Grace to You Resources
Grace to You - Resource

(Citations bibliques: Version Segond 21 sauf autre mention)

Nous arrivons aujourd’hui à notre dernière étude sur l’armure du chrétien. Nous voulons examiner la dernière pièce de l’armure du chrétien. Au verset 17, finalement, alors que Paul exprime ce qui est nécessaire au croyant pour vaincre Satan et ses armées, il dit : « Prenez l’épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu. » (Colombe) Le vieux Dr Guthrie disait : « La Bible est une armurerie d’armes célestes, un laboratoire de médicaments infaillibles, une mine sans fond de richesse. C’est un guide pour tout chemin, une carte pour chaque mer, un médicament pour toute maladie, et un baume pour chaque blessure. Privez-nous de notre Bible et notre ciel a perdu son soleil. »

Un écrivain disait que l’ensemble des écrivains de la Bible sont si merveilleux. « On trouve des paroles écrites par des rois, des empereurs, des princes, des poètes, des sages, des philosophes, des pêcheurs, des dirigeants, des hommes versés dans la sagesse de l’Egypte, éduqués dans les écoles de Babylone, et formés aux pieds de rabbins à Jérusalem. Elle a été écrite par des hommes en exil, au désert, sous des tentes de bergers, dans de verts pâturages, et à côté d’eaux paisibles. Parmi les auteurs, nous trouvons un collecteur d’impôts, un berger, un cueilleur de fruits de sycomore. Nous trouvons des pauvres, des riches, des gouvernants, des prédicateurs, des capitaines, des législateurs, des juges, et des exilés. La Bible est une librairie remplie d’histoire, de généalogie, d’ethnologie, de loi, d’éthique, de prophétie, de poésie, d’éloquence, de médecine, d’hygiène, d’économie politique, et des règles parfaites pour une vie personnelle et sociale. Et derrière chaque mot se trouve l’auteur divin, Dieu en personne. »

A propos de l’auteur de la Bible, John Wesley a dit : « La Bible doit avoir été écrite par Dieu ou par des hommes mauvais ou bons, ou de bons anges ou de mauvais anges. » Puis il dit : « Mais des hommes mauvais et de mauvais anges ne l’auraient pas écrite, parce qu’elle condamne les hommes mauvais et les mauvais anges. Et des hommes bons et de bons anges n’auraient pas trompé en mentant quant à son autorité, et en déclarant que Dieu l’avait écrite. » « Ainsi, » dit Wesley, «la Bible doit avoir été écrite, comme elle déclare l’avoir été, par Dieu, qui par Son Saint-Esprit a inspiré des hommes pour rapporter Ses paroles en utilisant l’instrument humain pour communiquer Sa vérité. »

Je ne sais pas si même nous comprenons pleinement ce que cela signifie d’avoir l’épée de l’Esprit. Je suis à peu près certain que non. Ce livre incroyable, sans égal, incomparable est la dernière arme, l’élément final de l’armure donnée au croyant dans la bataille contre Satan. Et le triste fait est que tant de chrétiens ne savent pas vraiment comment s’en servir. Nous devenons des victimes de Satan à cause de la maladresse à manier l’épée. Réalisez-vous quelle sorte de livre c’est ? Réalisez-vous que ce vous avez entre les mains, lorsque vous jetez un coup d’œil à ses paroles et à ses pages ? Que je vous le dise. Laissez-moi vous dire ce que la Bible déclare sur elle-même. Tout d’abord, la Bible dit qu’elle est infaillible. Cela veut dire qu’elle est totalement sans erreur. En résumé, elle ne commet pas d’erreurs. Elle est sans faute, sans défaut, sans imperfection. Au Psaume 19 :7, il est dit : « La loi de l’Eternel est parfaite. » Dans sa totalité, elle est infaillible.

Deuxièmement, dans toutes ses parties elle est inerrante, ce qui signifie qu’il n’y a pas d’erreur en elle. Dans Proverbes 30, verset 5 et 6, il est dit : « Toute parole de Dieu est pure. » Toute parole. « N’ajoute rien à ses paroles ! Il te reprendrait et tu apparaîtrais comme un menteur ! » Donc Sa parole est infaillible en totalité, et sans erreur en ses parties. Troisièmement, elle est complète. Apocalypse 22 :18 et 19 dit : « Si quelqu’un y ajoute quelque chose, Dieu lui ajoutera les fléaux décrits dans ce livre ; et si quelqu’un enlève quelque chose aux paroles du livre de cette prophétie, Dieu enlèvera sa part de l’arbre de la vie. » En d’autres termes, on ne peut ni y ajouter ni en retrancher, et cela signifie qu’elle est complète.

Quatrièmement, la Bible fait autorité. En Esaïe chapitre 1, au verset 2 nous lisons : « Ciel, écoute, Terre prête l’oreille. En effet, l’Eternel parle. » Lorsque Dieu parle, chacun fait bien d’écouter. C’est ce que faire autorité veut dire.

De plus, la Bible est suffisante. Dans 2 Timothée chapitre 3, il est dit que: « les Ecritures peuvent te rendre sage en vue du salut. » Elle est suffisante pour « te former et t’équiper pour toute œuvre bonne. » Ce livre peut t’amener au salut, et t’amener à la perfection. Rien d’autre n’est aussi nécessaire que cela. Donc la Bible est infaillible en totalité, sans erreur dans ses parties, complète, elle fait autorité et elle suffit.

Sixièmement, elle est efficace. Elle est efficace. Lorsqu’elle parle, des choses arrivent. La Bible change les choses. La Parole de Dieu effectue une transformation. Dans Esaïe 55 : « Il en va de même pour ma parole, celle qui sort de ma bouche : elle ne revient pas à moi sans avoir fait ce que je désire et rempli la mission que je lui ai confiée. » Elle est efficace. Ecoutez, si je ne croyais pas cela, je ne prêcherais pas. La raison pour laquelle je prêche est que je crois qu’elle accomplit ce qu’elle dit.

Septièmement, elle est divine. Deuxième Epître de Pierre 1 :21 dit: « Sachez avant tout qu’aucune prophétie n’est une affaire d’interprétation personnelle, car ce n’est jamais par une volonté d’homme qu’une prophétie a été apportée, mais c’est poussés par le Saint Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu. » C’est le livre de Dieu. Maintenant écoutez : un livre qui est infaillible, sans erreur, complet, qui fait autorité, qui est suffisant, efficace et divin est un livre qui devrait être aimé. Une autre raison à cela est qu’elle est aussi déterminante. Ce qu’une personne fait de la Bible révèle sa relation avec Dieu. Jésus a dit : « Celui qui est de Dieu écoute la parole de Dieu. Vous n’êtes pas de Dieu, c’est pourquoi vous ne l’écoutez pas. »

Si vous écoutez la Bible, cela montre que vous appartenez à Dieu. Si vous ne le faites pas, cela montre que vous ne Lui appartenez pas. La Bible ainsi devient le facteur déterminant d’une personne relativement à sa destinée éternelle et sa relation avec Dieu. Quel livre incroyable ! Aucun livre au monde que la Bible ne peut se réclamer de ces choses ni les justifier.

Qu’est-ce que la Bible fait pour vous ? Qu’est-ce que la Bible vous offre ? Quelles ressources vous apporte-t-elle ? Que je vous en propose seulement quelques-unes. Tout d’abord, elle est la source de la vérité. Et Jean 17 :17 dit « Ta Parole est la vérité. » C’est la vérité sur la vie, la mort, le temps, l’éternité, la vérité sur le ciel et l’enfer, la vérité sur ce qui est bien et ce qui est mal. La vérité sur les hommes et les femmes, la vérité sur les personnes âgées et les jeunes, la vérité sur les enfants, la vérité sur la société, la vérité sur toutes les relations entre Dieu et les hommes, toutes les relations entre les humains, et toutes les relations entre l’homme et la création. La vérité sur tout ce qui est nécessaire.

Deuxièmement, la Bible est source de bonheur. Nous voyons autour de nous le monde courir après le bonheur comme un fou, le cherchant furieusement. Et voici la simplicité de l’Ecriture, Proverbes 8 :34 : « Heureux l’homme qui m’écoute. » La simplicité de la déclaration de Jésus dans Luc 1 :28 : « Heureux ceux qui écoutent la parole de Dieu et qui la gardent. » Voilà le bonheur. Donc la Bible est la source du bonheur, de même que la source de la vérité, parce que, franchement, personne n’est plus heureux que celui qui découvre la vérité. L’autre soir à la télévision, je regardais un entretien avec une dame qui avait été violée. Le journaliste lui a dit : « Qu’avez-vous appris par cela ? » Elle a dit : « Oh, j’ai grandi par ça. » Et le journaliste a dit : « Eh bien c’est vraiment merveilleux, c’est en cela que consiste la vie, en croissance. » Mais je suis d’accord que la vie est faite de croissance, mais pas d’une croissance telle qu’ils la pensent. La croissance dans la connaissance de la Parole de Dieu. Parce que Pierre dit : « Grandissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus Christ. » Comment le fait-on ? De nouveau, la Parole est la source de la croissance. Dans Pierre il dit – 1 Pierre 2 :2 - : « Comme des enfants nouveau-nés, désirez le lait pur de la Parole. Ainsi grâce à lui vous grandirez.» Ecoutez, la Bible est source de vérité, la Bible est source de bonheur, la Bible est source de croissance.

Ensuite la Bible est la source de la puissance. Nous sommes réellement impuissants dans notre vie si nous n’utilisons pas la Parole de Dieu. La Bible est la source de notre puissance. « La parole est vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à deux tranchants. » De plus, la Bible est source de conduite, Psaume 119 :105 : « Ta parole est une lampe à mes pieds et une lumière sur mon sentier. » La Bible est source de réconfort. Romains 15 :4 parle du réconfort de l’Ecriture. La Parole est source de perfectionnement, 2 Timothée 3 :16 : « …afin que l’homme de Dieu soit parfaitement préparé. » (Semeur). La Bible est la source de tant de choses. Ce livre incroyable qui n’a aucune erreur, qui ne se trompe jamais, est toujours suffisant et complet, qui fait autorité, qui est efficace et décisif peut apporter à votre vie vérité, bonheur, croissance, puissance ainsi que conduite, réconfort et perfection.

Et encore une chose, la Bible est la source de la victoire sur l’ennemi. Et avec cela nous arrivons à Éphésiens 6 :17. C’est l’épée de l’Esprit qui est la Parole de Dieu qui nous donne l’arme contre notre ennemi. Et, mes amis, c’est pour cela que je prêche la Parole de Dieu. C’est pour cela que nous enseignons la Parole de Dieu systématiquement. Parce que, voyez-vous, peu importerait que tout ce que j’ai dit d’autre sur la Bible soit vrai, si vous ne l’appreniez jamais. Vous auriez à votre disposition une ressource inutilisée. Donc nous croyons, systématiquement, semaine après semaine, en l’enseignement de la Parole de Dieu. Pourquoi ? Parce qu’il vous donne la source de la vérité, la source du bonheur, la source de la croissance, la source de la puissance, la source de la conduite, la source du réconfort, et la source de la victoire.

Donc nous savons en Ephésiens 6 que nous sommes dans une guerre. Cela nous a été clairement dit dans les versets 10 à 12. Et si vous regardez aux versets 10 à 12, vous reverrez la guerre dans laquelle nous sommes engagés. Nous luttons contre Satan et ses démons. En tant que chrétiens, nous avons reçu une ressource en Christ. Nous sommes littéralement bénis par toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes. Nous savons comment nous devons vivre, ce qui est exposé dans Ephésiens 4, 5 et 6. Nous savons quelles sont nos ressources, c’est en Ephésiens 1, 2 et 3. La réserve est là et nous avons appris comment nous devons l’appliquer.

Maintenant nous faisons face à la réalité que Satan résiste à cette application. Satan essaie de bloquer notre productivité. Il veut nous empêcher de vivre pratiquement notre statut. Et notre façon de dominer ses blocages c’est de porter notre armure. Et nous avons parlé de la ceinture de la véracité au verset 14, qui est l’engagement. Nous avons parlé de la cuirasse de la justice, qui est la sainteté. Et nous avons parlé des chaussures de l’Evangile de paix, qui est la confiance en la puissance et la présence de Dieu. Nous avons parlé du bouclier de la foi, qui est croire Dieu. Nous avons parlé du casque du salut, qui est la confiance dans le salut éternel encore à venir. Et maintenant, finalement nous arrivons à l’épée de l’Esprit qui est la Parole de Dieu. Ecoutez donc, les armes précédentes étaient premièrement défensives. Mais ici nous arrivons à une arme qui est à la fois défensive et offensive. J’ai entendu des gens dire qu’elle est offensive. Elle est plus que cela, elle est également défensive.

Ce mot épée est un terme très intéressant. C’est le mot grec machaira, et en grec c’est un mot très fréquent, un mot très courant même dans le Nouveau Testament. L’autre mot pour épée, rhomphaia, désigne cette épée large dont nous avons parlé la dernière fois. Elle pouvait faire plus d’un mètre, plus que le mètre étalon, une grande, large épée à deux tranchants qui était maniée à deux mains. Ici il ne parle pas de celle-là. Celle-ci est l’épée plus courante portée par les soldats, la machaira, n’importe quoi entre un poignard de 15 centimètres à une épée de 50 centimètres environ. Elles étaient rangées dans un étui ou un fourreau au côté du soldat, et utilisées dans les combats corps à corps. C’est de cela qu’il s’agit. En fait, à propos, machaira est le mot utilisé pour décrire les épées, dans Matthieu 26 :47, que les Romains avaient en main pour capturer Jésus lorsqu’Il était dans le jardin. C’était l’épée courante du soldat romain. Le même mot est utilisé pour parler de l’épée avec laquelle Pierre a coupé l’oreille du serviteur du Grand Prêtre. Le même mot, machaira, est utilisé pour parler, dans Actes 12 :2 de l’exécution de Jacques frère de Jean. Le même mot, machaira, est utilisé pour parler de l’épée utilisée contre les héros de la foi dans Hébreux 11. C’est la même série normale de tailles de ce type de machaira qui était l’épée de tous les jours utilisée par les soldats. Mais dans chaque cas il semble qu’une machaira devait être utilisée d’une manière précise pour être efficace. Or Pierre n’a fait que couper une oreille avec. Je suis sûr que s’il avait eu une rhomphaia, il aurait tranché de l’oreille jusqu’au bout des pieds du type. La machaira devait être utilisée comme arme de précision.

C’est cette épée-là que Paul avait à l’esprit. C’est l’épée normale utilisée par le soldat romain. Mais remarquez ceci, au verset 17, il dit que c’est l’épée de l’Esprit, tou pneumatos, «  de l’Esprit », ou bien on pourrait traduire dans un sens adjectif, spirituel. Vous avez toutes ces options. Peut-être que les deux meilleures sont celles-ci : tout d’abord on peut l’utiliser comme un adjectif et prendre l’épée spirituelle, avec un « s » minuscule, ne se référent pas tant au Saint Esprit, mais à l’épée spirituelle, parce que nous savons bien que Paul disait aux Corinthiens, dans 2 Corinthiens 10 :4 que « les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles mais spirituelles. » C’est ce qu’il entend ici. Donc nous utilisons une arme spirituelle. Par le fait que le verset 12 dise que nous combattons une méchanceté spirituelle, il parle ici d’une épée spirituelle.

Bien entendu, tout ceci est spirituel. Nous avons en fait une ceinture spirituelle, une cuirasse spirituelle, des chaussures spirituelles et un casque spirituel Donc on pourrait l’utiliser dans ce sens. Et, soit dit en passant, tou pneumatos est utilisé dans un sens adjectif dans Éphésiens 1 :3 et 5 :19, donc il pourrait être juste de le traduire ainsi dans le contexte du livre. Mais il vaudrait peut-être mieux, parce que cela serait plus en accord avec le reste de l’armure, de le traduire dans ce qu’on appellerait un génitif d’origine. C'est-à-dire comme se référant à d’où elle [l’épée] vient. L’épée est donnée par l’Esprit, donc c’est l’épée de l’Esprit dans le sens que l’Esprit l’a donné. Mais si vous mettez les deux ensemble, vous avez cette idée, notre épée est spirituelle parce qu’elle nous a été donnée par le Saint Esprit.

Lorsque vous êtes devenu chrétien, dans quel sens avez-vous reçu l’épée ? Vous avez la Bible. Vous direz : « Bon, même un non chrétien a la Bible. » Oui, un non croyant a la Bible, mais il n’a pas en résidence l’enseignant de la vérité, le Saint-Esprit, qui peut donner un sens à la Bible, exact ? C’est pour cela que l’homme naturel ne comprend pas les choses de Dieu. C’est pourquoi, dans 1 Jean, il nous est dit au chapitre 2 que nous avons une onction de Dieu et nous connaissons toutes choses ! Nous avons en résidence un enseignant de vérité. C’est l’Esprit de Dieu qui vit dans la vie du croyant, qui met la Parole de Dieu à la disposition de ce croyant. De sorte que lorsque vous devenez croyant, vous recevez la parole de Dieu, et l’Esprit de Dieu et, connectée, vous avez l’épée. Ainsi l’épée devient nôtre en tant que croyants. Mais désormais, cela dépend de comment nous apprenons à utiliser l’épée. Vous savez que tous les chrétiens possèdent l’épée. Vous l’avez là et vous avez l’Esprit de Dieu vous habitant de sorte que c’est une épée spirituelle. Elle devient une arme.

Ecoutez mes amis, la Bible dans votre vie est une arme. Cela ne fait aucun doute. C’est une arme. Il s’agit simplement que vous sachiez vous en servir. Et l’apprentissage de son utilisation dépend de la diligence avec laquelle vous vous appliquez à étudier la Parole de Dieu. C’est pour cela que l’apôtre Paul passa 3 ans à Éphèse, et dit : « Je vous ai annoncé tout le plan de Dieu sans rien en cacher. » Pourquoi ? Il voulait leur enseigner comment utiliser l’épée. Il voulait tout leur dire afin qu’ils puissent l’utiliser efficacement.

Donc nous avons une épée spirituelle, une épée non forgée sur des enclumes humaines, ou trempées dans des feux terrestres. Une épée d’origine divine, une arme puissante, efficace, impressionnante, qui est tout ce que j’ai dit auparavant à propos de la Bible, incomparable, sans égale dans la main d’un croyant. Si puissante que rien ne peut y résister, et rien ne peu la dominer. Je me souviendrai toujours du roi Arthur et de son épée invincible. Elle n’est rien à la lumière de l’invincibilité de la Parole de Dieu dans la main d’un saint juste qui sait s’en servir. La Parole donc est notre arme, et elle est puissante. Elle est puissante dans Romains 1 :16, où il est dit  - si puissante – il dit : « Je n’ai pas honte de l’Évangile, [de Christ] ; c’est la puissance de Dieu pour le salut… » Vous fourbissez cette épée et des gens seront sauvés. Vous utiliserez littéralement l’épée, pour ainsi dire, pour arracher des âmes hors du royaume des ténèbres. Avec l’épée vous pouvez ouvrir une voie dans le royaume de Satan. Elle est puissante.

Elle peut être utilisée pour juger. Dans Hébreux chapitre 4, où il est dit : « La parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à deux tranchants, pénétrante jusqu’à séparer âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur. » Le mot juger ici, vient de krino, qui veut dire juger en écumant les preuves. La parole de Dieu devient ce qui juge les gens. Vous prêchez la Parole et elle agit en amenant sur leur vie le jugement de Dieu. Elle siège et pèse leur vie dans la balance de l’autorité de la Parole de Dieu, pour leur montrer le fait, ou la réalité de leur état de péché.

Le verset suivant dit, Hébreux 4.13 : «Aucune créature n’est cachée devant lui: tout est nu et découvert aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. »  La Parole de Dieu vient comme une épée libérant les âmes du royaume des ténèbres. La Parole de Dieu vient comme une épée perçant les cœurs des hommes, les mettant à plat, filtrant les preuves, et leur montrant leur propre péché et leur culpabilité devant un Dieu saint. C’est une arme puissante. Elle est si puissante qu’elle peut apporter la vérité au sein de l’erreur. Elle est si puissante qu’elle peut apporter le bonheur au sein de la tristesse. Elle est si puissante qu’elle apporte de la lumière dans les ténèbres au point de changer le marasme en croissance. Elle est si puissante qu’elle prend une personne infantile et en fait quelqu’un de mature. C’est une chose puissante. C’est ce que nous tenons dans nos mains ; l’épée de l’Esprit.

Mais laissez-moi me hâter d’ajouter ceci. L’épée est une arme à la fois défensive et offensive. Parlons de sa capacité défensive. Si vous avez jamais vu quelqu’un se servir d’une épée, vous savez qu’une épée est utilisée autant pour éviter un coup que pour en infliger. Et quelqu’un qui se sert d’une épée l’utilise avec cette partie qui couvre sa main pour se défendre contre les coups de son ennemi. Et la manière dont vous utilisez la Parole de Dieu en défense est vraiment cruciale. Satan vient vous attaquer par ses tentations. Il vient vous attaquer par ses assauts, et vous pouvez littéralement esquiver ses coups en utilisant la Parole de Dieu de manière appropriée.

Par exemple, nous voyons le Seigneur, n’est-ce pas, dans Matthieu chapitre 4 et dans Luc chapitre 4, où Satan vient vers Lui trois fois, et Satan L’attaque par trois tentations directes. Numéro 1 est pour que tu ne fasses pas confiance à Dieu, fais-toi du pain avec des pierres, n’attends pas que Dieu pourvoie à tes besoins, empoigne-les toi-même. Et Jésus répond en citant l’Ecriture exactement liée à cette tentation dans le Deutéronome. Satan vient une deuxième fois en disant : « Je vais encore te tenter, cette fois pour que tu fasses confiance à Dieu là où tu ne devrais pas le faire. Plonge depuis le temple et laisse-Le Te rattraper. » Et Il utilise un autre passage de Deutéronome qui se rapporte à cette tentation. Troisième fois : « Prosterne-toi devant moi. » Et Il utilise une autre Ecriture se rapportant à cette tentation. Autrement dit, Il utilise précisément la machaira de la Parole. Il ne la brandit pas sans discernement. Il l’utiliser précisément pour l’appliquer exactement à la tentation que Satan Lui a lancée. Ecoutez, vous devez pouvoir vous défendre quel que soit l’angle sous lequel la tentation arrive.

Et il y a des chrétiens qui possèdent des Bibles, et ils sont venus à l’église, ils ont eu des leçons, et les ont lues, mais ils ne connaissent pas réellement les principes, et donc ne peuvent stopper les attaques, à un moment ou l’autre. Et j’ai toujours découvert que Satan va trouver où il vous manque cette information, et c’est pour cela qu’il se met à frapper. J’ai entendu tant de gens dire ceci que je n’ose même pas penser à les dénombrer : «  Oh, je ne savais pas que la Bible enseignait cela, sinon je ne l’aurais jamais fait. » Et ils se mettent dans des situations dans lesquelles ils ne seraient pas tombés s’ils avaient connu la vérité. Utilisez la Bible comme arme défensive. Apprenez à appliquer les détails précis de la Parole de Dieu aux détails précis de la tentation.

Que j’aille un pas plus loin. Remarquez à la fin du verset 17, il est dit que l’épée de l’Esprit est la Parole de Dieu. Le mot « Parole » ici n’est pas logos. Logos est un terme signifiant parole dans un sens large, ou général. La Parole de Dieu, l’idée générale. C’est le terme rhema, qui signifie une déclaration spécifique. Il ne parle pas d’une connaissance générale. Il parle de déclaration spécifique. L’épée de l’Esprit est la déclaration de Dieu spécifique. Et si vous ne savez pas ce que Dieu dit spécifiquement à propos de cette tentation-là, vous ne pouvez pas la traiter. De sorte que vous devez apprendre à connaître la totalité de la Parole de Dieu de manière à connaître les points particuliers. C’est pour cela que lorsque je vous enseigne la Bible je ne fais pas que lire l’Ecriture, raconter trois histoires et vous laisser partir. Ce que j’essaie de faire c’est d’enseigner les principes au sein du texte. Parce que le principe est la déclaration spécifique que Dieu veut que vous compreniez, afin de pouvoir le mettre dans votre réserve pour l’utiliser contre Satan.

Ecoutez, mes amis, vous devez apprendre les principes de la Parole de Dieu, et c’est pourquoi vous devez étudier pour vous montrer approuvés de Dieu. Vous souvenez-vous de ceux d’Apocalypse 12 qui ont vaincu par le sang de l’Agneau, et par la parole de leur témoignage ? Vous vaincrez Satan quand vous connaîtrez la Parole. Vous voyez ? Et vous pouvez en rendre témoignage. Donc dans le sens de nous défendre, nous dépendons de notre connaissance de la Parole de Dieu. Et la raison pour laquelle tant de chrétiens tombent dans la tentation est qu’ils ne savent simplement pas comment Dieu traite ces choses-là. Ils ne sont simplement pas équipés de l’épée. Maintenant vous l’avez. Equipez-vous de son usage correct.

Deuxièmement, c’est une arme offensive. Et j’aime y penser de cette manière. J’utilise la Parole de Dieu dans ma vie pour me défendre contre les attaques de Satan. Chaque fois que Satan me frappe de découragement, je pense à des versets qui s’y rapportent. Un homme est venu vers moi aujourd’hui après la première rencontre, et il a dit : « Quel verset de la Bible utilisez-vous lorsque vous avez du chagrin ? » Et j’ai répondu à sa question. Il a dit : « Eh bien, je voudrais savoir quels versets de la Bible vous utilisez lorsque vous voulez renouveler votre engagement ? Il me posait les bonnes questions. Savez-vous où aller pour vous défendre contre le chagrin et vous défendre contre le découragement, pour vous défendre contre un manque d’engagement, contre la tentation de la convoitise des yeux, la convoitise de la chair ou l’orgueil de la vie ? Savez-vous comment lutter contre ces choses ? C’est ainsi que vous l’utilisez défensivement. Mais qu’en est-il de l’offensive ? C’est une part enthousiasmante. Je suis heureux qu’elle fasse les deux, parce que j’aurais horreur de passer toute ma vie à n’essayer que de me défendre. Ça devient lassant. De temps en temps je suis sur l’offensive. C’est pour cela que j’aime prêcher, parce que lorsque je prêche, je n’ai pas le temps d’être tenté. Ici en haut, je ne m’occupe pas de cela. J’ai mon épée offensive, et tout ce que j’essaie de faire c’est de sabrer un peu la jungle du royaume de Satan. Et c’est ce qui est passionnant.

Chaque fois que j’apporte l’Evangile à une personne non sauvée, je me vois avec l’épée tranchant dans son territoire. Chaque fois que quelqu’un est racheté, je vois une brèche ouverte au travers de son royaume ténébreux. Lorsque vous vous levez et proclamez la Parole de Dieu, que vous l’enseignez à vos enfants, que vous en parlez à vos amis, que vous la dites au travail, vous en parlez avec d’autres étudiants à l’école, ou que vous êtes en chaire comme ici, et que vous prêchez, avec la Parole de Dieu à la main comme arme offensive, vous frayez votre chemin au travers du royaume de Satan. J’aime être interviewé par quelqu’un qui est troublé par certaines choses dans notre société, et dire : « C’est ce que Dieu dit, voyez-vous, » et attaquer le système avec l’épée de l’Esprit. J’aime pouvoir tenir ferme devant l’opposition et dire : « voici ce que la vérité de Dieu a à dire. »

Cependant, Satan sait que la Parole est efficace, alors il essaie de l’arrêter. Regardez à Matthieu 13. Satan fera tout pour réduire au silence ceux qui prêchent la Parole. Il fera tout pour essayer de défaire ce qu’ils font. Vous vous souvenez de la parabole que Jésus racontait à propos du semeur et de la semence ? Nous n‘avons pas le temps d’entrer dans les détails. Nous le ferons dans une série sur Matthieu. Mais je voudrais que vous notiez ce qui s’applique à nos pensées d’aujourd’hui. « Jésus sortit de la maison et s’assit au bord du lac. La foule se rassembla autour de lui, si nombreuse qu’il monta dans une barque où il s’assit. Toute la foule se tenait sur le rivage. Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses. Il dit : ‘Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin; les oiseaux vinrent et la mangèrent. Une autre partie tomba sur un sol pierreux où elle n’avait pas beaucoup de terre ; elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un terrain profond, mais quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines. Une autre partie tomba parmi les ronces ; les ronces poussèrent et l’étouffèrent. Une autre partie tomba dans la bonne terre ; elle donna du fruit avec un rapport de 100, 60 ou 30 pour 1. Que celui qui a des oreilles pour entendre entende’. » 

Plus tard, dans les versets 19 et suivants, Il décrit la réponse sur la signification de cela. Mais ne bougez pas et je vais simplement vous la raconter. Le semeur est le prédicateur, ou quiconque a la Parole de Dieu, la semence est la Parole de Dieu. Vous sortez semer la semence. Dans un sens vous utilisez votre épée. Quel est le résultat ? Vous étendez votre épée, et il va se passer des choses. Le verset 8 dit que lorsqu’elle trouve un bon terrain, eh bien le fruit va venir multiplié par 100 par 60 et par 30. Donc Satan sait qu’elle peut le faire. Donc Satan s’acharne à s’assurer qu’elle ne le puisse pas. Lorsque vous la semez, et que par exemple, au verset 4 elle tombe au bord du chemin, immédiatement les oiseaux viennent la dévorer. Et il me semble que cela fait référence aux armées démoniaques de Satan. Elles s’immiscent d’une façon ou d’une autre, et arrachent la Parole, au point que la personne oublie ce qu’elle a entendu. Et quelqu’un viendra, et écoutera la Parole. Peut-être lui avez-vous parlé, ou bien j’ai prêché, peu importe. Et il part et oublie tout. Satan l’enlève de son esprit.

D’autre part, le verset 5 dit qu’une partie tombe sur le sol pierreux, et qu’arrive-t-il ? Il n’y a pas assez de terre, donc la plante pousse un peu, il n’y a pas de profondeur au sol, le soleil vient, la brûle, elle n’a pas de racines et se dessèche. Et plus loin dans le chapitre, notre Seigneur dit que la cause est la persécution. Quelqu’un arrive en disant : « Vous savez, ce christianisme est intéressant, j’entends ce que vous dites à propos de cette vérité biblique. » Et Satan amènera des problèmes dans leur vie, et ils diront : « Oh, Dieu, Tu n’es pas un Dieu si bon que ça, après tout ! » Et ils se retirent, et quittent tout, sous la pression de la persécution, ou des difficultés ou autre.

Et, finalement, une partie tombe parmi les ronces, et les ronces poussent et l’étouffent. Et notre Seigneur dit que la catégorie de gens qui viennent à croire le font pour un temps, mais sont trompés par les richesses. Ils ne veulent pas dire non au système mauvais. Ils veulent le monde, ainsi ils s’éloignent de la Parole. Mais ce que je veux vous faire remarquer, c’est que Satan est occupé. Que ce soit en tordant l’objectif et faisant retourner au monde, ou en apportant des choses difficiles à supporter dans la vie, ou en arrachant la Parole de la mémoire des gens, il veut empêcher que la semence soit semée. Pourquoi ? Parce qu’il sait que si elle trouve un bon terrain, elle sera productive. Je quitterais la prédication et ferais autre chose. Mais c’est si fantastique de savoir que lorsque vous sortez, la Parole de Dieu ne retournera jamais sans effet, mais accomplira toujours ce qu’Il voudra.

Mes amis, c’est une Parole puissante. Si puissante que la Bible dit qu’elle convertit l’âme. Aucune parole d’homme ne peut mettre en déroute les armées spirituelles du mal, seule la Parole de Dieu le peut. De sorte qu’elle est défensive, tant que nous la connaissons pour nous défendre. Elle est offensive, alors que nous allons conquérir le ténébreux royaume de Satan. Et, de nouveau, puis-je vous rappeler que lorsque vous utilisez la Parole de Dieu en attaquant, ce doit être spécifiquement ? Vous savez, n’avez-vous jamais été engagé dans une conversation sans avoir de réponse pour l’interlocuteur, parce que vous ne saviez pas ce que la Bible enseignait sur un certain sujet ? Eh bien, vous savez, certains diront : « Oh là, je pourrais témoigner, mais je crains de ne pas avoir de réponse. On va me poser une question, et je dirai : ‘oh, je ne sais pas,’ » ce qui n’est pas une mauvaise chose à dire, si vous ne savez pas. Allez chercher. Mais vous savez, si vous voulez être efficace en communication, il faut que vous connaissiez la Parole de manière à pouvoir parler en temps favorable ou non. Pas vrai ? « Soyez toujours prêts à défendre l’espérance qui est en vous, devant tous ceux qui vous en demandent raison, » disait Pierre. Nous devons connaître la parole de Dieu.

Walter Martin dit: « La tragédie du christianisme est qu’une tournée éclair de Témoins de Jéhovah peut mettre en pièce un chrétien en 30 minutes. » Et dans bien des cas, c’est vrai. Nous ne connaissons simplement pas la Parole comme nous le devrions. Parce que nous la connaissons insuffisamment, nous ne pouvons pas nous défendre, et nous ne pouvons pas l’utiliser comme arme offensive. Oh, mieux vous connaîtrez la Parole, mieux vous pourrez avancer dans le royaume de Satan, parce que la Parole de Dieu a des réponses qui tranchent jusqu’au cœur de ses mensonges. Donc vous devez connaître la Parole. Illustration. Nous avons souvent cité Romains 10:17 ainsi: « La foi vient de ce que l’on entend, et ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu. » C’est une manière courante de le citer, parce que c’est ainsi que le rendent plusieurs versions. Ce n’est pas du tout ainsi que le grec le rend. La foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la Parole de Dieu : C’est si général. Dites-vous que la foi qui sauve peut venir de n’importe quelle partie de la Parole de Dieu ? Voulez-vous dire que vous pouvez lire un verset de la Bible, peu importe lequel, et que la foi vient en entendant cela ? Non. Le grec dit: La foi vient en entendant un rhema, une déclaration spécifique à propos de Christ, Christos.

La foi ne vient pas par des généralités. Elle vient de déclarations spécifiques concernant Christ. Et les gens ne peuvent être sauvés qu’en entendant que Jésus Christ est mort et ressuscité le troisième jour pour leur justification. Il faut qu’il y ait des spécificités dans la manière offensive d’utiliser la Parole, des spécificités dans son usage défensif, et il n’y a aucune raison de devenir des victimes. La tragédie suprême est d’être un chrétien depuis longtemps sans être capable d’utiliser cette incomparable source que Dieu nous a donnée dans Sa grâce. Vous direz : « Oh, mais je vous le dis, j’ai un peu frayé mon chemin ici et là, et je ne la comprends pas. » Ecoutez-moi. Ne me faites pas croire ces sornettes. Ne me dites pas que vous ne la comprenez pas. Il ne vous a pas seulement donné le livre, Il a implanté dans vos cœurs l’enseignant résident de la vérité, et Il vous l’enseignera si vous vous soumettez à Ses enseignements.

Personne ne pourra plaider l’ignorance. « Je ne comprends pas ces paroles savantes. » Vous pouvez comprendre. Dieu vous rendra capable de comprendre tout ce que vous avez besoin de comprendre pour gagner la victoire. Ce n’est pas si difficile. Je la comprends. Et j’y travaille dur, c’est tout, c’est tout. Si jamais quelque chose est bon, cela indique que quelqu’un y a mis beaucoup d’effort. C’est ainsi dans votre vie. Ce n’est pas seulement parce que vous possédez une Bible que cela signifie que vous ayez une épée. Vous pouvez avoir un magasin de Bibles, et ne pas avoir d’épée, si vous ne savez pas comment vous en servir en défense et en attaque. Jésus nous a donné le modèle. Il a dit : « Que dit l’Ecriture ? » C’est comment vivre, c’est comment faire face à la tentation, c’est comment approcher le ministère. Dans Actes 17, il est dit : « Les Béréens avaient des sentiments plus nobles que les autres …. Ils examinaient chaque jour les Ecritures. » C’est une vraie noblesse.

Un biographe de Martin Luther écrit ceci : « Luther fut maintenu dans l’obscurité par le diable bien qu’il fût moine. Il essayait de se sauver lui-même par ses œuvres. Il jeûnait et transpirait et priait, et pourtant il était misérable et malheureux, et en esclavage permanent. L’enseignement Catholique Romain superstitieux le gardait captif. Mais il fut délivré par la Parole de l’Ecriture : ‘ Le juste vivra par la foi.’ Dès ce moment, il se mit à comprendre la parole comme il ne l’avait jamais comprise avant, et mieux il comprenait, plus il voyait les erreurs enseignées par Rome. Comme il voyait l’erreur de sa pratique, il devint plus décidé à réformer l’Eglise. Il le fit entièrement en expliquant les Ecritures. Les grands théologiens de l’Eglise Romaine lui résistèrent. Parfois il devait se tenir seul en les rencontrant dans un combat rapproché, et chaque fois il prenait position en s’appuyant sur l’Ecriture. Il soutenait que l’Eglise n’est pas au dessus de l’Ecriture. La norme par laquelle on juge même l’Eglise, disait-il, est l’Ecriture. Et bien qu’il fût un homme, d’abord seul, il fut capable de combattre le système papal et une tradition de douze siècles, et il le fit en prenant l’épée de l’Esprit qui est la Parole de Dieu.

Ecoutez, il n’y aurait jamais eu de Réforme si un homme n’avait pas été capable de faire face aux érudits trompeurs du système papal, et de réfuter leurs arguments avec la Parole de Dieu. Nos pères protestants dans ce pays ont précisément fait de même. C’était une arme dont ils se sont servis constamment. Les Puritains l’ont fait ; tôt dans le Protestantisme, vous savez, ils ont décidé que tout chrétien devrait avoir une Bible. Pourquoi ? Parce que si vous n’avez pas de Bible vous n’avez pas d’épée. Et Tyndale a fait le serment que chaque laboureur et chaque garçon tirant la charrue serait capable de lire et de comprendre, afin de se parer contre les avancées d’une autre période sombre. Il disait : « La manière de fortifier les gens est de leur donner la connaissance de la Parole de Dieu. » Et c’était ce grand souci d’une connaissance exacte de la Bible qui a conduit à une traduction fiable des Ecritures dans votre langue et la mienne. Nous pouvons remercier Dieu pour ces gens. Il est essentiel que la Parole de Dieu soit connue. C’est essentiel si nous voulons gagner la bataille.

H. P. Barker était un maître pour les illustrations. Un jour il s’est décrit regardant par la fenêtre et observant un jardin rempli de plantes et de fleurs. Et il dit : « J’ai vu trois choses » dans le jardin. « D’abord j’ai vu un papillon. Le papillon était magnifique, il se posait sur une fleur, puis s’envolait vers une autre fleur, et encore une autre fleur. Il ne restait qu’une seconde ou deux, et repartait, et touchait autant de jolies fleurs qu’il pouvait, mais n’en tirait absolument aucun profit. Puis » - dit-il – « J’ai observé un peu plus longtemps de ma fenêtre, et un botaniste arriva. Et le botaniste avait un gros cahier sous le bras, et une grosse loupe. Le botaniste se penchait sur une certaine fleur, et regardait longtemps, puis il écrivait des notes dans son cahier. Il était là des heures durant à écrire des notes, refermait le cahier, le remettait sous son bras, enfonçait sa loupe dans sa poche et s’en allait. » Puis il a dit : « La troisième chose que j’ai remarquée était une abeille, juste une petite abeille. Mais l’abeille se posait sur une fleur, et s’enfonçait profondément dans la fleur, et elle extrayait tout le pollen qu’elle pouvait porter. Elle entrait vide chaque fois et ressortait chargée. »

Et H. P. Barker disait: « Il en va de même avec les gens qui viennent à la Bible. Il y a ceux qui papillonnent de beaux sermons en beaux sermons, de cours en cours, papillonnant ici et là, n’apportant rien et ne gagnant rien. Quel bon sentiment. Puis il y a les botanistes spirituels qui prennent d’abondantes notes, qui essaient de s’assurer que tous les points sont sur les i, mais ils n’ont pas la capacité de tirer quoi que ce soit des fleurs ; c’est de l’académie pure. Puis il y a les abeilles spirituelles qui retirent de chaque fleur précieuse tout ce qui s’y trouve pour faire le miel qui fait d’elles une telle bénédiction pour leur entourage. » Lequel êtes-vous ? Vous pouvez venir à l’Eglise de la Grâce et être un papillon. Vous pouvez passer d’un cours à l’autre, d’une étude biblique à l’autre, d’un séminaire à l’autre, d’un livre à l’autre, battant de vos jolies petites ailes, ne changeant jamais. Ou bien vous pouvez être un botaniste. Certains d’entre vous ont assez de carnets pour faire couler un petit navire de combat. Ou vous pouvez être une abeille qui vient vide et repart chargée de quoi faire le miel qui rend la vie douce. Lequel êtes-vous ? L’épée est là, elle est disponible. L’utilisez-vous?

Mon ami Rodney, qui est assis là, ne sait pas que je vais parler de lui un instant. Mais il est toujours assis là le dimanche, et Rodney est dans notre classe spéciale. Et lorsque j’ai rencontré Rodney la première fois … il a été baptisé il n’y a pas longtemps. Mais Rodney avait une vieille Bible très usée. Je ne sais pas s’il l’a apportée avec lui aujourd’hui. Il a sa nouvelle Bible aujourd’hui, n’est-ce pas ? C’est cela il a sa nouvelle Bible. Mais il avait une vieille Bible très usée. Elle était en piteux état. Il va à vélo, vous savez, de sorte que sa Bible prenait des chocs dans une couverture de papier. Donc un jour je lui ai dit : « Rodney, tu as besoin d’une nouvelle Bible. » Il a dit : « Oui, j’ai besoin d’une nouvelle Bible, c’est vrai. » Alors je lui ai dit de venir avec moi à la librairie pour que je lui fournisse une nouvelle Bible. Donc nous sommes allés à la librairie, et j’ai dit : «  Alors, je sais que tu ne lis pas, Rodney. Tu ne lis qu’un tout petit peu. Mais quel genre de Bible voudrais-tu ? » Et il a dit : « Eh bien j’en voudrais une avec des chiffres vraiment gros pour que je puisse voir de quel verset vous parlez et l’observer pendant que vous en parlez. » Eh bien, vous savez, cela m’a vraiment ému. Donc nous avons pris une Bible avec des chiffres assez gros pour qu’il puisse les voir. Et j’ai pensé à certains parmi vous. Vous pouvez comprendre tous les concepts qui s’y trouvent. Vous pouvez en pénétrer tous les principes. Ce ne sont pas que des chiffres pour vous. Et pourtant je me demande si vous êtes une abeille qui retire de tout ce qui s’y trouve et si vous l’utilisez comme arme pour gagner la victoire qui est déjà la vôtre en Jésus Christ.

Prions ensemble.

Père, nous Te remercions pour Ta Parole. Je ne peux m’empêcher de penser que, dans un sens, toute l’armure de Dieu n’est rien d’autre qu’une image de Jésus Christ. Christ est la vérité, comme la ceinture de la véracité. Il est notre justice, notre cuirasse. Il est notre paix. Sa fidélité fait de notre foi une réalité. Il est notre salut et Il est la Parole Vivante de Dieu. Père, je sais que cela signifie qu’au moment où nous faisons confiance à Christ nous recevons l’armure. Je pense aux paroles de l’apôtre Paul, qui a dit : « Réveillez-vous, … débarrassez-vous du péché, … et revêtez les armes de la lumière, » et qui continue en disant : « c’est revêtir le Seigneur Jésus Christ. » Ainsi, Père, dans mon cœur je sais qu’en résumant toute cette armure, la résumant et gagnant la bataille, nous devons revêtir Jésus Christ. Nous devons être couverts de Sa vérité, et de Sa véracité, de Sa justice, de Sa paix, de Sa foi confiante dans le Père, de Son salut ultime, de Sa propre vie dans la Parole Vivante. Père aide-nous à nous approprier ces ressources.

Seigneur, certains sont ici aujourd’hui qui sont sans défense, sans puissance contre l’ennemi parce qu’ils n’ont pas revêtu le Seigneur Jésus Christ, ils n’ont aucune armure. Oh, Dieu, je prie qu’aujourd’hui puisse être le jour où ils recevront Christ, qu’ils puissent Le revêtir et être prêts pour la bataille. Je prie aussi pour les chrétiens qui ont toutes ces ressources, et qui pourtant n’en ont jamais tiré profit, qui n’ont pas vraiment faim de la Parole ni soif, ni vraiment envie. Je prie pour ceux qui pourraient avoir un engagement marginal pour apprendre ces importantes vérités. Oh Dieu, garde nous d’être facilement satisfaits quant à Ton Livre. Garde nous de l’indifférence qui tue notre utilité et notre joie. Fais de nous des gens de la Parole pour Ta gloire au nom de Jésus. Amen.

FIN

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

Donation:
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize