Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Alors, commençons par regarder le premier petit canevas. Et ce serait probablement mieux de le sortir du bloc-note et de le mettre par-dessus pour pouvoir prendre des notes directement sur cette feuille sur comment étudier la Bible. Maintenant, nous supposons que vous êtes chrétien et que vous connaissez le Seigneur Jésus Christ et que vous L’avez reçu comme Sauveur par la foi, que vous Lui avez ouvert votre cœur et L’avez invité à y entrer, à prendre les reines de votre vie pour la diriger, pour en être le Seigneur. Vous avez confessé vos péchés, vous avez reconnu ne pas pouvoir vous en sortir par vous-même et vous avez reçu le Seigneur Jésus Christ. Et maintenant, que faites-vous après ce pas ? C’est la première des quelques étapes de l’apprentissage de la marche.

Juste quelques choses pratiques dont la première est comment étudier la Bible. C’est évident, je pense, pour chaque chrétien, que la Bible est la révélation de Dieu, que Dieu a écrit Sa parole pour nous. C’est la seule règle que nous avons pour la vie. C’est le seul standard de comportement que nous avons. C’est la seule autorité. Il pourrait avoir d’autres choses que vous apprenez et qui vous aident dans la vie, mais elles n’ont pas l’autorité qu’a celle-ci. Et elle est autoritaire et devient alors, pour nous, le standard de la vie.

Maintenant si c’est le cas, alors il est important pour nous d’apprendre ce que la Bible enseigne pour avoir une approche systématique de la Bible et trouver ce qu’elle dit. Non seulement ce qu’elle dit, mais aussi ce qu’elle signifie. Beaucoup de personnes lisent ce qu’elle dit mais ne comprennent pas ce qu’elle dit. Donc il est fondamental dans la vie chrétienne de reconnaître que la Bible est l’autorité. Il n’y a pas d’autre autorité comparable à la Bible.

Il y a des chrétiens qui lisent toutes sortes de livres plutôt que la Bible. La chose principale à faire c’est d’étudier la Parole de Dieu. Dieu parle par elle. Maintenant, il y a d’autres livres intéressants par lesquels les hommes parlent, mettant une emphase sur les Écritures, l’application et l’interprétation mais il n’y a pas de substitut de la Bible. Ainsi donc, dans la vie de chaque chrétien il doit avoir cette alimentation quotidienne dans la Parole de Dieu. C’est important.

Maintenant, tout d’abord vous remarquerez qu’il y a une pensée dans votre schéma concernant la nécessité de l’étude biblique, c’est nécessaire. Nous voulons y consacrer juste une minute. Nous vous avons donné quelques raisons qui expliquent pourquoi c'est nécessaire. Tout d’abord étudier la Bible est important pour la croissance. Dans 1 Pierre, chapitre 2, verset 2, « désirez comme des enfants nouveau-nés le lait non frelaté de la parole, afin que par lui vous croissiez pour le salut. » Tout au long du Nouveau Testament, il est dit des chrétiens qu’ils sont nés de nouveau. On devient enfant de Dieu. A répétition, vous êtes appelés enfants de Dieu. A plusieurs reprises vous êtes appelés enfants ou fils de Dieu.

Vous êtes né dans la famille de Dieu; vous avez été adopté comme un fils de Dieu.

Quelques fois vous êtes même appelés bébés. Ceci implique qu’il y a un potentiel de vie et de croissance en tout nouveau chrétien et cela, bien entendu, est évident. Nous sommes sensés grandir. Et Pierre dit ici dans 1 Pierre, chapitre 2 que « nous devons grandir par le lait non frelaté de la parole comme des bébés. » Quand on ne nourrit pas un bébé, évidement il meurt.

Vous sortez un bébé de l’hôpital, comme le font certains et cherchent à s’en débarrasser, et de temps en temps vous lisez qu’on a trouvé un bébé dans une poubelle. Et ce qui arrive c’est que si vous ne nourrissez pas le bébé, il meurt ; c’est évident. Et c’est la même chose pour le chrétien. Nous sommes des bébés, nous devons grandir et pour grandir, nous devons consommer la Parole parce que la Parole est notre lait qui nous fait croître.

La Parole est notre nourriture. La Parole est notre subsistance. Dans 1 Corinthiens chapitre 3, verset 3 nous lisons à ce même sujet. « Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à de petits enfants en Christ. Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter ; et vous ne le pouvez pas, même à présent. »

Maintenant, je vais en tirer juste une réflexion. L’apôtre Paul dit : « je vous nourris. » J’aurais souhaité vous nourrir avec de la viande, mais je ne peux pas, je dois donc vous nourrir avec du lait. Néanmoins, je vous nourris. Ceci nous montre que Paul avait compris la priorité de la nutrition et nous savons avec quoi il les nourrissait. Il les nourrissait avec les Écritures. Parfois les Écritures peuvent être du lait et d’autres fois de la nourriture solide. Ceci ne veut toutefois pas dire qu’une partie de la Bible est du lait et une autre de la nourriture solide. Elle est entièrement lait ou nourriture solide. Tout dépend de la profondeur que vous y appliquez.

Je peux par exemple vous dire que Dieu a tant aimé le monde, et si vous êtes un nouveau chrétien, vous direz, « Oui, je le comprends. » C’est comme du lait. Mais si je commence à développer le caractère de Dieu, le caractère de Son amour, comment Son amour opère, comment les Écritures définissent Son amour, les profondeurs de ce concept, alors cela devient de plus en plus profond et prend l’aspect de la nourriture solide de cette même simple vérité. Nous disons, par exemple, « Dieu sait tout, » et c’est une affirmation qui pourrait être du lait. Mais on peut la développer au point qu’elle devienne très complexe, et plutôt une nourriture solide.

Ainsi, l’apôtre Paul reconnaît le besoin de l’alimentation; a certains moments du lait et à d’autres de la nourriture solide en fonction de la situation, dépendamment de l’aptitude et de la réceptivité des personnes. Colossiens chapitre 2 dit au verset 6 : « Ainsi, comme vous avez reçu le Christ-Jésus, le Seigneur, marchez en Lui ; soyez enracinés et fondés en Lui, affermis dans la foi. » Ici encore ressort l’idée selon laquelle les chrétiens doivent croître, être enracinés et fondés. Et c’est par la foi que cela peut se faire.

Plus nous comprenons la vie chrétienne, plus nous sommes établis, plus nous sommes fondés. Dans Jérémie, un passage de l’Ancien Testament, Jérémie 15 :16, Jérémie dit : « Tes paroles se sont trouvées devant moi et je les ai dévorées, Tes paroles ont fait l’agrément et la joie de mon cœur. » Jérémie a donc dévoré la Parole de Dieu, comme si elle avait été à manger. Dans Actes chapitre 20 au verset 32, Paul fait ses adieux aux anciens d’Ephèse ; il dit, « Et maintenant, je vous confie à Dieu et à la parole de Sa grâce, qui a la puissance d’édifier. »

La Parole est donc nécessaire pour notre croissance. Et la croissance est basique pour l’utilité. Les bébés ne sont pas vraiment utiles. Je veux dire que c’est agréable de les avoir. Ils sont câlins et vous les cajolez, les embrassez et faites ce type de choses, mais vous ne pouvez pas accomplir beaucoup de choses avec eux. Vous ne pouvez pas dire, « Ok bébé, va nettoyer la chambre à coucher, » ou autre chose. Vous savez qu’ils ne sont pas d’une grande aide.

Et il y a beaucoup de chrétiens de ce genre qui sont sur le chemin. Vous trébuchez sur eux. Ils sont toujours à ramper sur le sol, à mettre le désordre et ils ne sont utiles à personne. Et plus longtemps ils restent dans cet état, plus tragique cela devient. Et nous supposons donc que vous voulez croître. Nous supposons dans la vie chrétienne que là où il y a la vie, il y a la croissance. Et par conséquent nous désirons que les chrétiens croissent. C’est par la Bible que nous croissons et donc nous devons étudier la Bible.

La deuxième chose avant d’avancer. La deuxième raison pour laquelle il est nécessaire d’étudier la Bible, c’est pour pouvoir vaincre le péché. Nous ne pourrons jamais vaincre le péché sans la Parole de Dieu. Dans Éphésiens chapitre 6, quelle est l’arme utilisée pour combattre Satan ? Quelle est la seule arme que possède le chrétien ? L’épée de l’Esprit qui est quoi ? La Parole de Dieu ! C’est la Parole de Dieu qui vainc la tentation de Satan. Il y a plusieurs passages qui le démontrent. Le Psaume 119 :11 dit : « Je serre Ta parole dans mon cœur, afin de ne pas pécher contre Toi. » Quand un chrétien ingurgite la Bible, elle devient une prévention contre le péché.

Pour vous donner une simple illustration de ma propre vie, plus j’étudie la Bible, plus il m’est difficile de pécher. Vous savez, avant je pouvais pécher et m'en jouir. J’arrivais à jouir d’un bon péché, et avoir de bons moments. Maintenant je ne peux pas en commettre sans penser à quinze versets bibliques. Maintenant, quand j’essaie d’y mettre le pied « Tu ne feras pas... », vous savez. Parce que je connais la vérité de Dieu et elle est dans ma pensée, elle me vient en pensée. Quand vous ne connaissez pas la vérité de Dieu, le Saint Esprit n’a rien à vous rappeler. Alors, la victoire sur Satan, l’épée de l’Esprit est la connaissance des Écritures, la connaissance des principes de la Parole de Dieu qui devient votre protection contre la tentation.

Ecoutez, au verset 9 du Psaume 119 : «Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier ? » Comment rendre votre vie pure ? Les gens viennent me voir de temps en temps et disent : « J’aurais voulu que ma vie soit pure, c’est un désordre. Comment puis-je la rendre pure ? » « En se dirigeant d'après Ta parole. » Vous voyez, vous rendez votre vie pure en étudiant le livre afin qu’il devienne le facteur dominant de votre pensée. Vous êtes comme un ordinateur.

Vous savez ce qu’on dit des ordinateurs, ils ne produisent que ce qu’on leur donne. Si vous y mettez des déchets, c'est ce que vous allez récupérez. Ce que vous introduisez dans votre ordinateur ressortira dans votre vie. Et si vous y introduisez la Parole de Dieu, c’est aussi ce qui en ressortira, la justice, la piété et la sanctification. Ce type de comportement résulte de l’enracinement de la Parole de Dieu en vous.

Il est dit dans 1 Jean 2:14, « Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. » Le seul moyen de vaincre le malin est d’avoir la Parole de Dieu demeurant en vous. Et il y a une liste d’autres passages qui parlent fondamentalement de la même chose.

Troisièmement il est nécessaire d’étudier la Bible pour vous préparer au service, pour vous préparer au service. Vous réaliserez qu’une fois au service du Seigneur, la connaissance de la Parole de Dieu devient votre soutien et quand vous vous retrouvez dans une situation difficile, vous y avez confiance. Elle devient votre information, et quand vous êtes dans une situation, vous savez quels principes appliquer pour la résoudre, vous savez comment servir, vous connaissez la direction, vous savez que faire pour plaire à Dieu.

C’est primordial de connaître l’Écriture si vous devez servir le Seigneur ; autrement vous vous lancerez aveuglément dans des activités pensant que vous servez Dieu en violant Ses principes. Et vous devez connaître les principes. C’est comme un manuel, vous savez. Si vous vous présentez pour un travail complexe que vous devez faire et l’on vous demande « Bien avez-vous une expérience? » « Non, je ne l’ai jamais fait avant. » « Bien allez y essayer. » Vous allez vous ridiculiser. Vous avez besoin d’instructions, d’une certaine formation.

La Parole de Dieu vous prépare pour le service. Josué 1 :8 nous l’enseigne, « Que ce livre de la loi, » la Parole de Dieu « ne s'éloigne point de ta bouche ; médite-le jour et nuit. » C’est une bonne manière de s’en dormir, vous savez. Aller au lit en récitant des versets bibliques ; aller au lit en récitant la Parole de Dieu parce qu’elle tend à s’encrer dans votre pensée. « Médite-la jour et nuit pour agir fidèlement selon tout ce qui y est écrit ; car c'est alors que tu auras du succès dans tes entreprises, c'est alors que tu réussiras. »

Votre succès dépend de votre occupation avec la Parole de Dieu. Elle apporte le succès. « Ne t'ai-je pas donné cet ordre » verset 9 « Fortifie-toi et prends courage ? Ne t'effraie point et ne t'épouvante point, car l'Éternel, ton Dieu, est avec toi dans tout ce que tu entreprendras. » Voici, un jeune homme dans ce livre qui doit aller faire un énorme travail. Il a une énorme tâche. Et le Seigneur lui dit, « écoute Josué, si tu médites Ma Parole tu seras à la hauteur de la tâche. Elle te donnera la direction dont tu as besoin dans ta vie. Elle te montrera comment j’opère. Elle t’apportera le réconfort dans le découragement. Accroche-toi à la Parole et tu réussiras. »

OK ! Regardez le point C sur votre canevas. Il est donc nécessaire de connaître la Parole pour être utile dans le service chrétien. On pourrait y ajouter 1 Timothée chapitre 4, verset six. « En exposant ces choses aux frères, tu seras un bon ministre de Jésus Christ, nourri des paroles de la foi et de la bonne doctrine. » Qu’est-ce qui fait un bon ministre de Jésus Christ ? Et le mot ministre signifie serviteur.

Qu’est-ce qui fait un bon serviteur de Christ? C'est celui qui est nourri de la parole de la foi et la bonne doctrine. Vous devenez un bon serviteur de Dieu quand vous connaissez Sa Parole. Et vous savez, il y a beaucoup de personnes qui veulent se mettre au service du Seigneur. Mais elles ne connaissent pas suffisamment la Bible pour bien s’y prendre, et donc elles se trompent et se retrouvent dans des problèmes.

Parfait, “D” dans votre schéma. Il est nécessaire d’étudier la Bible pour être béni. Je ne sais pas en ce qui vous concerne mais je préfère être heureux et non triste. Je préfère de loin être heureux que misérable. Et je sais que la vie est faite de moments misérables et de moments heureux. Mais je sais aussi ceci : plus j’étudie la Parole de Dieu, plus je suis heureux malgré les circonstances. La Parole de Dieu me rend heureux. C’est très pratique.

Quand vous voyez des personnes misérables, la première question à poser est : avez-vous étudié la Bible aujourd’hui ? Une simple question. Vous dites « où cela est-il dit ? » Verset 1 du Psaume 1 « Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs, mais qui trouve son plaisir dans la loi de l'Éternel, et qui la médite jour et nuit ! » Voilà un homme heureux ! L’homme heureux c’est celui qui étudie la Bible. Voilà l’homme heureux !

J’ai parlé avec beaucoup de personnes qui disaient, « je pataugeais dans ma vie chrétienne et tout à coup j’ai commencé à étudier la Bible. Toute ma vie a été chamboulée. » etc., etc. « Je suis très heureux. » Et c’est exact. C’est exactement ce que dit le Psaume 1. Josué 1:8-9, que je vous l’ai lu plus tôt dit la même chose. Vous serez heureux si vous méditez la Parole de Dieu jour et nuit.

Ok, “E”. Il est nécessaire d’étudier les Écritures pour aider les autres. Vous ne pouvez aider personne à moins de savoir quelque chose. Dieu n’a jamais rattaché de prime à l’ignorance. Non seulement votre ignorance vous empêche de vous aider, mais elle vous empêche aussi d’aider les autres. Et la vie chrétienne consiste à aider les autres, n’est-ce pas ? Comment pouvez-vous au mieux aider une personne en difficulté ? En leur montrant la solution de Dieu pour leur problème... Comment pouvez-vous bien résoudre le problème de quelqu'un ? En sachant ce que la Bible en dit et comment le gérer...

Donc quand vous connaissez la Parole de Dieu, vous aidez les autres. Par exemple, 2 Timothée 2 :2 dit que « nous devons enseigner des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres. » Le seul moyen pour nous d’enseigner aux autres les principes, la seule façon d’aider les autres est d’apprendre nous-mêmes les principes. Dans 1 Pierre 3 :15 aussi… je pense que vous l’avez sur votre liste. « Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous. » Vous devez connaître des réponses.

Vous ne pouvez aider personne si vous n'avez aucune réponse. Un frère que je forme comme disciple est venu me voir l’autre soir et a dit qu’il s’est retrouvé dans une situation ou un gars lui posait des questions et il ne trouvait pas de réponse. Et par la suite quand il a trouvé des réponses, il n’avait pas de verset pour les soutenir et le monsieur a pensé qu’il ne donnait que son opinion. Il a donc dit : « cela a contribué plus à me convaincre de mon manque d’étude de la Bible » et il a commencé à étudier la Bible comme un fou parce qu’il s’est rendu compte qu’il ne pouvait pas aider ce monsieur.

Voilà quelques fondamentaux. Le chiffre romain II dans notre canevas, « comment-cela se fait-il ? » Et si vous avez des questions pendant qu’on avance, notez-les, et nous en parlerons dans une minute. Comment cela se fait-il ? Comment étudie-t-on la Bible ? Bien, tout d’abord il faut une préparation. Si vous devez lire la Bible, étudiez la Bible, il y a des fondamentaux à respecter pour vous préparer. Nous allons encore lire 1 Pierre 2: 1. Le verset 2 dit que nous devons étudier la Parole pour grandir. Le verset 1 dit : « Rejetant donc toute malice » tout mal, « et toute ruse, » tromperie, «  la dissimulation, » ou l’hypocrisie, « l'envie, et toute médisance, » c’est dire du mal des autres en leur absence « Rejetez tout cela et ensuite désirez le lait. »

Maintenant que veut dire cela pour nous ? Avant de pouvoir étudier la Bible avec efficacité, vous devez vous débarrasser de quoi ? Du péché ! Vous devez le dominer. Alors, avant d’approcher les Écritures, quelle est la bonne façon de commencer ? Par la confession, un temps de prière. Quand vous déposez ces choses devant le Seigneur et vous Lui confessez vos péchés, vous purifiez votre pensée devant Dieu et vous devenez un élève disposé et capable de la Parole de Dieu. Aussi longtemps que votre pensée, votre cœur et votre vie sont encombrés de péchés, vous ne pourrez pas grandir. Alors, la préparation inclue la purification et c’est un bon endroit où commencer.

Dans Jacques 1:21, « C'est pourquoi, rejetant toute souillure et tout excès de malice, recevez avec douceur la parole qui a été plantée en vous et qui peut sauver vos âmes. » Il y a ici un principe général. Quand vous rejetez le péché, vous devenez capable de recevoir la Parole de Dieu et donc c’est important. C’est donc cela la préparation ! Chaque jour avant d’étudier, vous passez un peu de temps dans la prière et la confession. Et vous reconnaissez devant Dieu votre péché quel qu’il soit et vous vous purifiez, ensuite vous passez à la Parole de Dieu.

Bien. Maintenant “B.” Comment étudiez-vous? Tout d’abord c’est important que vous lisiez. Si vous ne savez pas lire, vous devez vous procurer le Nouveau Testament en audio. Mais si vous savez lire, lisez. Et vous savez, vous devez croire que la simple lecture de la Bible est passionnante parce que Dieu promet de bénir celui qui lit la Bible. Il y a des gens de différentes écoles qui m’ont dit ceci : « Bien, je ne comprends pas certaines parties de la Bible. »

Un monsieur m’a dit : « j’évite toujours le livre d’Apocalypse ; je ne le lis jamais parce qu’il est tout simplement étrange. Je ne le comprends pas. » Alors je lui ai cité Apocalypse 1 :3, « Heureux celui qui lit et ceux qui entendent les paroles de la prophétie. » Vous voulez être heureux ? Lisez Apocalypse. C’est une bonne chose que de lire Apocalypse. Vous dites, « Heureux ? Qui pourrait être heureux en lisant ces horreurs… ? » Vous devez lire jusqu’à la fin, alors vous serez heureux. Vous serez heureux de ne pas être de l’autre côté. Apocalypse peut être une très belle expérience. Jean dit : « Je pris le petit livre de la main de l’ange et je l’avalai : il fut dans ma bouche doux comme du miel, mais quand je l’eus mangé, mes entrailles furent remplies d’amertume. »

Nous sommes donc bénis, nous sommes heureux si nous lisons, il est donc important de lire. Quand Paul donnait des instructions à Timothée sur comment prêcher, il dit : « Tout d’abord, lis la Bible. Lis-la. » Nous devons le faire, mettre du temps de côté pour lire la Bible chaque jour. Maintenant je vais vous dire comment le faire, et je l’ai suggéré dans le petit livre « God’s Will Is Not Lost (La Volonté de Dieu n’est pas perdue) » C’est un plan qui m’a vraiment aidé. J’avais souvent des difficultés à lire la Bible. Je lisais, et j’oubliais ce que j’avais lu la veille, chaque fois. Je finissais de lire un livre et j’en savais tout. Puis je lisais un autre livre et je ne savais plus rien du premier.

J’augmentais une ignorance criarde et je passais beaucoup de temps à le faire. Vous savez, je travaillais dur pour être stupide et je ne pouvais rien retenir. Je me suis donc dit : « Ce n’est pas ce qu’il faut faire. » Puis, je suis tombé sur un petit livre How to Master the English Bible (Comment Maîtriser la Bible en Anglais) de James M. Gray, et j’ai suivi une intervention d’un monsieur qui disait comment il avait étudié la Bible. J’ai donc commencé à rassembler des pièces et j’ai décidé d’apprendre par répétition. J’ai découvert que c’est ce que disait Ésaïe en ces termes : « quand nous apprenons, ligne après ligne, ligne après ligne, précepte sur précepte, précepte sur précepte, un peu ici et un peu là. »

Ainsi, j’ai appris que la répétition est le seul moyen d’apprendre. Chaque fois que j’avais un test au séminaire, je ne lisais pas une seule fois. Je devais lire, et relire et relire. Vous savez comment on étudie pour un test. Vous savez comment vous devez étudier pour un test. En répétant. Et vous trouvez de petites formules pour retenir des choses et vous avez ces petites clés et ces signaux dans votre cerveau et tout parce que vous devez vous rappeler des choses et la répétition vous y aide. Bien, je l’ai compris et donc j’ai commencé à réfléchir : « certainement la meilleur façon de lire la Bible est de la lire répétitivement. » J’ai donc décidé de commencer par I Jean et c’est ce que j’ai fait.

Maintenant, je vous dis comment cela marche. Vous commencez par I Jean ; c’est un bon endroit où commencer. 1 Jean n’est pas un livre facile. C’est un livre simple mais qui a de grandes complexités et vous réaliserez que plus vous lirez, plus vous recevrez de la nourriture solide. Mais vous prenez 1 Jean, vous vous asseyez et vous finissez la lecture en une fois. Maintenant, cela ne vous prendra que 20, 25 minutes parce qu’il contient 5 chapitres et n’est pas si difficile. Vous vous asseyez et vous le lisez entièrement. Peut-être vous faut-il la version de votre choix. Je vous proposerais la version Louis Segond, la Colombe, la Bible Semeur ou la Bible en Français courant comme étant les quatre meilleures.

Mais de toute façon vous le lisez entièrement. C’est ça. Lisez entièrement, fermez votre Bible, passez un peu de temps avec le Seigneur. Plus tard dans la journée, vous pouvez encore avoir envie de le faire, mais faites-le juste une fois par jour. Faites la même chose le deuxième jour, le troisième jour, le quatrième jour, le cinquième jour, le sixième jour, le septième jour. Faites la même chose pendant trente jours. Chaque jour pendant trente jours, lisez 1 Jean une fois. A la fin de ces trente jours, vous saurez ce qu’il y a dans 1 Jean.

Quelqu’un vous dira, « où est-il dit que si nous confessons nos péchés » et vous répondrez « 1 Jean, la colonne de droite, au milieu de la page vers le bas quelque part ici. » Vous savez, ce sera dans votre pensée. Si je devais vous dire maintenant, « citez-moi Romains 12 :1, quelle serait la première chose que vous verriez dans votre pensée ? Vous verriez une page, une colonne et le titre d’un chapitre, n’est-ce pas ? Parce que votre pensée crée une image. Vous ne pouvez pas apprendre sans une image mentale.

Il est difficile de mémoriser la Bible parce que toutes les pages se ressemblent. Voilà pourquoi je souligne beaucoup dans ma Bible. Ainsi, chaque page a sa particularité et je vois cette page dans ma pensée et je m’en souviens. Les gens me demandent comment je retiens la Bible. Voilà l’une des façons. J’ai de petites fioritures à des endroits différents dans la Bible, de petites marques de sueur ou de larmes ou d’encoches ou quelque chose et je m’en souviens, vous voyez. Tout ce qui marche n’est-ce pas? Ainsi à la fin de trente jours, vous saurez ce qui se trouve dans I Jean.

Quelqu’un dit: « Où est-il écrit n’aimez pas le monde, ni les choses qui sont dans le monde? » « I jean 2 :15, page de droite, colonne de droite, à peu près vers le bas, en haut à droite… » Vous commencez à savoir ce qui se trouve dans un Jean. Maintenant, vous n’avez pas tout défini, vous n’avez pas tout étudié de fond en comble, mais au moins vous savez, de quoi il est question dans le livre. Aux environs du 10ème jour, vous aurez l’impression que vous l’avez entièrement épluché. «  Je n’ai pas besoin de continuer à le faire, je connais cette chose. » Mais vous continuez à le faire et continuez à le faire et le 30ème jour, vous vous rendrez compte que, vous ne connaissez pas beaucoup, parce que plus vous le lisez, plus cela devient profond. Je me souviens lorsque je fis cela, j’y ai passé quatre vingt dix jours, parce que je commençais à être passionné par 1 Jean.

Maintenant, vous finissez 1 Jean, ensuite vous poursuivez avec l’Évangile de Jean. Maintenant vous dites, « Bien, attendez une minute, Jean, c’est 21 chapitres. Je n’ai pas le temps. » Bien, c’est parfait. Vous le divisez juste en trois sections de sept chapitres, et vous lisez sept chapitres chaque jour pendant trente jours, ensuite les seconds sept chapitres du chapitre 8 à 14, enfin les chapitres 15 à 21, vous voyez. Alors les premiers trente jours, vous lisez de 1 jusqu'à 7 encore et encore. Les seconds trente jours, vous lisez de 8 jusqu’à 14, les troisièmes, de 15 à 21. A la fin des 90 jours, vous aurez achevé l’Évangile de Jean.

Si quelqu’un vous demande, « Où se trouve le passage de la femme au puits ? » Vous savez où se trouve le passage de la femme au puits. C’est au chapitre 4. Si quelqu’un vous demande Nicodème, c’est le chapitre 3. Quelqu’un vous interroge au sujet du pain de vie, c’est le chapitre 6. Quelqu’un vous demande au sujet du berger, c’est le chapitre 10. S’ils vous posent la question au sujet de « Je suis la vigne », c’est 15. La prière d’intercession c’est 17. L’arrestation dans le jardin c’est 18, 21 c’est la restauration de Pierre. Le chapitre 20 c’est la résurrection, ainsi de suite. Je ne suis pas un érudit. Je l’ai lue quatre vingt dix fois. A quoi vous attendez-vous ?

Mais je veux dire que c’est là le secret. Au bout de deux ans et demi, vous aurez mis le nouveau testament KO. En deux ans et demi, vous serez la seule personne dans votre pâté de maisons à le faire, croyez-moi. Deux ans et demi. Bien, de toutes façons, vous allez étudier la Bible le reste de votre vie. Autant le faire pour apprendre. Et la chose qui va se passer c’est que vous serez en mesure d’établir des références. Pendant que vous lirez « oh oui, c’est quelque part là bas dans Philippiens 2. Oh, je sais, c’est là bas.» Et très bientôt, vous serez, vous cesserez d’être un dépendant de la concordance.

Quelqu’un dit « Bien, je ne sais pas où ça se trouve, mais je chercherai le mot ici derrière, regarde, » et vous ne trouverez jamais rien. Très bientôt, et ce par répétition, vous commencerez à savoir où les choses se trouvent et alors vous serez capables d’aller vers ces choses. Et alors quand quelqu’un veut une réponse à une question, vous avez cette réponse. Imaginez si vous aviez commencé deux ans et demi plus tôt. N’est-ce pas une pensée passionnante? Ouais, c’est une pensée déprimante. Je l’épouse.

Laissez-moi vous suggérer, comme je l’ai dit plus tôt, que si vous désirez les meilleures versions des Écritures, ce serait la version révisée de Louis Segond, la Colombe, la Bible Semeur ou la Bible en Français courant. La version Louis Segond est proche du texte original, et dans tous les cas, c’est une belle édition. Je pense qu’elle a une dignité que certaines autres ont perdue.

Maintenant, au delà de la lecture, il est important que vous étudiiez. Vous avez lu, vous êtes entrain de la lire depuis deux ans et demi. Et vraiment, si vous lisez et vous venez à l’église et aux études bibliques pour écouter, c’est bien, c’est une bonne façon de commencer. Mais une fois que vous l’avez lue entièrement, vous allez découvrir que vous êtes déjà capables de l’interpréter, parce que la Bible s’interprète au mieux d’elle-même. Certains d’entre vous qui venez ici, vous savez que c’est ainsi que j’interprète les Écritures. Si je veux expliquer un passage, je me réfère à un autre passage ou à plusieurs autres passages pour expliquer ce passage.

Juste en relisant le Nouveau Testament à plusieurs reprises, vous serez capables de faire pareil. Mais quand vous voulez lire l’Ancien Testament, vous ne devez pas le faire de cette façon. Lisez-le juste du début à la fin une fois, et relisez-le encore du début à la fin pendant votre vie. N’essayez pas de le lire de façon répétitive. Ce n’est pas le genre de chose qui doit être faite de cette façon. C’est juste de l’histoire et de la narration que vous pouvez très bien comprendre en lisant tout simplement.

Bien, alors une fois que vous l’avez lue en entier, vous devez commencer à l’étudier. Mais comment étudiez-vous la Bible ? Par exemple, laissez-moi vous donner une idée. Et si vous décidiez d’étudier toutes les prières de la Bible ? Ce serait une étude magnifique ! Il vous faudra beaucoup de temps pour y arriver ; vous commencez par la Genèse ? Trouvez chaque passage où il y a une prière et étudiez-le. Que disaient-ils, qui priait, pour quoi priait-il, quel fut l’exaucement ? Fabuleux ! Peut-être vous voulez dire, « Je pense que je vais apprendre toutes les prières de l’Apôtre Paul. » Quelle énorme étude sera-ce ! Vous pouvez étudier chaque sujet que vous désirez.

« J’aimerais faire une étude sur le pardon. » Alors, vous pourrez aller acheter un petit livre à la librairie intitulé indexe thématique, et vous pourrez chercher le mot pardon et il vous donnera chaque passage biblique qui parle du pardon. Et vous pourrez le prendre, et les scruter tous, faire une petite étude dessus. Et cela sera passionnant.

J'aimerais suggérer… et je suggérerai certaines choses dans une minute… que vous preniez des notes concernant des livres que je vais vous suggérer dans une minute, parce qu’ils peuvent vraiment vous être d’une grande aide. Vous pourriez dire par exemple: «J’aimerais en savoir plus sur le jugement de Dieu, alors je vais parcourir le Livre d’Ésaïe pour trouver tout ce que je peux y trouver au sujet du jugement. Et alors je saurai pourquoi Dieu juge, comment Il juge et quelle en est la réponse. »

Une autre bonne façon d’étudier la Bible est de procéder par une étude biographique. Prenez quelqu’un comme Élie et faites en une étude. Ou prenez quelqu’un comme David et étudiez sa vie. Cela est absolument fascinant. Ou Joseph, ou trouvez quelqu’un de vraiment peu conventionnel comme Achitophel ou quelqu'un de semblable, quelqu’un qui est un personnage quelque peu étrange. Ou prenez un personnage, dont on ne parle pas beaucoup dans le Nouveau Testament et essayez de creuser un peu et de trouver tout ce que le Nouveau Testament dit de lui. Peut-être quelqu’un comme André, qui n’est pas aussi prédominant que les autres.

Eh bien, lisez aussi de bons livres dans votre étude. Peu importe votre sujet d’étude, trouvez de la bonne documentation sur ce sujet ou procurez-vous des enregistrements dessus et recevez une contribution externe. Nous avons une bibliothèque ici qui peut en fournir, et vous devez trouver une bonne bibliothèque, peu importe où vous êtes, une bonne bibliothèque chrétienne, où vous pouvez emprunter des livres ou juste vous asseoir pour faire de la lecture dans des livres de référence. Il y a de bons enregistrements qui jouent le rôle de commentaire et vous devez acheter de bons livres.

Ne dépensez pas beaucoup d’argent pour l’achat des livres chrétiens populaires ; vous savez à quoi je fais allusion ? Le genre de livre que vous ne lisez qu’une fois, parce que c’est le témoignage de quelqu’un, c’est tout et vous le mettez de côté. C’est bon si vous voulez le sortir de la bibliothèque ou peut-être de temps en temps si quelqu’un vous en donne, ou vous voulez vraiment en acheter un exceptionnellement, mais vous devez bâtir votre bibliothèque avec des livres de référence, que vous consulterez encore et encore et encore.

Par exemple, il est bien d’avoir une concordance. Pas celle derrière votre Bible, mais une qui a beaucoup plus d’informations parce que celle là est très limitée. Il y en a trois principales, faciles à retenir : Strong, Young et Cruden’s. Strong pour les forts, Young pour les jeunes et Cruden’s pour les brutes. J’ai une Cruden’s. J'ai aussi une Strong. Mais procurez-vous une bonne concordance, où vous pouvez chercher des mots. C’est très important.

Et il est aussi important d’avoir un index thématique. Il y en a plusieurs. Il y avait même un livre de poche, volume 1 de R.A Torrey, qui avait été distribué par l’Organisation Billy Graham, que j’utilisais. Il y a le Monser’s Topical Index (L’index thématique de Monser), il y a le Nave’s Topical Bible (La Bible Thématique de Nave). Il y a tout genre de livres d’index thématique, et tout ce que cela veut dire, c’est que vous pouvez consulter ce livre et il vous donnera tout passage sur n’importe lequel des sujets que vous désirez, pour que vous puissiez l’étudier, trouver tout ce qui est dit sur le sujet. C’est vraiment une chose utile à avoir.

Une autre chose que je suggérerais est que vous ayez un commentaire. Un commentaire est un livre qui explique la signification de la Bible. Il y en a de bons. Je suggérerais probablement que le plus facile à utiliser pour un nouveau chrétien c’est Wycliffe, le Commentaire Biblique de Wycliffe. Un volume, vous pouvez chercher tout passage dans la Bible et il vous donnera une explication basique de ce que cela signifie. C’est d’un très grand secours. OK, en étudiant la Bible, vous voulez étudier des thèmes, vous voulez étudier des livres externes, de sorte que vous étudiez dans la Bible et vous étudiez aussi ceux qui ont commenté les Écritures

Bien, une autre chose en étudiant la Bible, très, très importante ! Pendant que vous étudiez, trouvez quelqu’un d’autre avec qui vous pouvez partager vos informations. Si vous êtes parents, cette personne pourrait être un de vos enfants, votre épouse. Si vous n’avez aucune situation de famille, cette personne pourrait être un autre chrétien, une autre personne que vous avez conduite à Christ. Je ne sais pas. Mais trouvez quelqu’un avec qui vous pouvez partager vos informations; sinon vous n’êtes pas aussi motivé à apprendre.

Les gens me disent: « Eh bien, comment peut on éventuellement étudier autant que vous le faites? » Et je dis, « Je viens ici chaque dimanche et il y a trois mille personnes assises là et qui disent : « Dis quelque chose MacArthur. » A quoi vous attendez-vous ? Je dois dire quelque chose. La plus grande motivation que j’ai à étudier les Écritures est la responsabilité d'un ministère. Je dois être fidèle à Dieu, pour enseigner le peuple qu’Il m’a donné.

Si vous n’avez personne que vous enseignez alors votre motivation ne se limite qu’à vous, et parfois il est difficile de la susciter. Mais quand vous avez un oisillon dans le nid qui ouvre continuellement son bec et qui raille pour avoir à manger, alors vous vous sentirez responsable de lui donner quelque chose. Vous dites : « Mais je suis nouvellement converti. » Oui mais il y a un plus jeune chrétien que vous, ou peut-être y a-t-il quelqu’un qui ne l’est même pas encore et vous devez l’enseigner.

Alors, trouvez quelqu’un avec qui vous pouvez partager l’information que vous acquérez. Peut-être c’est même quelqu’un qui en sait plus que vous. Croyez-moi, il y a des gens qui connaissent les Écritures moins que moi mais qui peuvent partager avec moi parce qu’ils ont un nouvel aperçu, ou ils voient des choses que je n’ai jamais vues, ou ils remarquent de nouvelles applications dans leur vie. Trouvez quelqu’un avec qui partager.

Autre chose dans l’étude, trouvez un modèle que vous pouvez suivre. Trouvez un modèle humain que vous pouvez suivre est très important. Une personne comme moi, peut-être, si vous me connaissez suffisamment pour voir un modèle en moi. Cela pourrait être votre enseignant d’étude biblique. Cela pourrait aussi être une personne très pieuse que vous connaissez très bien, un autre frère ou une autre sœur en Christ, un autre des pasteurs de l’église, un certain nombre de personnes mais trouvez un modèle à suivre. Et vous devez d’une certaine façon établir une relation avec cet individu afin de pouvoir vous entretenir et vous intéresser aux aspects de leur vie qui pourraient s’appliquer à vous.

Bien, un autre aspect relatif à la méthode. La préparation, la lecture, l’étude, ou « D » l’enseignement. Ce que nous voulons dire ici c’est que vous devez vous soumettre à l’enseignement, à un bon enseignement de la Bible. Puis-je ajouter que ceci ne remplace en aucun cas votre étude personnelle. Ne vous dites jamais que parce que vous êtes venu à l’église et avez écouté le sermon dimanche matin et dimanche soir, vous êtes parti à l’étude biblique le vendredi alors vous n’avez pas besoin de faire votre étude personnelle. Si c’est le cas, savez-vous ce que vous avez perdu ? La totalité de ce que nous vous avons enseigné au premier point.

Vous profitez par les enseignements mais encore plus lorsque vous êtes enseigné et que vous étudiez seul. Et vous dites : « mais il n’y a pas longtemps que je suis chrétien pour pouvoir étudier seul. » Si vous n’avez été chrétien que dix minutes, c’est largement suffisant. Mettez vous y, commencez ! Vous devez vous assurer de vous soumettre à un enseignant, de faire partie d’un cours biblique, d'aller au culte où quelqu’un enseigne la Parole de Dieu.

Je vois tellement de nouveaux chrétiens dont la seule orientation dans la vie chrétienne est de suivre les stars chrétiennes. Vous savez, ce soir nous avons da, da, ta da et son orchestre, un chrétien dont la conversion fut spectaculaire ou autre chose encore. Ils y vont donc et écoutent de la musique chrétienne. Ou par ici on montre le dernier film chrétien, ou par là il y a le chrétien qui était le plus grand criminel, là encore il y a … vous savez... Et ils ne font qu’aller. Soumettez-vous à un enseignement systématique de la Parole de Dieu. C’est très, très important.

Vous savez, une des choses amplement observées dans la chrétienté est lorsqu’une personne est sauvée, quand elle a quelque chose de commercialisable, la communauté chrétienne les aspire et en fait une marchandise. J’ai parlé à un monsieur sur son lit de mort qui m’a dit que sa vie a été détruite en tant que chrétien parce qu’il était une célébrité. Il a été sauvé ; la communauté chrétienne l’a vendu comme célébrité sauvée et il a passé le reste de sa vie à aller çà et là pour raconter combien il est merveilleux d’être une célébrité sauvée et n’a jamais rien appris de la vie chrétienne.

Par conséquent, sa vie entière a été détruite et il éprouvait une culpabilité terrible, terrible à cause du péché dans sa vie. Il essayait de se lever pour dire aux gens combien il est merveilleux d’être une célébrité sauvée, mais la vérité est qu’il se rongeait le cœur parce qu’il ne grandissait pas. Et c’est un problème dans le monde chrétien.

Peu m’importe si vous êtes une célébrité. Vous devez toujours vous soumettre à l’enseignement et une alimentation solide des hommes dotés de Dieu et donnés à l’Église pour vous enseigner, c'est très important. Bien, ceci couvre tout ce que je voulais dire sur comment étudier les Écritures, c’est peut-être un peu plus long que certains autres mais c’est parce que c’est très important.

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

Donation:
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize