l'ai bien prêché.” Il a dit, “En fait, j'ai abordé divers sujets à partir de ce texte.”

Ecoutez, le message des murs de Jéricho qui s'écroulent n'a rien à avoir avec le fait de marcher autour d'une fille sept fois pour faire tomber les murs de son coeur. Mais, voyez-vous, c'est le genre de choses qui se produisent. Vous savez, c'est comme cette vieille allégorie qui est utilisée pour dire que lorsque la Bible dit: “Abraham, Abraham” elle parle en réalité du fait qu'Abraham allait vivre éternellement parce que ce qui est dit est: “Abraham, Abraham”, vous voyez?

L'Eglise Catholique Romaine s'appuie là dessus. Ils avaient l'habitude de dire que le voyage d'Abraham de Ur en Chaldée à Haran était le voyage imaginaire d'un philosophe stoïque qui laisse la compréhension sensuelle pour parvenir au bon sens. Les deux deniers que le Bon Samaritain donne à l'aubergiste étaient le baptême et la Sainte Cène.

Le Pape Grégoire le Grand a interprété Job de cette manière. Il a dit: “Les trois amis du patriarche représentent les trois hérétiques. Ses sept fils sont les 12 apôtres. Ses 7000 moutons sont les fidèles de Dieu et ses 3000 chameaux bossus sont les paiëns.” Et ensuite, ils veulent aller à 1 Corinthiens chapitre 10 et dire: “Eh bien, la Bible déclare que toutes ces choses sont arrivées pour nous servir d'exemples”. Oui, mais il s'agit d'une très mauvaise interprétation de ce passage. Ce que dit le chapitre 10 c'est que lorsqu'Israël a déçu Dieu dans le désert, ils sont morts et l'exemple c'est que si vous décevez Dieu par votre désobéissance, vous êtes susceptibles de mourir, comme eux. C'est cela la leçon à tirer et non pas que les chameaux bossus se réfèrent aux païens.

Un prédicateur charismatique bien connu a fait une série sur le livre de Néhémie. Il a dit: “Les murs de Jérusalem étaient en ruines et cela évoque les murs brisés de la personnalité humaine et Néhémie est une image du Saint-Esprit. Le Saint-Esprit vient pour reconstruire les murs de la personnalité humaine.” Il continue ensuite pour parler de toutes les petites choses. Chaque détail signifie quelque chose. Et, finalement, quand il arrive à la piscine du roi, la piscine du roi signifie le baptême du Saint-Esprit et il part de là pour enseigner les langues. L'histoire de Néhémie n'a rien à avoir avec le Saint-Esprit, les murs de la personnalité humaine, le baptême du Saint-Esprit ou les langues. Cependant, si vous utilisez cela à cet effet, les gens penseront qu'il s'agit d'un merveilleux enseignement de la Bible. Il n'en est rien. C'est du colportage de la Parole de Dieu que de leur enseigner ce que vous voulez là où Dieu n'a jamais eu l'intention de dire cela. Vous ne pouvez pas vous permettre de faire cela avec la Parole de Dieu et être intègres.

Certains d'entre vous ont dû lire le livre intitulé “If I Perish, I Perish” (Si je péris, je péris) qui a été écrit par Major Thomas, dans lequel il parle de la doctrine du Saint-Esprit. Ecoutez, le livre d'Esther ne fait même pas mention du Saint-Esprit. Il n'est même pas évoqué et cependant, il a eu cette idée selon laquelle Esther est l'Esprit. Mordecaï serait l'esprit humain et Haman est la chair et cela constitue une allégorie. Voyez-vous, ce n'est pas correcte. Laissons la Bible dire ce qu'elle veut dire et non ce que nous décidons de lui faire dire.

Laissez-moi clôturer avec ceci. Si vous tordez suffisamment la Bible, vous pouvez en faire sortir n'importe quoi. Quelqu'un disait: “Pourquoi est-ce que les camions de pompiers sont rouges?” et la réponse est venue, “Eh bien, les camions de pompiers ont 4 roues et 8 hommes et 4 plus 8 font 12. Il y a 12 pouces dans un pied. Un pied est une règle. La Reine Elisabeth est une dirigeante mais également l'un des plus grands bateaux en mer. Les mers ont du poisson et les poissons ont des nageoires. Les finlandais ont combattu les Russes. Les Russes sont rouges. Les camions de pompiers sont toujours pressés et c'est pour cela que les camions de pompiers sont rouges.” Vous pouvez donc prouver tout ce que vous voulez, comme vous pouvez le voir. Et j'ai bien peur que ce soit de cette manière que certaines des personnes du mouvement charismatique et d'autres mauvais endroits sont parvenus à leurs conclusions.

Notre cher Seigneur Jésus, au 24ème chapitre de Luc, marchait sur la route d'Emmaüs avec deux de Ses disciples et la Bible déclare, j'aime ceci, “Et commençant” – écoutons cela - “Et, commençant par Moïse et par tous les prophètes, il leur expliqua dans toutes les Ecritures ce qui le concernait.” Vous connaissez le terme qui est employé pour “expliqué”? C'est le mot de base heremeneuō. Lorsque Jésus enseignait les Ecritures, Il les interprétait correctement. Il utilisait heremeneuō, herméneutique. Vous ne pouvez jamais vous y prendre autrement. Jésus est le modèle parfait de l'Enseignant qui a utilisé les principes adéquats et quiconque manque de le faire finit par altérer la précieuse Parole de Dieu et c'est ce que nous voyons aujourd'hui.

La semaine prochaine, nous parlerons de certains des passages bibliques qui ont souffert de ce mal. Prions.

Merci, Père, pour Ta Parole, pour le moment de partage que nous avons eu ce matin. Aide-nous à être équitables/intègres avec l'Ecriture. Aide-nous à l'aimer et à l'enseigner mais à l'aimer suffisamment pour l'enseigner avec exactitude, à l'étudier, à nous soumettre à de bons enseignants, à de bons livres et de réaliser que nous pourrons effectivement changer d'avis parce que nous pourrions trouver plus d'informations. Bien sûr, nous pourrions grandir et voir une nouvelle lumière mais le principal doit être d'au moins nous appliquer à connaître la vérité avec toute l'énergie dont nous disposons. Nous voulons que tu parles comme tu veux parler et merci de nous parler dans le Livre. Au nom de Jésus. Amen.

FIN.

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

ECFA Accredited
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize