Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Si vous voulez bien prendre votre Bible, ouvrez-le livre de la Genèse, chapitre 1. Nous débutons enfin notre étude concernant les origines dans la Genèse chapitre 1 et une petite partie du chapitre 2, ce qui nous occupera pour les semaines à venir. La Bible débute avec un constat prodigieux, “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.” Avec ce constat, le monde de Dieu, les écritures saintes, affirment l'existence de l'univers et de tout ce qui s'y trouve comme étant l'oeuvre de Dieu. C'est une affirmation très importante.

Ce verset, je le répète,affirme l'existence de l'univers et de tout ce qui s'y trouve comme étant l'oeuvre de Dieu. Ce verset nous montre ici que l'évolution, la théorie dominante de la science, est fausse. Ce qui existe, n'existe pas parce qu'il a évolué, mais parce que Dieu l'a créé. Ces dernières semaines, nous avons essayé de vous montrer que l'évolution n'est pas scientifique, que l'évolution n'est pas raisonnable, que l'évolution est impossible et irrationnelle. Nous avons toujours affirmé qu'il n'y a jamais eu aucun élément de preuve que la matière quel que soit son degré chimique peut ou pourra se structurer par elle même.

Même galvanisées, laisser les choses se structurer par elle mêmes jusqu'à l'apparition de la vie et son évolution, pour finalement atteindre l'état d'être humain, aucun élément de preuve n'a jamais mené à la conclusion que ça existe ou que cela puisse se produire. Cela fait plus de 100 ans que Louis Pasteur a prouvé que la biogénèse spontanée ne peut se produire. Une cellule ne peut accroître sa complexité. Une cellule ne peut ajouter l'information nécessaire à son ADN ou à son code génétique pour s'amener elle même à un niveau supérieur. C'est impossible, cela n'a jamais été fait, cela n'a jamais été vu, rien ne subit de mutation.

En fait, la sélection naturelle, le précepte sur lequel Darwin s'appuyait, la sélection naturelle ou le processus de transformation ou mutation est toujours régressive, jamais une progression. Les êtres vivants qui diffèrent trop de leur espèce générale disparaissent, c'est la loi de l'entropie. Ainsi, les mutants n'améliorent pas les espèces. Ils sont une régression, qui meurs inévitablement à l'état de cellule. La sélection naturelle est donc toujours une régression, non une progression, et la sélection naturelle empêche l'évolution d'avoir lieu.

Aucune espèce n'est capable d'évoluer, elle peut régresser d'elle même lorsqu'un évènement entropique entraîne une désorganisation de ses propres informations, mais elle ne peut augmenter ce qu'elle est, parce qu'elle ne peut obtenir de nouvelles informations. Il est vrai que les espèces disparaissent. Franchement, il y a des millions d'espèces qui ont disparues de ce monde et il y en a des milliers, nous dit-on, qui s'éteignent chaque jour. Il y avait plus d'espèces qu'il y en a à présent, il existait des espèces qui ne sont plus aujourd'hui, comme les dinosaures.

Il aurait pu y avoir d'autres genres de singes et d'autres genres de mammifères, autant que des insectes, des oiseaux, des serpents et d'autres créatures marines aujourd'hui disparues. Ils peuvent sembler liés entre espèces variées, mais il n'y a jamais eu le moindre élément de preuve qu'un type d'espèce peut en devenir une autre, encore moins un type de vie supérieure. Ce qui peut sembler un genre de lien intermédiaire entre plusieurs sortes de vertébrés ou de fossiles n'est certainement rien de plus qu'une espèce ancienne disparue, comme des milliers d'autres.

L'Evolution avec sa théorie du chaos et sa croyance stupide selon laquelle il existe des éléments aléatoires, se structurant miraculeusement par eux mêmes en des formes hautement complexes jusqu'à produire l'intelligence et la personnalité humaine est si absurde et tellement impossible et scientifiquement erroné qu'aucune personne sensée ne pourrait le croire. L'évolution est une atteinte à tout ce que la science moderne établit comme véridique. D'un autre côté, nous n'avons pas besoin de la théorie de l'évolution pour tout expliquer, parce que nous pouvons lire ce qui s'est passé dans Genèse 1:1. La matière inorganique ne peut pas améliorer sa structure pour devenir de la matière organique. La matière organique ne peut pas se structurer elle même à l'aide d'éléments aléatoires pour devenir plus complexe et finalement atteindre le stade de l'intelligence et prendre forme humaine; cela ne se peut ni ne se fait.

Les gens demandent, et c'est vraiment un point de vu populaire de nos jours, mais Dieu n'aurait-il pas, nous reconnaissons Dieu, nous considérons Dieu comme le créateur, mais Dieu n'aurait-il pas utilisé l'évolution après avoir créé le monde originel ? Dieu n'aurait-il pas utilisé l'évolution dans l'esprit de l'évolution théistique ? Non, Dieu n'a pas pu utiliser l'évolution, parce que l'évolution est impossible. L'évolution soutient que tout peut se structurer soi même, s'améliorer soi même. A.E. Wilder Smith, un brillant scientifique qui a engendré quelques travaux révolutionnaires sur le sujet et qui est un ardent créationniste, a écrit, “ Les éléments nécessaires à la constitution d'un être humain ne résident pas dans le peu d'éléments qui le composent.”

Vous ne pouvez pas expliquer ce qu'est l'être humain même en le réduisant à ses composants comme on le ferait en laboratoire. Les donnée génétiques ne peuvent pas venir de nulle part, les données génétiques n'apparaissent pas spontanément. Tout comme la matière ne se structure pas elle-même, n'agit pas sur elle-même, ni ne s'améliore elle-même pour attendre un autre niveau de complexité. Vous avez compris. Tout a besoin d'informations extérieure. L'intelligence est indispensable à toute matière et toute énergie. Des informations provenant d'un être intelligent, la source de toute vie donnée, j'ai nommé Dieu. Il ne devrait pas y avoir de doute sur la façon dont l'univers s'est formé. C'est clairement indiqué juste là, dans le premier verset de la Bible.

Il me semble, je crois qu'il est sensé de dire que s'il existait une autre théorie que celle de l'évolution, exceptée celle de la création, s'il existait autre chose que la création divine ou l'évolution, les scientifiques se rendraient tous à cette théorie. Les scientifiques adopteraient volontiers une explication plus rationnelle ou tout du moins un point de vue rationnel plutôt que de continuer à soutenir l'évolution, mais ils n'ont d'autre alternative que la création divine et c'est insupportable pour les pêcheurs, car le Créateur est aussi l'autorité morale de l'univers et le juge de tout homme.

L'évolution n'a aucun sens. Mais la Bible si. Prenons maintenant le verset 2 du premier chapitre de la Bible qui développe le verset 1. Le verset 1 dit ceci :

“ Dieu créa le ciel et la terre”, et à partir du verset 2, nous voyons comment. “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.

Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour. Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux. Et Dieu fit l'étendue, et il sépara les eaux qui sont au-dessous de l'étendue d'avec les eaux qui sont au-dessus de l'étendue. Et cela fut ainsi. Dieu appela l'étendue ciel. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le second jour. Dieu dit: Que les eaux qui sont au-dessous du ciel se rassemblent en un seul lieu, et que le sec paraisse. Et cela fut ainsi.

Dieu appela le sec terre, et il appela l'amas des eaux mers. Dieu vit que cela était bon. Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi. La terre produisit de la verdure, de l'herbe portant de la semence selon son espèce, et des arbres donnant du fruit et ayant en eux leur semence selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le troisième jour.

Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi. Dieu fit les deux grands luminaires, le plus grand luminaire pour présider au jour, et le plus petit luminaire pour présider à la nuit; il fit aussi les étoiles. Dieu les plaça dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre, pour présider au jour et à la nuit, et pour séparer la lumière d'avec les ténèbres. Dieu vit que cela était bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le quatrième jour. Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel.

Dieu créa les grands poissons et tous les animaux vivants qui se meuvent, et que les eaux produisirent en abondance selon leur espèce; il créa aussi tout oiseau ailé selon son espèce. Dieu vit que cela était bon. Dieu les bénit, en disant: Soyez féconds, multipliez, et remplissez les eaux des mers; et que les oiseaux multiplient sur la terre. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le cinquième jour. Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi. Dieu fit les animaux de la terre selon leur espèce, le bétail selon son espèce, et tous les reptiles de la terre selon leur espèce. Dieu vit que cela était bon.

Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu'il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre. Dieu créa l'homme à son image, il le créa à l'image de Dieu, il créa l'homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l'assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre. Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d'arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. Et à tout animal de la terre, à tout oiseau du ciel, et à tout ce qui se meut sur la terre, ayant en soi un souffle de vie, je donne toute herbe verte pour nourriture. Et cela fut ainsi.

Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour. Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son oeuvre qu'il avait créée en la faisant.”

Voilà le récit de confiance fait par un témoin oculaire de la création de l'univers. Le récit de la création est inscrit de Genèse 1:1 à Genèse 2:3 et le canevas du livre de la Genèse s'articule en deux parties.

La première partie traite de la création, de Genèse 1:1 à Genèse 2:3. La seconde partie est appelée la descendance. A partir du chapitre 2, verset 4, vous suivez l'histoire de l'Homme. Toute la création est décrite du chapitre 1:1 au chapitre 2:3, à partir du chapitre 2:4, vous suivez l'histoire de l'Homme jusqu'à la fin de la Genèse, c'est le temps des patriarches. Nous pouvons donc dire que Genèse 1:1 nous donne un récit général et global de la création, Dieu a créé les cieux et la terre. On ne peut faire un constat plus large ; cela englobe tout.

C'est une façon de dire que Dieu a créé tout ce qui se trouve dans l'univers. Tout ce qui existe, que vous parliez de galaxies ou de nébuleuses ou de système solaire, que vous parliez de tout ce qui se trouve aux confins de l'univers, ou que vous parliez du plus petit grain de sable, ou que vous parliez d'une bactérie cise sur terre, absolument tout a été créé par Dieu. Il est le créateur de toute chose visible ou invisible. Toute chose veut dire absolument tout, depuis les grades des anges , toutes les formes de vie depuis les baleines et les éléphants jusqu'aux virus, tout.

Toute chose comprend aussi toute forme d'énergie, toute forme de matière, la vitesse de la lumière, la,structure nucléaire, l'électromagnétisme, la gravité, toute loi par laquelle la nature agit ont été mises en place lors de la création. Toutes choses. Derrière la création de toute chose dans l'univers, se tient le Dieu vivant qui a toujours existé en tant que Dieu, mais n'a pas toujours été créateur. Et le voici créateur et il a créé toute chose, absolument tout. A partir du chapitre 2, verset 4, comme je l'ai dit, il se concentre sur l'Homme et reviens sur sa création et raconte l'histoire de l'Homme qui se déroule jusqu'à la fin des écritures.

Mais c'est le seul témoin rapportant la création, Genèse 1:1 à 2:3. Ce n'est pas une allégorie. Il n'y a rien dans le texte hébreu, ou dans le texte anglais à ce propos, qui suggère que c'est une histoire fantaisiste, qu'il s'agit d'une peinture abstraite. Il n'y a rien ici qui indique qu'il s'agisse d'une poésie mystique, de quelque texte lyrique, d'un style littéraire plutôt que de véritables faits historiques. Pour être plus clair, c'est de l'histoire purement et simplement contée par Dieu et transcrite par Moïse. Le Créateur lui même a fait à Moïse le récit précis de l'histoire.

Nous admettons l'Ecriture comme inspirée par Dieu et le cas échéant, qu'il n'y a rien dans ce texte qui indique que ce soit autre chose que de l'histoire véridique. Alors lorsqu'on lit au verset 1, “Au commencement Dieu créa”, c'est le mot barah qui est utilisé. Barah utilisé ici – évoqué comme kahl stem en hébreu – est utilisé dans les écritures uniquement pour faire référence au travail divin de Dieu. C'est son unique utilisation et cette unicité fait son absolu. Cela établit que l'infini, l'éternel, le Dieu trinitaire de l'univers a donné vie à toutes choses qui n'existaient pas avant cela. Il a créé – le latin dit “ex nihilo” - , “à partir de rien”.C'est à dire sans matière pré-existante. Hébreux 11:3 nous dit, “C'est par la foi que nous reconnaissons que le monde a été formé par la parole de Dieu, en sorte que ce qu'on voit n'a pas été fait de choses visibles.”

Ce que nous voyons dans l'univers créé n'a pas été fait à partir d'autre chose. Cela a été fait à partir de rien, ex nihilo, sans aucune matière pré-existante. C'est une façon de dire que tout ce qui nous entoure, notre corps, le banc où vous êtes assis, le bâtiment dans lequel vous êtes, les rues autour de nous, les arbres, les fleurs, la ville, la région, le pays, le continent, le monde – tout ça – les étoiles, la lune, tout. Tout ce que vous pouvez voir, tout ce que vous ne voyez pas, les protozoaires, les amibes ou la poussière translucide. Chaque assemblage de matière est apparu instantanément, sans matière pré-existante. Ce n'est pas venu de choses existantes, c'est venu à partir de rien.

La Genèse est le seul récit de la création; c'est la seule source d'information sur la création. Maintenant que nous avons étudié ce premier verset, posons-nous trois questions. Je pense que ces questions sont passionnantes, et je crois que vous allez vous en rendre compte au fur et à mesure. Première question, comment ? Comment Dieu a-t-il créé, par quelle méthode ? Nous avons déjà établit qu'il n'a pas pu utiliser l'évolution pour deux raisons. Nous savons que, et d'un, le texte de la Genèse ne laisse aucune place à l'évolution, et de deux, l'évolution ne peut avoir lieu.

Comment a-t-il fait ? Comment Dieu s'y est-il pris ? C'est vraiment très simple; verset 3, “Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.”. Verset 6, “Dieu dit: Qu'il y ait une étendue entre les eaux, et qu'elle sépare les eaux d'avec les eaux.”. Verset 11, “Puis Dieu dit: Que la terre produise de la verdure, de l'herbe portant de la semence, des arbres fruitiers donnant du fruit selon leur espèce et ayant en eux leur semence sur la terre. Et cela fut ainsi.”

Verset 14, “Dieu dit: Qu'il y ait des luminaires dans l'étendue du ciel, pour séparer le jour d'avec la nuit; que ce soient des signes pour marquer les époques, les jours et les années; et qu'ils servent de luminaires dans l'étendue du ciel, pour éclairer la terre. Et cela fut ainsi.” Verset 20, “Dieu dit: Que les eaux produisent en abondance des animaux vivants, et que des oiseaux volent sur la terre vers l'étendue du ciel.” et cela continue tout le long du récit de la création, et Dieu vit que cela était bon. Puis au verset 24, “Dieu dit: Que la terre produise des animaux vivants selon leur espèce, du bétail, des reptiles et des animaux terrestres, selon leur espèce. Et cela fut ainsi.” Verset 26, “Puis Dieu dit: Faisons l'homme à notre image.” Comment Dieu s'y est-il pris? Quelle a été sa méthode ? Il a parlé. Il a parlé. Il est intervenu oralement et les choses se sont mises à exister à partir de rien. Il est Dieu.

Le Psaume 33, verset 6 et 9, nous dit “Les cieux ont été faits par la parole de l'Éternel, Et toute leur armée par le souffle de sa bouche. Car il dit, et la chose arrive; Il ordonne, et elle existe.” C'est ce que le psalmiste affirme concernant le récit de la création de la Genèse. Dieu dit que cela soit, que cela soit, que cela soit et tout ce qu'il dit prend forme. C'est ce qu'on appelle la “et ce fut” création. Il le désirait et il l'a créé par la parole. Le Psaume 148:5 dit, “Car il a commandé, et ils ont été créés.” C'est de là que tout est parti. Rien n'existait, avant que Dieu l'ai voulu. Il a ouvert la bouche et cela a été créé. C'est le récit divin de la création.

Dans Marc 13:19 on parle du commencement de la création de Dieu, juste au cas où quelqu'un se poserait question. Vous retrouvez des évocations du fait que Dieu aie tout créé, tout au long du Nouveau Testament. Matthieu 19:4, “Il répondit: N'avez-vous pas lu que le créateur, au commencement, fit l'homme et la femme”. Encore et encore, l'Ecriture fait référence à Dieu comme le créateur. Romain 1 nous dit que c'est tellement évident que Dieu soit le créateur, que si nous ne le voyons pas, nous n'avons aucune excuse. Colossiens, dans son merveilleux premier chapitre, verset 16, nous dit, “Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.”

Cela résume tout. Il y a toujours des affirmations biblique dans le Nouveau Testament comme dans l'Ancien de Dieu reconnu comme le Créateur. Hébreux 1:10, “Et encore: Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, Et les cieux sont l'ouvrage de tes mains”. L'Ecriture reconnaît continuellement Dieu comme le créateur et il a tout créé simplement par sa volonté et sa parole a tout fait exister. Ecoutez ce que dit Romain 4:17,c'est un autre témoignage, “selon qu'il est écrit: Je t'ai établi père d'un grand nombre de nations. Il est notre père devant celui auquel il a cru,” et voilà la définition de Dieu, “Dieu, qui donne la vie aux morts”. Et écoutez ça, “et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient.” C'est ce que nous dit Romain 4:17.

La Création c'est Dieu qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. Il n'y a pas de place là dedans pour l'évolution. L'évolution est l'apparition de quelque chose à partir d'élément existants qui ont mutés; ce n'est pas la création. A un moment précis dans l'éternité, le Dieu éternel a tout créé de sa parole, à partir d'éléments qui n'avaient jamais existés auparavant. De plus, l'espace physique, le temps, l'univers ont eu un commencement certain. Pas une sorte de commencement, le pur - je retourne à la Genèse – le pur sens de Genèse 1:1 n'est pas discutable. C'est sans équivoque.

Au commencement Dieu a tout créé, Tout. St Augustin a écrit dans ses Confessions, “Elles ont été faites par vous de rien, non de votre substance, ni de quelque substance étrangère ou antérieure à vous, mais d'une matière concréée, c'est à dire, créée par vous en même temps. Car sans aucun intervalle de temps, vous avez donné forme à la matière informe.” Il n'y avait pas de matière pré-existante. Rien de ce qui existe n'a pas été créé par Dieu. Jean 1:3 nous dit, “Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.”

Rien de ce qui existe n'a pas été créé par Dieu. C'est une parole extrêmement claire. Reprenons la Genèse chapitre 1 un moment, je vous rappelle que c'est vraiment important. La création a clairement été commencée et achevée en six jours. Il n'y pas à en discuter. Regardez au chapitre 2, verset 2, “Dieu acheva au septième jour son oeuvre, qu'il avait faite: et il se reposa au septième jour de toute son oeuvre, qu'il avait faite.” Il a créé la totalité de l'univers à partir de rien sans matière pré-existante, et il l'a fait en six jours. On le sait en lisant à partir du verset 5.

Le premier jour il créa la lumière et il est dit il y eut un soir, il y eut un matin, c'était le premier jour. Pour s'assurer que vous ne passiez pas à côté, il précise que c'est le premier jour, et pour que vous sachiez exactement ce qu'il veut dire, il ajoute que c'et le genre de jour où il y a eu un soir, et un matin. Quel genre de jour est-ce ? C'est ce que nous appelons communément un jour solaire. C'est juste un simple, bon vieux, habituel jour normal. Maintenant je veux que vous vous rappeliez ceci. Dieu a fait tout cela en six jours, le verset huit nous dit il y eut un soir il y eut un matin ce fut le deuxième jour et le verset 13 dit il y eut un soir il y eut un matin ce fut le troisième jour et cela continue tout au long du texte.

Verset 19, il y eut un soir il y eut un matin ce fut le quatrième jour. Verset 23, il y eut un soir il y eut un matin ce fut le cinquième jour et verset 31, il y eut un soir il y eut un matin ce fut le sixième jour. Il parle simplement de six simples jours normaux; tout comme nous les connaissons. Toutes la création , mes amis, a été achevée en six jours et la Bible, et c'est là l'important, la Bible parle toujours de la création comme d'un fait passé. Inscrivez ceci en mémoire ; la Bible parle toujours de la création comme d'un fait passé. L'évolution parle de la création comme d'un phénomène continu; elle évoluerai sans cesse; la Bible ne s'est jamais réfèrée de cette manière à la création.

Hébreux 4:3 dit “ Ses oeuvres eussent été achevées depuis la création du monde.”. Hébreux 4:10, “Car celui qui entre dans le repos de Dieu se repose de ses oeuvres, comme Dieu s'est reposé des siennes.” La Bible voit toujours la création comme complète et achevée. C'est un fait passé. Dieu a achevé la création, et n'a plus rien ajouté à la création originelle. Le septième jour, il s'est reposé de toute son oeuvre; et il continue de s'en reposer encore aujourd'hui. Que fait-il à présent me direz-vous ? Il ne créé plus; Il préserve. Vous voulez comprendre ? Sa Création, la Genèse; il maintient toute chose par le pouvoir de sa parole.

Le rétablissement du royaume millénaire; il réhabilite la terre telle que nous la connaissons et l'univers à sont état édénique ou proche de son état édénique. Vous avez donc la création, la préservation, et la réhabilitation. Enfin, la re-création est le nouveau paradis et la nouvelle terre. Mais la création est un fait passé; la préservation est un acte présent. La réhabilitation est un évènement futur, un évènement qui se déroulera dans des millénaires et la re-création sera le nouveau paradis et la nouvelle terre. La création est un évènement passé, et la Bible en parle toujours comme d'un évènement passé; c'est un fait achevé. L'évolution se réclame d'une transition constante, même les évolutionnistes théistiques qui soutiennent que la Bible parle du processus d'évolution comme se perpétuant par nécessité, donnant ainsi vie à de nouvelles choses.

Mais Dieu a tout créé en six jours, il n'y a aucune évolution dans ce chapitre, il n'y a aucun indice d'évolution où que ce soit dans ce chapitre. Il n'y a aucune place pour l'évolution dans ce chapitre parce que vous avez des jours. Verset 31, “ Dieu vit tout ce qu'il avait fait et voici, cela était très bon.” Dieu a bien finit sa création en six jours et a dit “Cela était très bon”. Qu'est-ce que ça veut dire ? Rien n'était mauvais. Rien de mauvais veut dire qu'il n'y avait rien d'inférieur, rien qui n'aie pas survécu, rien qui n'aie été évincé. Tout comme les plants que ou plantez, rien ne s'est éteint. Vous savez pourquoi ? La mort n'exitait pas. La mort, n'existait pas.

Vous voyez, lorsque Dieu a achevé sa création, il l'a observée dans son ensemble. Il nous est dit plusieurs fois qu'il a vu que tout cela était bon. Il l'a observée dans son ensemble au verset 31 et il a vu que tout était très bon. Rien n'était inférieur, rien qui n'avait pas survécu,rien ne s'était éteint ou n'avait été tué au profit de la survie du plus adapté. Si la création avait impliqué un processus d'évolution, cela aurait voulu dire que Dieu avait l'intention de mettre un terme à ce qu'il jugeait bon.Il n'a rien dit. Et puis, comment y aurait-il pu y avoir des billions et des billions d'années d'évolutions, des billions d'années de luttes de morts et de survie dans un monde où il n'y avait pas de malédiction ?

Dans un monde où il n'y avait pas de mort; la mort n'est pas mentionnée avant le chapitre 3 de la Genèse. L'apôtre Paul est très clair dans sa lettre aux Romains sur le fait que c'est à travers le pêché que la mort est entrée dans le monde. Il n'y avait aucun pêché dans la création parfaite. Il n'y avait aucun pêché; il ne pouvait y avoir de mort, il n'y avait donc aucune raison pour les plantes et les animaux de mourir. Pas de chute, pas de pêché; pas de pêché, pas de mort; pas de mort, pas d'évolution. La chute a eu lieu et a amené la mort et la mort a introduit la loi de la thermodynamique, l'entropie, la dégradation et le chaos. Mais à ce moment là, rien de tout cela n'existait.

Il n'y a donc aucune raison légitime pour que vous intégriez l'évolution dans ce texte. Juste une chose, lorsque Dieu a tout créé, il a tout créé à son plus haut point de maturité. Le vieil adage “Qui est venu en premier la poule ou l'oeuf ?” Vous voulez connaître la réponse ? Vous la connaissez ? La poule adulte. Dieu n'a pas juste semé des graines aux quatres vents, ni créé des espèces encore à naître. Il a créé des espèces parfaitement et complètement matures, une création à complète maturité capable de se multiplier elle même, subvenant à ses besoins et c'est pour cela qu'Il a dit c'est très bon.

Comment Dieu a-t-il créé ? Il a parlé et ce fut créé. Et il a fait ça en six jours. Il n'y a pas d'autre alternative. Pour vous aider un peu avec ça, les gens se demandent, quant est-il du mot “jour” ? Est-ce que ça ne signifierait pas autre chose ? C'est un simple mot d'hébreu, yom, qui veut dire jour. Il est utilisé dans la Bible pour désigner une suite de 24 heures, un jour solaire normal, ou parfois pour se rapporter à la partie de la journée de ces 24 heures. Vous pouvez dire, je serais parti pour quatre jours et vous voulez dire quatre jours, jour et nuit compris, ou vous pouvez dire à quelqu'un, c'était une belle journée et vous parlez de la partie jour uniquement. Vous utilisez le mot jour de la même façon que les hébreux l'utilisaient. Lorsque yom, est altéré par un nombre, il se réfère universellement et sans exception à un jour solaire normal.

Il arrive parfois que le mot jour soit utilisé dans les écritures pour se référer à une période dans le temps pas précisément définie. Job dit, “Mes jours sont futiles”. Le Psaume 90, verset 9 nous dit, “Tous nos jours disparaissent” et c'est imprécis. Mais nous comprenons que ça implique, une période de temps. Mais même dans ce contexte, jour a toujours le sens d'une succession indéterminée de jours normaux, et pas de quelque vaste période de millénaires ou de millions d'années. Je crois que le plus important – et je dois l'affirmer parce que vous poserez sûrement la question de savoir pourquoi Dieu a choisit six jours, pas six minutes ou six secondes mais six jours – c'est parce qu'il voulait établir un cadre.

Dans Exode chapitre 20, Il nous donne le cadre, “Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l'Éternel, ton Dieu: tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui est dans tes portes. Car en six jours l'Éternel a fait les cieux, la terre et la mer, et tout ce qui y est contenu, et il s'est reposé le septième jour: c'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du repos et l'a sanctifié.”

Dieu voulait établir un cadre pour l'humanité et ce cadre était tu travailles six jours, et tu en réserves un pour te reposer et restaurer ton corps et te consacrer à louer Dieu. Dieu a choisit de le faire en six jours pour nous donner un cadre. Maintenant, si cela lui avait pris des billions d'années, ce cadre serait ridicule. Le temps de création de Dieu pose le cadre pour l'homme fait à son image; tu travailles six jours et tu loues le septième. Henry Morris dans son livre Le Dossier de la Genèse dit, “Dieu appela la lumière jour et les ténèbres nuit. En prévision de futures incompréhensions Dieu a choisit méticuleusement ses mots. La toute première fois qu'il a utilisé le mot jour, il l'a défini comme la lumière, par opposition à l'obscurité qu'il a appelée nuit. En séparant le jour de la nuit Dieu a achevé son premier jour de travail. Le soir et le matin furent le premier jour. Cette même formule est répétée à l'achèvement de chacun des six jours.” et je continue, “Il est évident que la durée de chacun de ces jours, y compris le premier, était la même. Il est clair qu'après le premier jour, il y a eut un cycle continu de jours et de nuits, de périodes de lumière et d'obscurité.”

Il n'y a aucune autre façon d'interpréter ça. Aucune autre. Alors d'où proviennent ces siècles et ces millions d'années fourrés dans la Genèse? Pas de la Genèse; uniquement de facteurs extérieurs à l'Ecriture. De fausses théories scientifiques appliquées à la Bible, de hautes critiques qui attaquent l'historicité de la Bible et des philosophies humanistes déformées et égocentriques. Vous savez, ce sont ces fausses théories scientifiques et ces hautes critiques venant d'érudits athées qui ont poussé les érudits chrétiens à distordre ce texte avec des interprétations injustifiées.

Il n'y a absolument rien dans les pages de Genèse chapitre 1 et 2 qui permette l'existence d'autre chose qu'une création de six jours solaires de 24 heures chacun. Cela peut contrarier les évolutionnistes, mais ça ne change pas la réalité ; personne n'est impartial lorsqu'il donne son avis sur la Bible. Demandons-nous alors quand. Quand est-ce que cela est arrivé ? Il y a des millions, des billions d'années ? La science avait l'habitude de dire deux billions d'années, mais maintenant, ils ont changé d'avis. Ils se basent sur environ 20 billions d'années et ça augmente presque chaque année. Vous voyez, ils n'ont jamais observé aucune évolution alors ils pensent que cela a pris plus de temps.

Mais si les choses n'évoluent pas, qu'est ce que le temps y fera ? Rien du tout. Si les choses n'évoluent pas, si la matière ne se structure pas elle même par chance croissant encore et encore et encore, s'il n'y a aucune preuve que ça ne soit déjà arrivé, qu'est-ce que plus de temps apporte ? Puisqu'il n'y a pas d'évolution il n'est pas nécessaire d'avoir de billions ou de millions d'années; tout ce dont vous avez besoin c'est de six jours, c'est tout. L'Homme n'a pas évolué à partir d'un singe durant 5 billions d'années. Il a été créé en 24 heures comme les singes.

Vous me dites, qu'en est-il alors des fossiles, qu'en est-il des fossiles ? Je vais vous dire quelque chose à propos des fossiles. Ils ont dû se former après la création, pas avant. Ils ont dû se former après la création. Laissez moi vous donner une définition scientifique des fossiles, des substances mortes. C'est solennel, mais c'est ça. Les fossiles sont des substances mortes, et la mort n'existait pas. Romain 5:12, comme je l'ai cité plus tôt, nous dit que la mort est venue du pêché. Il n'y a pas de mort avant la chute d'Adam. Vous ne pouvez avoir des billions de billions de choses mourrant durant des billions et des billions d'années et devenant des fossiles si la mort n'existe pas.

Il est vrai qu'il y a des billions de fossiles et que l'on trouve des champs de fossiles tout autour du monde. Un nombre énorme, un nombre énorme de mort ont eu lieu. Quelle cause à cela ? Il y a clairement eu une hécatombe, un règne suprême de la mort. Il y a clairement eu une période de mort massive, mort massive pour lesquelles la Bible donne une explication tout à fait réelle. Il s'agit du Déluge, connu universellement. Genèse 6 et 7 nous le décrit et vous pouvez vous appuyer sur la science également, c'est fascinant. Il semble qu'à cette période, ce que les scientifiques considéraient comme un super continent unique s'est morcelé et les sources de l'abîme se sont brisées et la surface de la terre a changée et les plaques tectoniques se sont télescopées et ont formées les,montagnes qui étaient à l'origine au fond de la mer. C'est pour ça que vous trouvez des poissons fossilisés dans l'Himalaya ou dans le Grand Canyon.

La terre entière a été morcelée, il n'y avait pas assez de pluie en 40 jours pour noyer la terre au dessus de l'Himalaya qui atteint plus de 7620 mètres d'altitude, il n'y avait pas assez de pluie. L'eau devait venir d'autre part et c'est le cas. Elle venait des fonds marins lorsque la lave a fissuré les fonds et qu'elle a surgit. La surface de la terre s'est ouverte et la lave s'est déversée réchauffant l'eau qui a montée en température. Lorsque l'eau s'est transformée en vapeur, elle s'est à nouveau condensée dans le ciel, redevenant de l'eau et se déversant sur la terre, ce qui qui a mené au déluge. Tout cette activité tectonique des plaques se heurtant – se heurtant pour créer les montagnes – peut être reliée au déluge.

Dans Matthieu chapitre 24, verset 37 à 39, il est fait référence au déluge en utilisant le mot grec kataklusmos, qui se traduit par cataclysme. La surface de la terre a littéralement et totalement été réarrangée et la terre entière submergée et ce cataclysme hydraulique est ce qui a produit l'extinction instantanée de tant d'espèces. Franchement, aucune autre période que celle durant laquelle il a plu et cela a engendré des morts de façon mondiale n'a pu produire de fossiles. 2 Pierre 3 nous parle de la façon dont Dieu a détruit toute la terre, verset 6 : en la submergeant d'eau. Ce grand évènement, ce cataclisme mondial a engendré les calottes glaciaires, la période glaciaire et explique l'apparition des fossiles. Il y a beaucoup d'écrits que vous pouvez consulter sur le sujet.

Il existe une multitude de données scientifiques concernant le déluge et ses impactes cataclysmiques sur la terre. Posons donc la question, quand est-ce arrivé ? Quand est-ce arrivé, s'il n'y a pas besoin de siècles et de siècles et de siècles et de siècles et de siècles et de billions et de billions d'années pour former des fossiles, et pour être franc, c'est impossible. Si vous prenez les os de votre oiseau décédé et que vous les enterrez au fond du jardin, combien de temps cela prendra-t-il pour qu'ils se changent en fossile ? Ils ne deviendront jamais un fossile. Le sol devrait s'ouvrir et les enserrer pour que vous obteniez cette sorte de fossile. Il faut un cataclisme pour créer ce genre de choses que nous avons observé dans les sédiments et es os déjà retrouvés.

Par exemple, sur le terrain qui entoure le Mont St Hélène, ce genre de cataclysme aurait le même effet dramatique que celui constaté par un uniformitarianiste et qui aurait dû avoir lieu durant des millions et des millions et des millions d'années. Le déluge résout donc la question des fossiles et des sédiments et la restructuration de la surface de la terre. Toute la science véridique pointe vers le grand cataclysme. Essayons à présent devoir si nous pouvons appliquer une chronologie sur ce qui s'est passé. Nous connaissons déjà la durée entre la création de l'univers et celle de l'homme. Combien ? Six jours. Depuis la création de l'univers jusqu'à la création de l'homme il y a eu six jours.

Cela commence avec Adam dans la Genèse chapitre 5. Vous prenez Adam dans Genèse 5 et vous allez jusqu'au déluge et vous avez pas mal de personnes avec les années de vies qui leur ont été accordées. Vous avez tout ça dans le chapitre 5, vous avez la liste. Il vécu tant d'années et il eut un fils qui vécut tant d'années et il eut un fils qui vécut tant d'années, et ainsi de suite. Vous additionnez tout ça, vous avez les six jours de la création de l'univers jusqu'à la création de l'homme, puis du premier homme Adam jusqu'au déluge vous avez 1656 ans; 1656 ans et le déluge a lieu. Genèse 11 vous donne la chronologie depuis le déluge jusqu'à Abraham.

Ca commence avec le fils de Noé, Sem. Le verset 10 mène tout droit à Abraham, ça fait 225 ans. Six jours, 1656 ans et 225 ans. Ca fait donc un peu moins de 2000 ans et vous arrivez à Abraham. A partir de Genèse chapitre 12, on part d'Abraham et on suit tous les livres historiques de l'Ancien Testament : Exode, Nombres, Josué, Juges, 1 et 2 Samuel, 1 et 2 Roi, 1 et 2 Chroniques. Consultez donc ces livres et vous avez la chronologie depuis Abraham jusqu'à la captivité en Babylone. Depuis Abraham jusqu'à la captivité en Babylone. Cela fait 430 ans en Egypte, 40 ans dans le désert, 7 ans pour conquérir Canaan, 350 ans sous l'égide des juges, 110 ans de royaume unifié sous le règne de Saul, David et Salomon, 350 ans de royaume divisé entre Juda et Israël, 70 ans – 350 ans et ensuite vous avez la captivité en Babylone – 70 ans et vous avez le retour en terre promise et la reconstruction du temple, pendant 140 ans.

Donc depuis Abraham juqu'au retour de Babylone et à la reconstruction de Jérusalem et de la nation d'Israël vous avez environ 1500 ans ou presque si vous additionnez le tout. Arrivé à la reconstruction et à la restauration vous êtes à la fin de l'Ancien Testament. Vous avez alors 400 ans de silence. Cela fait environ 2000 ans depuis notre point de départ :de la création jusqu'à Abraham cela fait environ 2000 ans. D'Abraham au Nouveau Testament cela fait environ 2000 ans et depuis le début du Nouveau Testament jusqu'à nous, environ 2000 ans. Archbishop James Ussher, un grand érudit d'ailleurs, qui a vécu entre 1581 et 1656, a additionné toutes données chronologiques généalogiques de l'Ecriture et a conclut que pour lui, la création avait eu lieu en 4004 avant JC.

Vous savez que les évolutionnistes ne font qu'ignorer que le monde, l'univers aurait 6000 ans ? Mais il n'y a aucun doute à avoir. Avant Charles Darwin, tout homme instruit qui suggérait que l'humanité avait plus de 6000 ans était perçu comme un insensé. Toutes les données historiques convergent vers ces 6000 ans. Vous pouvez retracer et étudier l'histoire européenne, vous pouvez retracer les archives, les archives égyptiennes, aucune n'ira plus loin que ces 6000 ans. On me dit, n'est-il pas possible que certains noms aient étés omis dans les généalogies ? J'entends ça tout le temps. N'est-il pas possible que certains noms aient étés omis ?

Laissez moi vous répondre. Il est très difficile de prouver ce qui a été omis ou non. C'est très difficile à prouver. Comment pouvez-vous affirmer qu'il manque des noms ici ? Vous ne pouvez pas. Vous ne pouvez pas. Même si vous ajoutez quelques noms omis de la généalogie du chapitre 11 ; l'histoire d'Israël est établie. Nous le savons, tout comme la période entre la naissance du Christ et nos jours, nous le savons. Donc si vous voulez parler de l'Ancien Testament et l'élargir une peu, vous pouvez ajouter quelques centaines d'années par ci par là. Les érudits de Princeton du dix neuvième siècle William Green et B.B. Warfield, tous deux honnêtes, croyaient en l'authenticité de la Bible.

Mais ils ont essayé de faire concorder la Bible avec l'évolution et la façon dont ils voulaient le faire était d'augmenter les généalogies; il n'y avait pas à débattre des derniers 2000 ans. Il n'y avait pas de débat à avoir non plus concernant les 2000 ans entre Abraham et le Nouveau Testament; c'est de l'histoire bien ancrée. Ils ont alors décidé d'insérer quelques années dans les premiers 2000 ans et ils ont prétendu qu'il y avait eu beaucoup de générations omises et que les termes père et engendrer pouvaient très bien sauter des générations et se référer à des ancêtres plus lointains. Il n'y a aucune preuve de ça.

William Kelly écrit, “Même si Green et Warfield avaient raison d'étoffer les générations entre les généalogies de la Genèse le plus grand écart acceptable entre les générations n'aurait pas pu ajouter plus de quelques centaines d'années ou au maximum 1000 ans environ à la chronologie de Ussher.”

“En fait, une observation approfondie de ces écarts montrerait qu'ils ne changent en rien la chronologie globale pour la raison suivante. L'auteur de la Genèse a défini la durée de la période patriarcale en partant du temps écoulé entre chacune de leur naissance, pas en considérant le nombre de descendants qu'ils auraient pu avoir et qui ne sont nullement mentionnés.” Vous avez compris ? Si vous considérez la liste des patriarches par son sommet et que vous comptabilisez leurs années, vous ne pouvez plus insérer aucune année de plus à cette liste.

James B Jordan a écrit, “Quiconque ouvre la Bible dans la Genèse chapitre 5 et 11 remarquera que l'âge de chaque père est mentionné au moment de la naissance de son fils. Adam avait 130 ans à la naissance de Seth, qui avait 105 ans à la naissance d'Enos, et ainsi de suite. Par conséquent, il semble que nous ayons une chronologie ininterrompue de la création à Abraham. Il n'y a pas d'écart dans la chaîne; il semble que le fils suit rigoureusement le père La durée comprise entre Genèse 5 et 11 est établie par Genèse 6:7 et Genèse 11:10. Arpachshad est né lorsque Noé avait 602 ans, ce qui au premier abord paraît être une bonne raison pour admettre la chronologie de Genèse chapitre 5 et 11 comme valeur nominale.”

Maintenant, même s'il y avait quelque écart, comme je l'ai dit, vous auriez tendance à vouloir y insérer tout ce qui vous passe par la tête et vous finiriez par y mettre des millions d'années. Au mieux, vous aurez quelques milliers d'années en plus. Les scientifiques se pointent et disent, j'ai un problème là; qu'en est-il de la vitesse de la lumière ? Si Dieu a créé une étoile là haut et qu'elle est à X années lumières de nous, ça prendrait un million d'année pour l'atteindre. La lumière ne devrait pas nous atteindre et le fait que nous pouvons voir la lumière de cette étoile briller jusqu'à nous indique que des millions d'années ont dû s'écouler.

Pourquoi pas cette autre solution. Dieu n'a pas seulement créé les étoiles, il a créé la lumière et l'espace entre nous. Cela a l'air impossible ? Si vous trouvez ça simpliste, laissez moi vous donner une autre solution, concentrez vous. Les recherches effectuées sur la vitesse de la lumière ont donné une unité en kilomètres. La vitesse de la lumière est généralement évaluée comme étant 299,792.458 kilomètres par seconde ou en arrondisant, 300 000 kilomètres par seconde. Une année lumière est la distande parcourue par la lumière en un an; ce qui suppose qu'une étoile peut se trouver à un million d'années lumières de la terre, mais vous ne pouvez pas l'observer avant un million d'années parce que c'est le temps que prendra la lumière pour atteindre la terre depuis l'espace.

Si c'est le cas, alors le système solaire doit être bien plus vieux que les quelques milliers d'années évoqués par la chronologie de la Genèse. Cette donnée semble alors révoquer la chronologie biblique en regardant avec attention, si nous devons analyser honnêtement ce que nous apporte la science. Laissez-moi vous expliquer pourquoi ça ne fonctionne pas. Tout d'abord, d'après les recherches fascinantes de Barry Setterfield, un scientifique australien, “Les données selon lesquelles la vitesse de la lumière a ralenti et aurait été bien plus rapide par le passé nous indiquerait un univers bien plus jeune, de l'ordre de milliers plutôt que de billions d'années.”

Barry Setterfield un scientifique australien, a évoqué le déclin de la vitesse de la lumière dans ses écrits La Vélocité de la Lumière et l'Age de l'Univers. Selon Setterfield, “la première mesure sérieuse de la vitesse de la lumière a été faite par un astronome danois, Rømer, en 1675 puis par un astronome anglais Bradley en 1728. Elle a été mesurée bien des fois depuis et il est considéré qu'elle a atteint un équilibre à la valeur que je vous ai donné tout à l'heure. Les données indiquent que la vitesse de la lumière en 1675 étaient plus rapides d'environ 2.6 Km/s qu'aujourd'hui et que ça continue de décliner jusqu'en 1960 lorsque l'horloge atomique a été utilisée pour la mesurer.

Setterfield établit un taux de diminution de vélocité d'environ 5.7 kilomètres par seconde entre 1675 et 1728 et une diminution de 2.5 kilomètres par seconde entre 1880 et 1924, et il continua de prévoir la diminution. Il produisit une courbe montrant la diminution de la vélocité de la lumière. D'après ces données Setterfield conclut que la terre avait été créée environ vers -4040 ans à plus ou moins 100 ans près. Au moment de la création la vitesse de la lumière était bien plus élevée que de nos jours. Si la vitesse de la lumière a en effet déclinée en même temps que tout le reste, alors la mesure la plus logique et empirique de l'âge du système solaire correspondrait précisément à la chronologie généalogique de la Genèse.

Si vous prenez ces mêmes chiffres, que vous les mettez sur une courbe, la lumière a presque 6000 ans. Ca vous surprend-? Ca ne devrait pas. De plus, si vous considérez ça comme correcte, ça expliquerait pourquoi les dates issues de différents types de mesures radioactives d'éléments géologiques physiques comme la période radioactive de l'uranium 238 qui se décompose durant des millions d'années pour devenir du plomb seraient biaisées. La vélocité d'un électron en son orbite est proportionnelle à la vitesse de la lumière. Ca change tout et ce qui semble vieux ne l'est pas du tout si vous comprenez ce fait considérable. De ce fait, l'âge radiomérique des roches, météorites et autres objets astronomiques traditionnellement catalogués comme séculaires peuvent tous être considérés sûrs et s'adapter au cadre des 6000 ans.

Je ne veux pas insister; j'en ai dit plus qu'assez. Mais je vous rappelle à notre point de départ et notre point de départ c'est Genèse 1. Vous ne trouverez rien dans la science qui pourra légitimement créer un doute sur la véracité de la création en six jours, ou les plus ou moins 6000 ans passés. Le temps imparti est terminé, donc je réserverai ce qu'il me restait à dire pour la prochaine fois. C'est ce qui est bien avec ce type de séries. Je peux les interrompre un peu où je veux. Il y avait trois parties dans la création; je les résume juste : L'univers, les animaux et l'homme; et l'homme est vraiment à part.

Il a été fait à l'image de Dieu pour que Dieu puisse communiquer avec des êtres intelligents, moraux, conscients d'eux mêmes, qui peuvent comprendre l'abstrait, le discours symbolique et qui plus est, est capable de connaître son créateur personnellement afin de le louer et de le servir à jamais. Nous verrons cela la prochaine fois. Prions.

Père, merci encore pour ta parole qui nous éclaire même sur cet incroyable sujet qu'est la création. Continue de nous guider et de nous diriger alors que nous sommes assis avec confiance aux pieds de l'Esprit de Dieu, l'auteur de l'Ecriture qui nous a donné son témoignage du tout premier instant de la création. Nous te bénissons toi le Créateur d'être aussi le Rédempteur de qui nous recevons la connaissance et l'amour et avec qui nous communiquons régulièrement et nous devrions nous lier d'amitié à jamais. Merci pour cette immense grâce que tu nous fait au nom de Jésus. Amen.

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

ECFA Accredited
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize