Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Nous avons le privilège de commencer lors de cette session, une étude de la croissance spirituelle telle qu'elle est indiquée dans la Parole de Dieu. Et franchement, je ne crois pas qu'il y ait une chose plus importante pour le croyant que de grandir spirituellement. Je voudrais juste partager avec vous, dans un premier temps, les deux passages bibliques très importants qui nous aident à voir cela en perspective. Dans 2 Pierre 3:18, il s'agit du premier paragraphe de la deuxième épître de Pierre, il dit ceci : “ Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. A lui soit la gloire, maintenant et pour l’éternité ! Amen ! » Pour récapituler, ce que Pierre a à dire dans cette grande épître, c'est que nous grandissons par la grâce. Presque au début de la première épître, 2:2, il dit ceci : « Désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut. »

Dans un sens, Pierre commence et termine son épître très spéciale par une injonction afin que nous grandissions. La croissance spirituelle est fondée sur la vie d'un croyant tout comme la vie physique est fondamentale pour la vie d'une personne physique. Dieu nous commande de grandir. Il n'y vraiment rien de plus tragique qu'un chrétien rabougri, qu'un chrétien qui a passé beaucoup de temps dans son expérience spirituelle sans arriver à la maturité. Nous avons tous vu des enfants qui sont retardés d'une façon ou d'une autre dans le processus de la croissance. C'est vraiment une triste tragédie lorsque nous voyons quelqu'un qui vit depuis longtemps, mais n'a jamais grandi sur le plan physique ou mental, ou émotionnel, ou social.

Plus sérieusement, nous rencontrons souvent des personnes qui prononcent le nom de Christ depuis des années, mais qui n'ont jamais grandi spirituellement. Lors de l'étude que nous allons mener ensemble, pendant ces sessions, nous voulons examiner le thème de la croissance spirituelle ou comment grandir dans la grâce, ce que signifie entrer dans la maturité en tant que croyant.

Laissez-moi partager dès le début quelques notions qui nous aideront dans un premier temps. Tout d''abord, la croissance spirituelle n'a rien à voir avec notre position en Christ. Je veux dire qu'il n'y a pas de maturation qui nous conduise à devenir chrétiens. Le fait de devenir chrétien est un miracle instantané. La nouvelle naissance est un événement soudain qui survient dans votre vie lorsque vous êtes placé par Dieu dans le Corps du Christ, au moment où vous recevez la foi en Lui. Il ne s'agit pas d'un processus. C'est un miracle merveilleux qui arrive en un instant. Mais il peut y avoir un processus dans l'exposition à l'Evangile. Le moment du salut reste néanmoins un moment miraculeux où l'on passe de la mort à la vie, du royaume des ténèbres, au royaume de Son cher Fils, dit l'apôtre Paul.

Donc, la croissance spirituelle ne remet pas en question notre position en Christ. Vous êtes placé en Christ au moment de votre foi. Et à ce moment-là, dit Paul aux Corinthiens : « Si quelqu'un est en Christ, il est une nouvelle création. » Vous devenez immédiatement une nouvelle création. Paul écrit aux Colossiens dans 2:10 que « Vous avez tout pleinement en Lui". Il s'agit de votre position en Christ. Pierre dit aussi que lorsque vous devenez croyant, vous recevez "tout ce qui contribue à la vie et à la piété », 2 Pierre 1:3.

Lorsque vous devenez croyant, vous êtes placé en Christ, Christ vient vivre en vous, vous recevez toutes les bénédictions spirituelles célestes, vous recevez tout ce qui contribue à la vie et à la piété, et vous avez tout pleinement en Lui. En ce qui concerne votre statut tout est clair. Votre croissance spirituelle ne dépend donc pas de votre statut en Christ.

Deuxièmement, la croissance spirituelle n’est pas une question de faveur de la part de Dieu ou ne dépend pas de l’amour de Dieu. Vous pouvez parfois entendre un parent dire : « Si tu fais ça, je vais beaucoup t’aimer. » Dieu ne dirait jamais cela. Dieu nous aime, peu importe ce que nous faisons. Selon Romains chapitre 5, Dieu nous aimait alors que nous étions des pécheurs, lorsque nous étions Ses ennemis, et lorsque nous étions séparés de Lui, avant que nous soyons venus à Christ. Lorsque nous devenons croyants, Dieu nous aime toujours à l’infini, car il n’y a pas de mesure, pas de niveaux, pas d’échelle à gravir pour ainsi dire, en ce qui concerne l’amour de Dieu. Dieu aime chaque personne totalement et de façon égale, même ceux qui ne sont pas sauvés, aussi étonnant que cela puisse paraître. Ainsi, lorsque vous devenez croyant, Dieu vous aime totalement tel un membre de sa famille. Il n’est pas question de gagner davantage de l’amour de Dieu. On ne grandit pas en faveur aux yeux de Dieu. C’est quelque chose d’instantané qui arrive au moment du salut.

Troisièmement, la croissance spirituelle n’a rien à voir avec le temps. Nous avons dit, premièrement, que notre statut en Christ n’est pas concerné ; deuxièmement, cela ne dépend pas du niveau d’amour de Dieu ; et troisièmement, cela ne dépend pas du temps. Certaines personnes sont sauvées depuis longtemps et ont très peu grandi. Certaines personnes sont sauvées depuis peu de temps et ont beaucoup grandi. Le temps devrait certainement être un facteur de croissance, car si nous continuons à grandir sur une longue période, nous serons plus mûrs qu’une personne qui a vécu sur une période plus courte. Mais il ne s’agit pas du temps en tant que tel, il s’agit de notre engagement envers les principes de croissance, qui fait la différence. Nous ne mesurons pas la maturité spirituelle selon le calendrier.

Quatrièmement, la croissance spirituelle ne dépend pas uniquement de notre connaissance. Je pense que parfois, nous associons la maturité spirituelle à ce que nous connaissons, mais ce n’est pas vraiment la clé. Car la connaissance n’est pas le seul critère. Il s’agit de ce que vous faites avec ce que vous connaissez. En fait, la Bible dit que la connaissance a tendance à nous enfler. L’orgueil est un état. Lorsqu’un croyant entre dans cet état, la croissance spirituelle est immédiatement retardée. La connaissance de faits ne peut égaler la maturité spirituelle. C’est seulement lorsque ces faits nous rendent conformes à l’image de Christ, que notre connaissance est liée à notre croissance.

Il y a un autre point à considérer, la croissance spirituelle n’a rien à voir avec l’activité. Certains pensent que s’ils vont à l’église, et y sont très actifs, très agressifs, membres d’un comité, d’un conseil ou chantent dans la chorale, ou autre chose, qu’à ce moment-là, ils seront sûrs qu’ils ont grandi spirituellement. Après tout, ils gravitent autour de l’église comme des ions et cela doit avoir un effet sur eux par osmose. Si on est assez actif alors on doit être spirituel.

Ecoutez, personne n’a été plus actif dans la religion que les pharisiens et personne n’a été plus loin de la vérité. Dans Matthieu 7, Jésus dit : « Beaucoup me diront ce jour-là « Seigneur, nous avons fait des œuvres merveilleuses. » Et je leur répondrai : « Partez loin de moi, je ne vous ai jamais connus. » Ecoutez, le fait d’être actif ne vous qualifie même pas pour le salut, alors encore moins pour la croissance spirituelle.

Puis voici une dernière pensée d’introduction. La croissance spirituelle n’a rien à voir avec la prospérité. J’ai été intéressé de découvrir que de nombreuses personnes comparent leur situation économique à la faveur de Dieu. S’ils possèdent beaucoup, ils pensent que Dieu les a bénis parce qu’ils sont de merveilleux chrétiens. Dieu vous a peut-être bénis, mais ce n’est pas nécessairement une indication de votre maturité spirituelle. Alors ne comparez pas vos circonstances positives au sceau de l’approbation de Dieu sur votre maturité spirituelle.

Si la croissance spirituelle ne dépend pas de ces choses, ni de votre statut en Christ, ni de l’amour de Dieu pour vous, ni du temps, ni de la connaissance, ni de l’activité, ni de la prospérité, alors qu’est-ce que la croissance ? Laissez-moi vous donner une définition très simple qui s’étoffera au fur et à mesure de notre étude.

La croissance spirituelle n’est pas mystique, sentimentale, psychologique ou dépendante de notre étude quotidienne de la Bible. Ce n’est pas le résultat d’une formule secrète qui peut facilement s’appliquer à la vie et garantir l’avenir. La croissance spirituelle peut être résumée au mieux par cette simple affirmation. C’est le fait de la correspondance entre ma pratique et mon statut. Mon statut en Christ est parfait. Je suis complet en Lui. J’ai tout ce qui contribue à la vie et à la piété. Je suis béni par toutes les bénédictions célestes. Ce que je veux faire maintenant, c’est progresser dans ma vie pratique afin de vivre d’une façon qui correspond à mon statut.

Je me souviens d’avoir entendu Bobby Richardson dire une fois que lorsqu’il mettait son uniforme de baseball Yankee, il jouait deux fois mieux. Il y avait quelque chose dans le fait d’être un Yankee, qui faisait ressortir le meilleur de lui. Je me souviens que les entraîneurs de football me disaient : « MacArthur, une chose que nous voulons, c’est que tu joues selon ton poste. » C’est la même chose dans le sens spirituel. La définition de qui vous êtes vient de qui vous êtes en vertu de Christ qui réside en vous. Et Dieu vous dit de vivre en accord avec cela. Devenez en pratique ce que vous êtes d’après votre statut.

Pour dire les choses simplement, je veux que vous compreniez ce principe. Il y a une clé importante pour vraiment comprendre et expérimenter la croissance spirituelle. Il y a une clé importante qui ouvre tout. Dans 2 Pierre 3 :18, elle nous a vraiment été présentée de façon subtile, car il est dit là : « Mais croissez dans la grâce et dans la connaissance de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. » Puis il est dit. « A lui soit la gloire, maintenant et pour l’éternité ! Amen ! »

Il me paraît intéressant que la croissance dans la grâce soit mise en équivalence à rendre gloire à Dieu. C’est très important à comprendre. Je veux que vous compreniez cela. Toute l’idée de croître dans la grâce est liée au fait de glorifier Dieu. Et franchement, les amis, si vous comprenez ce point, vous êtes sur le bon chemin pour comprendre le processus de la maturité. La clé principale de toute croissance spirituelle est de comprendre ce que signifie glorifier Dieu. C’est la clé.

Laissez-moi vous montrer ceci, c’est juste un aperçu rapide de l’histoire dans cette session. Premièrement, gardez à l’idée que le plus grand thème de tout l’univers est la gloire de Dieu. Glorifier Dieu est le Lucus Crucis, le sine qua non, le hierpunkt en allemand, si vous voulez savoir. C’est le plus haut point. C’est le sommet de la révélation de Dieu. Le concept de glorifier Dieu est la raison pour laquelle nous existons.

Dans l’ancien catéchisme, le catéchisme puritain du 17ème siècle, il était dit : « Quel est l’objectif principal de l’homme ? L’objectif principal de l’homme est de glorifier Dieu et de l’aimer à jamais. » C’est vrai. En fait, ce n’est pas seulement le but principal de l’homme, c’est de but principal de toute chose. Prenez pour exemple le macrocosme, l’univers. Paume 19 : « Les cieux déclarent la gloire de Dieu. » Ainsi, la vaste étendue de l’espace est établie afin de glorifier Dieu.

Si vous lisez Esaïe 43:20, vous verrez qu’Esaïe dit : « Les bêtes des champs me glorifieront. » D’un côté, vous avez le macrocosme, la vaste étendue de l’univers qui glorifie Dieu, et vous avez une simple bête des champs qui glorifie Dieu. Ainsi, le vaste univers qui est minéral si vous voulez, et les bêtes, les animaux et toutes les autres choses ont été créés pour Lui rendre gloire. Dans Luc chapitre 2, les anges apparaissent au moment de la naissance de Christ, et que disent-ils ? « Gloire à Dieu dans les lieux très hauts. » Ainsi, tout l’univers créé est établi pour rendre gloire à Dieu.

En fait, lorsque tout est résolu dans l’histoire, on arrive au livre de l’Apocalypse, et tout l’aboutissement de l’histoire arrive au point où Dieu rachète Son peuple. Dieu est sur le point d’établir Son Royaume éternel et glorieux. Un grand cantique qui dit « Gloire à Dieu, gloire à l’Agneau, » car c’est le but pour lequel tout a été créé.

David avait raison dans le Psaume 16:8 lorsqu’il disait : «  J’ai constamment l’Eternel sous mes yeux… Aussi mon cœur est dans la joie. » Autrement dit, dans tout ce que je fais je me concentre sur la gloire de Dieu et il me rend joyeux.

C’est l’échange que Dieu veut donner à l’homme. Vous me glorifiez et je vous donnerai la joie. « J’ai constamment l’Eternel sous mes yeux… Aussi mon cœur est dans la joie. » C’est la raison pour laquelle nous existons. » C’est pourquoi la Bible dit encore et encore : « Rendez gloire à Dieu. » C’est pourquoi dans les Chroniques, dans le chapitre 16, il est dit encore et encore, « Rendez gloire à l’Eternel. Rendez gloire à l’Eternel. » Les anges disaient lorsque Jésus est né : « Rendez gloire à Dieu. » « Quoi que vous fassiez, faites-le pour la gloire de Dieu. » Ephésiens 3 « afin qu’Il soit glorifié dans l’église. » Le livre de l’Apocalypse : « Gloire à l’Agneau, Gloire à l’Eternel. » Et ici encore vous avez la bénédiction : « A Lui soit la gloire maintenant et à jamais. Amen. » C’est l’aspiration constante de la Bible.

1 Timothée 1:17 : « Au roi des siècles, immortel, invisible, seul Dieu, soient honneur et gloire, aux siècles des siècles ! Amen ! » Encore la même aspiration. Notre raison d’être ultime est de glorifier Dieu.

Lorsque nous vivons pour la gloire de Dieu, nous entrons dans le processus de la maturité spirituelle. En glorifiant Dieu, nous commençons à grandir. Laissez-moi vous montrer cela en vous faisant lire 2 Corinthiens 3:18, un texte monumental du Nouveau Testament, 2 Corinthiens 3:18. Remarquez ceci : « Nous tous, » parlant ici, bien sûr des croyants, « dont le visage découvert, » autrement dit le voile qui était sur les croyants dans l’ancien temps, le voile de la loi, le voile enlevé par le Nouveau Testament par sa merveilleuse révélation. « Le visage découvert, » les choses ne nous sont plus cachées. Nous n’avons plus besoin de chercher comme les prophètes le faisaient pour comprendre ce qui est écrit, mais le voile est tombé.

« Reflète la gloire du Seigneur, » autrement dit, nous regardons dans un miroir et que voyons-nous ? Nous voyons la gloire de l’Eternel. Faites bien attention. « Le visage découvert » ; le voile est tombé dans le Nouveau Testament. Alors que nous comprenons le Nouveau Testament et ses grandes vérités, nous nous concentrons sur « la gloire de l’Eternel », que se passe-t-il ? « Nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par l’Esprit du Seigneur. »

La puissance derrière la croissance spirituelle est le Saint-Esprit. C’est l’Esprit qui suscite notre croissance. C’est l’Esprit qui donne la vie, et la vie implique la croissance. Alors que l’Esprit infuse sa puissance dans notre vie, Il nous permettra de grandir à l’image de Christ, d’un niveau de gloire au niveau de gloire suivant, puis au suivant. Mais la condition est que nous contemplions la gloire de l’Eternel. Ecoutez, pour résumer, lorsque nous nous concentrons sur la gloire de Dieu, l’Esprit de Dieu éveille le processus de croissance spirituelle.

Afin de grandir spirituellement, nous devons nous concentrer sur la gloire de Dieu. Ne vous inquiétez pas de ce que fait le Saint-Esprit. Certaines personnes sont trop concernées par le Saint-Esprit. Ne vous concentrez pas sur ce que vous faites, pour tomber dans l’introspection et l’analyse. Concentrez-vous sur la gloire de Dieu. C’est la bonne aspiration. C’est la raison ultime de notre vie. C’est la clé, la clé principale de notre croissance spirituelle.

Juste pour vous montrer combien ceci est important, je veux que vous voyiez que la condamnation ultime de l’homme dans l’histoire vient de ce qu’il ne rend pas gloire à Dieu. Lisez Romains 1:21, Romains 1:21. Souvenez-vous que l’apôtre Paul accuse la race humaine d’avoir abandonné la vérité. Dans Romains 1:21 il dit , voici le problème principal de l’homme :« Car ayant connu Dieu… » Arrêtons-nous ici un instant.

Que signifie « ils ont connu Dieu » ? Vous voulez dire que toute la civilisation et tous les hommes connaissaient Dieu ? Oui, ils le connaissaient. Le verset 19 dit : « Ce qu’on peut connaître de Dieu est manifeste pour eux. » Dans leur conscience ils connaissaient Dieu. Verset 20 : « les perfections invisibles de Dieu, Sa puissance éternelle et Sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde. » Ils connaissaient Dieu depuis la création. L’homme avait donc une connaissance interne de Dieu et une connaissance externe. Mais « ayant connu Dieu, » de cette façon, « ils ne l’ont point glorifié comme Dieu. » Voici l’accusation principale de la race humaine. Ils n’ont pas glorifié Dieu. Au lieu de cela, verset 23 : « Ils ont changé la gloire du Dieu incorruptible en images représentant l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes, et des reptiles. » Autrement dit, ils ont inventé des schémas humains de religion idolâtre.

Je veux que fassiez attention à ceci : l’homme a alors abandonné le concept de la gloire de Dieu. Il l’a abandonné. En faisant cela, il s’est coupé de la vie spirituelle et de la croissance spirituelle. L’histoire de l’homme est une histoire décadente, n’est-ce pas ? C’est une histoire décadente. Elle se dégrade. Elle ne peut s’élever, elle ne peut aller dans le sens de la croissance, car elle refuse de glorifier Dieu et le fait de glorifier Dieu est l’élan de la croissance.

Laissez-moi vous donner un peu d’histoire de la Bible en bref. Quelqu’un a dit « If you get this in your head, you’ll have it in a nutshell. » (Jeu de mots intraduisible). Je veux que vous voyiez qu’au fil de l’histoire, Dieu s’est efforcé de faire une chose primaire, une seule. Tout au long de l’histoire, Dieu s’est efforcé d’attirer l’attention de l’homme afin qu’il voie Sa gloire, afin d’inverser la chute, si vous voulez. Afin de changer la réalité de Romains 1. Non pas que l’homme doive se détourner de la gloire de Dieu, mais il devrait se tourner vers elle. Et donc au fil de l’histoire biblique, Dieu veut que les hommes voient Sa gloire.

Laissez-moi vous montrer cela de façon très simple. Vous n’avez pas besoin d’aller lire ces passages car nous allons les citer assez rapidement. Dans Genèse chapitre 3, vous vous souvenez de cela, verset 8 lorsqu’Adam et Eve parlaient à Dieu en marchant dans la fraîcheur de la journée. La grande réalité du Jardin d’Eden avant la chute était qu’Adam et Eve vivaient dans la présence de Dieu.

Les Hébreux avaient un mot pour cela. Ils avaient un mot qui signifie « présence », un mot qui signifie « demeurer » ou « résider », et ce mot était « shekinah ». Adam et Eve vivaient avec la Shekinah de Dieu, la gloire Shekinah. Dieu est Esprit, n’est-ce pas ? Jean 4 :24. Dieu n’avait pas de corps dans le Jardin. Comment Dieu se manifestait-il ? Je crois que Dieu se manifestait dans une glorieuse et étincelante Shekinah de lumière, une lumière presque incandescente et pourtant glorieusement brillante. Je crois que Dieu apparaissait de cette façon car c’est la façon dont nous Le voyons apparaître à d’autres endroits dans la Bible.

Il y avait donc cette lumière, cette représentation de la gloire infinie et éternelle qui se trouvait dans le Jardin avec Adam et Eve, et ils passaient du temps avec Dieu. Mais immédiatement après qu’ils aient péché, le chapitre 3, verset 24 dit qu’ils ont été exclus du Jardin. Ils ont été coupés de la gloire de Dieu, coupés de la gloire de Dieu Shekinah. Un ange a été placé à l’entrée du Jardin avec une épée pour qu’ils restent à l’extérieur.

C’est le problème. L’homme déchu ne peut pas connaître la gloire de Dieu. L’homme déchu ne peut pas demeurer dans Sa présence. L’homme déchu ne peut pas rendre gloire à Dieu. Il ne peut pas s’identifier avec Dieu dans Sa gloire. Ils ont été séparés de Dieu et cela est la tragédie de l’histoire humaine.

Attention. A partir de maintenant, Dieu s’est efforcé de faire connaître Sa gloire aux hommes. Voyons comment Il l’a fait auparavant. Lisez dans Exode, chapitre 33. Je veux que vous alliez lire Exode chapitre 33. Voici les Israélites qui sont conduits par un grand homme, Moïse. Ils sont maintenant arrivés à un moment critique de leur vie. Ils ont quitté l’Egypte et sont sur le chemin de la terre promise. S’il y a une chose que Dieu veut qu’ils croient et qu’ils connaissent, c’est qu’Il est un Dieu de grande gloire. Il veut qu’ils voient Sa gloire. Il veut retourner pour ainsi dire avant la chute, et leur redonner Sa présence et se faire reconnaître pour qui Il est.

Dans Exode 33 :12, Dieu est en communion avec Moïse. Dieu dit à Moïse, concrètement : « Moïse, conduis mon peuple. Prend mon peuple. Soit son dirigeant à partir de maintenant. » Il avait déjà reçu cette commission, mais il s’agit d’un renouvellement ici. Moïse est dans la crainte et il a peur de ne pas avoir les capacités nécessaires. Il dit dans le verset 12 : « Voici, tu me dis : Fais monter ce peuple ! Et tu ne me fais pas connaître qui tu enverras avec moi. » C’est-à-dire : « Seigneur, tu me donnes un travail important et tu ne me dis même pas qui va m’aider. Je veux dire que c’est une charge un peu lourde pour un seul homme. » Certains estiment qu’il y avait jusqu’à 2 millions de personnes.

Il dit au verset 13 : « Maintenant, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, fais-moi connaître tes voies ; alors je te connaîtrai. » Autrement dit : « Seigneur, je sais que Tu es là et je crois, mais donne-moi une preuve que Tu vas être avec moi dans cette tâche très difficile. » Verset 14, Dieu dit : « Ma présence. » « Ma présence. » C’est exactement le mot que nous avons vu dans Genèse. « Ma présence d’accompagnera. » Que veux-tu dire par cela ? Quelle est Ta présence ? C’était clair pour Moïse. Verset 18, il dit : « Fais-moi voir… » non pas Ta présence, mais « Ta gloire ! » La présence de Dieu était Sa gloire manifeste. Dieu dit : « Je ferai passer devant toi toute ma bonté, et je proclamerai devant toi le nom de l’Eternel ; je fais grâce à qui je fais grâce, et miséricorde à qui je fais miséricorde. »

Remarquez bien que Dieu dit : « Tu verras ma bienveillance. Tu verras Mon nom qui porte tous mes attributs. Tu verras Ma grâce, et Tu verras Ma miséricorde. » Qu’est-ce que la gloire de Dieu ? Elle porte tous Ses attributs dans une représentation étincelante de lumière. Je ne comprends pas tout cela, je vous dis simplement ce que la Bible semble dire.

Dieu a réduit Ses attributs à une lumière glorieuse et Il dit : « Moïse, Je te la montrerai. » Ainsi, dans le reste de ce petit passage, Il met Moïse à l’abri dans le creux d’un rocher, verset 22. « Quand Ma gloire passera, je te mettrai dans un creux du rocher, et Je te couvrirai de ma main jusqu’à ce que J’aie passé. Et lorsque Je retournerai Ma main, tu me verras par derrière, mais Ma face ne pourra pas être vue. » Personne n’a jamais pu voir la gloire complète de Dieu et continuer à vivre. Alors Dieu dit : Je vais simplement te montrer un peu de mon rayonnement, c’est tout. Mais tu verras ma gloire. 

C’est ce qui est arrivé. Et vous savez ce qui s’est passé ensuite ? Elle a recouvert tout son visage, elle l’a recouvert tout entier. Il était lumineux comme une ampoule électrique. Il a descendu la montagne pour rejoindre le peuple d’Israël en bas et ils ont été surpris. Voici Moïse illuminé comme une ampoule électrique par la gloire de Dieu sur son visage.

Et vous savez ? Dieu utilisait Moïse pour dire : « Peuple d’Israël, allez-vous voir ma gloire ? » Et ce même peuple, est-ce que vous vous souvenez lorsqu’ils sont entrés dans le désert ? Pendant la journée, ils étaient conduits par une nuée blanche, et ils étaient conduits la nuit par une colonne de feu. Savez-vous ce que c’était ? Ce n’était rien d’autre que la gloire de Dieu. Dieu qui a déposé Sa gloire sur le visage de Moïse, Dieu a déposé Sa gloire dans le ciel pendant la journée et pendant la nuit et Dieu disait : « Voyez Ma gloire, voyez Ma gloire, la plénitude de qui Je suis, la plénitude de Mes attributs et de Ma lumière flamboyante. »

Ce qui est triste, c’est que même s’ils avaient vu la gloire sur le visage de Moïse, ils murmuraient, se plaignaient et désobéissaient. Même s’ils voyaient la gloire chaque jour et chaque nuit qui les conduisait au travers du désert, ils étaient si incrédules et manquaient tant de foi que toute cette génération est morte dans le désert. Dieu disait : « Voyez Ma gloire, » et l’homme lui tournait encore le dos.

Si nous lisons dans Exode au chapitre 40, nous voyons la prochaine fois que Dieu a déposé Sa gloire face aux hommes. Vous remarquerez à la fin du livre d’Exode, 40 :34 que le tabernacle avait été construit. Lorsque le tabernacle a été construit, il est dit qu’ « alors la nuée couvrit la tente d’assignation, et la gloire de l’Eternel remplit le tabernacle. »

Faites bien attention, le tabernacle était un lieu d’adoration, et les tribus avaient toutes une place autour du tabernacle, et toutes les tribus étaient assemblées en cercle autour du tabernacle, tournées dans sa direction. La gloire de Dieu était déposée au milieu et toutes ces personnes devaient se concentrer sur elle. Ils ont vu, une fois qu’il a été terminé, comment la gloire de Dieu est descendue et la gloire de Dieu restait sur le tabernacle lorsqu’ils devaient établir leur camp. Lorsque la gloire de Dieu les a quittés et est allée au ciel, elle est devenue ce nuage et ce pilier qu’ils ont suivi. Puis lorsque Dieu voulait qu’ils s’arrêtent, la gloire venait et restait sur place. Et encore une fois lorsqu’ils montaient leur camp, ils se concentraient sur la gloire de Dieu. Dieu avait révélé Sa gloire sur le visage d’un homme, dans le ciel, au milieu du tabernacle. Mais dans chaque cas, ils murmuraient, désobéissaient, se plaignaient et ronchonnaient et ne donnaient jamais vraiment la gloire qui devait revenir à Dieu.

Finalement, ils sont entrés dans la terre promise et Dieu a dit : « Je veux que vous bâtissiez un temple. » Lisez avec moi dans 1 Rois chapitre 8 et voyez ce qui s’est passé. Le temple a été construit et qu’est-ce qui a suivi ? Verset 10 « Au moment où les sacrificateurs sortirent du lieu saint, la nuée remplit la maison de l’Eternel. Les sacrificateurs ne purent pas y rester pour faire le service, à cause de la nuée ; car la gloire de l’Eternel remplissait la maison de l’Eternel. »

Dieu a mis Sa gloire sur le visage d’un homme, Dieu a mis Sa gloire dans le ciel, Dieu a mis Sa gloire dans une tente, et maintenant Dieu met Sa gloire dans un temple, un magnifique édifice sans égal dans le monde, construit par Salomon. Et Dieu dit encore au peuple de la terre promise « voyez ma gloire. Concentrez-vous sur Ma gloire. Voyez qui je suis et donnez-moi la révérence et l’adoration que je mérite. »

Mais savez-vous ce qui est arrivé ? Un moment plus tard, nous rencontrons le prophète Ezékiel et regardez avec moi un instant dans Ezékiel chapitre 8. Ezékiel a reçu une vision du temple, et qu'a-t-il vu ? Qu'en est-il de cet endroit où demeure la gloire de Dieu ? Qu'en est-il de ce lieu dans lequel l'arche de l'Alliance se trouve, et sur lequel plane la gloire de Dieu dans le lieu très saint ? Qu'en est-il ? Verset 7, dans cette vision, il dit : « Alors il me conduisit à l’entrée du parvis. Je regardai, et voici, il y avait un trou dans le mur. Et il me dit : Fils de l’homme, perce la muraille ! Je perçai la muraille, et voici, il y avait une porte. Et il me dit : Entre ». Maintenant, il entre dans le temple, dans sa vision, « et vois les méchantes abominations qu’ils commettent ici ! J’entrai, et je regardai ; et voici, il y avait toutes sortes de figures de reptiles et de bêtes abominables, et toutes les idoles de la maison d’Israël, peintes sur la muraille tout autour."

Savez-vous ce qui s'est passé ? Ils ont transformé le temple de Dieu en un lieu d'idolâtrie. Ils ont fait exactement ce que Romains 1 dit. Au lieu d'adorer Dieu et de Lui rendre gloire, ils ont transformé la gloire de Dieu en créatures rampantes, en animaux et en choses corruptibles et ainsi de suite. Il est aussi parlé de ceux qui prennent la place des prêtres, au verset 11. Il est parlé de l'adoration du soleil dans ce passage, verset 16. Il est parlé de l'adoration de Baal ou Tammuz dans le verset 14. Ezékiel dit en d'autres termes qu'ils l'ont transformé en un lieu d'idolâtrie. Et encore une fois, Dieu avait dit : « Voici Ma gloire, non pas sur le visage d'un homme, non pas dans le ciel, non pas dans une tente, mais dans un temple. » Et ils avaient refusé de voir Sa gloire. Et si vous continuez à lire ce passage jusqu'au chapitre 10, « Ichabod » qui signifie « la gloire est partie », est écrit sur le temple. Et vous voyez la gloire de Dieu aller vers le haut du temple, sortir au-dessus de la porte, s'élever dans le ciel, au-dessus d'une montagne et finalement disparaître. Et Dieu dit : « Si vous ne Me rendez pas gloire, je vais supprimer cette opportunité. »

Vous savez que Dieu est très patient. Il a montré Sa gloire dans le jardin, il a montré Sa gloire dans le désert, il a montré Sa gloire dans le pays de Canaan. Chaque fois ils ont refusé en tant que nation, vraiment, de Lui rendre gloire. Mais Il n’en reste pas là. Il a encore essayé une fois. Regardez avec moi Jean 1 :14. C’est un grand texte où Jean écrit sur Jésus-Christ, et je veux que vous voyiez comment Jean voit Christ. Jean 1 :14 dit ceci : « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, » écoutez : « pleine de grâce et de vérité ; et nous avons contemplé Sa gloire, » de quelle gloire s’agissait-il ? « Une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »

Ecoutez. Vous savez qui était Jésus ? Jésus était la gloire de Dieu en chair et en os. Il était la personnification de la Shekinah. Et si vous deviez lire le chapitre 9 de Luc, vous verriez que Jésus est allé au sommet d’un mont appelé le Mont de la transfiguration, et Il s’est séparé de sa chair et il est dit : « Ils ont vu Sa gloire. » Il leur a montré qui Il était vraiment. Et une dernière fois, notre Dieu plein de grâce a dit à l’humanité : « Voici Ma gloire. Me rendrez-vous gloire ? »

Non dans le jardin, ni sur le visage d’un homme, ni dans le ciel, ni dans une tente, ni dans un bâtiment, mais en Jésus-Christ Sa gloire a été révélée. Et que dit la Parole ? « Nous ne ferons pas régner cet homme sur nous. Il vient du diable, le prince des démons, Belzebuth, crucifiez-le. » Et encore, ils ont tourné le dos à Sa gloire, tragiquement.

Un jour viendra où l’homme n’aura plus le choix, car Jésus-Christ va revenir, et dans Matthieu 24 :30, il est dit qu’il revient « avec puissance et une grande gloire ». Il n’y aura alors plus de choix. Finalement, Il sera glorifié, et c’est alors que toute la création chantera : « Gloire à l’Agneau, gloire à Dieu. » Finalement, Sa gloire resplendira.

J’ai essayé de montrer que dans le passé, Dieu a tout fait pour que l’homme voit Sa gloire. Dans l’avenir, Sa gloire sera visible aux yeux de tous de telle façon que les hommes n’auront pas le choix. Mais qu’en est-il dans le présent ? Quelle est la signification de la gloire de Dieu aujourd’hui ? C’est ce dont nous voulons parler. Dans Ephésiens 3, comme je l’ai cité plus haut, laissez-moi vous rappeler les versets 19 à 21. Il dit : « En sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. Or, à celui qui peut faire, par la puissance qui agit en nous, infiniment au-delà de tout ce que nous demandons ou pensons, » pourquoi ? « A lui soit la gloire dans l’Eglise. »

Ecoutez ceci. Dans l’Ancien Testament, elle était dans un bâtiment, elle était dans une tente, elle était sur le visage d’un homme, elle était dans le ciel, et elle était dans le jardin. Dans l’avenir, la gloire de Dieu sera visible dans la venue de Christ. Mais en ce moment, la gloire de Dieu, si elle est visible, elle l’est dans l’église. C’est pourquoi Paul a dit aux Colossiens : « Christ en vous, l’espérance de la gloire. » C’est pourquoi Paul dit aux Corinthiens dans 2 Corinthiens 4 :6 : « Car Dieu, qui a dit : La lumière brillera du sein des ténèbres ! Il a fait briller la lumière dans nos cœurs » écoutez, « pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. » Si la gloire de Dieu est visible en Christ, elle brillera au travers de nous.

Le grand appel d’un croyant est donc de glorifier Dieu. Le grand appel d’un croyant est ce que Paul dit à Tite : « pour orner la doctrine de Dieu. » Le plus grand appel que nous pouvons recevoir est de laisser la gloire de Christ briller au travers de nous, 2 Corinthiens 4 :6. Et donc, pendant le temps présent, Dieu nous appelle à manifester Sa gloire. Et si le monde doit le voir un jour, Christ en nous est l’espérance de cette gloire qui leur est rendue visible, et la clé de notre croissance spirituelle.

Je veux souligner un autre point maintenant, le voici. C’est si important pour Dieu qu’il n’y a rien de plus important que cela. Voici, c’est absolument essentiel. Dans Esaïe 48 :11, Dieu dit : « Je ne donnerai pas Ma gloire à un autre. » Je garderai Ma gloire pour Moi, car c’est la raison pour laquelle toutes choses existent, pour Me rendre gloire.

Si une personne ne rend pas gloire à Dieu, elle va à contre-courant de l’intention même de l’univers et elle s’oppose à Dieu, très sérieusement. Laissez-moi vous montrer ce qui me fait dire cela. Jérémie, chapitre 13, et nous sommes simplement encore dans l’introduction du concept, avant d’entrer dans le thème des clés pratiques de la croissance spirituelle. En Jérémie 13 :11, nous avons un texte très intéressant. Jérémie passe ici par une petite mise en scène pour faire passer une idée concernant la gloire de Dieu. La fin du verset 11 parle de la gloire de Dieu, et Jérémie est très préoccupé par la gloire de Dieu. Passons au verset 15, et nous regarderons simplement ces deux versets, il dit : « Ecoutez et prêtez l’oreille ! Ne soyez point orgueilleux ! Car l’Eternel parle. Rendez gloire à l’Eternel, votre Dieu. »

Ce qui fait souvent barrière à la gloire de Dieu, c’est l’orgueil. L’homme recherche sa propre gloire, ainsi, il n’est pas libre de rendre gloire à Dieu. C’est pourquoi Jérémie dit : « Allez, rendrez gloire à Dieu. Ne soyez pas orgueilleux. Rendez gloire à Dieu. » Puis il dit ceci : « Avant qu’il fasse venir les ténèbres, avant que vos pieds se heurtent contre les montagnes de la nuit ; vous attendrez la lumière, et Il la changera en ombre de la mort, Il la réduira en obscurité profonde. » C’est assez sérieux. Voici ce qu’il dit : « Soit vous rendez gloire à Dieu, sinon, Dieu vous précipitera dans les ténèbres, Il vous fera trébucher et mourir. »

Cela ne rend pas Jérémie heureux, ni Dieu. Le verset 17 dit : « Si vous n’écoutez pas, Je pleurerai en secret, à cause de votre orgueil ; Mes yeux fondront en larmes. » Cela brise le cœur de Dieu et donc le cœur de Son prophète, lorsque les gens ne rendent pas gloire à Dieu car ils se mettent alors sous Son jugement.

Je veux que vous remarquiez Daniel, chapitre 4, dans ce même thème, Daniel 4 :30. Nous voyons ici Nebucadnetsar qui pensait qu’il était arrivé, qu’il n’avait aucun égal, ni à Babylone, ni ailleurs. Ayant accompli de grandes choses, il dit dans le verset 30 : « N’est-ce pas ici Babylone la grande, que j’ai bâtie. » Regardez comme je suis merveilleux, comme je suis majestueux, comme je suis puissant, regardez ce que j’ai fait, » dit-il. Et au verset 31 il dit : « La parole était encore dans la bouche du roi, qu’une voix descendit du ciel : Apprends, roi Nebucadnetsar, qu’on va t’enlever le royaume. » C’en est assez de toi. Tu es allé un peu trop loin et tu ne peux pas entrer en compétition avec Dieu. Tu as connu le même sort qu’Ozias dont la Bible dit qu’une fois qu’il a accompli beaucoup de grandes choses son cœur s’éleva et Dieu lui donna la lèpre et c’est ainsi qu’il mourut.

Qu’est-ce que Dieu a fait à Nebucadnetsar pour qu’il comprenne le message ? La parole est venue « On te chassera du milieu des hommes, tu auras ta demeure avec les bêtes des champs, on te donnera comme aux bœufs de l’herbe à manger ; et sept temps passeront sur toi, jusqu’à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes. » Jusqu’à ce que tu apprennes qui est vraiment sur le trône, tu seras traité comme une bête. Et c’est arrivé. Verset 33 : « Au même instant, la parole s’accomplit sur Nebucadnetsar. Il fut chassé du milieu des hommes, il mangea de l’herbe comme les bœufs, son corps fut trempé de la rosée du ciel ; jusqu’à ce que ses cheveux croissent comme les plumes des aigles, et ses ongles comme ceux des oiseaux. » Il devint un fou déchaîné dans le désert.

Et finalement, « Après le temps marqué, moi, Nebucadnetsar, je levai les yeux vers le ciel, et la raison me revint. J’ai béni le Très-Haut, j’ai loué et glorifié celui qui vit éternellement, celui dont la domination est une domination éternelle, et dont le règne subsiste de génération en génération. » Il a finalement réalisé que soit on rend gloire à Dieu, ou bien Dieu agit avec force contre nous.

Dans le chapitre 12 des Actes, une dernière illustration de ce point, il y avait un homme qui s’appelait Hérode, l’un des Hérode qui a régné aux environs de l’époque de Christ. Il est dit qu’Hérode a proclamé un jour particulier. Hérode vivait à Césarée près au bord de la mer, à l’ouest de Jérusalem. Il a décidé de proclamer la journée d’Hérode. Il a décidé d’un jour : « revêtu de ses habits royaux, et assis sur son trône, les harangua publiquement. » Il y est allé fort. « Le peuple s’écria : » écoutez cela : « Voix d’un dieu, et non d’un homme ! » Est-ce que ce n’est pas formidable ? Fabuleux ! Oh Hérode, personne n’est comme toi. « Au même instant, un ange du Seigneur le frappa, parce qu’il n’avait pas donné gloire à Dieu. Et il expira, rongé des vers. » On peut penser que c’était une triste fin à la journée d’Hérode. Je veux dire que ce n’était pas exactement ce qu’il avait prévu, d’être rongé par les vers. Et la raison en est qu’il n’a pas rendu gloire à Dieu.

C’est très simple, soit on rend gloire à Dieu ou bien on doit en payer le prix. La génération qui a échoué à voir la gloire de Dieu sur le visage de Moïse, la génération qui a manqué de voir la gloire de Dieu dans le ciel, la génération qui n’a pas vu la gloire de Dieu dans le tabernacle s’est perdue dans le désert. La génération qui n’a pas voulu voir la gloire de Dieu dans le temple a encore été gâchée et mise de côté. La génération qui n’a pas vu la gloire de Dieu en Jésus-Christ a été coupée de la bénédiction de Dieu. La génération qui ne reconnaît pas la gloire de Dieu avant qu’il vienne dans Sa gloire finale connaîtra une éternité sans Christ et sans Dieu. C’est très grave, car lorsqu’on ne veut pas rendre gloire à Dieu, dit Romains 1, Dieu nous « livre à nos sens réprouvés ». Il s’agit d’une existence de malédiction. Rendre gloire à Dieu est essentiel.

A cause des conséquences et parce que c’est un commandement, nous devons glorifier Dieu. Et en faisant cela, en glorifiant Dieu pendant cette période, nous nous transformerons à l’image de Christ d’un niveau de gloire à un autre. C’est le processus de la croissance spirituelle. Il y a un autre texte que je veux vous donner dans notre introduction, puis nous passeront à des clés concrètes de la croissance spirituelle.

1 Jean 2 :12-14 qui est un texte vraiment essentiel. Nous avons ici les trois niveaux de croissance spirituelle. Il est vraiment nécessaire que vous les compreniez. Notre Seigneur parle aussi de trois niveaux. Il y a la semence, puis il y a le maïs, puis il y a l’épi complet, trois niveaux de maturité à partir d’une analogie de l’agriculture. Vous avez ici une analogie de la croissance humaine.

« Je vous écris, petits enfants, parce que vos péchés vous sont pardonnés à cause de Son nom. » Il parle ici de l’ensemble des croyants en un seul terme, « petits enfants, rejetons. » Le mot employé ici signifiant « enfants » est un mot grec qui veut simplement dire, « quelqu’un qui est né de quelqu’un d’autre », cela n’a rien à voir avec l’âge. Ce terme pourrait faire référence à une personne de 85 ans. Il est l’enfant de quelqu’un. Ce n’est pas lié au fait d’être un bébé.

Puis il passe à des termes différents. Il sépare la totalité des fils de Dieu en trois catégories. Verset 13 : « Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. Je vous ai écrit, petits enfants, » et ici, il utilise un mot complètement différent qui signifie « bébés », « parce que vous avez connu le Père. » Puis, dans le verset 14 il répète la même déclaration. « Je vous ai écrit, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. Je vous ai écrit, jeunes gens, parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. »

Maintenant, écoutez. Il y a trois niveaux de croissance : Petits enfants, jeunes hommes et pères. Qu’est-ce qu’un petit enfant spirituel ? Il est dit dans le verset 13 : « Je vous ai écrit, petits enfants, parce que vous avez connu le Père. » Quelle est la première chose qu’un enfant reconnaît ? Les parents, la reconnaissance parentale, la maman, le papa. Malheureusement, c’est généralement la maman et six mois plus tard c’est le papa. Mais néanmoins, tout commence par la reconnaissance parentale. Ce qui est particulier pour un enfant, c’est qu’il réalise qu’il est un enfant de Dieu. Ce sont les premiers balbutiements « papa, maman ». « Jésus m’aime, je le sais, car la Bible me le dit. » Et cela ne va jamais beaucoup plus loin que cela.

Il y a un deuxième niveau de croissance spirituelle. « Je vous écris, jeunes gens, parce que vous avez vaincu le malin. » Qui est le malin ? Poneros, Satan lui-même. Comment vaincre le malin ? Verset 14 : « Parce que vous êtes forts, et que la parole de Dieu demeure en vous, et que vous avez vaincu le malin. »

Remarquez ceci, les petits enfants ne sont pas fortement attachés à la Parole de Dieu, ils en connaissent simplement les rudiments. Ils sont donc les enfants d’Ephésiens 4, « ballottés à droite et à gauche » comme de petits enfants « portés par tous les vents de doctrine. » Autrement dit, ils connaissent simplement Dieu, ils connaissent juste Jésus. Ils ne connaissent pas très bien les Ecritures. C’est pourquoi nous disons que lorsque nous amenons quelqu’un à Christ, quelle est la première chose que nous devons faire ? Les enraciner dans la Parole, afin qu’ils ne soient pas ballottés ici et là par de fausses doctrines. Un jeune homme spirituel est quelqu’un qui est fort dans la Parole et qui a vaincu le malin.

Dans quel sens arrive-t-il à vaincre le malin ? Satan est un menteur. Satan paraît être un ange de lumière. Satan est le maître de la fausse religion. Un jeune homme spirituel connaît la Parole, il n’est plus victime de la fausse religion. En fait, je sais dans ma propre vie en tant que jeune homme, je connais la différence entre cela et être un bébé. Lorsque j’étais un bébé spirituel, je ne pouvais pas vraiment dire ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas. J’étais dans l’euphorie et la lune de miel, dans l’amour du Seigneur, et je n’avais jamais vraiment compris beaucoup de théologie, et j’étais facilement victime des caprices ou des envies des personnes.

Mais il est venu un temps où j’ai compris la théologie, où j’ai connu la Parole de Dieu, et la fausse doctrine ne m’a pas trompé. Elle m’a simplement mis en colère. J’ai enseigné des personnes dans cette situation. Lorsqu’ils deviennent des jeunes hommes spirituels, ils veulent aller combattre les sectes, ils veulent rétablir le monde.

Mais il y a un niveau encore plus élevé que cela. Il dit au début des versets 13 et 14 : « Je vous écris, pères, parce que vous avez connu celui qui est dès le commencement. » Maintenant, écoutez. C’est une chose de savoir qu’on fait partie de la famille de Dieu. C’est une autre chose de connaître la Parole de Dieu. Mais c’est encore autre chose de connaître Dieu, intimement et profondément. C’est une chose de connaître le Livre, c’est une autre chose de connaître le Dieu qui est derrière le Livre. C’est une chose de comprendre la page. C’est autre chose de connaître le cœur de Celui qui l’a écrite.

La croissance spirituelle va de savoir que vous être chrétien, jusqu’à connaître la Parole de Dieu, et connaître Dieu dans sa plénitude. Ecoutez-moi. Afin de vraiment connaître Dieu il faut passer sa vie à se concentrer sur Sa gloire. C’est ce qui nous amène à ce troisième niveau de croissance spirituelle. Cela devient alors le centre de la vie du croyant, et alors que le croyant va dans cette direction de glorifier Dieu, de comprendre la plénitude de Sa personne, comprendre la plénitude de Sa gloire, et la contemple, cela devient magnétique et l’attire en dépassant le point de simplement connaître à qui il appartient, pour arriver à savoir ce qu’il croit, et finalement à savoir en qui il croit, Dieu Lui-même. Et cela devient le tremplin de toute maturité spirituelle.

Vous savez, voici ce que Paul dit simplement : « Toutes choses ont été faites par Lui et pour Lui. » Il nous a même faits pour Lui, afin que nous le connaissions pleinement. Dans Romains 11 :36, il est dit : « C’est de Lui, par Lui, et pour Lui que sont toutes choses. A Lui la gloire dans tous les siècles » des siècles.

Ecoutez, je termine notre première leçon avec ceci. Alors que vous vous concentrez sur la gloire de Dieu, et alors que, en voyant Sa gloire, vous commencez à Lui rendre la gloire qui Lui est due, vous trouverez de façon imperceptible, lorsque vous vous perdez en vous concentrant sur cela, que vous êtes en train d’être transformé à son image même, d’un niveau de gloire au suivant. C’est la croissance spirituelle. Lors de notre prochaine étude, nous verrons exactement comment mettre les clés dans les serrures et les faire tourner afin de nous concentrer sur la gloire de Dieu de façon à arriver à la croissance spirituelle.

Père, merci pour le temps passé sur cette leçon. Merci de nous avoir aidés à comprendre ce grand concept de Ta gloire et comment elle est liée à la maturité spirituelle. Aide-nous maintenant à avancer, à appliquer cette vérité générale de façon très pratique et spécifique alors que nous voyons exactement ce que Tu veux que nous fassions pour Te rendre gloire. Mais Seigneur, nous savons que nous devons comprendre les bases avant de pouvoir commencer, et nous Te remercions pour ces grandes vérités, au nom de Jésus. Amen.

FIN

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

ECFA Accredited
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize