Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Alors que nous arrivons à nouveau ce matin, à l'étude de la parole de Dieu, nous commençons le dernier message dans notre série très spéciale sur l'anatomie de l’église. En conclusion, nous allons vraiment venir au message le plus important. Nous allons essayer de voir l'église dans l'analogie d'un corps. Nous avons parlé des squelettes, des vérités fondamentales de base auxquelles l’église doit être engagée. Nous avons parlé des systèmes internes, des attitudes spirituelles qui doivent exister dans le cœur de son peuple. Nous avons parlé des muscles, de la fonction du ministère, et nous avons parlé de la chair ou la forme que prend le ministère.

Mais personne ne pourrait fonctionner sans sa tête, et donc dans notre étude ce matin, je veux que nous cherchions dans la parole de Dieu pour acquérir une compréhension de la tête du corps qui n’est nul autre que le Seigneur Jésus-Christ. Maintenant, nous avons beaucoup parlé des choses que nous devons faire dans l'église et vous avez répondu en citant des choses si merveilleuses que cela a été un grand encouragement pour moi, un énorme encouragement. Vous avez entendu des choses qui étaient un challenge, qui étaient très directes et très émouvantes, qui parlaient à notre cœur, et j'ai déjà vu l'Esprit de Dieu porter des fruits dans ces domaines. Nous avons mis l'emphase pendant ces sept semaines sur ce que nous devons faire, ce que nous devons croire, ce que nous devons penser, ce que nous devons planifier.

Ce serait vraiment déséquilibré si nous ne parlions pas de la tête qui est Jésus-Christ et ce qu'Il fait dans Son église. Bien aimés, c’est aussi le confort ultime. Vous voyez, le confort ultime, c’est de savoir que, avec toutes les choses que nous faisons et faisons si mal, avec toutes les choses que nous ne parvenons pas à faire, avec toutes les erreurs que nous faisons et tous les péchés qui nous assaillent si facilement dans la course pour faire la volonté de Dieu, nous avons cette confiance absolue que le Christ construit Son église. C'est un formidable encouragement et nous voulons en parler.

Paul en parle dans Éphésiens chapitre 4, il dit que nous croissions en toutes choses jusqu'à Lui qui est le chef, le Christ. Puis il a dit cela, écoutez-le, duquel, bien ajusté et lié ensemble par chaque jointure se développe et se construit dans l'amour afin que chaque partie fasse son travail. En d'autres termes, Paul dit que nous devons donner tout ce que nous avons, nous devons nous efforcer de faire tout ce que nous pouvons faire et être tout ce que nous pouvons être dans la pleine connaissance que c’est vraiment la puissance du Christ qui fait tout le travail. Bien-aimés, c'est un paradoxe divin n’est-ce pas ? Nous faisons un effort suprême et si quelque chose est fait, c’est Dieu. C’est un confort suprême de savoir que lorsque nous échouons, Il réussit. Donc, je veux que ce matin nous nous concentrions sur Celui qui est notre tête.

Sans Lui nous ne pouvons rien faire, dit Paul. Rien ! Alors que je pensais à un passage que nous pourrions examiner et j'ai été attiré par la bénédiction majestueuse à la fin de l'épître aux Hébreux. Voulez-vous ouvrir vos Bibles à l'Epître aux Hébreux, chapitre 13 versets 20 et 21 et je veux vraiment utiliser ce verset comme un simple point de contact avec la vérité pour nous amener à d'autres passages du Nouveau Testament qui permettront d'enrichir notre compréhension du travail du Seigneur pour Son église. Nous avons parlé pendant sept semaines de ce que nous voulions faire et maintenant, nous allons parler de ce que le Christ fait pour Son église. Cela devrait vraiment être une série en elle-même, mais nous n'avons pas le temps ; alors nous allons le condenser en un seul message.

C’est d'ailleurs une doxologie majestueuse, et elle fait partie des derniers mots de cette grande épître. «Que le Dieu de la paix — qui a ramené d'entre les morts le grand berger, par le sang d'une alliance éternelle, notre Seigneur Jésus — vous forme en tout ce qui est bon pour faire sa volonté ; qu'il fasse en nous ce qui lui est agréable par Jésus-Christ, à qui soit la gloire à tout jamais ! Amen ! » Une belle doxologie, une belle bénédiction ! Mais d'une manière, la bénédiction se termine dans une forme résumée de l'œuvre du Christ. En fait, il résume le message de l'épître aux Hébreux, mais nous ne le regarderons pas particulièrement cet aspect-là. La doxologie est conçue comme une louange de clôture pour le Dieu de la paix, et Il est appelé ainsi parce que par le sang de Jésus-Christ, il a fait la paix avec les hommes pécheurs.

Il est le Dieu de la paix qui était autrefois le Dieu de la colère, le Dieu de la guerre, le Dieu du jugement, le Dieu de fureur. Mais il est devenu pour nous le Dieu de paix. Il n'est pas le Dieu de la paix pour tout le monde mais pour nous, il devient le Dieu de la paix par le sang de Jésus-Christ quand nous faisons la paix avec Lui et Il fait la paix avec nous. C’est donc une doxologie pour louer le Dieu de la paix, mais en louant le Dieu de la paix, cela définit la façon dont Il est devenu ce Dieu de la paix, à travers l'œuvre de Jésus-Christ. Il commence avec l'affirmation selon laquelle Il est le Dieu de la paix et termine par l'affirmation selon laquelle Il doit être glorifié pour toujours et à jamais, car au milieu il y avait le merveilleux travail du Seigneur Jésus-Christ.

Qu'est-ce que le Christ fait pour Son église ? C’est ici dans ce passage que nous avons un aperçu. Tout d'abord, c’est le Sauveur de Son Église. Plusieurs choses dans ce texte montrent l'œuvre salvatrice du Christ en faveur de Son église. La première que j'ai notée est son nom, Seigneur Jésus, dans le verset 20. Jésus devait être son nom dit Matthieu 1:21 «Tu l'appelleras du nom de Jésus, car c'est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. » Ce nom signifie Jéhovah sauve, c’est Josué de l'Ancien Testament ; cela signifie que l'Eternel sauve. Ainsi, Son nom même est le nom de Celui qui sauve.

Plus tôt l'auteur des Hébreux dans le chapitre 2, au verset 9 et 10 a écrit : « cependant nous voyons celui qui a été fait un peu inférieur aux anges, Jésus, couronné de gloire et d'honneur, à cause de la mort qu'il a soufferte ; ainsi, par la grâce de Dieu, il a goûté la mort pour tous. En effet, puisque celui pour qui et par qui tout existe voulait conduire beaucoup de fils à la gloire, il convenait qu'il porte à son accomplissement, par des souffrances, le pionnier de leur salut. » Jésus est Celui qui a goûté la mort pour tous les hommes. Jésus est Celui qui est devenu le archēgos, le pionnier, le capitaine, le leader, Celui qui permet le salut.

Il a été fait parfait dans Sa propre offrande de Lui-même. En fait, le nom de Jésus parle de notre salut si bien que l'auteur du Livre des Actes 4:12 dit qu'il n'y a aucun autre nom donné sous le ciel parmi les hommes par lequel nous pouvons être sauvés. Ainsi, son nom même parle de son œuvre de salut, et donc il y a une note de louange ici alors que la bénédiction commence par le nom de Jésus, le Sauveur, mais il y a beaucoup plus. Le verset 20 dit qu'il a fait Son œuvre de salut par le sang de l'alliance éternelle. Voilà une phrase merveilleuse, par le sang de l'alliance éternelle.

Vous voyez que les Juifs ont toujours su que le péché devait être expié par le sang. Il n'y avait pas d'autre moyen et cela fait partie du message de ce livre des Hébreux au chapitre 9, verset 18 où nous lisons ceci : «C'est pourquoi la première alliance (le premier testament, qui est l’ancien sous Moïse) elle-même n'a pas été inaugurée sans effusion de sang». Chaque Juif savait que la ratification de l'ancienne alliance dans Lévitique 17:11 était par le sang. L'Ancienne Alliance a été inaugurée et ratifiée par effusion de sang, parce que c’était par le dessein de Dieu qu'il devait y avoir une effusion de sang pour traiter le problème du péché.

Moïse était l'agent de Dieu pour arroser le sang pour ratifier cette alliance et pour le mettre en place. Car, lorsque Moïse avait partagé tous les préceptes à tout le peuple selon la loi, il a pris le sang des veaux et des boucs avec de l'eau et de la laine écarlate et de l'hysope et il a aspergé le livre et tout le peuple en disant que c'est le sang de l'alliance ou du testament que Dieu leur avait accolé. De plus, il a aspergé du sang le tabernacle et tous les ustensiles du ministère. Dieu met l'accent sur un point très important ici ; il y avait du sang partout, du sang partout sur le livre de la loi, du sang partout sur le peuple, il y avait du sang sur le tabernacle et tous les ustensiles du tabernacle. Il y avait un désordre sanglant, du sang partout.

Dieu disait qu'il était impossible d'avoir une alliance avec Lui sans effusion de sang, mais tout cela était seulement symbolique de l'ultime effusion de sang qui pouvait amener les hommes à la paix avec Dieu. Donc, il est dit dans le verset 22 que presque tout par la loi est purifié par le sang et que, sans effusion de sang, il n'y a pas de rémission, pas de pardon, pas de paix avec Dieu. Voilà pourquoi Jésus a ratifié avec la Nouvelle Alliance dans Matthieu 26:28 en disant ceci : «c'est mon sang, le sang de l'alliance, qui est répandu en faveur d'une multitude, pour le pardon des péchés. » Il disait en fait que «Mon sang sera l'inauguration d'une nouvelle alliance ».

Alors des alliances ont été faites dans le sang, et si un homme devait avoir la paix avec Dieu, ce serait grâce à l'effusion de sang et aucun sacrifice animal ne pourrait affecter cette vraie paix. Cela devait être le sacrifice ultime du Christ, dont les sacrifices d'animaux étaient seulement des aperçus et des images. Si vous regardez à nouveau à ce qui est dit dans Hébreux 13:20, nous voyons que c’est le sang de l'alliance éternelle. L'alliance avec Moïse, l'Ancienne Alliance n’était pas éternelle, c’était une alliance temporaire. Ce ne fut que l'ombre des choses à venir. Elle est remplacée par l'alliance éternelle ; car Jésus-Christ, dans une seule offrande a rendu parfait pour toujours ceux qui sont sanctifiés.

Il a provoqué par ce seul acte de sacrifice un salut éternel. Dans Hébreux 9:12, il dit : «il est entré une fois pour toutes dans le sanctuaire, non pas avec du sang de boucs ou de taurillons, mais avec son propre sang. C'est ainsi qu'il a obtenu une rédemption éternelle.» Le prêtre devait entrer encore et encore, et il y avait sacrifice après sacrifice. Christ est entré une fois et n’est jamais ressorti. Il nous a acheté une rédemption éternelle. Ainsi, nous voyons dans ce passage qu'Il est le Sauveur de Son église, que c'est Son nom et Son travail sur la croix. Ensuite, nous voyons aussi une autre phrase là au début du verset 20 quand il dit : « le Dieu de paix, qui a ramené d'entre les morts notre Seigneur Jésus. »

Cela est également un élément très essentiel dans Son œuvre de salut. Car, lorsque le Père ressuscita Jésus d'entre les morts, c’était le sceau d'approbation du Père de son travail fini. Nous pensons à la résurrection comme un moyen d’accéder à notre propre résurrection. Nous pensons à la résurrection comme à une victoire sur la mort, une victoire qui va un jour nous profiter, à nous, aussi, et c'est une bonne façon de penser, mais cela ne comprend pas tout. Nous devons examiner la résurrection de Jésus-Christ comme la plus grande affirmation de l'approbation de Dieu sur Son œuvre de salut. Quand Il l'a ressuscité des morts, Il a affirmé qu'Il avait accompli tout ce qu'il était allé faire à la croix.

Donc, l'œuvre salvatrice du Christ nous vient très clairement à travers le verset 20 : Jésus, par son sang, nous amène dans une alliance éternelle et en réponse le Dieu de paix Le ressuscite des morts. C’est le Christ qui est notre paix, dit Paul dans Ephésiens 2. Il est notre paix. Il a fait la paix. Colossiens 1:20 dit que c'est par le sang de Sa croix, et je pense que c’est pourquoi dans Luc 10 au verset 6, nous sommes appelés fils de la paix. Donc, c’est le Sauveur de Son Église. Maintenant, permettez-moi, bien-aimés, de dire ce que cela signifie. Cette église n’est pas une organisation humaine et nous pouvons dire la même chose pour toute autre église de Jésus-Christ.

Vous n’entrez pas dans cette église en vous inscrivant, vous ne vous contentez pas de devenir un membre parce que vous aimez les gens qui traînent ici, parce que vous pensez que cela pourrait être bon pour les affaires, ou que cela pourrait améliorer votre style de vie. Peut-être aimez-vous certaines choses amusantes que nous faisons, vous aimez la musique ou votre fréquentation de cette église vous fait sentir mieux dans votre peau. Non, vous entrez dans l'église en raison de la mort sacrificielle du Seigneur Jésus-Christ, et l'entrée appartient à ceux qui sont rachetés et lavés par Son sang précieux. Nous ne construisons pas l'église, c'est Jésus qui la construit ; c’est Son église. Il est le Sauveur de Son église.

Il rassemble les gens dans son église, nous allons parler de cela. Je veux parler de deux éléments. D'abord, il aime Son église. Son œuvre salvatrice est construite sur Son amour qui sauve. Nous l'aimons parce qu'Il nous a aimés. C’est Dieu qui a prédéterminé la relation d'amour avec nous avant que nous n'existions et Il nous a aimés pendant que nous Le haïssions. Même lorsque nous étions ennemis de Dieu, par Son grand amour, Il nous a réconciliés avec Lui par la mort de Son fils. Il nous aime, c’est Son amour qui nous a rachetés, c’est Son amour qui Lui a fait verser son sang précieux; plus précieux que toute marchandise humaine.

Dans Éphésiens chapitre 5, il y a une merveilleuse déclaration au verset 2 que vous connaissez sans doute. Il dit : «vivez dans l'amour, tout comme le Christ aussi nous a aimés et s'est livré Lui-même à Dieu pour nous en offrande et en sacrifice, comme un parfum de bonne odeur. » Le Christ nous a tant aimés qu'il s’est donné pour nous. C’est merveilleux de savoir que vous êtes aimés, c’est merveilleux de savoir cela. Il aime l'église, Il aime tant l'église qu'Il s’est donné pour elle. Quand nous exerçons un ministère et nous donnons notre vie et tout le meilleur de ce que nous avons, quand nous devenons inquiets parce que l'église n’est pas tout ce qu'elle devrait être et nous voyons des gens passer à travers les mailles du filet, nous nous demandons pourquoi cela ne se passe pas comme prévu.

Nous nous disons qu'en tant qu’homme de Dieu ou en tant que prédicateur ou responsable : Seigneur c’est ma vie, c’est ma passion, je te donne tout ce que j’ai. Je me soucie de ce ministère, je vis pour cela, et ce n’est pas tout ce que j'aurais voulu qu'il soit. Alors que notre douleur soit assouvie par le fait qu'Il l’aime infiniment plus que nous. Ce n’est pas mon propre cœur qui est réconforté quand je suis dans la souffrance à cause de ceux qui ne font pas les choses comme ils devraient le faire, ou ils ne répondent pas comme ils devraient répondre et je suis attristé à cause de cela ; je pense à quel point Celui qui aime l'église est infiniment attristé, et pourtant Il l'aime encore. Il aime Son église et pour souligner cela, Jean 13 dit : «Jésus, qui avait aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu'au bout. »

Il ne cesse pas d'aimer Son peuple quand il échoue. Il ne cesse pas d'aimer Son peuple quand il tombe. Il ne cesse d'aimer Son peuple quand il est indifférent, quand il ne profite pas des occasions, des ressources ou des privilèges. Il ne cesse pas de les aimer, et nous devons nous rappeler aussi que Celui qui sait infiniment tout qu'on peut savoir, aime même les gens qu'Il connaît si bien et nous sommes réconfortés par le fait qu'Il aime Son église. Il a pris la décision de montrer Son amour pour eux avant que le monde n'existe et Il réalisera cela jusqu'à ce que le monde renaisse dans l'éternité future.

Il nous aime tellement qu'Il est devenu péché pour nous, Celui qui n'a pas connu le péché, afin que nous devenions justice de Dieu en Lui. Il est à l'œuvre dans Son église, aimant Son peuple pour qu'il vient à l'église et l'aiment alors qu'il est dans l'église. Son amour monte à Dieu, dit Éphésiens 5:2 en tant qu'une douce odeur dans les narines de Celui qui est Saint. C’est si réconfortant ! Christ aime Son Église ! Cela me dit que je dois aimer Son église en dépit des choses. Cela me dit aussi de ne pas craindre parce que si je suis préoccupé par l'église que j'aime, Il est infiniment plus préoccupé par l'église qu'Il aime. Si je pense que je suis en droit d'être inquiet parce que j’ai donné tellement de moi-même à l'église, alors Il doit être encore plus préoccupé que moi car Il a donné bien plus que moi.

Dans l'Apocalypse, chapitre 1, verset 5, il y a une belle déclaration et encore, il y a une doxologie de louange, c’est glorieux, une bénédiction majestueuse, et voilà ce qu'il dit. « A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang et qui a fait de nous un royaume, des prêtres pour son Dieu et Père » Incompréhensible ! Il aime Son église, le temps présent est utilisé, et qu’est-ce qui pourra nous séparer de l'amour : la tribulation, l'angoisse, la persécution, la famine, la nudité, le péril, l'épée ? La vie, la mort, les anges, les principautés, les choses présentes, les choses à venir, les pouvoirs, la hauteur, la profondeur, toute autre création ?

Jamais ! Ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, Il les aime à la perfection. C’est tellement réconfortant pour moi ; d'abord, Il aime l'église beaucoup plus que moi, j'aime l'église. Cela dit, Il va prêter attention à l'objet de Son amour. Deuxièmement, quand vous pensez à Lui comme le Sauveur de l'Église, vous devez vous rappeler que c'est Lui qui construit l'église. Il est Celui qui sauve et aussi Celui qui construit. Il nous y fait entrer. Il ajoute à Son église ceux qui sont sauvés, Il encadre afin que l'église puisse se développer comme un temple saint pour Lui-même. J'aime Matthieu 16, c’est un de mes passages préférés, je bâtirai mon église. Quelle grande pensée !

Nous ne faisons pas partie d'une entreprise qui construit des églises, mais Lui si. Ce n’est pas mon travail ou celui de quelqu’un d’autre de construire l'église, cela ne nous appartient pas d'arranger les dispositifs et les moyens, les schémas pour développer de la sagesse humaine pour construire une église. Il va construire Son église et les portes de l'enfer ne prévaudront point contre elle. C'est un euphémisme pour la mort, c'est un euphémisme hébreu pour la mort. La mort est l'arme ultime qui est dans la main de l'adversaire selon Hébreux 2. Qui a le pouvoir de la mort, Satan ? Ce qu'il dit est "je bâtirai mon Église, et le pire qui pourrait être fait, même la mort, ne prévaudra pas contre elle. Vous tuez l'église et tout ce que vous faites est de peupler la gloire, voilà tout!

Je vais construire mon église. Je veux faire partie de l'église qu'Il construit, voilà tout. Je veux faire partie de l'église qu'Il construit et voilà pourquoi je suis tellement attaché au fait que nous enseignions la Parole. Nous ne voulons pas faire quelque chose qui va nous confondre. Nous ne voulons pas utiliser tous les dispositifs humains pour construire l'église sans savoir si c’est nous qui l'avons fait ou si c’est Lui. Je ne veux pas vivre avec ça. Je veux juste faire partie de ce qu'Il fait. J'adore ce qu'Il dit là, je ne construirai pas l'église, je bâtirai mon Église. Quelle grande vérité ! C'est Lui, le possesseur. On me demande souvent qui est le propriétaire de votre église. J'aime cette question.

Qui est le propriétaire de l'église du Seigneur Jésus-Christ ? Il a acheté avec Son propre sang précieux. Il la possède, il la construit, en fait. Savez-vous quelque chose? Il ajoute à l'église tous les jours tous ceux qui sont sauvés. Il est à la tête d'une entreprise de construction. Dans Jean 10, il dit : "je connais mes brebis, mes brebis me connaissent. Elles entendent ma voix, elles me suivent." Mes brebis, j’aime cela. Nous Lui appartenons, c’est le Créateur, le Propriétaire, l’Acheteur, la Pierre angulaire, la Fondation, le Possesseur. C’est Son église, elle est construite avec certitude, liée à la promesse de Dieu qui ne peut faillir.

Contre toute opposition, contre toutes les menaces, contre toute sexualité, contre toute l'ineptie humaine, contre toute l'indifférence, l'apathie, l'apostasie, le libéralisme, le confessionnalisme et tous les autres mots finissant par -isme et le spasme et tout le reste, Il construit Son Église. 1 Corinthiens 3:9 dit que vous êtes l'édifice de Dieu. Éphésiens 2 dit que vous avez été construit comme un temple saint, une habitation de l'esprit. Paul dit à Timothée : je te dis comment il faut se comporter dans l'église du Dieu vivant, c’est Son église. Donc, il est le Sauveur et Il aime et construit Son église.

Deuxièmement, dans Hébreux 13:20 Il est le berger. C’est une belle pensée. Il est dit qu’Il le grand pasteur des brebis. En tant que Sauveur il aime et construit, comme le berger, il a des fonctions uniques et spéciales aussi. Mais tout d'abord, nous voulons souligner qu'Il est le grand pasteur. Contrairement à tous les autres bergers qui sont terrestres, il est le grand pasteur. Psaumes 77:20 dit de Moïse : «Tu as conduit ton peuple comme un troupeau, par l'intermédiaire de Moïse et d'Aaron. » et ils étaient bergers, mais pas de grands bergers. Dans le Nouveau Testament Jésus-Christ est appelé trois fois le berger.

Dans Jean 10, c’est le bon berger. Dans 1 Pierre 5, c’est le berger en chef, et dans Hébreux 13, c’est le grand pasteur - le bon berger, le berger chef, le grand pasteur ! Vous savez, dans l'Écriture j’ai compté une demi-douzaine d'endroits au moins où la Bible identifie les peuples impies comme des nations avec cette description. Ils étaient comme des brebis sans quoi ? Sans berger ! Donc, si nous croyons, nous sommes des brebis, avec quoi ? Avec un berger !

Nous nous sommes rencontrés il y a environ une semaine avec les anciens et nous avons essayé de développer une façon de faire un meilleur travail de berger et je sors de réunions comme celle-là parce qu'on a tendance à dire que ces personnes ne s’impliquent pas, que ces gens ne suivent pas et nous en perdons certains et il y en a d'autres que nous n’avons pas vu depuis longtemps, alors nous nous demandons où ils sont allés et nous essayons de les contacter. Nous avons tous ces problèmes logistiques que nous tentons de résoudre et vous partez en disant : Seigneur, comment allons-nous garder une trace de ces personnes ? Ils ne viennent plus pendant quelques semaines, alors où sont-ils ? Sont-ils malades et nous ne le savons pas ou nous entendons parler d'une tragédie et nous ne leur avons pas parlé afin de savoir s'ils continuent vraiment avec le Seigneur, si leur salut est vraiment authentique. Il y a de l'anxiété dans leur cœur et vous vous inquiétez à ce sujet et je vous dis que ces temps-ci je rentre chez moi et je me retrouve en train de fixer le plafond avec mon esprit rempli de la question : Comment guider les brebis. Mais bien-aimés, nous sommes réconfortés par le fait que c'est le grand Berger qui s'occupe de Ses brebis.

Parfois nous pensons que, si une personne est sauvée mais n’entre pas dans un programme de suivi, elle va perdre le salut et que nous devons aider le Saint-Esprit. Nous ne pouvons pas tout simplement laisser les gens au Seigneur. Vous devez les inclure dans un programme. Nous ne sommes pas déséquilibrés en pensant cela aussi longtemps que nous comprenons que nous pouvons avoir tous les outils, mais que c'est le Seigneur qui est le Berger. Je n'ai donc pas besoin de me soucier de Ses brebis. Je vais faire tout mon possible pour m'impliquer, mais ce sont Ses brebis. Je veux être fidèle à ce qu'Il me donne, mais je ne vais pas perdre ma santé mentale en pensant que j'ai la responsabilité ultime.

Je vais donner tout mon cœur à cela mais non pas parce que je pense que cela dépend de moi. Vous voulez une perspective, alors prenez celle-ci. Je ne sers pas le Seigneur Jésus-Christ, je n'enseigne pas Sa parole, je ne fais aucune autre activité... Aucun de nous, en tant qu'anciens ou dirigeants de l'église, pasteurs, aucun d'entre nous le fait parce que nous pensons que nous sommes les responsables de l'église. Je ne sais pas pour vous mais je le fais tout cela parce que je veux faire partie de ce que le Christ fait, c'est tout. Vous savez quelque chose, Il va construire Son église avec ou sans moi. C'est vrai ! Écoutez, si les portes de l'enfer ne peuvent prévaloir contre vous, pensez-vous que John MacArthur le pourrait ? Il va construire Son église sans moi.

Mais je perds et mon cœur qui est entièrement au service du Christ et à l'ensemble de tous nos cœurs entièrement au service du Christ ne sont pas à son service pour aider Dieu à faire ce qu'Il ne pourrait pas faire autrement mais de faire partie de ce qu'Il fait. Quelle joie ! Nous travaillons donc avec tout notre cœur, de la meilleure façon possible. Mais quand nous manquons de ressources et nous ne savons pas quoi faire ou quoi dire, quand nous ne savons pas comment prendre soin des gens ou répondre à leurs besoins pour les satisfaire, nous devons prendre du recul et dire : le grand pasteur est le Berger n’est-ce pas ? On m'a dit hier qu'une dame de notre église a donné naissance à un enfant Elle est morte et l'enfant est considéré comme prématuré à cause une période de temps sans oxygène au cerveau et il se trouve en couveuse.

Le père est reparti sans femme et avec un enfant comme celui-ci. Vous dites : "que puis-je dire" et vous bégayez et alors vous vous rabattez sur le fait que le grand Berger s'occupe de Ses brebis, n’est-ce pas ? Voilà où les ressources humaines ont une fin, mais le Seigneur est le grand Pasteur, Il est le Berger en chef, le bon Pasteur. Alors nous allons mentionner deux choses qu'Il fait. D'abord, il équipe. Remarquez au verset 21 que le grand Pasteur des brebis, par le moyen du sang de l'alliance éternelle, vous rend parfaits à faire toute bonne œuvre selon Sa volonté.

La raison pour laquelle il nous a perfectionnés dans le salut, la raison pour laquelle il nous a amené à la perfection par le salut en Lui-même est afin de nous équiper pour faire Sa volonté. Il nous perfectionne pour faire Sa volonté. Il nous équipe pour faire Sa volonté. C’est tellement merveilleux ! Il utilise la Parole pour nous façonner et nous modeler à Sa volonté. L'Écriture nous dit dans 2 Timothée 3:16 que le but pour l'homme de Dieu est d'être parfait, équipé, préparé pour toutes bonnes œuvres. Il nous a donc donné Sa parole, et puis il nous a donné des hommes doués. Éphésiens 4:12 dit "et il a donné des apôtres et des prophètes et des évangélistes, des pasteurs et des docteurs, pour le perfectionnement des saints".

Donc, il nous a donné la Parole mais non seulement la parole, mais aussi certains hommes de Dieu, uniques et doués, qui peuvent verser cette parole en nous. Puis il nous donne des enseignants, puis selon 1 Pierre 5:10, il dit "que lorsque vous aurez souffert un certain temps, le Seigneur vous rendra parfaits". Il nous donne des épreuves par lesquelles la parole peut travailler. Dans le chapitre 15 de l'Évangile de Jean, il dit que la parole est comme un sécateur pour nous tailler. Donc, vous prenez la parole qui nous est enseignée individuellement et apportée par des hommes doués, et puis le Seigneur vient et apporte la souffrance. Une fois que vous ayez subi la souffrance un certain temps, le Seigneur nous fait traverser des épreuves, des tentations et des souffrances douloureuses. Pourquoi ? Parce que c’est dans ce contexte que nous sommes obligés d'appliquer la Parole.

Vous voyez, c’est quand je lutte, quand j'ai du mal avec le péché, quand je suis aux prises avec la souffrance, quand je suis anxieux, quand la douleur et la tristesse sont dans ma vie, quand je passe par des périodes troublées, ce sont les moments où je vois le point d'ébullition, la laideur de mon péché et j'apprends à haïr le péché. Ce sont les moments où je peux interroger Dieu et douter, et j'apprends à haïr mes propres doutes et mon propre péché. Ce sont les moments où tombe à genoux et c’est une bonne chose. Ce sont les moments où je veux m'abandonner à Dieu et c'est une bonne chose également, les moments où je languis pour le Ciel et la délivrance de ce monde et c'est une bonne chose.

Donc la souffrance c’est une bonne chose. Ainsi, le Seigneur apporte la souffrance et nous apportons la parole. Les prédicateurs ne sont pas censés apporter la souffrance, ne confondez pas, votre devoir est d'apporter la parole. Le Seigneur prendra soin des épreuves. Alors le Seigneur équipe, construit, renforce ; il nous donne la puissance du Saint-Esprit. Il dit que vous serez Ses témoins par la puissance de l'Esprit qui viendra sur vous dans Actes 1:8. Il faut prêcher la Parole à Jérusalem, dans la Judée, en Samarie et jusqu'aux extrémités de la terre, et il dit dans Jean 15 que vous irez et que vous porterez beaucoup de fruits. Dans Jean 7 de votre ventre couleront des fleuves d'eau vive. Donc, Il équipe Son église.

C’est si merveilleux, nous avons un cours de formation, nous en avons déjà parlé. Nous avons des disciples, nous devons être impliqués dans l'évangélisation, et tout ce temps nous travaillons le mieux possible, en nous souvenant dans notre esprit que le Seigneur équipe Son église. Il le fait par Sa parole, par des épreuves, par la puissance de l'Esprit de Dieu. C'est si merveilleux mais ce n'est pas notre travail. Nous faisons de notre mieux parce que nous voulons faire partie de ce qu'Il fait. Je ne peux pas penser à un plus grand privilège. Lisons Éphésiens 5:26, c'est un verset qui est normalement utilisé pour parler du mariage, mais plus que tout, il parle vraiment de l'église.

Il dit que jamais personne n'a haï sa propre chair, mais la nourrit et chérit comme le Seigneur avec l'église. Le Seigneur nourrit et chérit l'église ; deux belles paroles ! "Nourrir" signifie donner à manger et "chérir" signifie se réchauffer avec la chaleur du corps. Ce serait comme une mère qui allaite. Le terme "chérir" est défini "comme une mère qui allaite" dans 1 Thessaloniciens 2:7. C’est comme si le Seigneur prenait ses bien-aimés pour les nourrir, pour s'en occuper et pour les réchauffer. Cela signifie réchauffer avec la chaleur du corps pour faire fondre ou ramollir. Voici l'intimité ; le Seigneur vient pour nous guider, nous nourrir et nous réchauffer, et nous faire fondre et nous remodeler ; une belle pensée ! Il est au travail, c’est une chose réconfortante. Quand je suis à court de ressources, quand je suis à court d'idées, quand je suis frustré dans mon esprit, je dis: Seigneur, comment pouvons-nous inciter les gens à s'engager plus, comment pouvons-nous les faire agir, les aider à mieux s'équiper, à être plus fidèles, plus matures.

Seigneur nous avons besoin de nouvelles façons de le faire, des niveaux d'engagement plus élevés et je suis réconforté par le fait qu'Il nous montre comment faire. Il fait bouger Son église. Il équipe Son église. Il nourrit, chérit Son église. Un grand réconfort ! Deuxièmement, comme berger, il intercède pour Son église. Tout comme un berger sort et se bat contre le loup, le Seigneur Jésus-Christ vainc l'adversaire qui vient sans cesse devant le trône de Dieu pour accuser les frères. Il vient devant le trône de Dieu pour nous accuser, comme il fit accuser Job, et Jésus vient à notre secours, Il nous défend.

Il est notre défenseur, notre intercesseur, notre avocat, notre consolateur, notre grand prêtre, Il est compatissant. Quelle pensée merveilleuse ! Vous le voyez dans Jean 17, quand Il prie le Père. Il dit : Père, je ne prie pas pour ceux qui sont dans le monde, mais pour ceux que tu m'as donné pour qu'ils soient un. Père, je prie qu'ils soient un avec moi comme je suis un avec Toi et il prie pour Lui-même dans ce merveilleux passage. Vous voyez, si nous continuons à parcourir le Nouveau Testament, nous Le voyons faire le travail du grand prêtre. 1 Jean 2 dit : si un grand nombre pêchent, nous avons un avocat auprès du Père, Jésus Christ, le juste. En d'autres termes lorsque nous péchons et l'accusation de notre péché est portée devant le trône de Dieu, Jésus se présente comme votre avocat et dit : "Père, ce péché est payé".

"Ce péché est payé, mon sang a été versé pour ce péché et c’est la raison pour laquelle aucun péché ne peut être imputé sur les élus de Dieu." Est-ce que Dieu va le vous condamner quand c'est Lui qui vous a élu, est-ce qu'Il va vous condamner quand Il vous a déjà justifié ? Est-ce que le Dieu qui vous a justifié va vous condamner ? Y a-t-il des informations qu'Il n'a pas eues ou un tribunal supérieur à Dieu ? Est-ce que Christ doit vous condamner, Celui qui a porté votre péché dans Son propre corps sur l'arbre ? Est-ce que Celui, qui a parfaitement expié tous les péchés, dira un jour "En fin de compte, il y a quelques péchés que vous serez obligé de payer. Pas du tout ! Donc, Christ intercède.

Il intercède pour Son église. Il parle au Père de nos besoins aussi, parce que nous avons beaucoup de besoins. Ce n’est pas un souverain sacrificateur qui n'est pas touché par les sentiments de nos infirmités, mais Il a été en tous points tenté comme nous le sommes, sans commettre de péché. Il sait exactement ce que nous traversons et donc il est capable de venir à notre secours, nous aider, dit Hébreux 2:18. C’est un grand prêtre parfait, dit Hébreux 7.25, dont le rôle est d'intercéder pour nous. Il avait faim, Il avait soif, Il était fatigué, Il dormait, Il étudiait, Il grandissait, Il était aimé, Il était haï, Il aimait, Il détestait. Il fut étonné, émerveillé, heureux, triste, en colère, indigné, sarcastique, affligé, troublé, envahi par des événements futurs.

Il a exercé la foi, Il a lu l'Ecriture, Il a prié toute la nuit, il a répandu son cœur sur la douleur des hommes et il a pleuré quand son cœur était plein de douleur. Il était là, sympathique, empathique pour nous défendre. Une grande pensée ! C’est notre grand prêtre fidèle, intercédant toujours. Nous Le voyons alors comme un berger qui s'occupe de son troupeau en le chérissant, en le nourrissant pour équiper Son église pour qu'elle puisse faire Sa volonté. D’autre part, il intercède en notre nom, en nous rassurant qu'il n'y a jamais rien contre nous ; Son sang ne cesse de nous purifier de tout péché. 1 Jean 1:9 : le Sauveur de Son église, le Berger de Son Église. Troisièmement, Il est le Souverain de Son Église.

Lisez à nouveau le texte et notez le mot "Seigneur", le terme "kurios" est utilisé 92 fois dans le Nouveau Testament et nous pouvons discuter des différentes nuances et significations du mot, mais une chose est très claire. Quand il est utilisé dans le Nouveau Testament en référence au Fils de Dieu, cela signifie Le Souverain, cela signifie Celui qui contrôle, Celui qui a pleine d’autorité. Il est le Seigneur, il est le Souverain dans Sa propre Église. Il nous dit dans Éphésiens, chapitre 1, que Dieu a tout mis sous Ses pieds, et lui permet d’être la tête de toutes choses à l'Église, qui est Son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. Il gère tout.

Colossiens chapitre 1, verset 19 dit essentiellement la même chose : «Car il a plu à Dieu de faire habiter en Lui toute plénitude.» Dans le verset 18, il dit qu'Il est le chef de l'Église, il est le commencement, il est le prototokos, Celui qui est prééminent et dans toute chose Il a la prééminence. Ainsi, le concept du mot Seigneur a un rapport avec le fait que Jésus-Christ est le seul Souverain. Alors cela se manifeste dans l'Église de deux manières que je tiens à souligner pour vous. D'abord, il gouverne Son église. En tant que Seigneur de Son église, il gère Son église. Permettez-moi de vous dire quelque chose, si quelqu'un vous demande qui gère Grace Church, vous leur dites que c'est Jésus-Christ.

Cela n’est pas dit facétieusement, Jésus-Christ est la tête de cette église. Éphésiens 5:23 dit qu'Il est la tête. Le mot utilisé est kephalē, et il est essentiellement en rapport avec l'idée d'être le premier, d’être proéminent, d’être suprême ou d’être le déterminant. Celui qui décide, le Souverain est l'idée ; Il est le chef de Son église. Cela est répété à plusieurs endroits dans le Nouveau Testament, et en tant que tête, Il a le pouvoir dans Son église, Il règne dans Son église. Vous le voyez dans Apocalypse 1, Il se déplace parmi les chandeliers qui représentent Son église, Il taille les lampes et Il vient avec les pieds bronzés et brûlants, les yeux pénétrant alors qu’Il cherche le péché qui doit être écrasé et chassé de Son église.

Il est le Seigneur de Son Église; c'est pourquoi dans Matthieu 18 où vous avez le processus de discipline et le traitement des péchés, le passage dit "quand deux ou trois sont assemblés je suis là au milieu d'eux", et ce n’est pas deux ou trois personnes dans une réunion de prière. Ce sont deux ou trois témoins qui confirment le péché de quelqu'un dans une discipline. Tout le passage est sur la discipline et il dit de ne pas hésiter à le faire, parce que quand vous avez rassemblés les bons témoins et affirmé le péché, vous n'avez pas besoin de vous retenir parce que je suis là au milieu afin de le faire avec vous. Donc, vous liez sur la terre ce qui a déjà été lié dans le ciel, et vous déliez sur la terre ce qui a déjà été délié dans le ciel.

Vous agissez donc en faveur du Christ, c'est une grande vérité. Il gouverne Son Église et Il règne à travers une pluralité d'hommes pieux comme il l'a toujours fait, et voilà pourquoi nous avons plus de cinquante anciens à Grace Church. Nous avons également un objectif. Notre seul but est de faire ce que le Christ veut que nous fassions. Maintenant, nous savons beaucoup de ce qu'Il veut que nous fassions, car c'est écrit ici, et là où le livre ne parle pas et là où nous ne disposons pas d'informations dans les Écritures pour parler de certaines choses, c’est à nous de discerner l'Esprit de Dieu dans la prière, dans la pensée, dans la patience ; attendre jusqu'à ce que Dieu nous révèle la chose qu'Il veut faire. Voilà pourquoi nous avons toujours été engagés sur le fait que tout ce que nous décidons, plus de cinquante hommes sont unanimes. Si ce n'est pas le cas, nous ne le faisons pas.

Parce que Dieu n'a qu'une seule volonté, c’est à tous ceux qui sont en quelque sorte sous les bergers de Jésus-Christ de savoir ce qu'est cette volonté. C’est à nous de savoir ce que le Christ veut faire dans Son Église, et nous allons chercher Son Esprit jusqu'à ce que chacun d'entre nous comprenne ce que c'est. Christ gouverne cette église, je ne veux pas la responsabilité, ni aucun être humain qui réfléchit clairement. C’est assez difficile d'avoir à répondre pour votre propre vie sans avoir à répondre pour toute une foule d'autres. Donc, nous cherchons l'Esprit de Dieu à travers la prière jusqu'à ce que cet Esprit révèle Sa volonté. C'est Lui, le Maître de Son église.

La seule chose que nous voulons faire est de discerner Sa volonté, c'est tout. Nous voulons discerner Sa volonté. Voilà pourquoi nous lisons ce livre ; cela simplifie les choses. Deuxièmement, en pensant au Seigneur Jésus-Christ dans Son Église, et Il n'y règne pas seulement, Il enseigne aussi Son Église ; cela fait partie de Son rôle en tant que Roi. Il a l'autorité d'exercer dans tous les domaines, Il a le pouvoir de révéler toute la vérité. C’est notre Maître, Il se révèle à travers Sa parole, Sa volonté est révélée par des instruments humains, mais c’est Lui, le Maître.

En fait, il dit à Ses disciples dans l'Évangile de Jean à plusieurs reprises que ce serait le cas. Dans Jean 14, au verset 20, je crois, il dit que vous saurez que je suis en mon Père, vous êtes en moi et je suis en vous ; alors vous allez connaître ces choses. Vous allez connaître beaucoup de choses. Comment allez-vous savoir ? Verset 26 : « Mais c'est le Consolateur, l'Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, qui vous enseignera tout et vous rappellera tout ce que, moi, je vous ai dit. »

Le verset 26 du chapitre 15, «Quand viendra le Consolateur, Celui que, moi, je vous enverrai du Père, l'Esprit de la vérité, qui provient du Père, c'est Lui qui me rendra témoignage. » Il vous parlera de moi. Il vous dira ce que vous devez savoir. Chapitre 16, verset 12 : «J'ai encore beaucoup à vous dire, mais vous ne pouvez pas le porter maintenant. Quand il viendra, Lui, l'Esprit de la vérité, Il vous conduira dans toute la vérité ; car Il ne parlera pas de sa propre initiative, mais Il dira tout ce qu'Il entendra et Il vous annoncera ce qui est à venir. Lui me glorifiera, parce qu'Il prendra de ce qui est à moi pour vous l'annoncer. »

Donc, voyez le Seigneur garder le contrôle. Il règne, Il se nourrit et enseigne Son église à travers la parole et l'esprit. Donc, quand nous lisons la parole de Dieu, nous voyons ce qui est clair dans la parole et nous nous appuyons sur l'esprit ; c’est 1 Jean 2:20 et 27. Il dit : «Nous avons reçu l'onction de Dieu. » On n'a pas besoin d’enseignants humains, nous avons reçu l'onction de Dieu. Ce sont les enseignants terrestres, du monde en dehors du royaume, qui ne connaissent pas la Parole de Dieu. On n'a pas besoin de ce genre de sagesse, parce que nous avons reçu l'onction de Dieu et l'onction est nul autre que le Saint-Esprit. Nous avons donc la Parole de Dieu et l'auteur de l'Esprit de Dieu verse la vérité, en se servant des hommes doués de Dieu. Donc le Christ est la tête de Son Église.

Je ne suis pas ici pour vous donner mon avis sur quoi que ce soit, si jamais je fais cela chassez-moi de la ville. Je ne suis pas ici pour vous donner mon avis sur quoi que ce soit. Je ne suis pas ici pour parler des questions sociales qui n’ont pas de rapport avec la Parole de Dieu. Je suis ici pour ouvrir la Parole de Dieu afin que vous connaissiez l'Esprit de Dieu et le cœur du Sauveur et pour qu'Il enseigne Son église. Je l'ai déjà dit et je le répète, je suis seulement un serveur. Je ne fais pas cuire le repas, je suis seulement censé le livrer sans le gâcher et vous le servir chaud. Enfin, Jésus n'est non seulement le Sauveur qui aime et qui construit Son église, le Berger qui équipe et intercède pour Son Église, le Souverain qui gouverne et enseigne Son église, mais Il est aussi le Sanctificateur qui purifie et glorifie Son Église.

Il est le sanctificateur qui purifie et glorifie Son église. Regardons le verset 21, «le but ultime est de travailler en vous. » C'est si bon ! Vous voyez qu'il est bon de savoir qu'Il travaille en nous, n’est-ce pas ? C’est le Sanctificateur, c’est Celui qui nous séparé, nous met à part, du péché, Celui qui nous purifie, et aussi Celui qui nous conduit pour que nous Lui donnions la gloire aux siècles des siècles. C’est le Sanctificateur, le Purificateur, Glorificateur. Nous sommes concernés et vous aussi. Vous voyez quelqu'un qui est chrétien, mais le péché est présent dans leur vie et vous vous inquiétez à ce sujet et vous voulez les voir sortir de cela, et vous les affrontez et peut-être que le processus de discipline continue.

Nous avons parlé aujourd'hui d'un gars qui ne cesse de vivre dans le péché, il dit qu'il va s'arrêter mais il recommence toujours. Il s'en sort pour un temps et ainsi de suite et nous voici à nouveau dans le besoin de recommencer des séances de discipline. Vous êtes en deuil dans votre cœur quand vous voyez ce genre de choses, et la seule consolation que vous avez est que, s'il appartient à Jésus Christ, c’est Lui le purificateur de Son église. Peut-être qu'Il va purifier Son église lors de l'enlèvement, Il va peut-être purifier Son Église par la mort d'un croyant qui est infidèle comme dans 1 Corinthiens 11 et 1 Jean 5. Il va peut-être purifier Son église en renforçant le chrétien en l'attirant vers la sainteté ; mais c'est Lui qui doit le faire.

Mais Son but est de le faire, c'est ce que dit Éphésiens 5, écoutez : «Maris, aimez vos femmes comme le Christ a aimé l'Eglise et se donna pour elle. » Pourquoi a-t-Il fait ça ? Qu'il puisse sanctifier, la séparer du monde, en la purifiant par le lavage d'eau, par la Parole. Il veut que Son Église soit pure et propre, afin que finalement Il puisse présenter une Église glorieuse ; c’est la gloire de l'église. Il la purifie pour l'amener à la gloire afin qu'il puisse avoir une église sans tache, sans ride, ni rien de semblable, mais sainte et sans défaut.

Donc, c’est le Purificateur et le Glorificateur, Il purifie, en fin de compte, Il glorifie, et la glorification est tout simplement la Purification ultime, n’est-ce pas ? Un jour, nous serons la louange de la gloire de Dieu, et par Jésus-Christ, le Dieu de la paix, nous allons recevoir la gloire aux siècles des siècles, amen, de notre part. Christ purifie et Il travaille à la purification, à la purgation. C’est si réconfortant de savoir que cela nous amène à la gloire. Quand nous irons là-bas nous serons tous parfaits, sans tache, sans défaut. J'espère que cela vous donne autant d'espoir d’entendre ces choses que pour moi. Que nous ne soyons pas seuls dans cette affaire, et permettez-moi de dire encore une fois ce que j'ai déjà dit, c’est une pensée clé.

Écoutez, mes amis, nous ne faisons pas ce que le Christ ne peut pas faire. Nous ne construisons pas l'Église parce qu'Il a besoin de nous pour la construire. Si Grace Church devait exploser aujourd'hui - je ne pense pas que cela arrivera mais si ce devait être le cas - l'église de Jésus-Christ continuerait. Si je devais mourir ainsi que chacun de nos dirigeants, l'église continuerait. Il n'a pas besoin de nous pour construire Son église. Vous dites pourquoi travaillons-nous si dur, alors ? Je vais vous dire pourquoi, parce qu'Il n'y a pas de moyen plus merveilleux, palpitant, glorieux de satisfaire l’âme, qui produit de la joie, que de faire partie de ce que Jésus-Christ construit pour Sa gloire éternelle.

Un journaliste est venu sur le site de construction de la cathédrale Saint-Paul à Londres il y a de nombreuses années. Il faisait un reportage sur la construction de cette grande cathédrale. Il a demandé à un gars là-bas qui transportait un tas de pierres dans sa main et il lui a dit "qu’est-ce que tu fais"?. Il lui répond : Ne pouvez-vous pas voir ce que je fais, je colle des pierres ici pour construire cette chose. Davantage de pierres tout le temps, il portait tout simplement ces pierres. L'homme est allé vers un second type et il a demandé la même chose. Il lui a répondu : Je gagne ma vie, j'ai une famille et des enfants ; je gagne ma vie. Il est allé vers un troisième gars et il a répété la même question. Il lui a répondu, j'aide Sir Christopher Wren à construire la cathédrale Saint-Paul. Voilà une perspective différente, n’est-ce pas?

Qu'est-ce que tu fais ? Je colle ces pierres ici ; je dois le faire, vous savez. Je gagne ma vie, après tout, je suis chrétien, je dois faire quelque chose de spirituel. Non, j’aide le Christ à construire Son royaume éternel. Quel spectacle magnifique ! Père, nous Te remercions parce que Tu nous as donné Ta parole et nous a laissé sans aucun doute et sans aucune confusion quant à ce que cela signifie pour nous et ce que cela exige de nous. Pourtant, Tu nous as également donné Toi-même et c’est vraiment Ton travail. Fais-le Seigneur, fais-le pour Ta gloire et laisse-nous en faire partie, non pas parce que Tu as besoin de nous, mais parce que nous voulons faire partie de quelque chose qui est éternelle. Nous voulons montrer notre amour, nous voulons travailler avec Toi, nous voulons connaître la joie, l'émotion et la bénédiction qui vient par l'obéissance du fidèle, et du diligent.

Dans le silence de ce moment, vous pourriez offrir au Seigneur des remerciements pour le Sauveur qui vous aime et vous a placé dans Son église. Pour le Berger qui vous équipe, qui intercède pour vous, pour le Souverain qui règne et vous enseigne, pour le Sanctificateur qui purifie et, finalement, vous glorifie. Votre cœur doit être rempli avec des actions de grâces. Certains d'entre vous ne connaissent même pas le Seigneur, et peut-être il y a un mouvement dans votre cœur de la part de l'Esprit de Dieu et une invitation qui dit que vous voulez que le Christ enlève votre péché. Vous voulez qu'il soit le Seigneur de votre vie.

Je veux tourner le destin de la vie vers Lui. Cherchez-Le, ouvrez-Lui votre cœur, en réponse à l'impulsion de l'Esprit de Dieu. D'autres parmi vous peut-être sentent le besoin d'appartenir à une communauté, de devenir une partie de cette église ou une église où le Christ est élevé et exalté et vous pouvez servir Son Saint Nom. Laissez-Lui votre cœur pour qu'il soit façonné par l'Esprit de Dieu.

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

Donation:
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize