Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Je sais que vous êtes impatients ce matin d’examiner la Parole de Dieu avec nous. Prenez donc vos Bibles et lisons le 8e chapitre de Matthieu. Matthieu chapitre 8. C’est l’une de ces histoires merveilleuses, quelque peu familières et pourtant si pleine de réalités non encore découvertes que nous ne pouvons pas épuiser en une session. Toutefois, nous ferons de notre mieux pour toucher les choses qui sont, à notre avis, plus importantes.

Ce matin, je voudrais lire Matthieu chapitre 8 du verset 28 à la fin. « Lorsqu’Il fut à l’autre bord, dans le pays des Gadaréniens, deux démoniaques, sortant des sépulcres, vinrent au devant de Lui. Ils étaient si furieux que personne n’osait passer par là. Et voici, ils s’écrièrent : Qu’y a-t-il entre nous et Toi, Fils de Dieu ? Es-Tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps ? Il y avait loin d’eux un grand troupeau de pourceaux qui passait. Les démons priaient Jésus, disant : Si Tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux. Il leur dit : Allez ! Ils sortirent et entrèrent dans les pourceaux. Et voici, tout le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer, et ils périrent dans les eaux. Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent, et allèrent dans la ville raconter tout ce qui s’était passé et ce qui était arrivé aux démoniaques. Alors, toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; et, dès qu’ils Le virent, ils Le supplièrent de quitter leur territoire. »

Si vous suivez notre étude de Matthieu depuis le début, je pense que cela devrait déjà vous être évident que le Saint Esprit présente les preuves que Jésus est le Messie. Dieu avait résolu de racheter la terre, de racheter les hommes, de racheter l’univers de la malédiction du péché. Afin d’y parvenir, Il devait venir sur terre sous la forme d’un Messie et gagner l’homme à Sa cause dans la rédemption de l’homme. Il devait récupérer la terre et l’univers. Quand Jésus Christ vint, Il était en fait Dieu accomplissant toutes ces choses. La première fois Il vint racheter l’homme ; la deuxième fois Il viendra racheter la terre et l’univers. La préoccupation de Matthieu, pendant qu’il rédige ce merveilleux évangile est que nous comprenions que Jésus Christ est le Roi, le Messie, le dirigeant légaldu monde, le roi de la terre, le monarque de tous les monarques, le Fils de Dieu, Dieu dans un corps humain, Dieu incarné, le deuxième membre de la Trinité. En d’autres termes, nous devons voir la déité dans le Seigneur Jésus Christ.

Maintenant, l’un des facteurs majeurs pour prouver sans l’ombre d’aucun doute que Christ est en fait le Messie est de prouver qu’Il a le pouvoir sur les forces invisibles du monde surnaturel, l’armée des démons. En fait, si le Seigneur Jésus Christ doit racheter la terre, s’Il doit invalider la malédiction, s’Il doit parvenir à reprendre l’humanité déchue, alors Il est nécessaire qu’Il soit capable de dominer en puissance ce qui contrôle tout cela actuellement, c’est-à-dire Satan et ses démons. Ainsi donc, celui qui pourra racheter tout ceci sera celui qui sera capable de briser la puissance du monde surnaturel. Ainsi donc, à plusieurs reprises dans le récit de l’évangile, nous trouvons des passages où l’écrivain nous parle des exemples de la capacité de Jésus à chasser les démons. Il peut le faire instantanément, Il le fait avec autorité, Il le fait par une parole, Il le fait avec aise et nous donne des preuves irréfutables qu’Il peut gérer le royaume des ténèbres.

Maintenant, moi je trouve intéressant que nous ayons déjà vu que Jésus Christ peut résister à Satan, dans Matthieu chapitre 4 quand Satan vint tenter le Seigneur et nous l’avons déjà étudié. Satan L’a fondamentalement tenté de trois manières spécifiques et dans chacun des cas, le Seigneur en sortait victorieux. A ce point, nous savons déjà que Jésus a le pouvoir de résister à Satan. Il a le pouvoir de stopper Satan. Nous pourrions dire que nous savons déjà qu’Il avait confronté Satan sans céder. Mais Sa puissance est encore plus grande. Il ne s’agit pas seulement du fait qu’Il ait vaincu Satan, qu’Il ait empêché à Satan de faire une chose ou d’atteindre une fin. Non seulement Il n’a pas succombé, mais aussi Il impose à Satan et son armée de fléchir devant Lui. Il ne s’agit pas seulement de ce que Satan ne peut pas faire, mais de ce qu’Il peut faire à Satan. Et c’est ce que nous voyons ici.

Nous avons vu la perfection de Christ dans Sa tentation. Il n’a jamais succombé. Maintenant, nous voyons la puissance de Christ ; Il soumet les démons à Son autorité. Ainsi donc il y a une puissance de résistance et une puissance de domination de Christ, qui nous montrent les deux dimensions de Sa capacité à gérer le royaume des ténèbres. Et en passant, je ne sais pas si vous en savez l’importance. Peut-être avez-vous oublié 1 Jean 3 :8 qui dit : « Le Fils de Dieu a paru afin de détruire les œuvres du diable. » En d’autres termes, notre Seigneur est venu dans le monde afin de détruire les œuvres du diable. Et à la fin, lorsqu’Il établira Son royaume, c’est exactement ce qui arrivera. Il incarcérera Satan et son armée de démons pendant mille ans, à la fin desquelles années Il les rassemblera pour le tourment éternel. Il est venu détruire permanemment les œuvres du diable. En chassant les démons pendant tout Son ministère, Il faisait une démonstration de cette grande puissance.

En fait, à une occasion Il a dit : « Mais si c'est par le doigt de Dieu que Je chasse les démons, alors le royaume de Dieu est venu jusqu'à vous. » Il le dit dans Luc 11. Pourquoi ? Parce que l’une des marques du royaume sera le renversement de Satan et Il dit: « Si vous Me voyez le faire, sachez que le royaume est venu. » Ainsi donc, Christ est venu dans le monde détruire les œuvres du diable. Et Matthieu veut nous faire voir la puissance qu’Il a pour le faire, et sous l’inspiration du Saint Esprit, il raconte cette merveilleuse œuvre de Christ au chapitre 8 de son évangile.

Maintenant, permettez-moi d’ajouter un certain nombre d’autres pensées avant de nous consacrer entièrement au texte. Même les disciples étaient conscients que ce n’était pas facile. En fait, dans Matthieu 17 :19, même comme le Seigneur les avait envoyés faire cette commission, ils sont rentrés dire : « Nous n’y arrivons pas. Nous n’arrivons pas à amener les démons à nous obéir. » Ils savaient donc qu’ils avaient des difficultés à le faire, bien qu’ayant été commissionnés par le Seigneur. Ce n’est pas une chose facile à faire et nous ne devons pas supposer que se sera facile pour nous parce que le Seigneur le faisait très facilement. Il y a, de nos jours, des gens qui pensent qu’ils peuvent utiliser de petites formules et chasser des démons. Ils se trompent. Premièrement, ils n’ont pas un tel don apostolique. Ce n’est pas une chose facile.

Plus loin, les Juifs étaient impliqués dans l’exorcisme. Les Juifs eux-mêmes essayaient de chasser les démons. Ils avaient des formules et des choses qu’ils faisaient, des rituels et des galimatias. Selon le 11e chapitre de Luc, Jésus leur a demandé : « Vos fils, par qui chassent-ils les démons ? » Nous voyons de telles personnes dans Actes qui allaient ça et là essayant de chasser les démons. Maintenant, ils faisaient avec peur ; ils le faisaient avec terreur, avec appréhension, et échouaient fréquemment, presque toujours. Et donc, quand Jésus arrive et qu’Il commence à guérir, la Bible dit qu’ils s’émerveillaient littéralement de ce qu’Il pouvait chasser les démons de cette façon. Par exemple dans Marc 1 :27, « Tous furent saisis de stupéfaction de sorte qu’ils se demandaient les uns aux autres : Qu’est-ce que ceci ? Une nouvelle doctrine ! Il commande avec autorité même aux esprits impurs et ils Lui obéissent. » Vous voyez, ce n’est pas tout simplement qu’Il les chassait, ils auraient pu avoir du succès avec cela s’ils étaient des personnes vraies et pieuses. C’est l’autorité absolue avec laquelle Il le faisait. C’est la puissance avec laquelle Il le faisait qui les choquait. En fait c’était tellement facile qu’Il le faisait avec une telle puissance qu’ils ont conclu qu’Il était de connivence avec les démons et que tout cela n’était que ruse. Vous vous souvenez que dans Luc 11 ils avaient dit qu’Il chassait les démons par la puissance du prince des démons : « c’est une ruse, les amis ; ne vous laissez pas tromper. Cet homme est du diable ; c’est l’unique façon pour Lui d’obtenir une telle coopération. » Alors, ce n’est pas seulement qu’Il le faisait, mais Il le faisait instantanément avec une autorité absolue et totale qui surpassait tout ce qu’ils avaient déjà vu dans leur expérience humaine, ils en étaient stupéfiés, abasourdis et émerveillés.

Maintenant, souvenez-vous que Matthieu veut nous faire voir que Christ est celui qui peut révoquer la malédiction et établir le royaume, par conséquent, il nous montre des exemples de Sa puissance. Celui qui doit faire venir le royaume de Dieu doit être capable d’en finir avec la maladie et Jésus en est capable. Il doit être capable de soumettre les forces de la nature et Jésus l’a fait en calmant la mer, le dernier miracle que Matthieu rapporte. Il doit être capable de dominer le péché et ce sera la question abordée au chapitre 9. Il doit vaincre la mort et ce sera aussi illustré au chapitre 9. Et ici, Il doit pouvoir soumettre les démons. Matthieu nous donne donc ces neuf miracles aux chapitres 8 et 9 pour nous montrer les facettes de l’immense et glorieux pouvoir de Christ.

Maintenant, regardons ce passage de près. Trois mots clés : possession, puissance et perspective nous débloquent le passage ; la possession par les démons, le pouvoir de Christ, la perspective des hommes. Voici les trois choses que nous voyons. Maintenant, alors que nous nous approchons de l’histoire, Jésus avait traversé le lac de la Galilée à bord d’une petite barque avec Ses disciples. Il y avait aussi d’autres barques pendant qu’ils partaient de Capernaüm. Ils sont partis de Capernaüm après une journée chargée, le jour du Saba un jour de guérison. Un fois arrivés au milieu du lac de la Galilée, la nuit était tombée et une tempête s’est levée et Jésus a calmé la tempête. Dans le calme placide de ces eaux, après avoir commandé à la tempête de s’arrêter, ils achevèrent leur voyage sur la côte Est. Et peut-être était-ce déjà l’aube d’un jour nouveau et le jour se lève très tôt de ce côté du monde et il pouvait déjà faire jour à 4 :45. Au levé d’un jour nouveau, les petites barques accostent et sont immédiatement confrontées à des situations incroyables.

Regardons le verset 28, l’accueil par les démons, l’accueil par les démons. « Lorsqu’Il fut à l’autre bord, dans le pays des Gadaréniens, deux démoniaques, sortant des sépulcres, vinrent au devant de Lui. Ils étaient si furieux que personne n’osait passer par là. » Vous remarquerez qu’il dit : « Lorsqu’Il fut de l’autre bord. » L’autre bord, c’est l’autre bord du lac de Galilée, « dans le pays des Gadaréniens. » Ce récit a plongé plusieurs dans la confusion par ce qu’il est dit le pays des Gadaréniens dans Matthieu ; Marc dit Gerasa et Luc dit Génésareth. Maintenant, est-ce Gadarene, Gerasa ou Génésareth ? Vous dites « peu m’importe. » Mais peut-être pas et nous voulons nous assurer que la Bible est exacte, n’est-ce pas ? La meilleure façon de comprendre est simplement celle-ci : sur la côte Nord Est du lac de Galilée, il y a un petit village appelé Genesareth. Ce village est à environ six milles de Capernaüm, juste au pic nord, un petit village insignifiant mais la topographie du terrain et la situation géographique correspondent à cette histoire. Il y a des pentes qui se jettent à la mer d’où un troupeau de pourceaux peut descendre et se jeter à la mort. Il correspond géographiquement. La ville de Gadara qui semble être l’indication de Matthieu, est plus au sud de l’intérieur, loin de la mer et ne correspond pas vraiment au cadre. Ainsi donc, certains ont dit : Si Marc dit Gerasa et Luc Génésareth, ils doivent certainement faire allusion à Génésareth, et ils ont raison ; mais Matthieu se trompe quand il dit Gadara parce que c’est un lieu différent. Gadara était la ville principale. Et ses périphéries bien que la ville principale était à l’intérieur, les périphéries arrivaient jusqu’à la côte et pourrait donc avoir donné son nom à toute la région. Donc ils ont accosté dans le pays des Gadaréniens, près du village de Gerasa ou Génésareth, peu importe comment vous choisissez de l’appeler. En passant, ils n’ont pas amarré n’importe où, c’était un rendez-vous divin.

Et donc la petite barque accosta et là, « Il rencontra deux démoniaques. » Marc et Luc nous présentent un seul des deux parce qu’ils s’étaient concentrés que sur lui, pour leurs raisons propres. Cependant, aucun d’eux ne dit qu’il n’y en avait qu’un seul. C’est évident qu’ils étaient deux, l’un d’eux étant la figure principale du dialogue de Marc 5 est présenté. Mais Matthieu nous dit qu’ils étaient deux ; les autres auteurs s’étant focalisés sur le porte parole et le principal point d’attention.

Maintenant, que signifie être possédé de démons ? Le Grec le dit en un seul mot. Il signifie être démonisé, démonisé, daimonizomenous, être démonisé. Que signifie être démonisé ? Quand, de nos jours, nous disons qu’une personne est démonisée, que voulons-nous dire ? Bien, certaines personnes affirment qu’être obsédé est une chose ; être oppressé est une chose, être possédé est une toute autre chose. Etre ceci… mais la Bible n’établit pas de distinctions claires. Etre démonisé signifie être sous le contrôle de démons, qu’ils soient à l’intérieur, à l’extérieur de votre oreille ou qu’ils se déplacent ici et là, je ne sais pas, mais vous pouvez être sélectif sur la question et ne pas avoir une position définitive. Etre démonisé signifie être sous le contrôle de démons.

Maintenant, les démons sont capables de faire beaucoup de choses aux gens. Nous le savons. Ils peuvent tenter, et c’est ce qu’ils font aux gens, ils tentent. Dans un sens, pour pouvoir tenter, ils doivent accéder à notre pensée pour les brouiller. Ils peuvent apporter des maladies. Paul appelait le désordre dont il souffrait une écharde dans la chair, « un ange de Satan pour me frapper et m'empêcher de m'enorgueillir. » Les démons peuvent donc attaquer le physique, le spirituel, le mental parce que la Bible nous enseigne que la doctrine des démons existe, la perversion de la vérité pour distraire et conduire dans l’idolâtrie et l’erreur. La Bible - annulant ces aspects physique, mental et spirituel - nous enseigne par exemple dans le physique : nous avons dans le Nouveau Testament, des illustrations de démons responsables de mutisme, Matthieu 9, une personne est incapable de parler ; responsables de cécité, confère Matthieu 12, des démons responsables de malformations physiques, Luc 13, responsables d’épilepsie, Matthieu 17. Ils peuvent attaquer le corps physique. Comme je l’ai déjà dit, ils peuvent aussi attaquer le mental, la pensée. Ils peuvent être auteurs de la démence, comme dans le cas d’espèce ; ils peuvent être responsables de suicide, comme dans Marc chapitre 9 où l’individu qui était possédé de démons essayait continuellement de se suicider. Ils peuvent entrainer le masochisme comme dans Marc 5 où il est dit que le démoniaque « était sans cesse, nuit et jour, dans les sépulcres et sur les montagnes, criant et se meurtrissant avec des pierres. » Ils peuvent même causer des meurtres comme dans Apocalypse chapitres 8 et 9. Ils peuvent donc handicaper le corps et déranger la pensée.

Plus loin, ils peuvent attaquer la dimension spirituelle. Ils corrompent la vérité, introduisent la fausse religion, les pratiques occultes, toutes sortes de comportement immoral. Ils entraînent toujours de mauvaises et viles conséquences. Maintenant, voyons si je peux vous donner une définition utile de la possession démoniaque. Et en passant, les amis, vous perdrez votre temps si vous essayez de le comprendre entièrement parce que vous devez comprendre que c’est une réalité surnaturelle et nous ne sommes pas capables d’aller plus loin que là où la Bible nous conduit à le comprendre. Voici toutefois une définition qui pourrait aider : la possession démoniaque est une condition dans laquelle un ou plusieurs démons habitent le corps d’un être humain et peuvent contrôler à volonté cet être. Voilà ce qu’est la possession démoniaque. Maintenant, il pourrait avoir des degrés différents, des manifestations différentes mais c’est fondamentalement ce que cela signifie. En passant, le mot diamonizomenous est utilisé 12 fois dans le Nouveau Testament. Il signifie être démonisé et notre Seigneur le reconnaît. La Bible reconnaît cette réalité. En fait, dans l’église primitive, les dons d’opérer des miracles ou les dons de la puissance dunamis étaient la capacité de chasser les démons. C’était un problème majeur dans la vie humaine. Une note qui me fascine toujours dans tous les incidents de possession démoniaque dans le Nouveau Testament, aucun de ces incidents ne s’était jamais produit, ou alors il ne nous est rapporté nulle part qu’un de ces incidents s’était produit à Jérusalem. Et je ne sais pas si c’est une question majeure. Mais il semble, en y regardant, il semble qu’aucun ne s’était produit à Jérusalem et tous s’étaient produits en zones rurales, il semble que Satan s’adapte à la sophistication des éléments de la société. Les missionnaires par exemple de retour de mission racontent des cas fréquents de possession démoniaque qui nous semblent étranges. Dans ma propre vie par exemple, je n’ai été impliqué dans la vie d’un démoniaque qu’une seule fois au point où j’ai parlé avec sept démons différents qui s’exprimaient par cet individu. C’est l’unique fois où c’est arrivé. Maintenant, si je faisais une chasse aux démons pour en trouver, j’aurais peut-être eu plus d’expérience mais ce n’est pas chose courante dans les sociétés sophistiquées. Satan y opère autrement. Mais ailleurs de façon moins sophistiquée, dans les sociétés moins développées, le phénomène semble plus courant. Par exemple là où il y a une religion païenne, il y a la peur parce que tous les dieux païens ont dans leur nature des éléments maléfiques ; ils doivent par conséquent être apaisés. Et quand ces dieux se manifestent, ils inculquent la peur aux gens et ainsi parviennent à leurs fins. Quand les gens dans notre société agissent de cette façon, ils sont enfermés dans de petits box et sont ostracisés de la société. Nous les excluons, nous les incarcérons, nous les cachons quelque part et nous voulons les ignorer. Ainsi, ils n’ont pas dans la société l’impact qu’ils auraient eu s’ils étaient ne serait-ce qu’un peu plus subtiles, un peu plus flanelle gris, si vous préférez. Mais dans ce même cadre rural, ces maniaques causaient le chaos.

Maintenant, regardons un peu plus loin dans ces deux pauvres âmes. Permettez-moi d’ajouter cette seule pensée. Dans la possession démoniaque, la personnalité du démon éclipse celle du possédé. Dans le récit de Marc, quand Jésus demande à cet homme : « Quel est ton nom ? » le démon répond : « Légion est mon nom. » En d’autres termes, « Nous sommes plusieurs. » L’homme ne peut même pas parler. J’ai vécu cette expérience quand je parlais à cette femme qui avait tous ces démons et quand je posais une question, j’entendais un minimum de sept voix différentes et chacune d’elles avait un nom différent et elle-même ne pouvait pas parler. Et c’est essentiellement ce que vous avez dans ce cas. La possession démoniaque signifie la projection automatique d’une nouvelle personnalité, très méchante qui efface la personnalité de la personne possédée. Maintenant, cela pourrait venir et partir comme cela pourrait devenir constant. Je suis sûr qu’il y a beaucoup de personnes dans notre société qui sont diagnostiquées comme malades mentaux mais qui sont en fait possédées. Et je dirai que la solution pour eux est la même qu’à l’époque. Le Seigneur Jésus Christ est le seul qui dispose du pouvoir sur les démons.

Regardez là où elles vivaient, au verset 28, ces pauvres âmes, « sortant des sépulcres » pouvez-vous imaginer ? Je veux dire que si je peux avoir des frissons en passant près d’un cimetière dans la nuit le long d’une rue, vivre dans les sépulcres ? Dans la tradition juive, la première de toutes les souillures est de toucher un cadavre. A quel degré ces âmes ont-elles été poussées au point de vivre dans les tombes ? Et, en passant, dans cette région de la côte Est de la mer de la Galilée où les pentes sont escarpées, elles étaient naturellement taillées, taillées en cavités par des hommes dans les rochers afin de servir de tombeaux, et ils vivaient dans les sépulcres. Et il est dit qu’ « ils étaient si furieux. » Ce qui veut dire violents. Ils étaient des maniaques sauvages et si vous étudiez les autres récits, on a plus de détails sur eux.

Dans Luc 8:27 il est dit qu’ils ne portaient point de vêtements, ils étaient nus. Maintenant, écoutez, je sais qu’il y a des gens qui disent « Oh il n’y a rien de mal à cela. J’appartiens au club de nudistes. » Bien, dans la Bible, les seules personnes qui marchaient nues étaient des maniaques sauvages, si cela peut vous aider. Ils n’avaient aucun sens de l’équilibre social. Ils n’avaient aucun sens de la modestie. C’étaient des maniaques violents. Dans Marc 5 il est dit qu’on essayait de les lier avec des chaines qu’ils rompaient quelque fut leur solidité. Ils avaient une force énorme.

Je n’oublierai jamais la file à laquelle nous avions eu à faire au bureau au dessus de l’un des hommes ici. Une force inouïe ! Marc 5 dit qu’ils criaient, râlaient, se blessaient, se faisaient des entailles et se meurtrissaient avec des pierres tranchantes. Et ils râlaient à voix haute. Il est dit krazo qui signifie cri inarticulé. Vous vous faites déjà une image n’est-ce pas ? Complètement nus, se meurtrissant avec des pierres, criant, dévalant la pente de la colline avec une telle force qu’il est rapporté que personne n’osait passer par là. J’espère bien que personne ne passait par là, que personne n’empruntait cette route. Dès qu’une personne le faisait, ils sortaient des tombes et criaient en dévalant la colline. Et savez-vous ce qui arrivait ? L’accueil des démons ; ils ont vu la petite barque et étaient prêts à refaire leur numéro. Ils sortirent des caves, criant en descendant la colline et tout à coup il se produisit une chose.

Et nous voyons non seulement l’accueil par les démons, mais aussi la reconnaissance par les démons. Verset 29 : « Et voici, ils s’écrièrent : Qu’y a-t-il entre nous et Toi, Fils de Dieu ? » Arrêtez-vous là. En Grec ceci signifie vraiment « pourquoi nous déranges-Tu ? Pourquoi es-Tu ici » Savez-vous ce qui est dit dans Marc ? Marc 5 :6 dit : « Ayant vu Jésus, il accourut, se prosterna devant Lui. » Proskuneo ; ils se prosternèrent, ils tombèrent, ils L’adorèrent. Incroyable qu’ils adorent Jésus ! Ils le firent ! Proskuneo signifie baiser la main, révérer à genoux la tête au sol. C’est un mot qui exprime une profonde terreur, révérence, respect et adoration. Vous dites : « Pourquoi le font-ils ? » Parce qu’ils savent exactement qui Il est. Ecoutez, les démons sont des anges déchus. Ils étaient des anges saints avant de rejoindre la rébellion de Satan, et ils étaient dans la présence de Dieu et ils connaissent la deuxième personne de la Trinité. Ils n’ont besoin de personne pour leur donner des cours de Christologie. Ils savent et ils savaient qu’Il était leur antagoniste, leur juge et leur destructeur. Et ils ont dit : « Pourquoi es-Tu ici pour nous déranger ? Es-tu venu ici pour nous tourmenter avant le temps ? » Et ils avaient l’eschatologie exacte. Ils disaient : « Tu es venu trop tôt. » C’était des démons d’avant la tribulation, d’avant le millénium : « le moment n’est pas encore venu. Tu n’es pas en synchro. Es-Tu ici pour nous tourmenter avant le temps ? » Pensez-y, ces êtres sont condamnés pour l’éternité et le savent, et ils méprisent Jésus, ils Le détestent, ils Le haïssent mais ils L’adorent parce qu’ils y sont obligés, par Sa puissance. Ils ne peuvent pas Lui résister. Vous voyez, ils connaissent Philippiens 2 :10 qui dit qu’Il doit être adoré et que tout genou doit fléchir non seulement des choses au dessus de la terre, mais aussi sur la terre, sous la terre. Ils savaient par intuition qu’ils se tenaient dans la présence du deuxième membre de la Trinité. Par intuition ils savaient qu’ils étaient en présence du Saint de Dieu qui avait le pouvoir de les détruire et ils ont dit : « Ce n’est pas possible. Ce n’est pas le bon timing. » Ils connaissent même le plan de la rédemption. Ecoutez, ils sont meilleurs théologiens que plusieurs personnes. Ils reconnaissent le Christ, le Fils du Dieu vivant. Je connais des sectes qui ne savent même pas ce que les démons savent. Et ils connaissaient le plan eschatologique et ils savaient qu’ils étaient pour toujours condamnés.

Et donc ils fléchissent les genoux devant Christ, leur juge. Comme je trouve cela fascinant ! Cela pourrait aussi se justifier par le fait que quelques fois les démons, par les médiums et autres pourraient sembler être capables de prédire l’avenir. Il se pourrait que d’une façon ou d’une autre ils aient été mis au parfum du plan divin et parfois ils peuvent anticiper ce qui arrivera. Ils sont bien plus avancés que même les disciples du Seigneur. Le livre d’Apocalypse n’avait pas encore été écrit – les disciples n’étaient pas très sûrs du moment où ces évènements se produiraient – mais eux ils savaient. Je trouve intéressant, regardez le verset 29 encore – qu’ils s’adressent à Lui comme « Jésus, Fils de Dieu. » quelle importante affirmation ! Savez-vous que Fils de Dieu est synonyme de Messie ? Dans Matthieu 16 :16 Pierre dit : « Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant. » Le Père parlait par la bouche de Pierre. C’était une révélation de Dieu que le Messie est le Fils du Dieu vivant. Et donc en disant « Tu es le Fils de Dieu » ils disaient « Tu es le Roi, Tu es le Messie, Tu es l’Oint, Tu es le Christ. » Vous ne devez pas en être surpris. Jacques 2 :19 dit : « Les démons croient aussi et ils tremblent, » parce qu’ils savent le résultat. Ils savent ce qui va arriver.

Dans Luc 4 :41, laissez-moi vous y lire juste un verset. Il dit : « Des démons aussi sortirent de beaucoup de personnes en criant et disant, Tu es le Messie, le Fils de Dieu … parce qu’ils savaient qu’Il était le Christ. » Super, ils savaient, ils savaient et ils savaient qu’ils étaient condamnés aux tourments de l’enfer éternel. Comment allaient-ils échapper ? Je ne pense pas qu’il leur était déjà arrivé de songer qu’ils échapperaient. Ils connaissaient la puissance de Dieu. Vous demandez : « Pourquoi s’attaquaient-ils à Christ ? Pourquoi avaient-ils tenté Christ ? Savez-vous ce que je pense dans ma stupidité ? Ils se disaient probablement qu’ils pouvaient entraîner Christ dans l’abîme si seulement ils réussissaient à à le faire pécher. Ils le haïssaient tellement qu’ils pouvaient l’attirer dans l’abîme. Ils ne pouvaient pas attenter à Sa divinité, peut-être pouvaient-ils attenter à Son humanité. Mais ils ne le pouvaient pas.

Suivant leur accueil et leur reconnaissance, nous arrivons à leur requête au verset 30. Ils formulent une requête étrange. « Il y avait loin d’eux un grand troupeau de pourceaux qui passait. Les démons priaient Jésus, disant : Si Tu nous chasses, » et ils savaient que c’était inévitable, connaissant Sa tendresse, Son amour et Sa compassion pour le captif. « Si Tu nous chasses, envoie-nous dans ce troupeau de pourceaux. » Quelle étrange requête ! Je veux dire quel bien cela produit-il ? Un pourceau possédé de démons ? Un pourceau n’est rien d’autre qu’un pourceau n’est-ce pas ? Comment distinguer un pourceau possédé d’un autre ? Quel en est la raison ? Bien vous dites, peut-être que les démons ont besoin d’être dans un corps. C’est probablement vrai. Peut-être bien. Mais nous ne savons toujours pas pourquoi cette demande. Peut-être aiment-ils avoir une habitation quelque part. Peut-être pensaient-ils que c’était une belle concession : « Si Tu ne veux pas que nous fassions du mal aux hommes, nous nous contenterons d’entrer dans les pourceaux mais s’il Te plaît, ne nous envoie pas dans l’abîme. » Ils craignent Christ. Ils Le redoutent. Ils ne voulaient pas aller dans l’abîme : « mets nous dans un endroit moins précieux. » Et la chose la moins précieuse à laquelle ils pouvaient penser étaient les pourceaux, parce qu’à vrai dire, les amis, ils ne sont pas acceptables et ils n’auraient pas dû, de toute façon, élever les pourceaux dans cette partie du pays.

Cela faisait partie du standard juif jusqu’à ce moment. Il n’avait pas été abrogé, et il est for possible que des Juifs possédaient ces pourceaux et étaient donc en désobéissance à la loi de Dieu. En passant, Marc 5 :13 rapporte qu’il y avait un troupeau de deux mille pourceaux, soit un grand nombre. Il devait donc y avoir beaucoup de démons : « permets nous d’entrer dans les pourceaux. » Et c’est vraiment tout ce que nous savons. Nous pouvons seulement spéculer sur ce qu’ils pensaient. Peut-être pensaient ils qu’ils allaient entrer dans les pourceaux et éviter le trou. Peut-être qu’ils se disaient – et j’en suis sûr – mais peut-être qu’ils se disaient qu’ils tueraient les pourceaux et que tout le monde allait se mettre en colère contre Jésus et le tuerait pour avoir tué le bétail. Quelque soit le cas, ils avaient leur petit plan. Mais ce qui est intéressant dans la réponse de Jésus, et nous passons au verset 32, de la possession démoniaque au pouvoir de Jésus.

Nous ôtons maintenant notre focus des démons pour nous concentrer sur Jésus. « Il leur dit : Allez ! » Vous voulez savoir une chose ? Quand les hommes doivent chasser les démons, il leur faut beaucoup travailler pour que les démons coopèrent. Quand Christ vient, ils veulent partir. Tout ce qu’ils veulent savoir c’est où il leur est permis d’aller et Il leur dit : « Allez ! Ils sortirent et entrèrent dans les pourceaux. Et voici, tout le troupeau se précipita des pentes escarpées dans la mer, et ils périrent dans les eaux. » Ils descendirent tous la pente escarpée, se jetèrent dans la mer et se noyèrent, deux mille pourceaux. Maintenant ce miracle énerve certaines personnes qui trouvent que Jésus avait été cruel envers ces animaux. Je ne sais pas s’ils ont la même pensée quand ils ingurgitent leur sandwich à base de jambon ou non mais les animaux sont d’abord créés pours être mangés, tôt ou tard. Peut-être y avait-il des personnes occupées qui faisaient paître ces porcs au bord des eaux pour les cuisiner ensuite, je n’en sais rien. Mais tout le bétail se suicida.

Maintenant, j’aimerais que vous pensiez à ceci pendant un instant. Comment chassait-Il tous ces démons ? Il a dit « Allez ! » C’est tout. Il dit : « Allez ! » Quand Il a apparu, ils voulaient partir et Il leur a ordonné de partir. « Allez ! » Un mot. C’est ici ce qui a choqué tout le monde. C’est n’est pas de savoir qu’Il l’avait fait, mais plutôt comment Il l’avait fait. Instantanément et complètement. Et vous devez comprendre que ces démons sont puissants, des êtres puissants. Les hommes ne peuvent pas les gérer. Nous ne pouvons pas opérer au niveau surnaturel. C’est donc stupide pour les gens d’aller ça et là pensant qu’ils peuvent chasser les démons par leur intelligence. Les démons vous surpassent de loin dans ce domaine. Dans 2 Pierre 2 :11 il est dit : « les anges sont supérieurs en force et en puissance aux hommes. » Le Psaume 103 que j’ai lu ce matin dit que les anges sont puissants en force. Vous dites : « bien, les démons sont-ils aussi puissants que les saints anges ? » Bien, dans un sens ils doivent l’être parce que dans Daniel, nous voyons qu’un saint ange portait un message de Dieu à Daniel mais un démon l’a retenu pendant trois semaines et Dieu avait dû envoyer Michel pour lui permettre de partir. Ils sont puissants. En fait, dans Ephésiens 6, il est dit que nous devons nous revêtir de l’armure de Dieu pour pouvoir les affronter. Nous devons être forts dans Sa puissance souveraine. Les démons sont puissants.

Un saint ange, dans 2 Rois 19 :35 frappa d’un seul coup cent quatre-vingt-cinq mille Assyriens. Ils sont donc beaucoup plus forts que les hommes. Ils ont une intelligence supérieure, c’est évident selon Ezéchiel 28 ; ils ont une force supérieure, vous pouvez le voir avec ce maniaque qui rompait sans cesse les chaînes dans Marc 5 ; vous pouvez aussi le voir dans Actes 19 et Matthieu 17. Ils ont de plus grands pouvoirs. Ils peuvent opérer des signes et des prodiges selon Thessaloniciens chapitre 2 ; ils ont une étendue supérieure, c’est-à-dire qu’ils ont des rangs au ciel, selon Daniel 10. Ils ont des expériences supérieures; ils existent depuis avant la création de l’homme. Ils vivent au fil des annales de l’histoire humaine. Ils existent depuis longtemps et savent leur mission et comprennent comment l’homme fonctionne et pense. Ils ont une nature supérieure. Ils sont des êtres esprits, ils ne sont liés d’aucune forme et ce sont donc des créatures incroyables. Seul le Seigneur Jésus Christ pouvait écraser la tête du serpent, seul le Seigneur Christ peut les chasser et les précipiter dans le précipice, dans Apocalypse 20 et Lui seul peut traiter avec eux ici. Ainsi donc, Il leur accorde leur demande ; pas pour leurs desseins toutefois, mais pour les Siens. Il les envoie tout droit vers ce troupeau de pourceaux. Maintenant, les gens demandent « pourquoi l’avait-Il fait ? » Pourquoi ? Certains disent, « bien, parce qu’ils ne devaient pas élever ces porcs et c’était une bonne leçon. » Bien je ne pense pas que ce soit la leçon à tirer ici. Je ne pense pas qu’il s’agisse ici du droit ou non d’élever les porcs. Je ne pense pas que ce soit la leçon à en tirer. La leçon ici est que Christ a le pouvoir de chasser les démons.

Maintenant, s’Il dit: « Allez ! » Comment auraient-ils su qu’ils étaient allés quelque part ? Si vous les envoyez en une autre personne, vous vous retrouvez avec le même problème. Vous avez un autre démoniaque. Comment démontrerez-vous que ces démons sont partis ? Observez un troupeau de pourceaux normalement pacifiques. Les porcs ne nagent pas et ne sont pas des brebis; ils ne se déplacent pas en groupe. Observez maintenant un troupeau de 2 000 se précipiter vers des pentes escarpées, se jeter dans la mer et se noyer ; la conclusion est qu’il vient de se produire une chose surnaturelle. Et à la même fraction de seconde, vous vous retournez et les deux démoniaques sont assis, et comme le dit Marc, vêtus, et dans leur bon sens, conversant avec Jésus. La connexion est facilement établie.

Vous voyez, ce qu’Il avait fait était une claire démonstration de la délivrance de ces hommes que personne n’oubliera jamais. Par la même occasion, Il démontre la nature destructrice des démons, parce qu’une fois que les démons avaient touché ces porcs, ils ont été détruits sur le champ. Et je pense que cela a donné aux démons un aperçu de leur destruction à venir. Et si vous vous préoccupez des pourceaux, vous avez tout faux. Il y a beaucoup plus de porcs pour la population. Nous pouvons sacrifier quelques milliers de porcs à Jésus pour maintenir cette incroyable démonstration de puissance. Je crois qu’Il voulait une preuve vivante que ces démons étaient sortis de ces hommes et Il les a donc envoyés dans ces animaux afin que ces animaux fassent une démonstration inoubliable.

Ce qui nous conduit au dernier point, la perspective humaine. Comment avaient-ils réagi ? Comment avaient-ils réagi ? En passant, le verset 32 dit, intéressante annotation: « Le troupeau se précipita des pentes escarpées. » Même pensée qu’au verset 28 qui dit que les démoniaques étaient très furieux. La férocité et la violence furent transférées aux pourceaux et il est possible que ce troupeau ait fait montre d’un comportement aussi maniaque que ces hommes ; ainsi, le lien pouvait être clairement établi dans la pensée des hommes par rapport à ce qui s’était produit. Verset 33 : « Ceux qui les faisaient paître s’enfuirent, » ce ne sont pas les propriétaires, juste des éleveurs de porcs, ceux qui veillaient sur le troupeau sur la colline. Quand ils virent que leurs pourceaux s’étaient tous suicidés en dévalant cette colline tels des maniaques pour se jeter dans l’eau, ils s’enfuirent en ville. Ils s’enfuirent, coururent, s’envolèrent disparurent de là aussi vite qu’ils le pouvaient et ils racontèrent tout ce qui s’était passé et ce qui étaient arrivé à leurs porcs. Est-ce là ce qui est dit ? Oh que non, ce qui était arrivé à – qui ? - aux démoniaques. En d’autres termes, ils avaient compris le message. Il ne s’agissait pas des porcs  mais des hommes qui furent délivrés de l’emprise des démons. Les porcs n’étaient que la preuve, rien d’autre.

Ils allèrent donc et dirent : « voici ce qui s’est passé. » Ils racontèrent tout ce qui s’était passé et quoi ? Verset 34 : « Alors, toute la ville sortit à la rencontre de Jésus ; » N’est-ce pas merveilleux ? Un vrai réveil. Eux tous, et voilà, assis, étaient ces gars vêtus, dans leur bon sens et conversant avec le Seigneur. Comment avaient-ils réagi ? La ville entière vint. Quand ils Le virent, ils L’adorèrent. Non, ils avaient un retard par rapport aux démons. « Ils Le supplièrent de quitter leur territoire. » Vas-t-en ! Vas-t-en ! Pourquoi l’avaient-ils dit ? Tout les commentaires que je lis disent: « Parce qu’ils tenaient plus à leurs porcs qu’à Jésus, parce qu’ils étaient foncièrement matérialistes. » « Nous voulons nos porcs, comment as-Tu osé faire pareille chose, au lieu de se préoccuper en tant que personnes spirituelles des âmes de ces deux démoniaques. Mais ce ne sont pas les bonnes réponses. Vous voulez savoir une chose ? Rien n’est dit sur les propriétaires des pourceaux. Aucun des trois récits ne dit rien sur les propriétaires des pourceaux. Ce ne sont pas les propriétaires des pourceaux. Il s’agit ici de toute la ville et toute la ville vint et quand ils Le virent, ils dirent : « Vas-t-en d’ici. » Pourquoi ? Marc 15 « ils avaient peur. » Ils n’étaient pas en colère, pas en rogne, ils avaient peur à en mourir.

Dans Luc 8 :37, le même récit: « Ils étaient saisis d’une grande crainte. » Maintenant, si vous étiez avec nous les quelques dernières semaines, vous savez ce que ceci signifie. Il dit la même chose encore et encore. Lorsque des hommes impies rencontrent un Dieu saint, ils sont terrifiés. Nous retournons dans Esaïe 6. « Malheur à moi. » Malheur, c’est un mot de malédiction. Esaïe, le meilleur homme du pays s’est maudit quand il a vu Dieu parce que son impiété avait été exposée. Pierre, voyant Jésus Christ et la majesté de Sa puissance s’écria « Eloigne-Toi de moi, Seigneur, car je suis un homme pécheur. » Et la semaine dernière je vous ai dit que quand la tempête s’était levée, ils avaient peur mais quand Jésus l’apaisa, ils furent encore plus dans l’effroi. Ils eurent plus peur du calme que de la tempête parce qu’ils savaient que Dieu était dans leur barque et ils redoutaient Dieu. Ils virent le surnaturel et paniquèrent. Ils virent celui qui pouvait contrôler les démons. Ils avaient en face d’eux quelqu’un qui pouvait contrôler les animaux. Ils voyaient sous leurs yeux celui qui était capable d’ôter l’âme d’une personne et la lui rendre aussi blanche et pure que la neige et ils eurent peur à en mourir. Ils voyaient Dieu. Voilà ce qu’ils voyaient. Je ne sais pas s’ils le comprirent tous mais ils savaient que c’était surnaturel et les hommes n’aiment pas cela. Ils se sentent inconfortables : « Remets-nous nos porcs et disparais. » Les hommes peuvent gérer les pourceaux, mais pas Dieu. Ils ne peuvent pas gérer le mystère du surnaturel.

En passant, c’est la première opposition ouverte au Messie et elle part d’ici. Il les avait exposés. Ils Le méprisèrent. Il était mieux qu’eux, plus grand qu’eux, plus pur qu’eux, plus puissant qu’eux, plus saint qu’eux et ils détestaient ce fait. Ils se sentirent sales et inadéquats dans Sa présence parce qu’Il était très saint et ils se sentirent impuissants. Dans un sens humain simpliste, R.C Sproul fait une comparaison intéressante dans cette façon de penser. Il dit : c’est comme le livre du Principe de Pierre. Vous souvenez-vous du livre du Principe de Pierre ? Il dit qu’en industrie, chacun atteint le niveau de ses compétences. En d’autres termes, vous travaillez bien au niveau A et l’on vous promeut au niveau B, vous travaillez bien au niveau B pour être promu au niveau C et très bientôt vous vous retrouvez à un niveau où vous ne pouvez pas du tout fonctionner. Ainsi, tout le monde s’élève au niveau de son incompétence de sorte que fondamentalement toute l’industrie et les hiérarchies est tenue par une bande d’incompétents. Mais il illustre, toujours dans ce livre, une autre dimension. Il parle de ceux qui sont incompétents et il dit qu’il y en qui sont tout simplement incompétents. Ils ne s’élèvent pas au niveau d’incompétence parce que dès le départ ils sont incompétents. Il dit qu’ils ont leur place dans l’organisation et y restent longtemps parce qu’ils ne représentent aucune menace pour personne. Ils sont tout simplement incompétents. Alors le premier principe qu’il avance pour la hiérarchie c’est qu’elle doit se lever, et si tout le monde dans la hiérarchie dit que la hiérarchie doit se lever alors c’est merveilleux d’avoir l’incompétence parce qu’elle n’est d’aucune menace pour la hiérarchie. Ensuite il dit, trouvez celui qui est super compétent. Personne n’aime le super compétent parce qu’il représente une menace pour tous, et il ne peut pas s’élever au niveau managérial de l’industrie parce qu’il est une menace pour tous ses supérieurs. Il ne peut s’élever qu’en dernier. Il doit aller d’une organisation à une autre parce qu’il ne peut pas grandir dans son organisation où il est une menace pour tous. Les gens n’aiment pas les supers compétents.

Comme un enfant après un examen, tout le monde a eu trente-deux ou moins et une petite fille a cent et vous savez que l’examen était transparent, vous étiez tous juste débiles. Elle a gâché la courbe et vous détestez cela. Bien, si vous voulez le présenter ainsi, Jésus avait gâché la courbe. Ils ne pouvaient pas tolérer Jésus à cause de Sa perfection. Ils ne le supportaient pas à cause de Son absolue sainteté. Il était tellement au dessus d’eux qu’Il les a démasqués et a exposé la stupidité de leurs propres vies. C’est la raison pour laquelle ils devaient Le tuer. Et c’est ici que tout commence. Ils Le virent, virent la puissance, ils paniquèrent de terreur devant Dieu. Au lieu de tomber à Ses pieds pour L’adorer, ils ont dit : « Vas-T-en ! Disparais ! Nous ne voulons pas de Toi. » Les gens disent : « Si seulement vous pouviez voir les miracles, vous croiriez. » Ecoutez, ceux qui avaient vu le miracle n’ont pas cru. Ils L’ont cloué à la croix pourtant ils avaient été témoins de nombreux miracles. Ils ne crurent toujours pas. Au contraire cela les a poussés à Le détester encore plus. De nos jours, les gens pensent que s’ils peuvent montrer une pile de miracles tout le monde croira. Non, parce que lorsque certaines personnes sont exposées à la grandeur du Dieu saint, elles s’enfuient littéralement parce qu’elles aiment leurs ténèbres. Avez-vous déjà ramassé une pierre et vous avez trouvé en deçà des punaises qui y sont depuis longtemps et dès que vous les exposez à la lumière elles se dispersent essayant de trouver un trou ? Ainsi sont les humains. Vous les exposez à la lumière de Dieu et ils préfèrent leurs ténèbres. Ils retournent immédiatement les retrouver. Voilà où se trouvaient ces personnes.

Mais Dieu leur était très gracieux. L’histoire s’achèvent dans Marc 5 :19, le récit parallèle et vous devez écouter ces deux versets. Il dit que le démoniaque voulait suivre Jésus. Il voulait voyager avec Jésus. Il voulait rentrer dans la barque et aller avec Lui. Mais, selon Marc 5 :19 « Jésus ne le lui permit pas. » Il ne lui permit pas de Le suivre. Il lui dit :   « Va dans ta maison, vers les tiens, et raconte leur tout ce que le Seigneur t’a fait, et comment Il a eu pitié de toi. Il s’en alla et se mit à publier dans la Décapole tout ce que Jésus avait fait pour lui. Et tous furent dans l’étonnement. » Savez-vous ce qu’il fit ? Ces hommes pleins de haine qui voulaient que Jésus quitte leur territoire n’avaient pas arrêté la compassion ou la miséricorde de Dieu pour eux. Aussi, leur laissa-t-Il ce seul missionnaire avec son compagnon comme preuves vivantes, au milieu d’eux, de Sa grande puissance. Un missionnaire. Que c’est merveilleux de savoir que la grâce de Dieu est tendue même à ceux-là qui n’en veulent pas. Prions.

Père, nous n’avons pas plus d’information sur cette histoire et donc nous ignorons le degré d’efficacité du témoignage de cet homme. Nous devons croire qu’il était un instrument pour la rédemption d’autres âmes. Nous Te remercions pour ce récit de la preuve de Ton pouvoir sur Satan. Nous savons que cela signifie que Tu as le pouvoir sur le péché et la mort, outils dont Satan se sert, et qu’un jour, Tu redresseras cette terre, cet univers. Tu crées un nouveau ciel et une nouvelle terre afin de nous donner des corps glorifiés où il n’y aura plus ni maladie, ni souffrance, ni larmes, ni pleurs, ni douleurs, ni mort. Père, nous voyons la majesté irréfutable de Jésus. Les démons nous donnent le témoignage qu’Il est le Fils de Dieu, qu’Il viendra en juge, qu’Il condamnera à l’abîme l’impie. C’est le témoignage que les démons rendent. Puissions-nous être aussi sages pour le savoir, au-delà de tout doute, que celui-ci est le Christ de Dieu. Il est le juge, mais puissions-nous connaître ce que les démons ne pourront jamais connaître, la grâce salvatrice qu’Il accorde. Il n’avait pas demandé à l’homme de parler aux démons, de leur rendre témoignage – ils ne peuvent être rachetés – mais Il l’a envoyé vers ses amis, parce que le plan du salut s’étend vers hommes. Dieu, puissions-nous entendre le message de Christ le libérateur et parvenir à Le connaître et la gloire de Son Royaume. Nous avons prié en Son nom. Amen

Chaque fois que je prêche un tel message, je suis encore émerveillé par la majesté de Christ et quelque chose en moi renouvelle l’engagement de Le proclamer et de Lui obéir. J’espère que c’est aussi vrai dans vos vies. Maintenant, que la grâce de Dieu, l’amour du Seigneur Jésus Christ et la communion du Saint Esprit soient avec nous jusqu’à ce que nous nous retrouvions. Amen.

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

Donation:
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize