Grace to You Resources
Grace to You - Resource

22 mai 1977, matin.

Pour notre étude d’aujourd’hui, je souhaite traiter le dernier sujet de discussion dans la série que nous avons étudiée concernant le mouvement charismatique. Nous allons traiter ce dernier sujet aujourd’hui et la prochaine rencontre, ensuite nous débuterons directement dans 1 Corinthiens chapitre 14. Mais nous voulons conclure ce que je pense avoir été une étude utile sur ce sujet particulier.

Je voudrais seulement dire à ceux qui sont là occasionnellement, qu’il est possible que vous ne compreniez pas certaines des choses que nous disons, et je m’en excuse, dans la mesure où je ne peux pas reprendre tout ce que nous avons traité jusqu’ici. J’espère que vous comprendrez que ce que nous disons aujourd’hui fait suite à des messages passés, et nous vous invitons, si vous le souhaitez, à acquérir l’ensemble de la série au stand des enregistrements, à l’arrière.

Nous avons discuté de ce qui est erroné dans le mouvement charismatique, et je voudrais vous faire part, aujourd’hui, du sujet de la vraie spiritualité. Nous avons couvert plusieurs problèmes du mouvement charismatique : le problème de la révélation, de l’interprétation, de l’unicité apostolique, et d’autres choses. Et aujourd’hui, comme la prochaine fois, nous allons discuter du sujet de la vraie spiritualité.

Les prophètes de Dieu ont toujours parlé de sujets contemporains à leur époque, et l’appel des prophètes de Dieu était particulièrement consacré à des déclarations reliées au peuple de Dieu. Autrement dit, les prophètes de l’Ancien Testament comme du Nouveau Testament, et ceux qui avaient d’une manière quelconque la fonction prophétique, tous étaient premièrement appelés à parler au peuple de Dieu, non au monde.

Mais il y a eu des périodes où ils parlaient au monde, aux perdus, aux non régénérés, à ceux qui n’étaient pas le peuple de Dieu, mais primordialement, la Bible s’adresse, et les prophètes de Dieu ont toujours parlé au peuple de Dieu, parce que c’est lorsque le peuple de Dieu marche droit et maintient une doctrine pure, et qu’il vit une vie pure, que l’Evangile de Dieu sera rendu manifeste par le style de vie de ses membres, en même temps que par leur prédication ; c’est ainsi que la fonction prophétique s’adresse d’abord directement au peuple de Dieu.

Et dans une certaine mesure, c’est ce que nous avons fait dans cette série, c’est d’appeler le peuple de Dieu à revenir à une position de doctrine saine et une conduite saine basée sur cette saine doctrine. Et lorsque vous regardez dans l’Ancien Testament, vous trouverez que c’est en effet le cas. Les prophètes parlaient au peuple de Dieu de fidélité à la vérité de Dieu.

C’était Esaïe, par exemple qui criait contre Juda en disant : « Malheur à la nation pécheresse, au peuple chargé de fautes, à la lignée des méchants, aux enfants corrompus ! Ils ont abandonné l’Eternel, ils ont méprisé le Saint D’Israël. Ils ont fait volte-face. » Et il y avait Jérémie, le jeune prêtre qui annonçait au peuple de Dieu que leur désobéissance continuelle provoquerait un terrible jugement, et qui leur disait : « Reviens, infidèle Israël ! »

Puis il y avait Ezéchiel, à qui Dieu a dit : « Fils de l’homme, va trouver la communauté d’Israël » - le peuple de Dieu – « et communique-leur mes paroles ! En effet ce n’est pas vers un peuple dont le langage est obscur et la langue difficile que tu es envoyé, c’est vers la communauté d’Israël. »

Et, il y avait Osée, qui accusait et condamnait Israël pour avoir juré, et menti, et tué, et volé, et commis l’adultère, ou encore Joël, qui disait aux enfants de Dieu : « Proclamez un jeûne, une assemblée solennelle ! Rassemblez les anciens, tous les habitants du pays, dans la maison de l’Eternel, votre Dieu et criez à l’Eternel ! Quel jour terrible, Oui le jour de l’Eternel est proche, il vient comme une dévastation décidée par le Tout-Puissant ! » 

Et il y avait le berger de Tékoa, qui s’appelait Amos, qui disait : « Voici ce que dit l’Eternel : ‘A cause de trois crimes de Juda, même de quatre, je ne reviens pas sur ma décision. Parce qu’ils ont méprisé la loi de l’Eternel, et n’ont pas gardé ses prescriptions, … j’enverrai le feu …’ »

Et il y avait Michée, qui appelait Dieu comme témoin contre son propre peuple, et il y avait Habakkuk qui annonçait que les Chaldéens allaient juger le peuple de Dieu parce qu’il n’exerçait pas la justice lui-même. Puis il y avait Sophonie, qui promettait des lamentations en Israël et Juda lorsque Dieu jugerait Son peuple rebelle, et il y avait Malachie qui disait : « Dieu vous jugera pour les sept péchés mortels qui ont détruit votre nation. »  Et il y avait Jean-Baptiste qui fut envoyé au peuple d’Israël pour le sanctifier et le préparer par la repentance à recevoir le Messie.

Et en passant au Nouveau Testament, la fonction prophétique s’adresse encore au peuple de Dieu et vous constaterez que l’apôtre Paul écrit une lettre après l’autre, appelant le peuple de Dieu à être fidèle à la Parole de Dieu, appelant le peuple de Dieu à un style de vie obéissant, qui puisse interpeller le système. Et voici Pierre, qui écrit appelant l’Eglise à se juger elle-même et à adopter la pure doctrine, enseignée par d’authentiques enseignants et à s’engager à vivre une vie sainte.

Il y a Jacques qui exige l’obéissance à la Parole et Jean qui exige que l’on examine tout à l’aune de la Parole de vérité. Et c’est ainsi que depuis le début de l’Ancien Testament jusqu’à la fin du Nouveau Testament, les messagers de Dieu ont parlé d’abord au peuple de Dieu, et la voix prophétique ne peut garder le silence aujourd’hui. Nous devons parler à l’Eglise. Nous devons parler au peuple de Dieu.

Et dans l’Eglise, tout n’est pas « amour, délices et orgues ». Tout n’est pas positif. Ce n’est pas toujours « Oh, quel amour entre nous ! N’est-ce pas génial ? N’est-ce pas glorieux ? » Certaines choses sont sérieusement graves dans l’Eglise, qu’il faut amener à la lumière de la Parole de Dieu, et c’est ce que nous avons essayé de faire.

Il y a toujours eu dans l’Eglise, des Savanna Rolla, des Jean Huss, des Calvin, des Luther, des Wesley, des Billy Sunday et plusieurs autres. Il y a toujours eu de ces gens qui ont appelé le peuple à Dieu et qui ont appelé l’Eglise à la pureté dans sa vie et sa doctrine, et il ne peut en être autrement aujourd’hui.

Et certains disent : « Alors, John, pourquoi fais-tu cela ? Pourquoi ne parles-tu pas que de la Bible ? Et pourquoi ne nous enseignes-tu pas que la Bible ? Pourquoi dois-tu traiter de problèmes dans l’Eglise ? » Parce que c’est le sens historique de la fonction prophétiques dans l’économie de Dieu. Dieu a toujours voulu que Ses dirigeants parlent de pureté de doctrine et de pureté de vie à Son peuple.

Vous savez, ce serait merveilleux s’il n’était pas nécessaire que nous le fassions, n’est-ce pas ? S’il n’y avait jamais d’erreur doctrinale, et si chacun, totalement, vivait une vie sainte, nous n’aurions pas besoin de le faire. En fait nous n’aurions besoin de rien faire, parce que ce serait le ciel, et nous pourrions juste jouer de la harpe, vous savez ? Mais ce n’est pas le cas.

Vous savez, il y a bien des choses dans l’Eglise qui ne sont pas correctes. Il y a beaucoup de choses dans le christianisme qui « ne sont pas justes », et l’homme de Dieu doit parler de ces choses. Nous ne pouvons pas les ignorer, et nous sommes tous conscients de certains des problèmes majeurs, comme le libéralisme ou le modernisme, - la néo-orthodoxie, l’Eglise adoptant l’esprit du temps. Nous sommes conscients du déni de l’autorité biblique. Certains ne veulent pas accepter l’inspiration et l’inerrance de la Parole de Dieu, et ce sujet est un réel combat.

Et nous connaissons les problèmes de compromis dans l’Eglise Catholique Romaine. Nous connaissons les problèmes de l’œcuménisme – des gens s’unissant sans vraie doctrine, - et l’un des autres problèmes que rencontre l’Eglise de nos jours, et dont nous devons parler est le sujet du mouvement charismatique parce que c’est un courant dominant dans le christianisme actuellement.

Et comme nous l’avons vu dans notre étude, nous ne disons pas que le mouvement tout entier est mauvais. Nous disons qu’il s’y trouve certaines choses qui ne sont pas justes. Nous remercions Dieu pour ceux qui y sont et qui connaissent Jésus Christ, et qui proclament Christ, et prêchent la Parole de Dieu, et qui s’efforcent d’amener des gens à Son Fils, et c’est magnifique, mais il y a certaines choses qui doivent être testées par l’Ecriture, et nous en avons considérées plusieurs.

Aujourd’hui, nous voulons en considérer une autre : la question de la spiritualité, la vraie spiritualité. Mais laissez-moi vous dire que ce dont je parle aujourd’hui peut ne pas être vrai de chaque individu charismatique, parce que je ne suis pas sûr qu’ils aient tous la même opinion à ce sujet, mais c’est un point de vue dominant du mouvement charismatique lorsque l’on traite le sujet de la spiritualité.

Donc parlons-en un instant. Qu’est-ce qu’une vraie spiritualité ? Malheureusement, dans un système comme le système charismatique, où toute la préoccupation de l’individu est de parvenir à une expérience, il est facile de conclure que l’atteinte de l’expérience équivaut à de la spiritualité, que lorsque vous recevez un certain don ou lorsque vous parlez en langues ou que vous atteignez un certain niveau, ou lorsque vous avez une certaine expérience extatique, ou que vous avez votre « trip divin » - et c’est un terme qu’ils utilisent, j’ai entendu des charismatiques le dire.

Et quelqu’un est venu vers moi aujourd’hui, après le premier culte, en disant qu’on leur avait dit la même chose, que lorsqu’ils en ont parlé et qu’ils ont dit « Eh bien, nous n’avons jamais eu cette expérience » les autres sont repartis en disant : « Que Jésus vous « donne un ‘trip’ ! » C’est une phrase qu’ils utilisent.

Donc si vous recherchez un ‘trip’ ou quelque chose de semblable, et que c’est votre seule aspiration, comme nous l’avons vu la dernière fois, et si vous poursuivez toujours ce genre de chose, alors il est facile que dans votre esprit, vous en fassiez l’équivalent de la spiritualité, de sorte que lorsque vous êtes dans votre trip ou votre extase, ou vos langues, ou une expérience quelconque, vous pensez que vous êtes arrivé, et vous créez deux niveaux de chrétiens : les ‘trippés’ et les ‘non trippés’. Et les ‘trippés’ sont plus spirituels que les ‘non-trippés’, et je crains que ce soit ce qui arrive dès que vous avez cette sorte de dichotomie, et vous créez tout un système de super-saints.

En fait, il est clair pour moi que l’optique charismatique dit, en effet, qu’à moins que vous ayez fait cette expérience – qu’ils appellent le baptême de l’Esprit, avec les langues et le reste – à moins d’avoir eu une expérience extatique, à moins d’avoir vécu un miracle ou eu un don miraculeux, vous n’avez pas atteint la place où vous pouvez réellement agir comme Dieu voudrait que vous agissiez. Vous êtes une huit cylindres fonctionnant sur quatre, et vous n‘êtes pas arrivé.

Et pour vous montrer pourquoi je dis cela, dans un livre appelé Dons Spirituels, écrit par un Pentecôtiste charismatique du nom de Melvin Hodges, il écrit : « Tandis que la pleine manifestation du don d’une personne dans le ministère doit attendre la plénitude de l’Esprit, il peut y avoir une mesure partielle de ministère spirituel et une manifestation incomplète de dons spirituels, ou de dotations, avant que l’apogée du don de Pentecôte soit expérimenté. »

En d’autres termes, vous ne pouvez l’avoir complètement jusqu’à ce que vous receviez cela, et nous serons d’accord que vous pouvez avoir un ministère partiel et incomplet, mais vous ne pouvez pas avoir la puissance complète de l’Esprit pour fonctionner réellement jusqu’à ce que vous ayez atteint cette expérience de Pentecôte. Hodges dit aussi : « Nous ne devons pas perdre de vue le fait que dans le Nouveau Testament, le baptême dans le Saint Esprit est considéré comme une condition essentielle et primordiale » - écoutez bien - « pour une vie spirituelle et un ministère pleinement épanouis. » 

La conclusion est que sans cela, vous ne pouvez jamais avoir une vie et un ministère pleinement épanouis. Donc vous avez deux niveaux de chrétiens, et c’est le problème parce que dans la pensée du charismatique, atteindre ce niveau, c’est avoir atteint une certaine sorte de spiritualité que d’autres n’ont pas, et vous créez un fossé. Est-ce vrai ? Est-ce vrai, bibliquement, que la spiritualité peut être définie par une expérience extérieure ? Est-ce vrai ? Est-ce vraiment cela, la spiritualité ?

Vous savez, nous disons aux gens qu’ils doivent être spirituels, et le mot ‘spirituel’, quand on entend le mot, on a comme un drôle de goût dans la bouche – euh, spirituel – bizarre – savez-vous pourquoi ? Tant d’années l’Eglise a utilisé le mot « spirituel » comme terme pour désigner des gens qui sont ultra pieux : « Oui, vous savez, ils pensent toujours au ciel. Il n’y a rien de bon sur la terre, » vous savez, la sorte de personne dont on disait « ils attendent qu’il y ait une place vacante dans la Trinité, » la sorte de personne qui pense tellement de bien de soi.

« C’est un saint homme ! » Vous connaissez cette expression ? « Oh, c’est vraiment un saint homme, » et on utilise le mot « spirituel. » C’était le genre de gens qui portaient une belle grosse Bible avec des dizaines de signets qui pendaient des pages, et ils marquaient tous les versets qu’ils étudiaient, et tout le reste. Et c’était le genre de gens qui étaient les « spirituels », ainsi le terme a acquis une connotation négative. Il était presque équivalent à Pharisien, malheureusement, parce que le terme est un terme magnifique, voyez-vous ? Une personne spirituelle est quelqu’un qui agit par la puissance de l’Esprit. C’est un bon terme.

Or que signifie être spirituel? Est-ce que cela signifie être excité ? Est-ce atteindre un certain niveau ? Est-ce avoir une expérience particulière ? Est-ce que c’est quand vous parlez en langues – boum ! – vous êtes tout à coup spirituel, et voilà tout ? Maintenant je suis spirituel ! Eh bien, nous devons regarder à la Bible pour le savoir. Vous allez probablement être contents de ce que je vais vous dire, je pense.

Regardons à 1 Corinthiens 2 :15 - 1 Corinthiens 2 :15. Vous savez, c’est étonnant. Si je donne un message ici, et que je n’utilise pas au moins 20 versets de la Bible, on vient me dire: « Comment cela se fait-il que vous n’utilisez pas la Bible aujourd’hui ? » Et on vient me dire : « Quand recommencerons-nous à étudier la Bible ? » Et je réponds : « Mais nous étudions la Bible. » « Oui, mais vous ne nous lisez pas tous les versets comme vous le faisiez ! »

Eh bien, dans deux semaines, nous lirons tous les versets, d’accord ? Nous irons de 1 Corinthiens 14 :1 et nous lirons tout, et nous reviendrons à notre étude de Corinthiens que nous avons commencée il y a deux ans et nous la terminerons. – 1 Corinthiens 2, verset 15. En fait, au verset 14 déjà, je vais vous montrer quelque chose d’intéressant. « Mais l’homme naturel n’accepte pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. » (Colombe)

Remarquez bien, ici vous avez un genre d’homme, au verset 14. Comment est-il décrit ? Naturel. Or, un homme naturel est un homme qui n’a eu aucune modification à son état naturel. Il n’est qu’humain. Ce serait l’équivalent d’une personne non régénérée, une personne qui ne connaît pas Dieu, n’est jamais née de nouveau, n’a jamais été sauvée, n’a jamais rencontré Christ. C’est simplement l’homme naturel. Il vit à la manière de l’homme sans l’intervention de Dieu. Il est seul dans son humanité – naturel. Remarquez qu’il ne peut pas comprendre les choses de l’Esprit.

Verset 15, maintenant : « L’homme spirituel, au contraire, » - et voilà le contraste – que fait-il ? - « juge de tout … » Alors que l’homme naturel ne comprend rien, l’homme spirituel comprend tout. Maintenant remarquez ceci – très intéressant – la différence, la voici : l’homme naturel est l’homme non régénéré. L’homme spirituel est l’homme régénéré, sauvé. Voilà la différence.

Bien, je vais vous donner une bonne nouvelle aujourd’hui : Vous êtes tous spirituels selon 1 Corinthiens 2 :15. Je peux voir quelques maris pousser leur femme du coude et dire : « Tu vois, c’est ce que j’essaie de te dire depuis 10 ans !! » Vous savez, vous êtes tous dans un statut spirituel. C’est vrai.

Vous êtes tous spirituels dans la mesure où vous possédez le Saint Esprit. Vous êtes reliés à la vie de Dieu. Vous avez en résidence en vous l’Enseignant de la vérité. Vous avez l’Esprit qui peut vous enseigner toute chose, les choses profondes de Dieu. Vous êtes tous spirituels si vous aimez Christ, si vous avez été sauvés. Vous êtes tous spirituels. Dans le sens le plus pur – notez cela – il n’existe rien de tel qu’un « chrétien naturel », et rien de tel qu’un « chrétien charnel, » réellement, dans son sens de statut, parce que vous êtes tous spirituels. « Spirituel » signifie simplement avoir le Saint Esprit.

Or, pour étayer cette pensée, voici un autre verset. Je vais seulement vous le lire – deux versets – Romains 8 :6 : « Avoir les tendances de la chair, c’est la mort. Avoir celles de l’Esprit, c’est la vie et la paix. Car les tendances de la chair » - le verset 7 dit qu’elles – « sont ennemies de Dieu … »

Or dans Romains 8, vous avez un autre contraste entre le charnel et le spirituel. Le charnel, là, représente les non sauvés, et le spirituel les sauvés. Donc dans 1 Corinthiens 2 et dans Romains 8, les gens spirituels sont ceux qui possèdent l’Esprit, qui sont chrétiens. C’est tout. Tous les chrétiens sont spirituels.

D’autre part, dans 1 Corinthiens 2, l’homme naturel se rapporte au non régénéré, et dans Romains 8, l’homme charnel est le non régénéré. Ainsi, les non sauvés, donc sont soit naturels soit charnels. ‘Naturel’ parle simplement de leur état sans Dieu. ‘Charnel’ parle du fait qu’ils fonctionnent selon leurs impulsions humaines.

Ainsi, comme je l’ai dit, parlant de la position, en ce qui concerne votre position devant Dieu, vous n’êtes pas charnels et vous n’êtes pas naturels. Vous êtes quoi ? Spirituels. Parce que vous possédez le Saint Esprit. Nul besoin pour vous d’avoir une belle grosse Bible avec plein de rubans qui pendent. Vous n’avez pas besoin d’avoir un diplôme d’Institut Biblique. Nulle obligation de porter une minçolette cravate noire. Vous n’avez pas besoin de prendre un air pieux pour être spirituel. Si vous êtes sauvé, vous êtes spirituel. Je veux seulement que vous le sachiez.

Si vous n’êtes pas sauvé, vous êtes naturel. C'est-à-dire que vous êtes dans un état d’humanité sans aucune intervention de la part de Dieu, et vous exprimez cela dans l’action de votre esprit charnel ou par le fonctionnement de la chair.

Mais, cependant, alors que vous êtes tous spirituels – vous êtes prêts ? – et je le suis aussi – nous n’agissons pas toujours selon ce que nous sommes. C’est vrai ? Oui, c’est vrai. Merci pour vos réponses. Voilà un groupe très honnête. Nous n’agissons pas toujours ainsi, d’accord ?

Alors regardez à 1 Corinthiens 3:1. Nous allons voir comment cela fonctionne – 1 Corinthiens 3:1. Remarquez : « Pour moi, frères, ce n’est pas comme » - attention – « à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler… »

Autrement dit, « J’aurais dû pouvoir vous parler comme à des hommes spirituels. » Pourquoi ? « Parce que vous êtes spirituels, » mais j’ai dû vous parler « comme à des hommes » - comment ? - « charnels, » « J’ai dû vous parler comme si vous étiez charnels. » Pourquoi ? A cause de deux choses – un, vous n’avez pas reçu la Parole et vous ne pouviez pas la recevoir, et deux, il y avait de l’impiété dans votre vie.

Le mot au verset 2 est : « Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter, » et au verset 3, il y avait des divisions, de l’envie de la discorde, et d’autres choses. Notez que tous les chrétiens sont spirituels. Prêts pour ça ? Tous les chrétiens n’agissent pas toujours spirituellement. Parfois nous agissons très charnellement, n’est-ce pas ? Très charnellement. Nous agissons comme les hommes naturels.

Vous vous souvenez lorsque Pierre a été converti et que Jésus lui a dit : « Simon,  Simon était ton nom, mais désormais ton nom est Pierre. Je vais changer ton nom parce que tu es différent. Ton nouveau toi-même est Pierre. »

Et puis, dans Jean 21, après que Jésus a rencontré Pierre, et Pierre venait de désobéir à Jésus, Jésus lui a dit : « Simon … » Pourquoi Jésus l’a-t-il appelé par son ancien nom ? Parce qu’il agissait comme son ancien soi. Vous voyez ?

En d’autres termes, c’était Pierre, mais il agissait comme Simon, donc Jésus l’a appelé Simon, seulement pour marquer la chose, et tous les croyants sont spirituels, mais Paul dit : « Parfois, je dois vous parler comme si vous étiez charnels, ou comme si vous étiez naturels, à cause de deux choses : Un, vous ne recevez pas la Parole, et deux, vous péchez dans vos actions. »

Ecoutez : Les deux choses qui garantissent la spiritualité sont la réceptivité à la Parole et l’obéissance à ses principes. Ça, c’est de la spiritualité. Si les Corinthiens avaient entendu la Parole de Dieu dans ses vérités les plus profondes et lui avaient obéi, alors il aurait pu dire : « Je vous écris comme à des frères spirituels parce que vous avez reçu la viande, et parce qu’il n’y a pas de divisions, vous vivez des vies saintes. »

Or remarquez, les amis, que la spiritualité donc, est un statut pour chaque croyant, mais la mise en pratique de cette spiritualité dépend de deux choses – la présence de la Parole et l’absence de péché. Très élémentaire ! C’est la vraie spiritualité, et c’est cette sorte de personnes dont l’Eglise a si désespérément besoin. Je veux dire que c’est au cœur de tout.

Vous rendez-vous compte que l’Eglise va littéralement s’écrouler dans le péché si des gens qui reçoivent la Parole et vivent selon elle dans une vie sainte en sont absents ? Laissez-moi vous montrer pourquoi. Regardez à Galates 6 et ce n’était même pas le message que j’étais censé donner, mais j’espère que l’Esprit de Dieu va l’utiliser.

Galates 6 : « Frères et sœurs, si un homme vient à être surpris en ‘paraptōma’, » ou chute, s’il tombe dans le péché, qu’il tombe dans la tentation, - « si un homme vient à être surpris en faute » - c’est un chrétien qui pèche, correct ? Regardez ça : « … vous qui êtes » - quoi ? – « spirituels, redressez-le … »

Vous savez pourquoi l’Eglise a besoin de personnes spirituelles ? L’Eglise doit avoir des personnes spirituelles pour soutenir les autres. Vous devez les avoir. Paul voulait toute une Eglise pleine de gens spirituels, dont les vies seraient caractérisées par une réceptivité à la Parole et par une vie dans l’obéissance à cette Parole. Mais les Corinthiens ne voulaient pas recevoir la Parole, donc ils ne pouvaient pas la vivre. Voilà la spiritualité.

La spiritualité n’est pas quelque chose qui vous arrive lorsque vous êtes exaltés. C’est simplement recevoir la Parole et la vivre, et c’est une affaire de chaque instant, et pour vous le montrer, laissez-moi vous indiquer quelque chose de très élémentaire, Galates 5 :16. Vous êtes déjà dans Galates 6, regardons à 5 :16 : « Voici donc ce que je dis : » – maintenant faites attention – « Marchez par l’Esprit et vous n’accomplirez pas les désirs de votre nature propre. »

Savez-vous comment éviter d’être charnel ? Savez-vous comment éviter d’être naturel ? Marchez par quoi ? Par l’Esprit. Puis remarquez le mot “marchez”. Marcher est un mot très important dans le Nouveau Testament, parce qu’il parle d’une conduite de tous les instants. Marcher est une image pour un pas à la fois. C’est ainsi que la spiritualité fonctionne – un instant après l’autre.

Or, la spiritualité est un absolu qui est soit vrai soit faux en ce qui vous concerne à n’importe quel moment donné. Vous pourriez me dire : « John, êtes-vous spirituel ? » Et parfois je dirais : « Eh bien, je crois que oui, » et à d’autres moments je dirais, « non, je pense que j’agis probablement d’une manière un peu charnelle, » à un moment donné, parce que c’est une marche moment par moment. C’est un engagement moment par moment.

Maintenant écoutez. Savez-vous que l’apôtre Paul, dans l’ensemble des écrits qu’il nous a laissés, n’a dit que de quatre choses, à propos de notre relation avec le Saint Esprit, qui soient indispensables ? Il ne nous a demandé que quatre choses en rapport avec le Saint Esprit. Il n’a pas dit : « Recherchez une expérience de l’Esprit. » Il n’a pas dit : « Cherchez un don de l’Esprit. » Il n’a pas dit : « Cherchez quelque chose de super puissant spirituellement. »

Il a simplement dit quatre choses dans toutes ses lettres : « Un : « Marchez dans l’Esprit » ; deux : « Priez dans l’Esprit » ; trois : « N’éteignez pas l’Esprit » ; quatre : « N’attristez pas l’Esprit. » Deux sont positives ; deux sont négatives. Il a simplement présenté cela en disant : « Voilà la clé de la spiritualité. L’Esprit est là. Marchez un pas à la fois dans Sa puissance et Sa volonté. Priez en accord avec Sa volonté et ne L’éteignez pas, et ne L’attristez pas, et c’est l’essence de la spiritualité.

Elle n’a rien à voir avec un don spirituel quelconque. Elle n’a rien à voir avec un quelconque trip divin. Elle n’a rien à voir avec une seconde œuvre de la grâce. Il s’agit simplement de marcher – marcher un pas à la fois. C’est la seule manière possible de vivre la vie chrétienne.

Vous ne pouvez pas dire : « Voilà, je suis arrivé spirituellement. J’ai eu mon expérience. Désormais ça coule. Désormais je me laisse flotter, l’ami. A pleine voile ! » Oh non !! Vous savez quoi ? L’homme de l’Ecriture qui déteste le plus son péché est celui qui est le plus spiritual. Avez-vous compris cela ? La spiritualité ne fait pas que dire : « Waouh, c’est génial ! Plus de péché, fini ! »

Écoutez : Paul dit : « Je suis le premier des pécheurs. » Ésaïe dit : « Malheur à moi car je suis pécheur et j’habite au milieu d’un peuple pécheur, » vous voyez. La spiritualité est une marche pas à pas, et vous ne pouvez pas la projeter sur toute une vie.

Vous savez, il y a des gens qui ont enseigné, dans ce que nous appelons une « tradition de sainteté », que si vous atteignez un certain niveau, une spiritualité instantanée, elle reste avec vous toujours, mais vous ne pouvez pas trouver cela dans la Bible. C’est un combat. Paul dit : « Je meurs à moi-même » - à quelle fréquence ? – « chaque jour. » Et c’est la base.

Et Paul voulait que le croyant marche dans l’Esprit un pas à la fois, et au verset 25, il dit : « Si nous vivons par l’Esprit – Galates 5 :25 : « Si nous vivons par l’Esprit laissons-nous aussi conduire par l’Esprit. » L’homme spirituel marche dans l’Esprit. Maintenant attention : « … et comme il marche dans l’Esprit, il n’accomplit pas les désirs de sa nature propre. » Il ne tombe pas.

Donc comme il marche dans l’Esprit et ne tombe pas dans le péché, il peut redresser celui qui tombe, vous voyez, et être une force pour lui. C’est un homme spirituel. Il n’y a aucun trip divin pour cela.

Maintenant attention. L’objectif ultime de la spiritualité, c’est que nous soyons comme qui ? Christ. Paul dit: « Soyez mes imitateurs comme je le suis moi-même de Christ. » Corinthiens 11 :1. Paul dit : « Pour moi, vivre c’est Christ …, » Philippiens 1 :21. Paul dit : « … ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi, » Galates 2 :20. Paul dit : « jusqu’à ce que nous parvenions … à la mesure de la stature parfaite de Christ, » Ephésiens 4 :13.

Paul dit que nous devrions contempler la gloire du Seigneur Jésus Christ, et être transformés à Son image, d’un niveau de gloire à la suivante. Paul dit dans Philippiens 3, que « je connaisse Christ, la puissance de sa résurrection et la communion à ses souffrances en devenant conforme à lui dans sa mort. » Je veux saisir Christ par qui j’ai été saisi. Autrement dit je veux être comme Christ.

Nous savons tous que la spiritualité c’est être comme Jésus, et cela, mes amis, n’est pas quelque chose que vous atteignez une fois, et qui dure le reste de votre vie. C’est une marche de tous les instants, et à chaque moment donné de votre vie, vous êtes soit comme Christ, marchant dans l’Esprit, ou vous ne l’êtes pas, et le niveau de maturité peut être différent. Vous pouvez prendre un tout nouveau chrétien, sauvé depuis quelques heures, et il peut être spirituel s’il obéit à l’Esprit, n’est-ce pas ? Marchez dans l’Esprit.

Mais vous pouvez prendre un type qui est chrétien depuis 50 ans, et qui a enseigné la Bible, et il sait tout, et il est très mature. Mais, parfois il peut agir charnellement, n’est-ce pas ? Donc vous voyez, cela n’a rien à voir avec la croissance. Cela concerne chaque moment de ma vie, et c’est insensé de penser que je puisse atteindre une certaine expérience, et qu’ainsi je puisse être instantanément spirituel pour de bon. Cela ne se passe tout simplement pas ainsi. Ça ne marche pas comme ça.

Mais voilà qu’arrivent les charismatiques, vous voyez, et c’est là qu’ils apportent la confusion à ce sujet. Ils disent que lorsque vous avez le baptême, ou lorsque vous avez fait une certaine expérience, vous avez la spiritualité avec. Ils cherchent à atteindre « ce truc », et dans leur pensée ils en font l’équivalent de la spiritualité, comme une seconde œuvre de grâce.

Dans leur effort à chercher quelque chose de plus, cette seconde œuvre, cette spiritualité instantanée, savez-vous ce qu’ils font ? Involontairement je pense, ils subordonnent la Bible, et ils subordonnent le vrai chemin vers la spiritualité, et ils se mettent à courir sur le faux chemin de l’expérience.

Et savez-vous ce qui arrive ? Ils ont l’expérience, mais ils n’atteignent pas la spiritualité qu’ils pensaient, alors ils continuent sur cette même voie pour rechercher une plus grande expérience, encore une plus grande, toujours plus grande expérience pour finir dans la désillusion. Or c’est tragique, parce qu’ils ne font que s’éloigner toujours plus de la norme biblique de la vraie spiritualité, qui consiste à recevoir la Parole et à la vivre dans la sainteté par l’énergie de l’Esprit, et en conséquence, à être comme Christ.

Or tant de charismatiques recherchent cette manifestation surnaturelle qui va les « expédier » dans la spiritualité, et vous entendrez des gens dire : « Eh bien, lorsque j’ai eu cette expérience, lorsque j’ai été baptisé dans l’Esprit, lorsque j’ai parlé en langues, alors j’ai commencé à vivre une vie plus sainte, puis j’ai commencé à avoir plus de puissance et plus de joie, et plus de communion intime, et plus d’amour, et plus d’épanouissement, et tout cela était en rapport avec cette expérience. »

Mais voulez-vous savoir quelque chose ? Malgré ce qu’ils disent, l’Ecriture n’a jamais enseigné une telle chose. Paul ne dit jamais : « Faites cette expérience et vous aurez tout. Paul ne dit que : « Hé, marchez dans l’Esprit. » C’est quelque chose de quotidien. C’est comme toute autre relation dans la vie. C’est une affaire quotidienne. Dieu veut que nous nous soumettions à l’Esprit un jour à la fois. C’est la seule manière de vivre.

Voulez-vous entendre quelque chose d’intéressant ? Dieu ne s’inquiète même pas de votre avenir. Saviez-vous cela ? Vous direz : « Oh, c’est une hérésie ! Vous devrez prêcher sur vous-même la semaine prochaine. Vous êtes le prochain hérétique si vous dites que – Dieu ne s’inquiète pas de l’avenir. »

Bon, je ne veux pas dire cela dans un sens absolu, mais je le dis dans ce sens : Il y a tant de gens qui promettent Dieu pour demain, n’est-ce pas ? « Oh, Seigneur … » tout comme vous feriez un régime, vous savez ? C’est toujours demain, ou la semaine prochaine.

Vous allez dire : « Oh, Seigneur, j’irai dès que j’aurai … – alors j’irai » - et vous savez, le Seigneur ne veut pas votre avenir. Il veut maintenant, voyez-vous. J’ai toujours dit que nous parlons toujours « d’un de ces jours », et Il réclame toujours le « méchant ici et maintenant. » Vous savez, c’est le moment, maintenant ! Pas demain, pas la semaine prochaine, pas le mois prochain. Il ne veut pas de chrétiens du futur. Il veut, maintenant que les gens marchent dans l’Esprit. C’est tout. Ce n’est que moment par moment. 

Et je me souviens lorsque je me suis marié, et vous savez, le mariage est quelque chose qui vous rend nerveux, et évidemment, je veux dire que c’était merveilleux. Je ne le regrette pas. Je voudrais que vous compreniez cela. Je dis toujours de ma femme qu’elle est un ange, et je le sais parce qu’elle est toujours en train de rabâcher quelque chose. Non, je ne devrais pas dire ça, mais vous savez, - et elle n’a jamais rien à se mettre, correct ?

Mais bref, Patricia est géniale. Croyez-moi ! Mais je me souviens, lorsque nous nous sommes mariés et que je pensais, dans ma tête, à ces choses - vous savez, que je vais promettre de t’aimer jusqu’à ce que la mort nous sépare ; et je t’aimerai pour toujours. Or, qu’est-ce que j’en sais ? Je n’ai jamais vécu pour toujours. Je ne sais pas. Je vis l’instant présent, donc j’imaginais que j’allais le faire quelques semaines et voir ce que ça donnerait, vous savez ? Mais de toute façon, c’est le mieux que l’on puisse faire, pas vrai ?

Et je vais vous dire quelque chose d’autre. Lorsque Patricia vient vers moi en disant : « Chéri, m’aimes-tu ? » elle ne veut pas entendre : « Eh bien, oui, quelque part dans l’avenir, je le vois. Je le vois, ouais, l’amour est là-bas. Il arrive, chérie. Attends juste un peu. » Elle ne veut pas être aimée dans l’avenir. Elle voudrait être aimée tout de suite, pas vrai ?

C’est la même chose avec la vie chrétienne. Le Saint Esprit ne veut pas votre engagement demain, la semaine prochaine ou l’an prochain. C’est maintenant parce que ce n’est que maintenant que vous vivez vraiment. C’est tout. Un jour, en arrivant à la fin de votre vie, vous regarderez en arrière, et réaliserez que vous avez vécu toute votre vie au présent – vous n’aurez jamais vécu dans le passé et vous ne l’aurez jamais vécue au futur, et la marche de l’Esprit n’est que ce que Paul veut que nous connaissions, c'est-à-dire un jour et un instant, et un pas à la fois, en recevant la Parole et en la vivant en tendant à ressembler à Christ, et c’est cela la vraie spiritualité.

Et que vous ayez eu une expérience quelconque n’a aucun rapport avec cela parce qu’il n’y a pas de spiritualité à continuité garantie – certainement pas sur la base d’un don ou d’une expérience. Laissez-moi vous montrer pourquoi. Regardez à 1 Corinthiens 1 :7 comme illustration.

Dans 1 Corinthiens 1:7, il est dit ceci – Et Paul, ici, comme à l’accoutumée, recommande les Corinthiens, et il dit, comme il le faisait toujours au début d’une lettre – à part quelques exceptions – il dit : « Ainsi il ne vous manque aucun don … » En d’autres termes, il dit : « A vous autres Corinthiens, rien ne manque. Vous avez tous les dons. »

Et vous savez, si vous lisez plus loin dans les chapitres 12, 13 et 14, je veux dire qu’ils les avaient, pas vrai ? Oh oui, ils avaient les prophéties, et les langues, et les miracles, et cela continuait, des choses incroyables. Il ne leur manquait aucune expérience, et il ne leur manquait aucun don.

Et au chapitre 3, le verset 1 dit : « Je ne peux pas vous écrire comme à » - quoi ? – « des personnes spirituelles …, » alors faites le lien, voulez-vous ? La spiritualité n’est le résultat d’aucun don. Il n’y a aucun rapport. Vous pourriez avoir le don des langues, le don de guérison, le don de prophétie, le don d’enseignement, le don de n’importe quoi. Il n’y a absolument aucun rapport, à aucun moment, avec le fait d’être spirituel ou charnel. Aucun.

Je peux le prouver, aussi par ma vie, parce que j’ai certains dons spirituels, et cela ne me garantit aucune vraie spiritualité permanente. Tous les croyants reçoivent des dons spirituels quand ? Au moment où ils sont sauvés, bien qu’ils ont encore à lutter – contre la chair, comme Romains 7 nous le dit.

Écoutez ceci, Matthieu 7. On vient vers Jésus, et on dit : « Seigneur, Seigneur, nous avons fait beaucoup d’actes merveilleux en Ton nom, et des miracles, et chassé des démons » - et autres – « et tous ces miracles en Ton nom, » et Il dit : « Eloignez-vous de moi !  Je ne vous ai jamais connus. » Non seulement ceci ne prouve pas que la spiritualité donne certains pouvoirs, mais cela ne prouve même pas le salut, donc vous ne pouvez jamais égaler une vraie spiritualité à une quelconque sorte d’expérience ou quelque miracle que ce soit.

Et de plus, nous apprenons autre chose des Corinthiens, et c’est ceci – leurs dons n’avaient aucun pouvoir de prévention contre les désirs de la chair, correct ? Écoutez ceci : Si avoir le baptême et le don des langues ou toute autre expérience extatique était la spiritualité alors, immédiatement, si vous étiez spirituel, vous n’accompliriez pas quoi ? Les désirs de la chair, pas vrai ? Parce que si vous marchez dans l’Esprit vous n’accomplissez pas les désirs de la chair.

Donc quelqu’un de spirituel n’accomplit pas les désirs de la chair. Il ne tombe pas dans la tentation. C’est pourquoi il peut aider celui qui y tombe. Les personnes spirituelles n’accomplissent pas les désirs de la chair. Voulez-vous entendre quelque chose ? Il y a plein de charismatiques qui ont eu les dons et les expériences et les signes et les miracles qui accomplissent les désirs de la chair comme les autres parmi nous, vous voyez, parce qu’il n’y a aucun rapport.

Et si une personne pense : « Oh là, si seulement je pouvais acquérir cela, si je pouvais atteindre ce niveau, alors j’y serais ! » Ce n’est pas vrai ! Ecoutez ! Les Corinthiens avaient-ils tous les dons ? Oui ! Voyaient-ils tous les miracles et ce qui se passait, et les expériences et les extases ? Oui. Et accomplissaient-ils les désirs de la chair ? Oh, oui ! Dans leur cas, les dons n’avaient aucun rapport du tout avec la spiritualité, sinon ils n’auraient pas accompli les désirs de la chair. Mais ils les faisaient, et c’est relaté aux chapitres 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11, 12 et 14. Oui, ils avaient au moins 13 chapitres remplis de bons accomplissements des désirs de la chair. Le fait qu’ils possédaient certains dons et qu’ils avaient des expériences extatiques ne faisait aucune différence.

Donc c’est tout ce que j’essaie de dire. La vraie spiritualité n’y est pas liée. En fait lorsque vous considérez réellement le mouvement, par exemple dans l’histoire, les Cévenols, qui parlaient en langues, les Irvingiens, tous deux étaient très immoraux.

Charles Smith dit, dans son livre Les langues dans une perspective biblique : « Les doctrines d’amour libre et de mariages spirituels sont trop souvent apparus en association avec les langues. La perversion de l’enseignement biblique liée au sexe et au mariage peut se trouver chez les Mormons et les Shakers, à propos, tous deux parlant en langues. Amy Semple McPherson n’était pas le seul leader parlant en langues à recevoir une révélation que son mariage n’était pas dans le Seigneur, disant qu’elle devrait faire une nouvelle union. Une prédicatrice pentecôtiste bien connue, une femme veuve depuis trois ans, déclara, se trouvant enceinte, qu’elle attendait un enfant par le Saint-Esprit. Charles Parham, père du mouvement pentecôtiste moderne, fut arrêté pour les immoralités les plus choquantes. »

« Alors, que dites-vous ? Que tous les charismatiques sont immoraux ? Non ! Non, ils n’ont pas plus de problèmes avec la chair que vous et moi, mais je dis ceci: Cela prouve que la spiritualité n’a rien à voir avec l’expérience parce que tous ont l’expérience, mais ils ont aussi le même vieux problème avec la chair. Et si vous équivalez l’expérience avec la spiritualité, la vraie spiritualité élimine la chair. Par conséquent, voyez-vous, la vraie spiritualité ne peut être un « trip » permanent. Elle doit n’être qu’une soumission de chaque instant.

Un jeune parlant en langue confessait : « A ma surprise, j’ai découvert que ces émotions bénies de mon âme semblaient être accompagnées de passions sexuelles dans mon corps. » Lorsque Paul Sailhammer et moi étions à la Faculté de Dallas, cette année, nous avons eu un entretien prolongé avec un jeune homme qui était sorti du mouvement charismatique, qui avait parlé en langues à de nombreuses occasions, et qui avait été très souvent frappé par l’Esprit, et qui avait traversé une série d’expériences extatiques, et il en était sorti et était maintenant étudiant à la Faculté de Dallas. Il nous disait que l’une des choses qui l’étonnait était qu’on lui avait dit, à la base, que lorsqu’on est frappé par l’Esprit, et que vous atteignez le niveau de ces expériences des langues, cela a un effet purificateur, que c’est quelque chose qui lave, mais il dit : « J’ai découvert que j’avais tout autant de problèmes et autant d’échecs avec la chair que jamais, après ces expériences. »

Et vous voyez, le fait est que la vraie spiritualité n’a absolument rien à voir avec aucun don ou expérience, et je pense qu’une des tristes choses dans le mouvement charismatique est que les gens pensent que c’est la voie vers la vraie spiritualité. Et lorsqu’ils ont une expérience et qu’elle n’est pas là, ils continuent de la rechercher le long du même chemin, guettant l’expérience qui mettra fin à la désillusion quant à où est la vraie spiritualité, et tout le temps ils courent en s’éloignant alors que c’est là tout près dans la simplicité de la marche dans l’Esprit. Recevez la Parole et vivez-la.

Il n’y a aucune garantie que parce que vous avez eu cette expérience, vous serez mieux que n’importe quel autre chrétien. En fait, Walter Chantry dit, dans son livre Les signes des apôtres : « Les Pentecôtistes sont embarqués dans autant de confusion que d’autres branches du christianisme. Leurs dirigeants spirituels sobres et sages attirent l’attention sur la même grave ignorance, immoralité et impuissance dans leurs rangs que beaucoup qui ont cherché à fuir par leurs expériences. »

Vous ne pouvez échapper à ces choses par l’expérience, mes amis. Vous ne pouvez échapper à ces choses par une sorte de trip divin. Avoir certaines expériences des langues n’aura absolument aucun effet sur votre spiritualité, sauf peut-être celui de vous pousser vers la mauvaise piste de la vraie spiritualité, et c’est triste.

Donc je vous le dis, Dieu veut que nous soyons ce que nous sommes, et nous sommes spirituels, pas vrai ? C’est vrai – statutairement, et Dieu veut que nous le vivions en nous, et le vivre en nous c’est marcher dans l’Esprit, un pas après l’autre. Et pratiquement, c’est écouter et recevoir la Parole et stimuler la volonté pour agir positivement dans l’obéissance à la Parole. Et en faisant cela, nous devenons comme Jésus Christ, et c’est cela la vraie spiritualité. Ne soyez pas trompés par une contrefaçon. Les normes de Dieu n’ont pas changé. Maintenant prions.

Maintenant Père, nous n’avons pas vraiment abordé les choses que nous avions préparées dans notre cœur pour les dire aujourd’hui, mais nous espérons que Tu as préparé la Parole sur laquelle Tu voulais que l’on insiste aujourd’hui par l’inspiration de Ton Esprit, par Sa douce manière, alors je Te remercie, Père pour la joie d’être sensible à Toi et à la manière dont Ton Esprit agit, dans l’espérance que c’est juste. J’ai un tel souci profond, si profond dans mon cœur pour ces gens, et au-delà, pour Ton Eglise, que Tu as rachetée par Ton propre sang.

Et je sens dans mon cœur les battements de celui de l’apôtre Paul, dont le cœur battait littéralement la chamade pour que le peuple de Dieu soit orienté spirituellement, et je peux l’entendre par Esaïe, et Jérémie, et Ezéchiel et tous les autres. Je peux l’entendre par Pierre et Jacques, Jean et Jude. Je peux même le sentir par Jésus Lui-même ce désir que nous marchions dans l’Esprit.

Et, Père, nous savons comment le diable voudrait nous tromper pour nous faire croire qu’il y avait quelque chose qui nous donnerait une spiritualité instantanée, pour nous poursuivre au bas de la fausse piste, de sorte que nous manquions le fait de T’aimer simplement à chaque instant, et de nous appuyer sur Toi et de marcher un pas à la fois, un moment après l’autre dans l’obéissance au Saint Esprit, recevant la Parole et agissant en Lui obéissant. Oh, Père, rends-nous vraiment spirituels, vivant notre position de manière que le monde puisse voir que nous ressemblons à Christ, et Le voyant en nous, qu’il soit attiré dans la famille des rachetés. Merci Père. Nous Te louons au nom de Jésus. Amen.

FIN

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

ECFA Accredited
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize