Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Il y a de nombreuses années, j’ai écrit un livre intitulé l’Evangile selon Jésus, certains d’entre vous le connaissent. Il a été suivi d’un livre intitulé l’Evangile selon les apôtres et je n’ai pas encore terminé d’écrire l’Evangile selon Paul. Il va bientôt sortir et sera le dernier effort de cette trilogie. L’Evangile selon Paul est important, car il est attaqué aujourd’hui. La doctrine de la justification telle qu’elle est présentée par l’apôtre Paul est attaquée par ceux qui ont inventé quelque chose qu’ils appellent « la nouvelle perspective de Paul. » Il faut être au clair avec ce que le Nouveau Testament dit et ce que le Saint-Esprit a inspiré à Paul en ce qui concerne l’Evangile. Ces derniers jours, depuis jeudi soir, nous avons regardé à l’Evangile tel que Paul a été inspiré de l’écrire dans le Nouveau Testament. Nous avons appris que c’est un évangile glorieux.

2 Corinthiens, chapitre 4 était notre texte.

C’est l’Evangile satisfaisant, Romains 3. C’est un évangile qui réconcilie, 2 Corinthiens, chapitre 5. Puis hier, nous avons regardé au fait qu’il s’agit d’un évangile souverain. Et dans le dernier message, ce matin, nous allons regarder à la réalité qu’il s’agit d’un évangile d’humilité, un évangile d’humilité. Je sais que pour la plupart, lorsque j’enseigne la Bible, je vais profondément en quelques versets, mais j’ai pris une approche un peu différente. Parce que le temps est limité, et je veux couvrir autant de texte que possible, nous avons choisi des passages bibliques plus longs, de longs passages, et nous allons survoler quelques chapitres, comme je l’ai fait samedi, lorsque nous avons étudié Romains 9, 10 et 11. Nous avons survolé les Ecritures, ce qui est très important si nous voulons aller jusqu’au bout de l’évangile selon Paul.

Ce matin, je voudrais que vous retourniez à 1 Corinthiens 1 et 2, 1 Corinthiens 1 et 2, et le texte que je vais lire est le texte que je veux que vous lisiez. Bien sûr, nous allons survoler, tel un oiseau, plutôt que d’agir à la manière d’un ver de terre comme nous le faisons d’habitude. Je vais poser une question qui n’est pas liée à ce thème. Nous allons voir ce qu’est l’évangile d’humilité. Nous n’aborderons pas ce sujet avant que tous les autres points aient été abordés. Cela viendra donc à la fin. Mais pour commencer, je veux vous poser une question : pourquoi aimons-nous la Bible ? Pourquoi êtes-vous venus à cette conférence sur l’importance de la vérité ? Pourquoi venez-vous à l’église ? Pourquoi venez-vous semaine après semaine ? Pourquoi vous joindre à une communauté ? Pourquoi vendons-nous tant de livres ici ? Pourquoi les gens téléchargent-ils les messages sur le site web Grace To You ? Pourquoi avez-vous cet appétit pour la Parole de Dieu ? Pourquoi cet appétit est-il insatiable ? Pourquoi avez-vous payé et pris de votre temps précieux pour venir jusqu’ici, sachant qu’il n’y aura pratiquement pas de temps de détente ? Ce sera un temps intense d’étude de la Parole de Dieu. D’où vient cet amour ? Pourquoi avez-vous cet amour de la Bible ? Pourquoi avez-vous cet amour de l’Evangile ?

C’est une question très importante. Est-ce que vous êtes plus intelligent que le reste du monde ? Est-ce que vous avez davantage de discernement que le reste du monde ? Est-ce que vous avez entendu des arguments plus convaincants sur la véracité des Ecritures ? Est-ce quelqu’un vous a donné des éléments d’apologétique qui semblent si raisonnables que vous avez accepté les Ecritures ? Qu’est-ce qui a suscité cet amour dans votre cœur ?

C’est quelque chose que nous expérimentons tous ici à Grace Church. Nous semblons ne jamais être rassasiés de la Parole de Dieu. Elle est une nourriture pour nous. Quel que soit le volume de nourriture, il ne nous satisfait pas indéfiniment. On a besoin d’être nourri encore et encore, et encore, et encore, physiquement ; et c’est la même chose spirituellement. Qu’est-ce qui génère cet appétit ? Pourquoi nous sentons-nous ainsi à propos de la Bible et de l’Evangile ? Comment se fait-il qu’ayant compris l’Evangile, cru à l’Evangile, nous pouvons entendre l’Evangile prêché un millier de fois et voir notre cœur s’embraser à nouveau ? Comment se fait-il que nous soyons comme ceux qui se trouvaient sur la route d’Emmaüs qui, une fois que l’Evangile leur a été expliqué, sont devenus la communauté au cœur enflammé ? Qu’est-ce qui a provoqué cela ? Comment nous sommes-nous séparés de l’indifférence du monde envers la Bible, et de l’hostilité du monde à la Bible ? Les personnes que nous rencontrons ne trouvent aucun intérêt à la Bible.

En fait, de nombreuses églises reconnaissent cela, et éliminent la Bible, essayant de donner aux gens ce qu’ils veulent vraiment. Non seulement la Bible les ennuie à mourir, elle les offense. Mais que nous est-il arrivé ? Pourquoi aimons-nous tellement la Bible ? Pourquoi y a-t-il des personnes partout dans le monde qui aiment la Bible ? Les Ecritures nous donnent une réponse à cela dans le texte. Mais tout d’abord, restons sur cette idée que si vous êtes un véritable Chrétien, vous aimez la Bible. Laissez-moi redire cela, c’est assez simple, si vous êtes un véritable Chrétien, vous aimez la Bible. Le Psaume 19 est probablement votre expérience. Psaume 19, verset 10 dit ceci, que la Parole est plus précieuse que l’or « que beaucoup d’or fin; Ils sont plus doux que le miel, que celui qui coule des rayons. » Pourquoi aimons-nous tant la vérité ? Pourquoi nous est-elle si précieuse ? Pouvons-nous dire avec David dans le Psaume 119 :97 : « Combien j’aime ta loi! » Et cinq autres fois dans ce Psaume, il est dit : « J’aime Ta loi, j’aime Ta loi, j’aime Ta loi. » De nombreuses autres fois il dit : « Je fais mes délices de Ta loi. Je fais mes délices de Ta loi. J’aime Ta loi,» qui signifie « Ta Parole ». « J’aime Tes commandements. »

Paul dit même que les Chrétiens peuvent être appelés ainsi : ceux qui aiment la vérité. 2 Thessaloniciens 2:10 : « Ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. » Voici ce que dit Jean. Il dit que si on aime le Seigneur, on garde Ses commandements. Votre amour pour le Seigneur se démontre par votre appétit pour la Parole de Dieu, même pour les mandats et les commandements. Jean dit cela dans plusieurs passages, Jean 14, Jean 15 et dans son épître 1 Jean 5 :2 et 3. Le Psaume 40 verset 8 dit : «Je veux faire ta volonté, mon Dieu! » La suite dit : « Et ta loi est au fond de mon cœur. »

Le véritable croyant a un appétit dans son cœur pour la Bible, pour la vérité, pour l’Evangile. Pierre dit en fait dans 1 Pierre, chapitre 2 que nous avons un appétit pour la Parole, comme les bébés pour leur lait. Autrement dit, il s’agit d’un désir singulier, dévorant et insatiable. Lorsque Jésus enseigne la foule au chapitre 6 de Jean et rend le message difficile à recevoir, ils partent. Jean 6 :66 : « Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n’allèrent plus avec lui. » Jésus regarde ceux qui restent et dit : « Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? » Et Pierre, parlant pour le reste des vrais croyants dit « Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. » Nous ne pouvons pas vivre sans Tes paroles.

La marque d’un véritable Chrétien est une soif de la Bible, une soif des Ecritures. Le pain n’est pas suffisant pour nous. Nous ne vivons pas de pain seulement, nous vivons de chaque parole qui vient de la bouche de Dieu. La véritable église de Dieu, la véritable église de Dieu a toujours, en tout temps, où qu’elle se trouve a soif de la vérité des Saintes Ecritures, pour les lire afin de les comprendre, afin de se réjouir en elles, d’en faire ses délices, de les accueillir, de les proclamer, de les appliquer et de louer Dieu pour elles. Tristement, cependant, à côté de cet appétit de la véritable église, nous trouvons l’intérêt de la fausse église. Les études bibliques sérieuses et le travail assidu des Ecritures afin de nourrir la véritable Eglise de Dieu ne semblent plus être des priorités à l’heure actuelle. Il n’y a pas si longtemps, Jim Packer a écrit l’introduction d’un très gros livre intitulé « The Christian Directory » qui a été écrit par Richard Baxter. Richard Baxter était un puritain qui a vécu entre 1615 et 1691. Il a vécu 76 ans. Richard Baxter était un penseur qui a travaillé en profondeur sur les Ecritures. Il a écrit « The Christian Directory ». J’en possède un exemplaire. Il est énorme. C’est une livre qui dirige les chrétiens dans le sens de leur montrer comment ils devraient vivre leur vie face à Dieu à partir des Saintes Ecritures.

Packer, dans son introduction au Christian Directory dit ceci : « L’évangélisation contemporaine est égocentrique, loufoque, simpliste, dégénérée, faite de formules à moitié magiques insensées, et de solutions toutes faites. » Et il continue en disant : « Comparez cela au Christian Directory qui contient plus d’un million de mots permettant une interprétation profonde et l’application de la Bible. » Dit Packer, « le Christian Directory est d’une sagesse intégrée dans la théologie, fondée sur la Bible, intelligente et d’un haut niveau, d’une clarté intacte et inépuisable, éblouissante pour notre intelligence. » Que nous est-il arrivé ? R.C. Spoul dit : « Notre culture est enracinée dans un orgueil de médiocrité, d’art de pacotille, de musique de pacotille, de pensées de pacotille et nous avons accommodé cela d’une église de pacotille. » Nous obtenons de la médiocrité parce que nous voulons la médiocrité. Cette culture est assoiffée de médiocrité. Elle ne se contente pas de l’accepter, elle en est assoiffée. Nous sommes donc confrontés à une culture pop du christianisme afin d’éliminer la profondeur, d’éliminer la profondeur théologique, d’éliminer la Bible, d’éliminer l’expositoire, de nourrir la médiocrité, de donner à la foule assoiffée ce qu’elle veut et d’affamer la véritable église. Ce n’est pas satisfaisant, n’est-ce pas ? Cela ne vous satisfait pas ; c’est pourquoi vous êtes venus. Cela ne me satisfait pas non plus. Je n’en ai jamais suffisamment. Nous aimons la Bible. Nous aimons la théologie. Nous aimons l’adoration documentée par la théologie.

Pourquoi l’aimons-nous ? Pourquoi lui faisons-nous confiance ? Pourquoi y croyons-nous ? Pourquoi l’étudions-nous ? Pourquoi la mémorisons-nous ? Pourquoi en parlons-nous ? Pourquoi l’enseignons-nous ? Pourquoi la mettons-nous en pratique ? Sommes-nous meilleurs que les autres ? Sommes-nous simplement plus intelligents ? Avons-nous reçu un meilleur ensemble de preuve, pour nous convaincre que la Bible est digne de confiance et de notre croyance ?

Nous avons quelques éléments de réponse ici. Luther dit : « La Bible ne peut être comprise simplement par notre étude ou grâce à notre talent. Cela doit venir du Saint-Esprit. » Zwingli, grand réformateur de Zurich dit : « Même si vous entendez l’évangile de Jésus-Christ de la bouche d’un apôtre, vous ne pouvez agir selon cette parole à moins que le père céleste ne vous enseigne et ne vous attire par l’Esprit. » (texte cité dans Zwingli le théologien de Peter Stephens.) Jean Calvin avait le même point de vue. Calvin disait que nous ne pouvons croire, comprendre, obéir et aimer la Bible que si Dieu nous régénère par la puissance du Saint-Esprit et donne la vie au pécheur repenti. Pourquoi croyez-vous la Bible ? Pourquoi aimez-vous la Bible ? Pourquoi avez-vous soif de la Bible ? Pourquoi la vérité de la Bible est-elle si précieuse ? Pourquoi aimez-vous l’entendre ? Pourquoi la vérité biblique qui touche votre intelligence crée-t-elle tant de joie, et suscite-t-elle tant de louange et d’adoration ? C’est à cause d’un travail puissant qui a été opéré dans votre cœur par le Saint-Esprit, et Il vous a littéralement appelé de la mort à la vie. Nous allons parler de cela.

Il n’y a pas de meilleur traitement de ce sujet que le texte devant nous que je vous ai lu. 1 Corinthiens 1 et 2, commençant au verset 18, jusqu’à la fin du chapitre 2. Nous allons bien sûr le considérer de façon générale, mais nous allons en retirer le message principal je pense. Il y a deux points que je veux que vous compreniez à partir de ce texte, seulement deux. Numéro 1 : pourquoi les non-chrétiens rejettent la Bible, pourquoi les non-chrétiens rejettent la Bible. Numéro deux : pourquoi les Chrétiens aiment la Bible. Quelle est la différence ? Il y a beaucoup d’éléments qui se chevauchent, qui se recoupent, qui sont reformulés, mais nous n’allons pas voir tout cela, je vais simplement vous donner une vision plus large ici. Question numéro 1 ; Pourquoi les non-chrétiens rejettent-ils la Bible ? Je vais vous donner cinq raisons. Elles se trouvent juste ici. Paul nous les expose. Cinq raisons, la première, et nous la considérerons du point de vue de la révélation de l’Evangile dans les Ecritures, pourquoi les non-chrétiens ne croient-ils pas à l’Evangile biblique ? Pourquoi ? Premièrement : son message n’est pas raisonnable. Son message est irrationnel. Ou si vous voulez, en ce qui concerne les êtres humains, c’est irrationnel. L’homme est très attaché à sa propre pensée, n’est-ce pas ?

Peut-être n’était-ce pas si fort avant le siècle des Lumières, mais nous voici des siècles après le siècle des Lumières, et nous sommes les héritiers de l’adoration de l’intelligence humaine. Nous sommes profondément ancrés dans l’âge de la raison. Et la Bible n’a tout simplement pas de place. L’Evangile biblique n’a pas de place. Verset 18 : « la parole de la croix est une folie pour ceux qui périssent. » Ceux qui périssent représentent une catégorie de personnes qui sont sur le chemin de l’enfer, des personnes qui sont dans le paradigme de la mort, cet Evangile, ce message concernant le salut par la mort de Christ sur la croix, est une folie. Le mot « folie » apparaît une demi-douzaine de fois dans l’ouverture de cette partie, il est très important. Au fait, le mot Grec qui signifie « folie », vous le reconnaîtrez, il s’agit du mot « moron ». Il s’agit du mot « moron » qui signifie « idiot, crétin, abruti » en anglais. Il ne convient pas à la sagesse humaine de dire qu’il y a un Dieu, un seul chemin qui mène à Dieu, et que ce chemin qui mène à Dieu passe par le Dieu/homme ; ce Jésus-Christ qui était un Juif crucifié, exécuté par les Romains, rejeté par Son peuple, mis sur une croix et caetera. Le salut vient en rejetant toute bonne œuvre venant de vous, et en reconnaissant votre état de pécheur minable, et en acceptant par la foi le sacrifice de Christ à votre place. C’est contraire à la sagesse humaine. L’intelligence déchue dit que vous êtes bon, et si vous êtes vraiment bon, tout va bien aller. C’est la raison de la sagesse humaine, la raison humaine déchue dominée par l’orgueil.

Le message de la croix dans son ensemble est stupide et inutile, nous n’avons pas besoin d’en parler, nous en avons parlé ces trois derniers jours. Il ne correspond pas à la raison humaine de dire aux hommes qu’ils sont sur le chemin de l’enfer, qu’ils n’ont ni la volonté, ni la capacité d’y faire quoi que ce soit par eux-mêmes. Ils n’ont pas la puissance rationnelle, ni la puissance morale, ni la puissance spirituelle de changer leur situation. Ils sont impuissants devant Dieu. Cela ne correspond pas à l’orgueil humain. Mais c’est ce que la Bible dit, et c’est pourquoi ils n’aiment pas la Bible, ils n’aiment pas la Bible. Ce sont des gens indifférents à la Bible, et ils resteront indifférents à la Bible à moins de devenir hostiles à la Bible, car ils entendent ce que la Bible dit. L’idée même de l’Evangile, l’Evangile biblique, est irrationnel, une folie, stupide.

Deuxièmement, il est hors de portée. Nous devons admettre que l’une des raisons pour lesquelles ils rejettent l’Evangile biblique est que franchement, il est hors de portée, parce qu’ils vont essayer de le saisir avec leur raison humaine. C’est le mécanisme que les hommes déchus utilisent pour saisir toutes choses. Ils résolvent tous les problèmes par leur raison humaine. Cela semble raisonnable. Cela semble rationnel. Et Dieu nous a donné la raison humaine pour atteindre certains objectifs dans le monde physique. Ils les utilisent donc aussi pour le monde spirituel, et ils y arrivent, ils y arrivent. Il y a ces personnes qu’on rencontre de temps en temps qui disent : «  Je suis une personne très spirituelle. » Comme s’il y avait un monde du genre d’Harry Potter dans lequel ils pourraient se catapulter. Ils peuvent de projeter dans un domaine où les gens volent et des choses étranges arrivent, des êtres spirituels agissent, et ils peuvent s’ajuster à ce monde et percevoir les choses que le reste d’entre nous, le commun des mortels, ne pouvons comprendre. Pourquoi dites-vous que vous êtes une personne spirituelle ? L’idée que par votre intelligence, par votre intuition, et vos supposés sens, vous pouvez vous projeter dans une véritable compréhension de l’Evangile biblique, une croyance et un amour pour lui, n’est simplement pas vraie. Allez au verset 19. « Aussi est-il écrit: Je détruirai la sagesse des sages, Et je rendrai nulle l’intelligence des intelligents. Où est le sage? Où est le scribe? Où est le raisonneur de ce siècle? Dieu n’a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde? Car puisque le monde, avec sa sagesse, n’a point connu Dieu…» On ne peut connaître Dieu par la sagesse humaine ; ce qui semble raisonnable, sensé, rationnel.

Le verset 19 est une citation d’Esaïe 29 :14, c’est une citation de la Septante que beaucoup des auteurs du Nouveau Testament parlant grec lisaient. Esaïe était venu prévenir le royaume du nord, Israël. Il les a prévenus du jugement à venir, car Sennachérib, le roi d’Assyrie enflammait leurs frontières. Il menaçait le royaume du nord. La délivrance n’allait pas venir des hommes. Si la délivrance devait venir, s’il devait y avoir un acte de secours, il n’allait pas venir de la sagesse des hommes. « Je détruirai la sagesse des sages, je mettrai de côté l’intelligence des intelligents. » Le peuple lui-même dans toute sa sagesse, avec toutes leurs stratégies rassemblent leurs sages, les personnes sages ainsi que les dirigeants et n’arrivent pas à régler le problème avec les Assyriens. Dieu a réglé le problème avec les Assyriens, bien sûr, plus tard, dans Esaïe 37 :36, en envoyant un ange qui a littéralement tué 185 mille d’entre eux. Autrement dit, il y a une dimension dans laquelle Dieu agit qui n’est pas accessible à la sagesse des hommes. Ils ne peuvent pas régler le problème de leurs frontières par la sagesse humaine.

Jérémie 8 :9 dit : « Les sages … Voici, ils ont méprisé la parole de l’Eternel, Et quelle sagesse ont-ils? » Que leur reste-t-il ? Dans le verset 20 Paul les appelle à se rassembler : « Où est le sage? » Rassemblez-les. « Où est le scribe? » Ce sont les experts. « Où est le raisonneur de ce siècle? Dieu n’a-t-il pas convaincu de folie la sagesse du monde? » Rassemblez tous les insensés, tous les philosophes, tous les éducateurs, tous les théoriciens, tous les théologiens. En fait, ce verset 20 fait allusion à Esaïe 19 :12 et Esaïe 33 :18 et je pense qu’il fait aussi allusion aux supposés conseillers d’Egypte qui ont été considérés comme des insensés par Dieu, tout comme les scribes des Assyriens qui étaient aussi des insensés. Ils sont tous insensés. Rassemblez-les, car le verset 21 dit : « Le monde, avec sa sagesse, n’a point connu Dieu. » Il utilise seulement de petits fragments de l’Ancien Testament que les gens peuvent connaître pour soutenir sa thèse que toute la sagesse du monde, toute l’intelligence des personnes intelligentes, tous les hommes sages du monde, tous les hommes de loi, toutes les personnes qui aiment débattre, les philosophes, ensemble, ne peuvent arriver à connaître Dieu, verset 21. On peut rassembler toute l’élite intellectuelle de toutes les universités du monde, dans un pays et les mettre tous ensembles, collectivement ils ne peuvent arriver à la connaissance de Dieu. On ne peut arriver à connaître Dieu du point de vue avantageux de la sagesse humaine, même au niveau le plus élevé, même au meilleur niveau. Alors pourquoi les non-chrétiens rejettent-ils la Bible ? Pourquoi repoussent-ils la Bible ? Pourquoi n’ont-ils aucun intérêt dans la Bible ? Pourquoi sont-ils indifférents à la Bible, hostiles à la Bible ? Simplement parce que l’Evangile biblique leur parait irraisonnable, et inatteignable de toute façon.

Troisièmement, s’ils pouvaient l’atteindre, il leur paraîtrait incroyable. Ils ne pourraient pas le croire. Ces thèses se recoupent bien sûr. Mais au verset 22 il dit : « Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse : nous, nous prêchons Christ crucifié, scandale pour les Juifs et folie pour les païens. » C’est la croix qui était un problème. Les Juifs ne pouvaient l’accepter. Quel signe attendaient-ils ? Ils voulaient un signe dans la lune, dans les étoiles et dans le ciel qui avait été prédit par les prophètes à propos de la venue du Seigneur et l’établissement du Royaume de la promesse. Ils avaient beaucoup de signes. Jésus avait le pouvoir sur la maladie, les démons, la mort, la nature, et a littéralement arrêté la maladie sur la terre d’Israël pendant la durée de Son ministère. Ils avaient vu non grand pouvoir. Personne n’a jamais, jamais dit que les miracles de Jésus n’étaient pas valables. Personne n’a jamais discrédité ses miracles. Personne n’a jamais essayé de discréditer ses miracles. Même la résurrection, ils savaient qu’Il était ressuscité des morts, ils le savaient, les dirigeants savaient cela. Et ils ont payé les soldats pour qu’ils mentent et disent que Son corps a été volé alors qu’ils savaient que ce n’était pas le cas. Ces personnes ne peuvent jamais avoir reçu suffisamment de signes, jamais. Toutes ces personnes qui vont ici et là en faisant soi-disant des miracles étranges face à des foules de personnes, on peut les voir à la télévision, qui pensent qu’ils vont amener les gens à l’Evangile, ont tort. Ce n’est pas ce qui amène les gens à l’Evangile. On peut montrer tous les signes possible, ce n’est pas ce qui convainc les gens. La seule raison pour laquelle les gens croient l’Evangile est que le Saint-Esprit leur donne la vie, et la seule façon de leur donner la vie est de passer par la proclamation de la vérité. Ils sont engendrés à nouveau par la Parole de la vérité, 1 Pierre 1 :23.

Franchement, il est difficile de croire à tout cela. En ce qui concerne les Juifs, ils voulaient des signes, surtout le grand signe, ce qu’ils voulaient c’est voir arriver le Messie avec des signes dans le ciel, puis ils voulaient que le Messie affirme leur religion, n’est-ce pas ? Si Jésus est le Messie, Il va venir nous taper dans le dos parce que nous sommes les purs religieux. Mais Jésus est venu en utilisant les mots les plus durs contre les chefs religieux d’Israël. Lisez Matthieu 23. Il les appelle « sépulcres blanchis, qui paraissent beaux au-dehors, et qui, au-dedans, sont pleins d’ossements de morts. » Il dit qu’ils produisent des fils de l’enfer. Ils ne s’attendaient pas à ce que le Messie dise cela. Ils ne s’attendaient pas à ce que le Messie les attaque, ils s’attendaient à ce que le Messie attaque les Romains. Mais au lieu de cela, il se fait tuer par les Romains. C’est une grande pierre d’achoppement. Comment peut-il être le Messie alors que la nation le rejette, les dirigeants le rejettent, et les Romains le tuent ? Pour les Grecs, tout cela était ridicule. Un Juif crucifié, un Juif, peuple obscur dans un endroit très obscur, un avant-poste de l’Empire romain sur la terre d’Israël. Qu’un homme ait été crucifié par les Romains et rejeté par Son peuple soit le Dieu éternel, le véritable Dieu, le seul Dieu, et qu’il soit venu dans le monde sous une forme humaine, mort d’une mort de substitution afin d’apporter le salut, le seul chemin du salut pour les pécheurs, c’est simplement absurde.

Si vous allez dans le Circus Maximus dans la cité de Rome aujourd’hui, vous trouverez un lieu ancien de pierre sculptée, il existe encore certains vestiges. Il s’agit d’une croix sculptée et sur la croix est pendu un homme avec une tête d’idiot. En dessous se trouve un homme prosterné qui dit : «Alexus Menos adore son Dieu. » Il s’agissait d’une moquerie envers le christianisme. Quel genre de personne se prosterne devant un idiot crucifié ? C’est à quel point cela avait l’air stupide, totalement inacceptable. Franchement, c’est l’évangile de la stupidité. C’est une folie. Ce n’est pas vraiment crédible. De plus, ils sont bloqués, car il est hors de portée, car le seul moyen qu’ils ont pour obtenir ce qu’ils veulent est la raison humaine. Et franchement, même s’ils étaient capables de l’atteindre, ils ne le feraient pas parce que c’est trop bizarre.

Laissez-moi vous donner un quatrième problème, pourquoi les gens ne croient-ils pas l’Evangile ? Ses représentants sont quelconques. Oui, son message est irrationnel, sa réalité est inatteignable, sa vérité est incroyable, et son peuple est quelconque. Vous vous dites, ‘Dieu, si tu veux que le message passe, il va falloir le mettre entre les mains de personnes d’influence. Il faut mettre ce message entre les mains de personnes puissantes. Il peuvent le rendre crédible.’ Vraiment ? Ce n’était pas le plan de Dieu. Retournez au texte. Verset 26 : « Considérez, frères, que parmi vous qui avez été appelés il n’y a ni beaucoup de sages selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. » Trois fois il est dit « pas beaucoup » « pas beaucoup, pas beaucoup, pas beaucoup. » La majorité des croyants ne sont pas impressionnants, pas impressionnants surtout pour le monde de l’élite intellectuelle. Nous ne sommes pas les élites de l’intellect du monde. Nous ne sommes pas les puissants, dans le sens d’être des personnes d’influence puissantes, des personnes aux postes de pouvoir. Et nous ne sommes pas nobles. Qu’est-ce que cela signifie ? De rang élevé, bien né dans l’échelle sociale, royal, non. Hé bien que sommes-nous ? Le verset 27 dit que nous sommes insensés, faibles. Et le verset 28 dit que nous sommes « des choses viles du monde et celles qu’on méprise, celles qui ne sont point. » Nous ne sommes pas sages, nous sommes plutôt insensés, en contraste avec ces deux versets. Nous ne sommes pas puissants, nous sommes plutôt faibles. Nous ne sommes pas nobles, nous sommes viles.

Vous voyez ce mot « viles » dans le verset 28, « les choses viles de ce monde » ? Le mot grec qui signifie « vile » est agenēs. Genos signifie « naître », c’est ce qui a donné les mots « génétique ». Nous sommes agenēs. Qu’est-ce que cela signifie ? Nous ne sommes pas nés, nous ne sommes pas nés. Une autre façon de dire les choses est que nous n’existons pas. Ce mot a pris le sens d’insignifiant, les insignifiants. Nous ne sommes pas ceux qui font bouger ou qui secouent le monde. Puis Il va même plus loin. Il serait suffisant d’être agenēs de ne pas être né, de ne pas exister, mais il descend encore plus bas, « méprisé », puis il dit, Dieu a choisi les choses qui ne sont pas, ou les personnes qui ne sont pas. C’est un participe présent du verbe être, eimi, et c’est l’expression la plus méprisante de toute la langue grecque. C’est ça, « vous n’existez même pas. » Si vous voulez vraiment diminuer quelqu’un : « vous n’existez même pas. » Donc, Dieu n’a pas choisi beaucoup de sages, selon la chair, ni beaucoup de puissants, ni beaucoup de nobles. » Dieu a choisi, prenez note, il le répète plusieurs fois, Dieu a choisi, Dieu a choisi, Dieu a choisi. Au cas où vous avez encore du mal avec la doctrine de l’élection souveraine. Dieu a choisi, Dieu a choisi, Dieu a choisi, quatre fois, verset 29 : « afin que personne ne se glorifie devant Dieu. »

Nous arrivons ici au fait que nous sommes quelconques. Pour illustrer cela, je viens de penser, cela m’est juste venu à l’esprit pendant le premier service : je me suis trouvé avec Deepak Chopra à une occasion entre deux prises sur une émission de discussion. C’est un Hindou mystique qui est aussi médecin. C’est un homme intelligent. Il a trouvé comment séparer les gens de leur argent. Il est très intelligent, mais il croit qu’il est Dieu. Il a écrit pas mal de choses à ce sujet. Il est très spirituel, très ésotérique, très hindou, et tout ça, et c’était très difficile pour lui de me confronter, très difficile. Une fois, nous étions en train de parler et il a dit «  vous ne savez rien de tout ça de toute façon. Vous ne savez rien de tout ça. » Et j’ai dit : « En fait, je comprends. Je comprends cette philosophie. Je comprends exactement d’où vous venez. » Je lui en ai dit un peu plus, et j’ai dit : « En fait, j’ai écrit un livre à ce sujet. » Il a répondu, c’est une citation : « je ne veux rien lire de ce que vous écrivez. » D’accord, je n’existe pas. « Vous n’êtes même pas vivant dans mon monde. Laissez-moi. » C’est ainsi qu’ils nous voient ces élites de l’intellect. Vous voyez, les non-croyants sont dans la situation où ils sont à cause de ces servitudes. Nous ne les impressionnons pas. Ils ne sont pas impressionnés par notre message. Ils sont impressionnés par eux-mêmes. Et le problème est qu’ils veulent suivre leur propre raison et on ne peut y arriver de cette façon.

Il y a encore une chose que nous pouvons dire. Non seulement les gens sont quelconques, mais les prédicateurs sont démodés. Oui, c’est Paul, chapitre 2, verset 1. « Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse. » De quoi parle-t-il ? Il parle de ce qu’ils avaient l’habitude d’entendre de la part des enseignants et des philosophes. Je veux dire que les Grecs aimaient la rhétorique. Ils étaient dans une sorte de labyrinthe intellectuel. Ils étaient dans la complexité philosophique, dans la hiérarchie des arguments. Ils rejetaient le message, car il n’était simplement pas impressionnant. Paul dit : « Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. » ‘Vous ne cessez de dire les mêmes choses folles, stupides et ridicules sur cet homme et cette croix. Où est l’intelligence ésotérique ? Ou est la spéculation rationnelle ? Où est la complexité philosophique ?’ C’est pourquoi dans 2 Corinthiens 10 :10, ils ont dit de Lui que « présent en personne, il est faible, et sa parole est méprisable. » Qui voudrait l’écouter ?  Il n’est pas intelligent. Il n’a rien de cette « sophia », rien de cette sophistication, sagesse sophistiquée. Le message était très offensif, et les messagers n’étaient pas impressionnants, et les prédicateurs qui représentaient le message étaient démodés.

Non seulement il avait ce message simpliste et étroit d’esprit qu’Il a rabâché jusqu’à la mort, verset 2, mais il dit dans le verset 3 : « Moi-même j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement. » Allez, où est l’homme fanfaron ? Où est le fanfaron ? Il faut parader un peu. Il faut être impétueux, avoir confiance en soi, faire preuve de dominance. Les philosophes et les enseignants impétueux du monde de l’époque agissaient ainsi. Il vient avec faiblesse, crainte et tremblement et son message, sa prédication, verset 4 : « ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance, afin que votre foi soit fondée, non sur la sagesse des hommes, mais sur la puissance de Dieu. » Il comprend. Il ne s’agit pas d’apologétique, il ne s’agit pas de preuves. Il ne s’agit pas de les convaincre, il ne s’agit pas de canaliser leur intellect. Il ne s’agit pas de mettre leur raison sur les rails. Ils sont doublement aveuglés par Satan. Ils sont aliénés de la vie de Dieu, et ils ne peuvent pas croire, ils ne veulent pas croire.

Les non-chrétiens ne croient pas à la Bible parce qu’ils ne le peuvent pas, c’est tout. Ils ne peuvent pas. On ne peut pas la rendre rationnelle. Et tous les efforts pour être à la mode et intelligent et essayer de les impressionner ne vont pas marcher. On ne peut pas trouver Dieu par notre raison humaine, trouver Christ, trouver l’évangile, trouver le salut, et en venir à aimer les Ecritures. La sagesse humaine peut accomplir des choses étonnantes dans le monde physique, temporel ; en science, technologie, génétique, médecine, industrie, art, culture, disciplines académiques, toutes sortes d’accomplissements. Mais la sagesse de l’homme individuel et collectif ne peut connaître Dieu de manière à être sauvé. On peut savoir que Dieu existe, Romains 1, n’est-ce pas ? On peut savoir que Dieu a une loi morale, Romains 2. On ne peut pas connaître Dieu. L’Evangile n’est pas accessible à la sagesse humaine. C’est le problème. Les hommes trouvent que le chemin qui les attire est le chemin de la raison auto-suffisante ; on ne peut y arriver par ce chemin.

Alors pourquoi croyons-nous ? Prenons un virage, nous avons quelques minutes. Alors pourquoi croyons-nous ? Vous dites : « nous sommes les plus intelligents. » Non, nous ne le sommes pas. Pourquoi croyons-nous ? » Verset 6 : « Cependant, » « cependant ». Ici nous prenons un virage radical. « Cependant, c’est une sagesse que nous prêchons. » Attendez une minute. Ils ne comprennent pas. Nous sommes les personnes les plus sages de la planète. Savez-vous qu’en ce moment, à ce moment, rassemblés dans cette pièce, se trouvent la collection la plus pure, véritable, profonde, exacte, diverse et variée de la sagesse humaine de la ville de Los Angeles, ou de l’état de Californie, ici même. Et le plus triste est que personne de l’extérieur ne nous demande quoi que ce soit, alors que nous avons toutes les réponses. Nous exprimons la sagesse. J’attends encore que quelqu’un de Washington ou d’ailleurs m’appelle. Demandez-moi, demandez-moi. Un homme essayait de se moquer de moi dans une émission radio, un jour en disant : « Où est-ce que vous avez pris des cours de droit ? » « Je n’ai pas suivi de cours de droit, j’ai juste lu la Bible. » Ça les met vraiment en colère.

« C’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits. » C’est la première clé. « Parfait », « fait » ou « mûr », est le mot employé par la version RSV américaine. Il s’agit du mot teleios, « complet ». Je le lis ainsi. Complet, sauvé, rendu complet, car vous êtes complet en Lui. C’est une régénération. Pourquoi connaissons-nous la sagesse ? Pourquoi exprimons-nous la sagesse ? Parce qu’on nous a rendus complets. Nous sommes venus à Christ, en qui tous les trésors de la sagesse et de la connaissance sont cachés, dit Colossiens. C’est le don gracieux de Dieu lors de notre régénération. Ce n’est pas parce que nous sommes plus intelligents que d’autres, c’est parce que l’Esprit nous a donné la vie, l’Esprit nous a donné la lumière, l’Esprit nous a stimulés, nous a rendus vivants, à enlevé les écailles de nos yeux et nous a aidés à voir la vérité de l’Evangile. Souvenez-vous dans 2 Corinthiens 4 : « Car Dieu, qui a dit: La lumière brillera du sein des ténèbres! A fait briller la lumière dans nos cœurs pour faire resplendir la connaissance de la gloire de Dieu sur la face de Christ. » Dieu a mis la lumière et la vie par l’œuvre de l’Esprit. Nous aimons la Bible grâce à l’œuvre de l’Esprit. Il nous a donné la vie, et écoutez-moi : C’est une vie qui est maintenue par de la nourriture, comme notre vie physique, et la vie spirituelle est maintenue par une nourriture, et quelle est cette nourriture ? C’est la Parole de Dieu. C’est la Parole de Dieu.

Retournons au verset 6 : « C’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n’est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être réduits à l’impuissance. » Ce n’est pas la sagesse du monde. Ce n’est pas ce que Jacques appelle la sagesse d’en bas. C’est la sagesse d’en haut, Jacques 3:15 à 18, qui descend, qui est pure et pacifique. Nous avons la véritable sagesse.

Mais regardez la culture. Si on les écoutait, les autorités de cette société empêcheraient chaque Chrétien croyant, chaque Chrétien biblique de parler en public de façon permanente. Ils ne veulent rien entendre de notre part. La sagesse que nous avons est contraire à leur sagesse. Il s’agit de la sagesse qui ne disparaît pas. Verset 7 : « Nous prêchons la sagesse de Dieu. » Comprenez-vous combien vous êtes important pour le monde ? Vous n’êtes peut-être pas à la mode. Je ne suis peut-être pas à la mode pour dire ce que le monde veut entendre pour être diverti. Il se peut que vous ne soyez pas remarquable, et je ne suis pas remarquable, aucun de nous n’est remarquable, nous ne sommes pas le commun des mortels ici. Mais vous exprimez la sagesse de Dieu, car le Saint-Esprit vous a donné la vie, et vous aimez Sa vérité. Cette sagesse est contenue dans un mystère. Mustērion est le mot que Paul utilise pour désigner l’Evangile qui était caché dans l’Ancien Testament, et pleinement révélé dans le Nouveau. Vous exprimez la sagesse, la sagesse du mystère, il dit même « la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait prédestinée pour notre gloire. » La sagesse de l’Evangile que Dieu a prédestiné et révélé à ce moment, à cette époque afin d’amener Son peuple à la gloire. Nous parlons de la sagesse de Dieu.

Le verset 8 dit : « Sagesse qu’aucun des chefs de ce siècle n’a connue, car, s’ils l’avaient connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire. » Le groupe de dirigeants les plus formés, connaissant le mieux la Bible sur la planète au temps de Jésus, qui connaissait l’Ancien Testament mieux que quiconque, qui était la seule source de révélation divine, étaient les pharisiens et les chefs d’Israël, et ils n’en avaient pas la compréhension, sinon, ils n’auraient pas crucifié Jésus. Pourquoi ne le comprenaient-ils pas ? Retournons au verset 9 : car elle contient « des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues. » Cela signifie que c’est impossible. C’est retourner à la raison, c’est l’empirisme. On ne peut le voir, on le peut l’entendre. Autrement dit, cela ne peut pas venir de l’extérieur. Cela ne peut pas venir de façon empirique, externe, expérimentale. Puis il est dit dans le verset 9 « ce sont des choses…qui ne sont point montées au cœur de l’homme ». Cela ne peut pas venir de l’intérieur. On ne peut connaître ce mystère, cet Evangile, cet Evangile salvateur de Christ. On ne peut le connaître de façon expérimentale, de façon expérimentale de l’extérieur. On ne peut pas le connaître de façon intuitive, spirituellement de l’intérieur. On ne peut le connaître car ce sont « des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. » Puis verset 10 : « Dieu nous les a révélées par l’Esprit. » Voilà, premièrement, Dieu vous a donné la vie, puis Il nous a donné la révélation. Disons cela différemment, Il vous a donné la régénération, puis Il vous a donné la révélation.

Quel avantage y aurait-il à être régénéré si nous n’avions pas cela ? Si nous pouvons comprendre la sagesse de Dieu, alors nous devons avoir la sagesse de Dieu, n’est-ce pas ? L’Esprit nous a donné la vie, puis Il nous a donné la Parole qui donne la vie. Pourquoi aimons-nous la Bible ? Grâce à notre régénération par le Saint-Esprit et grâce à la révélation par le Saint-Esprit. Il est l’auteur des Saintes Ecritures. C’est la sagesse cachée, l’Evangile complet qui a été révélé, qui est connu seulement par nous, verset 10, par l’Esprit. Puis il prouve en quelque sorte cela en disant : « Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu. » Qu’est-ce que le Saint-Esprit nous a donné dans les Ecritures ? Le résultat de Sa recherche dans les profondeurs de Dieu. Quelle pensée ! Quelle incroyable réalité ? Ce livre représente les profondeurs de Dieu, recherchées par l’omniscient Saint-Esprit, et révélées aux auteurs des Ecritures. Quel trésor ! Quel trésor inestimable et incalculable !

C’est l’œuvre de l’Esprit. Le verset 11 est une analogie. « Qui donc, parmi des hommes, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. » Comme c’est votre esprit qui vous connait. C’est la différence entre un homme et un animal. Un animal ne sait pas qu’il existe, vous savez que vous existez. Vous calculez vos pensées. Vous décidez de vos pensées. Puis vous évaluez vos pensées. Et comme l’esprit qui est en vous vous connait, ainsi l’Esprit connait Dieu parfaitement. L’Esprit est omniscient. L’Esprit est pleinement Dieu. Il connait tout ce que Dieu connait, et Dieu connait tout ce qui peut être connu. Nous avons donc reçu une parfaite connaissance de Dieu par le Saint-Esprit, nécessaire pour que nous aillons toutes choses qui concourent à la vie et à la sainteté. « L’homme naturel, » verset 14, « n’accepte pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. » Et en fait, il est spirituellement mort. « L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne. » Nous sommes littéralement debout dans ce monde, je peux prendre ma Bible, et je peux évaluer absolument tout, et personne ne peut nier cette évaluation. Je peux vous dire exactement comment les choses devraient être. Je peux vous dire ce qui est juste. Je peux vous dire ce qui n’est pas juste, en me fondant sur ce que ce livre dit. Et je ne suis sujet à aucun jugement en dehors de ce livre.

Il y a encore une chose à dire ici. La raison pour laquelle nous aimons la Bible est que nous avons été régénérés, parce que nous avons reçu une révélation. Troisième chose, nous avons été éclairés. Verset 13 : « Nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit. » Où demeure le Saint-Esprit ? Où demeure l’Esprit ? En nous. 1 Jean 2 :20 et 27 : « Vous avez reçu l’onction de la part de celui qui est saint…Et vous n’avez pas besoin qu’on vous enseigne; mais son onction vous enseigne toutes choses. » Nous avons quelqu’un qui nous enseigne la vérité, en nous, Le Saint-Esprit. Pensez-y. Le Saint-Esprit est notre enseignant interne. Le Saint- Esprit qui vous enseigne est l’auteur de la révélation qui contient toute la vérité qu’Il vous enseigne, et non seulement ça, le Saint-Esprit qui est votre professeur, le Saint-Esprit qui révèle le contenu du Son enseignement, est le même Saint-Esprit qui vous a donné la vie pour connaître tout cela. C’est pourquoi nous vivons et avançons dans l’Esprit.

Pourquoi aimons-nous la Bible ? A cause de l’œuvre de la régénération, de l’œuvre de la révélation, et du travail de l’illumination. L’un de mes versets favoris de la Bible est le verset 16. J’aime ce verset. Le verset 16 vient d’Esaïe 40 :13 : « Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire ? » Vous savez, dans Esaïe il est dit « qui connait la pensée de Dieu ? » Qui peut connaître la pensée de Dieu ? J’entends quelqu’un dire ; « Qui sait ce que Dieu pense ? » Moi, je le sais. Vous voyez le reste du verset ? « Nous avons la pensée de Christ. » Avez-vous déjà entendu quelque chose de si merveilleux ? Nous avons la pensée de Christ.

Je peux entrer dans n’importe quelle classe de philosophie universitaire et dire : « Je suis venu vous dire ce que Christ pense sur tous les sujets, et Il est le Créateur de l’univers, sans Lui rien n’a été créé qui n’existe. Il est le Juge de l’univers. Il est celui qui détermine la destinée de chaque personne. Il est l’auteur de toute moralité, et de toutes relations, et de tout ce qui est vrai, et il sera le juge de tout ce qui est mauvais. Et je suis ici pour vous dire absolument tout ce qu’Il pense. « Quoi ? » J’ai essayé ça dans une classe de philosophie à l’université de Northbridge en Californie. C’était incroyable. « Quoi ? Qui est cet homme ? » J’ai parlé dans la classe du Dr Kramer qui voulait faire venir ce qu’il pensait être un fondamentaliste. Et j’ai dit « Ecoutez, je vais vous raconter la vérité sur tous les sujets, parce que je sais ce que Dieu pense sur tous les sujets. » Vous auriez dû voir ces gens de la haute société me regarder de travers !

Et j’ai dit : « Cependant, je dois dire qu’aucun de vous ne va croire ce que je vais dire. Vous n’allez pas le croire. » Et l’un des étudiants a dit « qu’est-ce que vous voulez dire ? Pourquoi n’allons-nous pas le croire ? » J’ai dit : « Parce que vous ne le pouvez pas. » Vous voyez, maintenant ils sont face à un dilemme, parce qu’ils veulent maintenant me prouver qu’ils peuvent le croire. Mais j’ai dit, je me souviens, j’ai juste dit : « Je peux vous dire tout ce dont vous avez besoin, tout ce qui est important, chaque vérité dont vous avez besoin, je sais, je sais parce que j’ai la pensée de Christ. » Ce n’est pas, comme certaines personnes le disent « j’espère que j’ai la pensée de Dieu là-dessus. » Non, non, non, il ne s’agit pas de ce que Jésus veut que vous fassiez, acheter une voiture bleue ou rouge ? Vous marier avec cette fille ? Avec ce garçon ? Ce n’est pas la pensée de Christ. Lorsqu’on a la pensée de Christ, on connait son point de vue sur tout ce qui est révélé ici, d’accord ? C’est la pensée de Christ, vous comprenez ? C’est pourquoi Jésus dit dans Jean 15 « Je ne vous appelle pas esclaves, je vous appelle amis, car c’est le Père qui vous a révélé toutes ces choses. »

Il n’y a aucun endroit où on puisse se présenter en disant, « les amis, je suis ici pour vous dire exactement ce que Dieu pense de tout, tout. » Il est triste que nous ayons tant à donner, mais un public si restreint. Mais, vous savez, c’est pourquoi nous aimons la Parole. On n’en a jamais assez. Nous sommes la communauté, l’extension de la communauté du cœur brulant de la route d’Emmaüs, souvenez-vous, et Jésus marcha avec Ses disciples, et lorsqu’Il ouvrit la Parole et expliqua tout, il est dit que leur cœur brulait en eux. C’est la communauté du cœur enflammé. Pourquoi aimons-nous la Bible ? Nous aimons la Bible, car le Seigneur nous a donné la vie, Il nous a choisis souverainement. Il nous a donné la vie. Il nous a régénérés. Il nous a donné la foi. Nous croyons. Nous sommes venus à la vie. Il nous a donné une révélation. Il l’a mise entre nos mains et il a mis l’auteur de cette révélation dans notre cœur afin que nous en soyons les interprètes. Puis Il est allé encore plus loin et il a ordonné des enseignants et des dirigeants dans l’Eglise, qui par la puissance du Saint-Esprit, seront nos enseignants et nos bergers, et nous conduiront plus profondément dans la vérité divine.

Vous vous dites : « Je pensais que vous alliez parler de cet Evangile d’humilité. » Je vais en parler. Retournez au chapitre 1, verset 30. Le fait que vous soyez dans cette situation d’aimer l’Evangile, d’aimer les Ecritures, et d’aimer la vérité, écoutez cela, dans le verset 30 : « Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ. » Qui a fait cela ? Qui l’a fait ? Dieu l’a fait. « Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, qui par la volonté de Dieu, a été fait pour nous sagesse. » Dieu vous a fait un don souverain. C’est par son œuvre que vous êtes en Christ, que vous avez la sagesse divine, et la justice, la sanctification et la rédemption, afin que, comme il est écrit dans Jérémie 9 : « que celui qui veut se glorifier » Quoi ? C’est un évangile d’humilité, n’est-ce pas ? C’est un évangile d’humilité.

Père, nous te remercions pour ces journées merveilleuses que nous avons passées ensemble et nous Te remercions pour Ta Parole. Elle est si puissante. Elle est si précieuse à nos yeux. Merci pour les délices que nous vécus ces derniers jours avec ces chers amis qui se sont rassemblés de tout le pays et de différentes parties du monde. Merci pour notre propre église que nous aimons, pour les personnes qui sont ici pour Te servir si fidèlement ici, qui s’aiment les uns les autres et qui montrent la pensée de Christ de façon si merveilleuse, que ce soit dans l’église ou à l’extérieur. Merci pour tout ce que Tu fais ici. Merci pour les hommes fidèles qui ont été placés à des postes de responsabilité ici et pour les personnes, hommes et femmes qui ont été placés dans les ministères pour servir et être Christ pour les personnes qui sont ici. Mais nous savons que Tu viens vers nous au travers de nos frères et sœurs et même pour que nous soyons des évangélistes dans le monde. Nous prions, Seigneur, que tu continues à faire s’épanouir cette église dans son amour pour toi et son amour pour la Parole. Approfondis notre amour et notre affection pour les Ecritures. Nous Te remercions de ce que nous avons la pensée de Christ. Nous savons comment penser. Que nous aimions cette vérité de telle façon que cela se traduise dans notre obéissance, notre obéissance. Nous Te remercions au nom de Christ, et tout le monde dit : « Amen ».

FIN

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize

Currently Playing

Today's Radio Broadcast

Playlist

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

Donation:
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize