Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Nous revenons à ce grand premier chapitre d'Apocalypse. Regardons ensemble les versets 7 et 8. «Il vient avec les nuées : tous le verront, même ceux qui l'ont transpercé, et toutes les tribus de la terre se lamenteront à son sujet. Oui, amen ! C'est moi qui suis l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. »

Celui qui aime les livres d'action, les livres d'aventure, va certainement aimer le livre de l'Apocalypse. Il n'y a absolument pas de livre comme celui-ci. Il est rempli de tragédie. Il est rempli de suspense, de mystère, de passion, d'horreur, de désastre après désastre. Il nous parle, par exemple, de l'histoire à venir, de l'apostasie de l'église. Il parle de l'effondrement de l'économie mondiale. Il parle de la dernière guerre du monde. Il raconte des catastrophes naturelles sans précédent. Il raconte les derniers jugements de la colère de Dieu. Il parle de carnages, de conflit politique qui ouvre la voie à un homme du monde méchant, infernal, qui règnera. Il parle de la destruction totale de l'ensemble de l'univers et la damnation des corps et des âmes dans un enfer éternel.

C’est un livre d'excitation incroyable et pourtant, étonnamment, c’est un livre d'espoir, un livre de joie, un livre avec une fin heureuse. Il nous faudra un certain temps pour déployer ses histoires. Il a fallu un certain temps pour Jean aussi. Il nous donne, dans les versets 7 et 8, des aperçus des attractions à venir, un bref aperçu de ce que le livre va dévoiler.

C’est entièrement au sujet de Celui qui vient. C’est un livre sur la Seconde Venue. Voici la grande annonce glorieuse de la thèse, du thème, du cœur du livre dans le verset 7 : Jésus vient ! Ce grand fait résume le livre. Il condense le livre en une seule affirmation colossale, et Jean la développe pendant 21 chapitres. Le 22ème chapitre nous emmène vers la gloire pour dévoiler le but tout cela.

Ici, nous avons dans le verset 7, le premier oracle prophétique du livre. Il vient après les salutations d'ouverture. Cet oracle prophétique est : «Voici, Il vient !.» Voilà ce dont parle le livre. Voici donc, il dit pour la première fois : «Regardez, faites attention. » Pourquoi ? « Il vient. » Le temps présent est utilisé ici. Vous avez vu ? Il ne dit pas : «Il va venir. » Il ne dit pas cela. Il ne dit pas : «Il viendra.» Il dit : «Il vient !» et l'utilisation d'un verbe présent est pour vous donner le sentiment qu'Il est déjà sur le chemin, que le processus de Sa venue a déjà commencé.

Cette déclaration, «Il vient, » est vraiment tirée de Daniel 7:13, qui dit : «Dans mes visions nocturnes, je vis alors arriver, avec les nuées du ciel, quelqu'un qui ressemblait à un être humain ; il s'avança vers le vieillard, et on le fit approcher de lui. » Et puis Daniel 7:14 dit : «On lui donna la domination.» Alors Jean reçoit un oracle, une révélation prophétique qu'Il vient, qui fait écho à la promesse de Daniel 7:13.

« Celui qui vient » c’était un titre attribué au Messie. « Celui qui vient » était un nom spécial pour le Messie. En fait, dans Matthieu, nous avons une référence intéressante. Je vais vous la lire. Dans Matthieu, Jean-Baptiste était en prison et il fit dire à Jésus par ses disciples : «Êtes-vous celui qui doit venir ? » Vous voyez, tous les Juifs savaient que Celui qui devait venir était le Messie. Jésus est Celui qui doit venir. Ce même verbe, erchomai [???], qui signifie « venir », est utilisé directement ou indirectement par référence au Christ neuf fois dans le livre de l'Apocalypse. Sept de ces neuf fois sont les paroles de Jésus, faisant référence à Lui-même comme «Celui qui vient. »

Ce livre parle donc de la venue de "Celui qui vient". Et le temps présent nous indique qu'Il est déjà en chemin, de sorte que nous ayons ce sentiment d'attente qui conduit Jean à dire : «Regardez, Il vient !», car nous devons vivre dans une attente avide. Cela, encore une fois, est le grand cœur du livre.

Nous devons ouvrir notre compréhension de la grandeur de cet événement de comprendre son importance dans l'Écriture. Permettez-moi de voir si je peux vous aider. Il est dit que la prophétie ou la prédiction future remplit un cinquième des Écritures. De ce cinquième qui parle de la prophétie future, un tiers se réfère à la seconde venue de Jésus-Christ. Certains ont calculé qu'il y a plus de 660 prophéties générales, 333 sur le Christ, 109 qui parlent de Sa première venue, 224 à Sa seconde venue. Ainsi, la Bible a beaucoup à dire au sujet de Sa seconde venue.

Sur les 46 prophètes de l'Ancien Testament, moins de 10 d'entre eux parlent de Sa première venue ; 36 d'entre eux parlent de Sa seconde venue. Il y a plus de 1500 passages de l'Ancien Testament qui se réfèrent en quelque sorte à la seconde venue de Jésus-Christ. Un sur 25 versets du Nouveau Testament se réfère directement à la seconde venue de Jésus-Christ. Chaque fois que la Bible mentionne la première venue du Christ, il mentionne la seconde venue 8 fois. Chaque fois que l'expiation est mentionnée une fois, la seconde venue est mentionnée deux fois. Jésus se réfère à Sa seconde venue 21 fois et plus de 50 fois, on nous dit d'être prêts pour Son retour.

Donc c'est un thème majeur dans les Écritures, et je mentionne ces chiffres non pas pour que vous vous en souveniez, mais de telle sorte que vous compreniez l'importance de la parole prophétique se référant à la seconde venue.

C’était curieux pour moi de remarquer, dans une convention composée de délégués des églises du monde entier à Evanston, Illinois, sous la direction du Conseil Oecuménique des Églises, qu'après un sondage, ils ont constaté que seulement dix pour cent des pasteurs protestants américains ont trouvé une signification dans la doctrine sur la seconde venue. Quatre-vingt-dix pour cent d'entre eux donc ont dit que ce n'était pas significatif.

Franchement, Pierre prédit ce genre d'incrédulité quand il dit : «Où est la promesse de sa venue » ont demandé les railleurs ? »  Les railleurs ont toujours voulu nier la seconde venue car elle est en rapport avec le jugement et ils ne sont pas prêts ou disposés à faire face au jugement de Dieu. Mais en dépit de ce que les railleurs disent, la Bible montre clairement que Jésus reviendra.

Maintenant, juste pour vous donner un peu de soutien, il y a beaucoup de choses dans les Écritures qui exigent le retour du Christ -- non seulement cette prolifération de prophéties. Il y a quelques autres questions impérieuses qui exigent le retour du Christ. Permettez-moi d’en suggérer quelques-unes pour vous. Suivez très attentivement quand je les cite.

Tout d'abord, la promesse de Dieu exige le retour de Jésus. Par exemple, dans la Genèse chapitre 49, verset 10, la première prophétie concerne le règne du Messie : «Le sceptre ne sera pas retiré à Juda, ni le bâton de commandement qui est entre ses jambes, jusqu'à ce que vienne Shilo et que les peuples lui obéissent. » De Juda viendra Shilo, le Messie, et les nations vont lui obéir. Cela n'a pas encore eu lieu mais Dieu l'a promis. Si cela n'a pas eu lieu à la première venue de Jésus, il se produira la deuxième fois qu'il vient.

Dans Psaumes 2, Dieu a promis que les nations se prosterneront devant Jésus-Christ et il gouvernerait sur eux avec un «sceptre de fer». Cela n'a pas eu lieu. Cela doit se produire à l'avenir. Cela n'a pas eu lieu lors de Sa première venue. Cela va se passer lors de Sa seconde venue.

Ésaïe a dit qu'il serait le «Dieu puissant, Père éternel », cet enfant né pour nous, « et le gouvernement serait sur Ses épaules ». Cela n'a pas eu lieu la première fois qu’Il est venu. Il n'a pas soulevé le gouvernement. Il n’est pas devenu le Maître. Cela doit se produire à l'avenir.

La Bible nous dit dans Zacharie que, quand Il vient, Il va diviser le mont des Oliviers et les nations y seront réunies et jugées. La Bible nous dit que, quand Il vient, Il apportera un royaume glorieux. Lisez dans Ésaïe. Rien de tout cela n'est arrivé. Cela n'a pas eu lieu la première fois. Cela veut dire donc que ce sera pour la deuxième fois.

Nombres 23 dit : «Dieu n’est pas un homme pour mentir ». Dieu dit que cela se produira ; donc le Fils de Dieu doit revenir afin que ce soit possible. La promesse de Dieu exige la seconde venue.

Deuxièmement, les paroles de Jésus exigent la seconde venue. Jésus a dit dans Jean 14 : je vais partir loin, mais «je vais vous préparer une place. Si donc je m'en vais vous préparer une place, je reviens vous prendre auprès de moi, pour que là où, moi, je suis, vous soyez, vous aussi. » Jésus a promis quand Il est parti, qu’Il reviendrait. La promesse de Jésus exige la seconde venue.

Dans Luc 19, Jésus dit : «Un homme de haute naissance s'en alla dans un pays lointain pour se faire investir de la royauté, puis revenir. Il appela dix de ses esclaves, leur donna dix mines et leur dit : Faites des affaires jusqu'à ce que j'arrive. Mais ses concitoyens le détestaient, et ils envoyèrent une ambassade derrière lui pour dire : Nous ne voulons pas que cet individu règne sur nous. Lorsqu'il fut de retour, après avoir été investi de la royauté, il fit appeler auprès de lui les esclaves auxquels il avait donné l'argent, afin de savoir quelles affaires ils avaient faites. » Et vous savez comment l'histoire continue.

Maintenant, dans le verset 26 : «Je vous le dis, on donnera à celui qui a, mais à celui qui n'a pas, on enlèvera même ce qu'il a. —  Quant à mes ennemis, qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les devant moi.» Et Jésus dit : « Je suis ce Roi. Je vais partir. Je reviendrai. Je vais vérifier ce que vous avez fait avec votre privilège de l'Évangile. Si vous n’avez rien fait avec elle, je vous maudirais. Si vous avez exercé la foi envers Moi, je vous emmènerai avec moi dans la gloire. » Il est le Roi qui est parti, qui va revenir récompenser les siens, revenir juger ceux qui L'ont rejeté.

Le Seigneur Jésus a envoyé un ange à Jean. Et cet ange est venu vers Jean alors qu’il écrivait le livre de l'Apocalypse. Et Jésus a dit six fois à cet ange : «Dis-lui d'écrire : « Voici, je viens bientôt.» Jésus a promis qu'Il reviendrait. Et Sa promesse exige la seconde venue. Il vient parce que Dieu, qui ne peut mentir, l’a dit. Il vient parce que Jésus lui-même, qui ne parle que la vérité, l’a dit.

Troisièmement, la garantie de l'Esprit Saint l’exige. Après tout, le Saint-Esprit est appelé « l'Esprit de vérité. » dans Jean 15:26. Dans Jean 16:13, Jésus dit : « Il vous conduira dans toute la vérité ». Il vous parlera des choses Me concernant. Il allait inspirer les Écritures. Il allait choisir des écrivains qui écriraient les Écritures, inspirés par Lui. Et chaque fois que vous lisez des passages sur la seconde venue - 1 Corinthiens 1: 4-8 ; Philippiens 3 : 20-21 ; Colossiens 3: 4 ; Jacques 5: 8 ; 1 Pierre 1:13 ; 1 Jean 3: 2-3 , etc. - chaque fois que vous lisez des passages qui parlent de la seconde venue du Christ, c’est le témoignage du Saint-Esprit alors qui a inspiré l'écrivain.

Dieu a promis qu'Il viendrait. Il a Lui-même promis qu'Il viendrait. Et le Saint-Esprit a promis qu'Il viendrait. Il doit venir parce que les promesses de la Trinité, de la crédibilité de la Trinité est en jeu.

Quatrièmement, Jésus doit revenir parce que le programme pour l'église l’exige. Dans Actes chapitre 15, je voudrais juste vous montrer un très bref mais puissant passage, Actes 15:14. Paul et Barnabas viennent et apportent un rapport sur les conversions des païens, et ainsi de suite. Et puis Jacques parle, et voilà ce qu'il dit, en commençant au verset 14. «Siméon a raconté comment, pour la première fois, Dieu est intervenu pour prendre parmi les nations un peuple à son nom.» En d'autres termes, Dieu a un but, et ce but est de faire des païens, un peuple pour Son nom.

Le verset 15 dit : «Les paroles des prophètes s'accordent avec cela, comme il est écrit ». Et il cite Amos et Jérémie de l'Ancien Testament. Jérémie dit : «Après cela, je reviendrai et je relèverai la tente de David qui était tombée, j'en relèverai les ruines et je la redresserai, afin que le reste des humains recherchent le Seigneur, oui, toutes les nations sur lesquelles mon nom a été invoqué, dit le Seigneur, qui fait ces choses connues depuis toujours. »

Maintenant, permettez-moi de vous expliquer ce qui se passe ici. Pierre vient de revenir et il rapporte que Dieu sauve les païens. Paul et Barnabas le savent évidemment ayant fait l’expérience. Et ils disent que Dieu prend un peuple, Dieu tire un peuple de toutes les nations pour Lui-même. Et le verset 11 dit : qu'ils sont sauvés par la grâce du Seigneur Jésus » de la même manière que les Juifs. C’est l'église ! Et c’est surprenant que Dieu appelle un peuple comme les païens.

Alors Jacques apparaît, le demi-frère de notre Seigneur, et il cite une prophétie tirée principalement d’Amos 9 : 11-12 : «N’est-ce pas exactement ce que dit Amos, que non seulement Il reconstruira le tabernacle de David, mais Il convoquera également un groupe de personnes à partir des païens ? Et puis Il apporterait le royaume ».

Oui, le tabernacle de David, ou le royaume, la maison de David, la maison royale, serait reconstruit, et restauré, et c'est le royaume. Mais avant que cela se produise, un peuple sera appelé. Donc vous avez une séquence : l'appel de l'église et après cela, vous avez le royaume au verset 16 : «Après cela, je reviendrai et je relèverai la tente de David qui était tombée ». Voilà exactement ce que le prophète a dit.

Ainsi, le point que je veux accentuer est que Dieu va appeler une église. Puis Il va revenir et établir Son royaume et dans ce royaume toutes les nations seront sous la domination du Christ. Nous sommes toujours au verset 14. Revenons à ce verset clé. Dieu prend parmi les païens un peuple pour Son nom. «Après cela » - verset 16 - « Il reviendra ». Ainsi, le programme de l'église, c’est d'appeler l'église, puis revenir. L'église, selon Paul, c’est comme une vierge en attente de son mari, Éphésiens 5 : 25-27. 1 Thessaloniciens parle de l'église en attente d'être enlevée. Ainsi, le programme de l'église exige le retour du Christ.

Le programme des nations l’exige. Et nous n'avons pas le temps d'aller pleinement dans le développement de tout cela, mais le programme de Dieu pour les nations exige qu'Il revienne. Pourquoi ? Psaume 2 dit qu'Il va revenir et gouverner les nations. C’est une prophétie familière à tout étudiant de l'Écriture. Joël 3 parle d'un temps où le Seigneur vient et « rassemble toutes les nations», et les apporte « dans la vallée de Josaphat » et « entre en jugement avec elles ». C’est dans l'avenir.

Dans le verset 9 de Joël 3, il parle d'une guerre. "De vos hoyaux, forgez des épées et de vos serpes des lances !" Il parle ici de la grande bataille d'Armageddon, «des multitudes dans la vallée de décision. » Il va venir dans un temps futur, une guerre future, un jugement futur, et pendant cette guerre et au moment de ce jugement, le Messie viendra et effectuera Son grand jugement.

En fait, il est dit dans Joël 3:12 : « Là, je siégerai pour juger toutes les nations environnantes.» Voilà le devoir du Messie. Ainsi, le programme de jugement futur des nations, la vallée de Josaphat, la vallée de décision, le jugement des nations exige que Jésus revienne.

Sixièmement, le programme pour Israël exige qu'Il revienne. Vous pouvez lire l'Ancien Testament - Je n’ai même pas besoin de vous donner de très nombreuses écritures - mais vous trouverez à plusieurs reprises dans l'Ancien Testament, que Dieu a promis à Israël un royaume. Il a promis que le Messie viendrait et leur donnerait le royaume. Le Messie est venu, mais ils n’ont pas reçu de royaume. Par exemple, dans Ésaïe 59:20 : « Un rédempteur vient pour Sion, pour les gens de Jacob qui reviennent de leur révolte— déclaration du SEIGNEUR. Quant à moi, telle est mon alliance avec eux, dit le SEIGNEUR : mon souffle, qui est sur toi, et mes paroles, que j'ai mises dans ta bouche, ne seront pas retirés de ta bouche, ni de la bouche de ta descendance, ni de la bouche de la descendance de ta descendance, dit le SEIGNEUR, dès maintenant et pour toujours.»

En d'autres termes, Dieu dit : «Je vais venir et je vais vous sauver avec un salut éternel. » Eh bien, de toute évidence cela n'a pas eu lieu en Israël. Le Messie n'a pas fait cela. La première fois qu'Il est venu, ils L'ont tué, ils L'ont rejeté. Mais Il reviendra une autre fois et ils vont croire en Lui. Jérémie 23 : 5 : «Les jours viennent — déclaration du SEIGNEUR — où je susciterai à David un germe juste ; il régnera en roi et prospérera, il agira dans le pays selon l'équité et la justice. En ses jours, Juda sera sauvé, Israël demeurera en sécurité » Eh bien, vous savez que cela n'a pas eu lieu. Le Messie viendra, Il les sauvera, Il leur donner la paix, la prospérité, la sécurité et un royaume.

La Trinité garantit la venue du Christ. La promesse de Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu le Saint-Esprit. Le programme que Dieu a tracée pour les nations, pour Israël, pour l'église, exigent toutes le retour du Christ. Il doit revenir pour juger les nations. Il doit revenir pour recueillir l'église. Il doit revenir pour donner le royaume à Israël.

Trois autres points simples. Donc septièmement, l'humiliation de Jésus-Christ exige qu'Il revienne. Il est venu dans ce monde, et ils L'ont rejeté. Ils Lui ont tourné le dos. Ils L'ont refusé. Cela ne peut pas être la façon dont l'histoire se termine. Cela ne peut pas finir de cette façon. Il reviendra. Il y aura un moment où Jésus reviendra dans la gloire et ils l'adoreront.

Dans Matthieu 26, vous savez, cette terrible histoire racontée dans Matthieu sur la mort du Christ. Mais au milieu, en conférant avec le grand prêtre, écoutez ce que Jésus dit dans Matthieu 26:63 : «Jésus gardait le silence. Le grand prêtre lui dit : Je t'adjure par le Dieu vivant de nous dire si c'est toi qui es le Christ, le Fils de Dieu. Jésus lui répondit : C'est toi qui l'as dit. Mais, je vous le dis, désormais vous verrez le Fils de l'homme assis à la droite de la Puissance et venant sur les nuées du ciel. Alors le grand prêtre déchira ses vêtements » à ce qu'il pensait être un tel blasphème. Et puis ils Lui crachèrent au visage. Ils l'ont frappé avec leurs poings.

Jésus a dit : «Ce n’est pas la dernière fois que vous me voyez. Je ne laisserai pas cette saga se terminer avec Mon humiliation. Vous me verrez dans la puissance et vous me verrez dans la gloire. » Le monde, croyez-moi, n'a pas vu la fin de Jésus. C’est inconcevable pour tout chrétien, pour ne rien dire de Dieu que la dernière vue que le monde aurait de Jésus-Christ c’est celui d'un criminel saignant, mourant, crucifié, avec du sang, des crachats, et des mouches volant partout autour de Sa chair, pendu nu dans le ciel de Judée. Pas le Fils de Dieu ! Ce n’est pas la vue finale.

Huitièmement, une autre raison pour laquelle Jésus vient est que l'exaltation de Satan l'exige. Satan a une exaltation temporaire. Trois fois dans les Écritures, il est appelé «le prince de ce monde ». Paul l'appelle «le dieu de ce siècle». Jean dit «le monde entier est dans ses bras ». L'auteur des Hébreux dit qu'il a le «pouvoir de la mort » mais Jésus a rompu ce pouvoir. Dans 1 Jean 3: 8 il est dit que Jésus est venu pour le détruire, pour détruire le diable. Romains 16:20 : «Le Dieu de la paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus soit avec vous ! » Jésus doit revenir pour détrôner l'usurpateur qui a pris le trône de ce monde.

Et enfin, neuvièmement, l'attente des saints l’exige ! La promesse de la Trinité l’exige, le programme de Dieu l'exige, l'humiliation du Christ l’exige, l'exaltation de Satan l'exige, et notre espérance l’exige. Si nous n’avons d’espoir que pour ce monde, nous sommes tous des hommes misérables. Nous avons l'espoir parce que nous savons que Jésus doit venir, qu'il y a une vie éternelle à venir.

Mais pas seulement cela, nous ne cherchons pas seulement le ciel, nous sommes à la recherche du Christ. Écoute Tite 2:11 : «Les yeux hautains de l'être humain seront abaissés, la supériorité des hommes sera courbée : le SEIGNEUR seul sera élevé en ce jour-là. » Nous sommes à la recherche du Christ. 2 Timothée 4: 8 dit : «aussi à tous ceux qui auront aimé sa manifestation. »

Donc, c’est au cœur de l'Évangile chrétien et de la foi chrétienne de croire en la seconde venue de Jésus-Christ. La crédibilité de la Trinité est en jeu, l'intégrité du programme de Dieu pour l'Église, pour Israël, et pour les nations est en jeu. Et le détrônement de Satan est en jeu, ainsi que la réalisation de l'anticipation et l'espérance des croyants.

Le livre de l'Apocalypse révèlera ces neufs éléments pendant notre étude. Mais je vous ai donné toute cette discussion pour souligner la déclaration du verset 7, «Voici, Il » soulignez le mot « vient ! » Tout l’exige. Il vient !

Maintenant que Jean nous donne un aperçu, regardez très attentivement. Je vais vous donner quelques pensées très simples et directes. Il nous montre la gloire, c'est le premier point. Tout ce passé n’était que l'introduction. Voici les points sur lesquels je voudrais vraiment que vous vous concentriez. Maintenant que vous savez qu’Il vient et que tout l’exige, tout d'abord, remarquez la gloire de tout cela. La gloire de Sa venue est indiquée par les mots «avec les nuages. »

Si vous étudiez votre Bible, vous trouvez que les nuages jouent un rôle important. Le nuage était le symbole de la présence de Dieu avec Son peuple qui errait dans le désert. Souvenez-vous, ils étaient conduits par un nuage durant le jour. Souvenez-vous aussi que le nuage de la gloire de Dieu a rempli le tabernacle dans Exode 40 quand il a été construit. Souvenez-vous aussi que lorsque le temple a été achevé dans 1 Rois 8:10 « le nuage » de la gloire de Dieu « a rempli le temple. » Souvenez-vous aussi dans Daniel 7:13 que « le Fils de l'homme viendra avec les nuées du ciel ».

Souvenez-vous quand Jésus est venu et puis est allé sur la montagne et fut transfiguré, vous savez que dans Matthieu 17: 5, il est dit qu’un nuage est descendu sur le Fils de l'homme sur cette montagne de gloire. Lorsque Jésus est monté au ciel dans Actes 1:9 : «une nuée le déroba à leurs yeux». Et quand Il reviendra, Matthieu 24:30, Il viendra « dans les nuées du ciel ».

Et ainsi, nous voyons à nouveau qu’Il vient avec les nuées. Quel en est le but ? Eh bien, cela pourrait signifier qu'Il est d’une origine céleste. Il vient du ciel là où sont les nuages. Mais je pense que c’est plus que cela. En fait, je ne pense même pas que le point à retenir ici soit tellement une sorte de nuage terrestre. Je pense que c’est un nuage de gloire.

Si vous revenez dans l'Ancien Testament, à Genèse, vous avez lu le passage qui parle du sujet de la gloire de la Shekinah [???], qui était la lumière, flamboyante, brillante de lumière, où Dieu se manifeste par la lumière qui peut être vue. Il pouvait également être entendu parce qu'ils l’ont entendu dans le jardin. Il est dit qu'ils ont entendu Dieu se déplacer dans le jardin. Cela devait être une lumière sous tension. Dieu est un Esprit et non pas un corps. Dieu n’est pas un homme, mais Il s’est révélé dans une sorte de lumière éclatante. C’était si puissant et si flamboyant que personne ne pouvait la regarder pleinement et vivre, dit Exode 33. Ainsi, vous pouvez en voir juste un peu. Elle devait être voilé.

Mais dans l'avenir, lorsque le Christ reviendra, la gloire ne sera pas voilée. La première chose que Dieu va faire sera d'éteindre l'univers. Le soleil s'éteint, la lune s'éteint, les étoiles aussi, et l'univers entier deviendra noir. Nous voyons cela dans le livre de l'Apocalypse. Et dans l'univers noir, la gloire vient du ciel, la gloire flamboyante de Jésus-Christ comme un million de soleils.

Nous verrons alors, la gloire de Sa venue. Par ailleurs, savez-vous ce qui fait ce nuage ? - la luminosité très flamboyante du Christ, qui est l'image exprimée du Père, qui est l'éclat de Son essence dit Hébreux 1 ! Ajoutez à cela 10 000 fois 10 000, et des milliers et des milliers, ce qui signifie un nombre incalculable de saints anges dans la gloire flamboyante et vous ajoutez à cela tous les saints glorifiés de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament qui sont en robes blanches chevauchant de chevaux flamboyant.

Le mot est leukon [???], qui signifie «flamboyant», et pas seulement blanc. Vous avez un spectacle qui sort de l'obscurité, un ciel noir avec une lumière indescriptible. Et quand il est dit : «Il vient avec les nuages » cela ne signifie pas qu'il va naviguer doucement sur un petit nuage blanc. Pas du tout ! Alors la gloire de tout cela - et croyez-moi, il y aura plus de détails sur ce sujet.

La deuxième chose qu'il introduit est la portée. Le verset 7, «Chaque œil Le verra. » Chaque œil. Sa venue sera visible pour toute la race humaine, tout le monde, le monde entier ! Cette fois, il n'y aura pas d'erreur. La première fois que Jésus est venu, Sa gloire était voilée, n’est-ce pas ? Elle était voilé dans la chair humaine. Une fois sur la montagne de la transfiguration, Il a tiré le voile et ils ont vu la gloire éclatante. Pierre, Jacques et Jean ont été pris de panique. Ils étaient remplis de peur et ils étaient croyants. Ce fut juste un petit aperçu de la gloire qui était voilée par Sa chair humaine. Elle était couverte. Elle était cachée. Quand Il revient, ce ne sera pas le cas. Et tous les yeux sur la face de la terre Le verront !

Et puis il divise le monde en deux groupes. « Même ceux qui l'ont percé. Et toutes les tribus de la terre se lamenteront sur lui. » Ce sont les deux groupes. Vous dites : «Qui sont-ils, ceux qui l'ont percé ? » Pas les soldats romains, ils sont morts depuis longtemps. Ils ne Le verront pas. De qui parle-t-il ? Permettez-moi de vous montrer de qui il parle.

Ouvrez vos Bibles à Jean 19:37. Les soldats sont venus, bien sûr, et l’un d’eux « lui transperça le côté avec une lance ; aussitôt il en sortit du sang et de l'eau », verset 34. Ils n’avaient pas besoin de briser Ses jambes, Il était déjà mort. Donc, le verset 36 dit : «Aucun de ses os ne sera brisé », comme le dit les Écritures et cela « arriva ». Et puis un autre passage dit : «Ils regarderont vers Celui qu'ils ont transpercé.» A quoi cela se réfère-t-il ?

Il parle de la prophétie de Zacharie. De qui parle Zacharie quand il dit que ce groupe était celui qui « regarderait Celui qu'ils ont transpercé » ? Zacharie dit que ce sont les Juifs. Ce sera donc les Juifs. Zacharie a dit que le jour viendra où « ils chercheront Celui qu'ils ont transpercé», et il parlait des Juifs. Vous dites : «Comment savez-vous cela ? » Parce que c'est exactement ce qu'il a dit. «Je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem, l'Esprit de grâce et de supplication, afin qu’ils Me cherchent, Celui qu'ils ont percé. » Qui a percé Jésus ? Pas les Romains. Qui était responsable de Sa mort ? Israël !

Regardez Actes, chapitre 2. Dans Actes 2:22, « Hommes d'Israël, écoutez ces paroles ! Jésus le Nazaréen, cet homme que Dieu a accrédité auprès de vous par les miracles, les prodiges et les signes qu'il a produits par son entremise au milieu de vous, comme vous le savez vous-mêmes, cet homme, livré selon les décisions arrêtées dans la prescience de Dieu - ». Le voilà, hommes d'Israël « - vous l'avez supprimé en le faisant crucifier par des sans-loi. » Mais vous l'avez fait. Vous avez utilisé les mains des Romains, mais vous l'avez fait.

Actes 3:14 : Il parle ici des Juifs « Vous, vous avez renié le Saint, le Juste, et vous avez demandé qu'on vous accorde la grâce d'un meurtrier. » C'est vrai ! Ce sont les Juifs.

Et donc, qu'est-ce qu'il dit au verset 7 ? Les Juifs, qui l'ont transpercé, le verront. Ils le verront. Maintenant, écoutez-moi ! Ce que vous allez trouver dans le livre de l'Apocalypse montre qu’une partie de ces juifs seront sauvés au moment où Il viendra. En fait, il y a 144 000 d'entre eux, 12 000 de chaque tribu qui seront sauvés et ils évangéliseront le monde. Et d'autres Juifs seront sauvés dans la seconde moitié du temps appelée la tribulation, juste avant Son retour. De ce fait, parmi ceux qui Le verront arriver, certains des Juifs seront déjà sauvés mais d'autres Juifs, quand ils Le verront venir du ciel, ils L'accepteront en tant que Sauveur à ce moment-là.

Il y a une période de temps quand le Christ viendra du ciel avant le jugement final. Il s'agira peut-être de quelques jours, peut-être de quelques heures, nous ne savons pas exactement, mais il y aura le temps de se repentir. Et je crois que pour la très grande nation d'Israël, ce sera le moment du salut des Juifs, ceux qui sont en vie à ce moment-là.

Retournez à Zacharie, chapitre 12 et je vais dévoiler cette formidable vérité pour vous. Zacharie 12:10 : «Alors je répandrai sur la maison de David et sur les habitants de Jérusalem un souffle de grâce et de supplication » Qu'est-ce que cela signifie ? Je vais sauver les Juifs. Je vais les sauver.  « Ils tourneront les regards vers moi — Celui qu'ils ont transpercé. Ils se lamenteront sur Lui comme on se lamente sur un fils unique, ils pleureront amèrement sur Lui, aussi amèrement que sur un premier-né.» Pourquoi vont-ils pleurer ? Je vais vous dire pourquoi ils pleurent. Ils pleurent à cause de ce qu'ils ont fait à leur Messie.

Un jour viendra où Dieu sauvera la maison de David, quand Il sauvera les Juifs, quand Il répandra grâce et supplication sur eux. Le mot «supplication», Il leur accorde l'Esprit de repentance, par lequel ils plaident pour le pardon. Ils supplient pour recevoir le pardon. Je vais le faire pour eux, et ils verront celui qu'ils ont percé venir du ciel, et ils vont pleurer pour Lui comme quelqu'un pleure quand ils perdent leur fils unique, et ils vont pleurer amèrement comme s’ils perdaient leur premier-né, car ils vont se rendre compte de ce qu'ils ont fait. Ils vont réaliser leur péché et leurs larmes seront des larmes de repentance.

«En ce jour-là» - verset 11 dit : « - il y aura de grandes lamentations à Jérusalem, comme les lamentations de Hadad-Rimmôn dans la vallée de Meguiddo. » Il y aura un deuil terrible, un moment terrible, un peu comme le deuil dans la vallée de Meguiddo quand le roi pieux Josias a été assassiné par le Pharaon Néko, et cela est consigné dans 2 Chroniques 35. Cela va être un moment terrible de deuil.

Le verset 12, «Le pays se lamentera, chaque clan à part : le clan de la maison de David à part, et les femmes à part ; le clan de la maison de Nathan à part, et les femmes à part». Levi, Schiméi, tout le monde est en deuil, toutes les femmes sont en deuil et chaque famille pleure - tout Israël.

Christ vient dans une gloire éclatante. Tout le monde sur la terre le voit. Les Juifs Le voient. Certains d'entre eux seront sauvés, mais à ce moment ceux qui ne le sont pas encore vont pleurer dans la repentance et la supplication, ils vont sentir la grâce et le pardon de Dieu. C’est si beau ! Chapitre 13, verset 1 - «En ce jour-là - » ce jour-là, quand Il viendra - «une source sera ouverte pour la maison de David et les habitants de Jérusalem, pour le péché et pour la souillure. » Que va-t-Il faire ? Il va les laver. Oh quelle vérité merveilleuse ! Le Salut !

En ce jour-là, en un jour, Dieu dit: «Je vais enlever l'iniquité de ce pays en un seul jour. » Et c’est le jour de Sa venue. En passant, nous le retrouvons dans Zacharie 3:9, «Et je retirerai la faute de ce pays, en un seul jour. » Vous savez ce que cela signifie de pleurer, de frapper la poitrine dans la douleur, de se lamenter, de sangloter ? C’est le deuil de repentance. Maintenant marquez cela dans votre esprit. Quand Jésus reviendra, dans la gloire flamboyante, les Juifs se repentiront.

Ésaïe 25:9 dit : «En ce jour-là on dira : C'est lui, notre Dieu ! Nous avons mis notre espérance en lui et il nous a sauvés. » Waouh ! Les 144 000 seront déjà sauvés. Ils ont évangélisé le monde, plus particulièrement les Juifs, afin que les Juifs entendent l'Évangile. Ils verront le Christ glorifié, et ils vont se marteler les poitrines, alors que Dieu répande souverainement et gracieusement sur eux un esprit de supplication et leur fait plaider pour avoir le pardon. En ce moment-là, Il envoie une fontaine pour les laver de leurs péchés. Et dans Romains 11 Paul dit : «Et c'est ainsi que tout Israël sera sauvé. » Les Juifs Le verront, et ils se lamenteront, il seront en deuil de repentance.

Mais remarquez l'autre groupe qui Le voit. « Et toutes les tribus de la terre se lamenteront sur Lui. » Toutes les tribus de la terre ? Qui est-ce ? Matthieu 24:30 nous le dit ostensiblement. Il est dit dans Matthieu 24:30, « Alors le signe du Fils de l'homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l'homme venant sur les nuées du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire.» Maintenant, quand ils Le voient arriver, ils vont pleurer aussi. Écoutez attentivement ! Cependant, ce n'est pas le deuil de repentance.

Ce sont les païens. C’est le reste du monde. Le mot pour « deuil » ici est intéressant. C’est le mot kopto [???]. Cela signifie littéralement «coupé». Pourquoi ont-ils utilisé le mot «couper» ? Parce que cela vient de l'imagerie orientale. Quand les gens étaient dans un profond désespoir, pour une raison étrange, ils se coupaient. Savez-vous que les gens le font toujours ? Ce n’est pas rare pour moi de parler à quelqu'un qui me dit qu'ils étaient dans le désespoir, et dans leur désespoir, ils se coupent.

Dans 1 Rois 18:28, les prophètes forcenés, paniqués de Baal, dans l'horreur que Baal n’entendent pas leurs prières, « Ils crièrent à pleine voix et ils se firent, selon leur règle, des incisions avec des épées et avec des lances, jusqu'à ce que le sang coule sur eux.» Les gens dans le désespoir se coupent. Les Orientaux faisaient cela souvent. Et comme je l'ai dit, certaines personnes le font encore. Et donc se couper est devenu un moyen d'expression pour le deuil.

Quand Jésus viendra, les Juifs se lamenteront dans un deuil de repentance, selon Zacharie. Le monde pleurera, mais ce n’est pas dans un deuil de repentance. Apocalypse 9:21 : «ils ne revinrent pas de leurs meurtres, ni de leurs sortilèges, ni de leur prostitution, ni de leurs vols. » Ce n’est pas le remords de la repentance. En fait, ils finissent par maudire Dieu, par blasphémer Dieu, et ne se repentent pas du tout. Deux groupes ! Tout le monde va voir la venue du Christ. Les Juifs se lamenteront dans le deuil de repentance. Les païens se lamenteront dans le deuil du jugement et de la peur.

Troisième point dans ce petit résumé : la réponse à la seconde venue : sa gloire vue dans les nuages, sa portée vue dans les gens qui la voient, leur réponse, j'aime cela. « Amen ! » C'est le "top-là" spirituel de l'époque. Jean dit : « Ouais, ça y est, faites-le. » Voilà la réponse. Il utilise deux mots ici, un grec et un hébreu : nai [???] c’est un mot grec qui signifie «oui» et amen [???] qui est un mot hébreu qui signifie «oui». Et il prend les deux langues et fait une affirmation. Il fait la même chose dans Apocalypse 22:20. « Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! » Oui, faites-le. Jean est ravi. Voici sa réponse. Cela devrait être notre réponse également.

Enfin – et c’est tout simplement sensationnel - vous devez saisir ceci. La dernière caractéristique de ce résumé du livre en ce qui concerne le retour au Christ sur la terre est la certitude, la certitude. Ici, au verset 8, « C'est moi qui suis l'Alpha et l'Oméga, dit le Seigneur Dieu, Celui qui est, qui était et qui vient, le Tout-Puissant. » Je lis certains commentaires - en fait, j’ai lu probablement une vingtaine de commentaires cette semaine sur ce passage - et certains d'entre eux disent : «Nous ne savons pas pourquoi ce verset est ici. Nous ne savons pas s'il y a un lien avec le verset 7. C'est bizarre, disent-ils car nous ne savons pas s'il y a une signification selon le contexte ».

La première fois que j’ai lu cela, j’ai compris pourquoi il était là. Vous savez pourquoi ? Parce que Dieu dit en quelque sorte "si vous pensez que ces choses ne peuvent pas arriver, je veux juste affirmer qui contrôle cet événement et qui je suis. Donc, le Seigneur Dieu dit que l'orateur est Jéhovah. Ceci, en passant, est sa signature sur la certitude de la seconde venue. C'est absolument magnifique. Dieu met Sa signature sur cette prophétie en insistant sur trois de Ses attributs, trois qui sont très familiers.

Premièrement, Son omniscience : «Je suis l'Alpha et l'Omega. » Que sont « l’alpha » et « l’oméga » ? La première et dernière lettre de quoi ? De l’Alphabet grec. Qu'est-ce que cela veut dire ? Écoutez, un alphabet c’est une façon ingénieuse de stocker et de communiquer toutes les connaissances. Combien de lettres y a-t-il dans notre alphabet ? Vingt-six ! Combien de mots peuvent être formés à partir de cela ? Un nombre infini de mots tirés de ces 26 lettres ! Un alphabet est une chose assez ingénieuse. Et avec 26 lettres dans notre alphabet, disposées dans des combinaisons presque infinies, nous pouvons tenir et transmettre toutes les connaissances. Il n'y a aucune combinaison de lettres, en dehors de notre alphabet, qui a un sens. Si vous jetez quelque chose de bizarre là-bas qui ne fonctionne pas avec notre alphabet, nous ne pouvons pas comprendre, c’est absurde pour nous. Notre alphabet contient toutes les connaissances.

Pourquoi Dieu dit-Il : «Je suis l'Alpha et Omega ?» En fait, Il dit : «Je suis l’alphabet souverain suprême dans lequel est contenue toute la connaissance.» Voilà ce qu'Il dit. «Je suis aleph à taw. Je suis l'alpha et oméga, je suis A à Z. » Parce que quelqu'un pourrait venir et dire : « Eh bien, vous dites que Jésus vient. Eh bien, peut-être que vous ne savez pas tout. Peut-être qu'il y a quelque chose qui va contrecarrer tout cela que vous ne le savez même pas ».

Et Il dit : «Écoutez, je suis A à Z. Je possède toutes les connaissances. Il n'y a pas d'information, il n'y a pas de connaissance, il n'y a pas de vérité, il n'y a pas de compréhension, il n'y a pas de sagesse en dehors de ce que je sais. Quand je dis que Christ vient, je vous dis qu'il n'y aura pas de surprises, car il n'y a rien en dehors de mes compétences. Je suis l'Alpha à l’Omega. Je sais tout. Et puisque j’ai toute connaissance, il n'y a rien que je ne sais pas. Il n'y a rien qui existe ou qui pourrait arriver pour déjouer ce plan parce qu'il n'y a rien que je ne sais pas. Il n'y a pas de facteurs inconnus qui pourraient saboter la seconde venue ».

Le second attribut qu’Il souligne est son omniprésence. Il s'identifie comme Celui «qui est, qui était et qui est à venir. » C’est vraiment une déclaration étonnante. Il ne dit pas : «Je suis Celui qui était là, qui est ici, et qui sera là-bas.» Il dit simplement : «J’étais, je suis et je serai.» Et c’est sans début ni fin. Ici, Dieu affirme Sa présence éternelle. Il est partout à tout moment. Il l’a toujours été. Il le sera toujours. Et Il l’est. Sa présence n’est pas limitée dans le temps ou dans l'espace.

Quelqu'un pourrait dire : «Eh bien, vous savez peut-être ce que vous savez parce que vous savez ce que vous savez au sujet des lieux que vous avez visités. Mais il pourrait y avoir des endroits à l'extérieur de l'endroit où vous avez été, et alors il se pourrait qu’il y ait quelque chose que vous ne savez pas. » Et Dieu dit : « Je suis partout tout le temps, et donc il n'y a rien en dehors de l'endroit où je suis. Il n'y a rien qui peut se produire avant que je ne sois aux alentours et il n'y a rien qui puisse arriver après mon départ, car il n'y a jamais un avant que je sois là et il n'y a jamais un moment où je suis parti. Et quand je dis que Jésus vient, c’est réglé parce que toutes les questions, toutes les personnes, tous les événements, tous les lieux et toutes les réalités pour toute l'éternité sont visibles pour moi ».

Le troisième attribut est l'omnipotence. A la fin du verset 8 Il dit : Je suis «le Tout-Puissant. » Quelqu'un va venir et dire : «Eh bien, oui. Peut-être Il est omniscient et Il sait tout, et peut-être Il est partout, et Il n'y a rien dont Il n’est pas pleinement conscient. Mais peut-être il y a quelqu'un qui est plus puissant que Lui. Et ce quelqu'un pourrait renverser la tendance ».

Et Il dit : «Si vous pensez cela, je vous rappelle que je suis le "pantokrator" (en grec) [???], «Celui de toute puissance ! » Cela ne serait pas bien d'avoir toutes les connaissances et d’être capable d'être partout présent si vous n'avez pas aussi tout le pouvoir, n’est-ce pas ? Parce que toutes ces informations et toute cette observation ne veulent rien dire si vous ne pouvez pas contrôler ce qui se passe. « Le Dieu Tout-Puissant», en passant, est utilisé neuf fois dans le livre de l'Apocalypse.

Il est le pouvoir suprême. Oui, Il a toutes les connaissances. Oui, Il est toujours et partout présent. Et oui, Il est absolument souverain, complet, Il contrôle chaque chose. Lorsque Jean dit qu'Il vient, Il vient ! Et Dieu le garantit. Il va venir dans un nuage de gloire et tout le monde va Le voir. Les Juifs vont pleurer et seront sauvés. Les païens vont pleurer et seront détruits. Et notre réponse devrait être : «Oui, oui, laissez cela se produire. » Et Dieu dit : «Croyez-moi, cela va se faire. » Le verset 7 est vrai parce que Dieu le garantit par Sa personne dans le verset 8.

Jésus Christ a quitté le ciel pour la terre dans l'humiliation. Il sera de retour dans l'exaltation. Il a quitté le ciel pour être tué. Il reviendra pour tuer. Il a quitté le ciel pour servir. Il reviendra pour être servi. Il a quitté le ciel pour offrir la grâce. Il reviendra pour exiger la justice. Il a quitté le ciel pour chercher et sauver. Il reviendra pour rechercher et détruire. La question dans ce livre est toujours : êtes-vous prêt ? Il arrive !

John Phillips écrit : «L'un des passages les plus émouvants de l'histoire anglaise raconte les conquêtes et les croisades de Richard I, Richard Cœur de Lion. Alors que Richard était absent pour écraser Saladin, son royaume est passé par de mauvais moments. Jean, son frère sournois et inélégant a usurpé toutes les prérogatives du roi et abusé du royaume. Les habitants de l'Angleterre ont souffert, languissant le retour de leur roi et priant pour que cela arrive très bientôt.

« Puis un jour Richard est revenu. Il a débarqué en Angleterre et a marché droit vers son trône. Autour de ce retour brillant, beaucoup de contes sont racontés, tissés dans les légendes de l'Angleterre. L'un d'eux est l'histoire de Robin des Bois. Les châteaux de Jean sont tombés comme des quilles. Le grand Richard prétendait à son trône et personne n’osait se mettre sur son chemin. Les gens criaient leur joie. Ils sonnaient carillons après carillons. Le lion était de retour et ils crièrent, «Longue vie au roi !»

« Un jour, un Roi bien plus grand que Richard va revendiquer un royaume bien plus grand que l'Angleterre. Ceux qui ont abusé de la terre en Son absence et ceux qui ont saisi Ses domaines et mal géré Son monde seront tous balayés ».

Seuls ceux qui l'aiment et plient le genou à Sa souveraineté participeront à Son royaume. Inclinons-nous ensemble dans la prière.

Père, nous Te remercions pour cet aperçu rapide et pourtant passionnant de la venue du Christ. Et nous disons avec Jean, «En vérité, laissez cela arriver ! » En même temps, Père, nous prions pour que chaque individu ici soit prêt, que chacun se soumet à Christ.

Pendant que vos têtes sont courbées pour un instant et que vous méditez tout simplement, si vous ne connaissez pas le Seigneur Jésus-Christ, vous n'êtes pas prêt pour Sa venue. Il n'y a aucune garantie à ce que vous surviviez même à l'holocauste des événements qui mènent à Son retour, car la plupart du monde va mourir. Il n'y a aucune garantie que vous seriez même parmi ceux qui Le verront arriver dans les nuages.

Mais étiez-vous en mesure de voir qu’il n'y a aucune garantie que vous allez vous repentiez, car la grande population du monde ne le fait pas. Voilà pourquoi Paul dit : «Aujourd'hui c’est le jour du salut. » Demandez à Jésus-Christ de vous sauver, repentez-vous de vos péchés, embrassez-Le comme Seigneur et Sauveur maintenant, ce soir. Je suis convaincu que vous allez ouvrir votre cœur à Lui.

Père, parle aux cœurs. Que tout le monde soit prêt pour le moment inévitable et tous ces événements tragiques qui précèdent la venue du Christ dans le jugement. Aie pitié de ces âmes et sauve-les pour l'amour de Jésus. Amen.

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

ECFA Accredited
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize