Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Comme vous le savez, au cours des dernières semaines, nous avons fait une série d'études sur les origines. Franchement, cela m'a alerté sur notre société et peut être sensiblement plus encore que par le passé. Et je pense qu'il est sûr de dire que l'affirmation selon laquelle l'univers tel que nous le connaissons aujourd'hui est le produit de l'évolution est le plus complexe, sophistiqué et élaboré des mensonges de l'existence. Cela a induit volontairement en erreur le monde entier. Cela est cru par la majeure partie de l'humanité, tout du moins dans le monde occidental. Et même si cela est impossible et irrationnel, cela n'en est pas moins perpétué avec force et conviction académique.

La théorie de l'évolution moderne a demandé et presque reçu une reconnaissance universelle dans le monde. La théorie selon laquelle personne n'a créé l'univers tel qu'il est, mais qu'il s'est créé lui-même par chance et qu'il a évolué à travers de constants changements, mutations et transitions qui l'ont fait passer de la simplicité à la complexité par un processus totalement imaginé par l'esprit humain.

Et je suppose que nous nous attendions à ce que ces gens qui rejettent Dieu, ces gens qui rejettent la Bible, ces gens qui n'aiment pas Jésus Christ, qui ne le connaissent pas, ces gens qui aiment le péché, ces gens qui rejettent le bon sens et la morale, nous nous attendions à,e que ce type de personne soit heureuse avec cette commode explication de la façon dont sont apparues les choses. Et je suppose que c'est pour cela qu'il est si choquant de voir que ce mensonge qu'est l'évolution a dominé la communauté chrétienne évangélique de même. Théologiens, exégètes et commentateurs de la Bible, ont trouvé nécessaire de prendre la simple explication de la création écrite dans Genèse chapitre 1 et de tout simplement la nier.

Je lisais cet après-midi un commentaire bien connu et établit sur le livre de la Genèse dans lequel c'est précisément le point de vue de l'auteur, qui dit que cela ne veut pas dire ce qui est écrit. Dieu ne voulait pas réellement dire qu'il a fait tout ça en six jours; il a certainement voulu dire quelque chose d'autre, puisque la science nous a prouvé que cela ne pouvait pas avoir été fait ainsi.

Franchement, ce n'est pas facile d'insérer l'évolution dans Genèse, chapitre 1. C'est une tâche vraiment difficile pour n'importe quel commentateur ou exégète parce qu'il n'y a absolument rien dans cette partie de l'Ecriture ou dans n'importe quelle partie dans la Bible, qui autorise une interprétation aussi déplacée que l'évolution. Il n'y a absolument rien dans les chapitres 1:1 à 2:3 de la Genèse qui accrédite de quelque manière, forme ou aspect, l'évolution. En conséquence, pour imposer l'évolution au chapitre 1 de la Genèse, gens doivent nier le simple, franc, indubitable et clair fait historique qu'est la Création. Et ils doivent requalifier cette création comme allégorie ou mythe ou légende ou style littéraire poétique.

Ils font ça pour adapter la Bible à l'évolution : irrationnelle, athée et impossible. Et encore une fois, il n'y a rien dans le texte pour permettre à qui que ce soit de conclure à une allégorie, je vous le dit. Il n'y a rien de poétique dans e texte hébreu. Rien qui ressemble à un mythe ou une légende. Ils inventent donc ces choses pour insérer l'évolution athée dans les Ecritures.

Et vous vous demandez, “Pourquoi ils font ça ? Pourquoi les gens qui se disent chrétiens font ça ?” Il y a plusieurs raisons.

Premièrement, pour être accepté dans le milieu universitaire. C'est très important si vous êtes dans le cadre universitaire, si vous êtes dans un contexte éducatif, que vous ne soyez pas créationniste si vous voulez maintenir votre position, si vous voulez garder votre job.

Deuxièmement, les gens font ça parce qu'ils ignorent tout de la science véritable. Ils ne comprennent pas vraiment la science et ce qu'elle englobe ou n'englobe pas. Et ils ont tout simplement été trompés par la science, induits en erreur.

Et troisièmement, je crois qu'ils ont pu être contraints de la même façon que Darwin l'a été, par les illusion des apparences. Darwin a développé tout son principe à partir d'observations illusoires qui n'ont rien à voir avec l'ADN, rien à voir avec la génétique, rien à voir avec ce qui se passait réellement.

It is what we call a uniformitarian concept. That is that everything just continues the same way in this long, multi-billion year process, everything progressing at the very same rate. They observe uniformity. They observe things going at a certain pace and they extrapolate out of that that they've always gone at that pace and that they therefore had to have started with something very simple and pace themselves at that same speed all the way through until we arrive at today. That process they assume would have taken up to 20 billion years.

C'est pourquoi, intimidés par la communauté universitaire, intimidés par la science erronée et quelque part intimidé par les constats illusoire qui leur ont été transmis, ils acquiescent et adhèrent à l'idée d'évolution, basée sur l”idée d'uniformité. C'est ce qu'on appelle le concept uniformitarien.

Pourtant la Bible n'affirme rien de cela, rien de ces illusions. Dans 2 Pierre chapitre 3 il est dit qu'il viendra des moqueurs et que ces moqueurs diront, “ depuis que nos ancêtres sont morts, tout reste dans le même état qu'au début de la création.” Et ces moqueurs, qui réfutent principalement le Retour du Seigneur, disent que rien ne change. Tout se déroule exactement à la manière uniformitariste. Rien ne change. Ils reconnaissent manifestement que la création, mais ils disent que depuis a création rien n'a altéré le processus uniformitarien.

Mais le verset 5 nous dit, “De fait, ils veulent ignorer que des cieux ont existé autrefois par la parole de Dieu, ainsi qu'une terre tirée des eaux et au milieu d'elles.” Et il se réfère à la création ici, à travers laquelle, dit-il, “le monde d'alors a disparu de la même manière, submergé par l'eau. Or, par la parole de Dieu, le ciel et la terre actuels sont gardés pour le feu, réservés pour le jour du jugement et de la perdition des hommes impies.”

Donc ces gens qui soutiennent que tout a toujours évolué de cette manière depuis le commencement ont oublié que les cieux ont été créés il y a longtemps et que la terre a été tirée des eaux et formée à partir d'elles et qu'à un autre moment dans l'histoire elle a été détruite par le déluge. En d'autres termes, Pierre pointe du doigt le fait que rien n'a été constant depuis le début comme le prétend le processus uniformitarien, mais qu'il y a plutôt eu deux périodes cataclysmiques... La première étant la création et la seconde le Déluge universel. Il y a eu d'immenses altérations planétaires comme vous le savez. La Création elle même était un cataclysme. A l'origine, les cieux existaient et la terre a été formée à partir de l'eau et par elle... Nous reprendrons ce point plus avant lorsque nous reviendrons au texte de la Genèse. Il y eut un temps où la totalité de la surface du globe fut détruite, inondée par les eaux ce qui eut un impacte cataclysmique immense sur la terre.

Cette terre ne s'est pas développée de manière uniforme; au contraire deux immenses cataclysmes ont affectés sa condition actuelle, l'un étant la création elle même et l'autre étant le Déluge. Les uniformitariens affirment que les strates que l'on voit dans les roches, les strates de sédiments, les fossiles et la datation chimique géologique basés sur l'uniformité attestent d'une terre qui aurait des billions d'années. Au début du XIXème siècle, la thèse principale des uniformitariens était que le présent est la clé du passé. C'est à dire l'idée que tout s'est toujours déroulé de la même manière pour arriver à aujourd'hui., idée popularisée par James Hutton et Charles Lyle, qui à leur tour ont influencé Darwin,

La théorie uniformitarienne est la croyance selon laquelle l'origine et le développement de toute chose peut être expliqué exclusivement en termes de lois naturelles et de processus encore actifs aujourd'hui. La théorie uniformitarienne a été le socle de l'histoire géologique moderne et est responsable de la conviction répandue selon laquelle la terre serait âgée de billions d'années. Les uniformitariens insistent sur le fait que toutes les données géologiques et leur formation autrefois attribuées à des cataclysmes géologiques peuvent être à présent expliqués de manière satisfaisante par un simple processus d'évolution, sur une très longue période. Voilà en gros leur point de vu. C'est ce que Scott Hulse nous donne comme définition dans L'Effondrement de l'Evolution.

Pourtant, les créationnistes ont réfuté ça, disant que les preuves géologiques ne prouvent pas l'uniformité mais le cataclysme et en particulier, le relie de la terre qui évoque le Déluge massif universel; c'est à dire un cataclysme en lien avec l'eau. Et lors de la Création, la terre était littéralement submergée par les eaux avant sa refonte cataclysmique et au temps du déluge il y a eu une autre inondation qui a recouvert la terre, et encore une fois cela a eu un impact immense sur la Création. Deux théologiens et scientifiques bien connus, Henry Morris et John Whitcomb, ont réuni des preuves à partir de processus naturels connus, tels que la traîné hydrodynamique de la crue, ou la démonstration de la nécessité d'une crue planétaire pour expliquer les structures géologiques actuelles de la terre, qui ne peuvent être expliquées par le lent processus d'évolution actuel. Sincèrement, mes amis, la science, la vrai science, ne peut pas être du côté des évolutionnistes. Les phénomènes géologiques répandus telles que la forte prépondérance des roches sédimentaires et leur formation à travers toute la planète, incluant les coquillages au sommet des plus hautes montagnes, la rapide, presque soudaine apparition de gisements fossiles et a découverte de cimetières fossiles de taille et de profondeurs très conséquent, tout comme la formation de gaz et de charbon par pressurisation, tout pointe vers une catastrophe aqueuse, pas vers un lent processus naturel. Et de plus en plus d'études récentes le confirment.

Scott Hulse résume certains de ces éléments de preuve – je le cite brièvement - “Les créationnistes maintiennent les principes uniformitariens tout simplement parce qu'ils ne peuvent pas expliquer la plupart des caractéristiques géologiques majeures et leur formation. Par exemple, le plateau Tibétain qui est composé de dépôts sédimentaires épais de plusieurs milliers de mètres et situé actuellement à une altitude de 5000 mètres au dessus du niveau de la mer. La formation rocheuse de Karoo en Afrique renferme environ 800 billions d'animaux vertébrés. Le lit d'os fossile de Californie contient à peu près un milliard de poissons sur une aire de 6438 mètre carrés. Le concept uniformitarien est tout aussi incapable d'expliquer la formation du plateau de Columbia au nord -ouest des Etats-Unis, un incroyable plateau de lave épais de plusieurs milliers de mètres s'étendant sur un surface de 322000 mètres carrés. L'uniformitarisme échoue également à donner une explication plausible quant aux conceptions géologiques importantes telle que la formation des montagnes.” Et cela continue encore et encore. Je ne vous ennui pas plus avec ça.

Tout ceci, un changement soudain et radical, un enfouissement rapide et une transformation en pierre, sont essentiels à la formation et à la préservation des fossiles. La seule façon de trouver des coquillages au sommet des montagnes à des milliers de mètres au dessus du niveau de la mer est d'admettre qu'elles ont été submergées à un moment donné.

Douglas Kelly écrit dans son livre Création et Changement, “L'hypothèse des uniformitariens selon laquelle des millions d'années d'évolution géologique extrapolées à partir de notre présent, ce lent, processus naturel aurait été nécessaire pour expliquer des formations telles que le Grand Canyon américain, par exemple, suscitent de graves interrogations quant à 'éruption du Mont Sainte Hélène de l'état de Washington le 18 Mai 1980. Une force massive équivalente à 20 millions de tonne de TNT a détruit 400 kilomètres carrés de forêt en six minutes, métamorphosant le visage de la montagne et creusant des cratères de boue et de roche, laissant des formations pas si éloignées de celles de la taille du Grand Canyon. Des études récentes du phénomène survenu au Mont Saint Hélène indiquent que si l'on essayait de dater ces formations, apparues en 1980, à la façon des uniformitariens, des millions d'années auraient été nécessaires. Ironiquement, l'une des pièces maîtresse sur laquelle s'appuie la chronologie des uniformitariens, la colonne géologique, si on la regarde de plus près, témoigne en réalité du catastrophisme.” Et il continue.

Il y a d'autres indicateurs intéressants d'un jeune univers. L'un de ceux que trouve fascinant est la question de la poussière de Lune. Avant que l'homme n'atteigne la Lune, il était évident pou les scientifiques partisans du paradigme selon lequel la Lune qui aurait environ 3,5 billions d'années aurait une très épaisse couche de poussière à sa surface. Un écrivain, R.A. Littleton, astronome et consultant pour le programme spatial américain écrit ceci : “La surface de la Lune est directement exposée aux rayons du soleil et la puissance des ultra-violets et des rayons X peut détruire la couche superficielle des roches exposées et les réduire à l'état de poussière en à peine quelques 2 millièmes d'un centimètre par an. Mais même cette faible quantité, en considérant le vieillissement de la Lune, aurait pu être suffisante pour former une couche de poussière épaisse de plusieurs miles sur sa surface.

On sait maintenant que lorsque l'astronaute Neil Armstrong a lu ceci, il était très inquiet à l'idée de sauter hors de la fusée et de se retrouver coincer à jamais dans un marais de poussière étouffant. Pourtant, il n'a rencontré que très peu de pousière. Si les calculs indiquant le taux de poussière accumulée étaient exactes, il n'y aurait pas un billion d'années de couche de poussière, il n'y en aurait même pas une couche d'un million. En fait, il y en aurait seulement un couche de quelques milliers d'année, si la poussière était formée par les ultra-violets du soleil.

Un autre phénomène intéressant concerne les gisements de pétrole ; lorsque les poches de pétrole sont forées en profondeur, l'immense pression dans le réservoir propulse le pétrole en une sorte de geyser crachant. L'immense pression qui maintient la poche de pétrole est considérée par certains scientifiques comme le témoignage d'une terre récente. Un Scientifique du nom de Dickey et certains autres ont publié les résultats de leurs recherches dans un ouvrage appelé Science. Voilà ce qu'ils écrivent : “Les études prouvent que toute pression accumulée devrait se dissiper, jaillissant sous forme de roches après quelques milliers d'années. La pression excessive accumulée à l'intérieur des gisements de pétrole,et la formation des roches dans lesquelles le pétrole est piégé réfute donc la notion selon laquelle leur âge est de l'ordre de millions d'années et appuie la thèse selon laquelle ils sont beaucoup plus récents, de l'ordre d'une dizaine de milliers d'années.”

J'aime vraiment l'exemple suivant. Henry Morris a écrit un truc qui s'appelle Cosmologie Biblique et Science Moderne. Et le chapitre six concerne la population mondiale et la chronologie biblique. Avec force détails et l'appui d'équations mathématiques, il démontre pourquoi le taux de population mondiale est une indication de l'âge de la terre. Dans un ouvrage plus récent titré Le Créationnisme Scientifique, il démontre que la croissance démographique atteint un taux extrêmement précis d'un demi pourcent par an, ce qui est un quart de notre taux actuel, mais pour le bénéfice du doute, divisons ce taux à un quart et disons que la population augmente d'un demi pourcent par an. Cela mènerait au taux de population mondial actuel en seulement quatre mille ans. Et selon la chronologie bibique, c'est exacte, puisqu'il y a quatre mille ans, il y eut le Déluge.

Il écrit : “Il commence à être incroyablement évident que la race humaine ne peut être extrêmement ancienne. La chronologie biblique traditionnelle est infiniment plus réaliste qu'un histoire de l'humanité de plusieurs millions d'années soutenues par les évolutionnistes.” Il ajoute “ S'ils avaient raison, et que la terre avait des millions d'années, la population mondiale serait maintenant de dix puissance cinq. Et si nous étions capables de coloniser toutes les autres planètes de l'univers et d'y construire de vastes villes dans la totalité de l'espace interstellaire, il est prouvé que nous ne pourrions accueillir plus de dix puissance cent humains dans l'univers entier.”

Considérez la question du point de vue de la science honnête et voyez toutes les preuves d'une terre récente. Nombre choses telles le chronomètre physique, les produits de mesure chimiques, utilisés pour établir l'âge des cieux et de la terre, vous pouvez y voir la vraie science qui vous donnera à une réponse claire, si vous comprenez cet unique fait : lorsque Dieu a créé le monde, Il l'a créé comme il est. Il l'a créé abouti. Il l'a créé tel que nous le voyons encore aujourd'hui.

Qu'est-ce que je veux dire par là ? Eh bien, le premier jour, Il fit la lumière” et les ténèbres. Le second jour Il fit les cieux. Le troisième jour Il fit la terre. Le quatrième jour Il fit les puissances célestes qui donnent la lumière. Le cinquième jour Il fit les poissons et les oiseaux. Et le sixième jour Il fit les animaux terrestres et l'homme. Et il les fit tous aboutis, complètement développés. Il n'a pas créé de graines et de cellules ; Il n'a pas émis une seule petite cellule pour qu'elle se divise encore et encore durant des millions d'années. Il n'y avait pas de graines, pas d'embryons, et pas d'œufs, il y avait des poulets adultes. Il n'a pas débuté avec une lumière partielle ou du gaz partiel, ou un champ électromagnétique partiel, ou une énergie nucléaire partielle. Il a créé un univers complètement abouti tel qu'il est encore aujourd'hui. Lorsque Adam a été créé, il ne l'a pas été en temps qu'embryon ; C'était un homme adulte. Tout était à maturité, abouti. La création cataclysmique de l'univers a résulté d'une création aboutie telle qu'on l&a connaît aujourd'hui.

Si vous trouviez un chêne dans le jardin d'Eden et que vous étiez botaniste, vous pourriez prendre une petite hache et abattre ce petit chêne et vous commenceriez à compter les cercles et selon le nombre de cercles qu'il contient vous estimeriez son âge à, 400 ans, mais il était en fait âgé d'un an. Il a été créé en une seule fois. Et s'il y avait quelques aigles dans le ciel, ils auraient l'air d'avoir trente ans mais ils n'avaient qu'une journée d'âge. S'il y avait des éléphants vagabondant aux alentours, il auraient peut être l'air d'avoir 50 ou 60 ans, mais dans les faits, ils n'étaient vieux que d'une journée. Et s'il y avait des montagnes autour, et que vous voyiez ces montagnes, vous pourriez considérer que ces montagnes et les canyons qui les bordent et leurs vallées et les collines étaient formées par des années de vents, d'eau, d'éruptions et de séismes, mais le fait est que tout a été créé en un jour. Et si vous leviez la tête vers les cieux comme Adam l'a fait et que vous voyiez l'immensité incroyable des cieux au dessus de vous et que vous vous demandiez depuis combien de temps ils étaient là, la réponse est 48 heures. C'est comme lorsque Jésus a changé l'eau en vin, c'était instantané. Il a juste changé l'eau en vin – une création instantanée en une fraction de seconde.

Comme nous l'avons noté tout au long de ces exemples, l'évolution est impossible parce qu'un temps où rien n'égale "tout" est impossible. Ce n'est pas seulement impossible, c'est ridicule. Il n'y a pas de forme transitive, ni de dévolution génétique, pas d'évolution. L'altération dans les gènes ne peut être que négative; elle ne peut qu'ajouter à l'entropie, à la seconde loi de la thermodynamique et s'appauvrir mais elle ne peut rien améliorer. Aucun code génétique ne peut créer d'évolution. Toute forme de vie est définie par la génétique qu'il possède au départ et rien de plus. Comme nous l'avons vu, la véritable géologie ne peut soutenir l'idée d'un monde pluriséculaire ou d'un monde en évolution. Les donnés sur les fossiles ne prouvent en rien l'âge avancé, cela prouve l'existence des grands cataclysmes, et ainsi de suite.

Et je ne vous parle pas de tout ça juste parce que je demande à la science d'être honnête à propos du sujet. Mais avec toutes ces données en tête, reprenons la Bible dans Genèse 1 et disons clairement ce qu'il s'est passé.

Comment l'univers est-il devenu ce qu'il est aujourd'hui ? Voilà comment, verset 1, “Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.” Les Hébreux n'avaient pas de mots pour le terme univers. Ils avaient une expression pour univers et cette expression c'est les cieux et la terre ; cela signifie tout simplement l'univers. Au commencement Dieu créa, bārā, ex nihilo, à partir de rien, l'univers. Sans matière préalable et sans énergie préalable, Dieu a créé l'univers entier.

Cependant, Dieu n'a aucune origine. C'est pourquoi Il dit dans Exode 3:14, “Je suis celui qui suis.” Il est l'Eternel. Lui, l'Eternel, n'a pas toujours été le créateur, mais à un certain moment de l'éternité, Il est devenu le créateur.

A présent, demandons nous à nouveau, comment a-t-Il créé ? Et nous avons la réponse, par Sa Parole. Verset 3, “Dieu dit : Que la lumière soit !” Verset 6, “Dieu dit : Qu'il y ait une étendue entre les eaux”. Et au verset 9, “Dieu dit : Que les eaux...” et ainsi de suite. Et Dieu créa en matérialisant simplement sa parole. C'et comme ça qu'Il a créé.

Et quand a-t-il créé tout ça ? Il a tout créé en six jours il y a environ six mille ans, peut être un peu plus, mais certainement plus près de six mille ans que de dix mille.

Et à présent, la question à laquelle je n'ai pas répondu la,dernière fois, pourquoi Il l'a créé ? Et, bien sûr, la première réponse c'est parce qu'Il le voulait. C'est la meilleure et la plus réaliste des réponses. Et la prochaine question est pourquoi le voulait-Il ? Et la réponse à cette question est assez évidente ; Il le voulait parc qu'il voulait montrer Sa gloire, et la création lui a donné une autre occasion d'exposer sa gloire aux anges divins tout comme à l'humanité, qui viendraient à apprécier Sa grande puissance créatrice.

Dans Apocalypse 4:11 il est dit, “Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l'honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c'est par ta volonté qu'elles existent et qu'elles ont été créées.” Je vous l'ai dit Il l'a fait parce qu'Il le voulait. Il l'a fait parce qu'Il le voulait. Et il désirait le faire pour la simple raison qu'éternellement en Sa présence, Il sera loué et glorifié pour cette immense manifestation de puissance créatrice, ce qui met Sa majesté et sa gloire en exergue. Dans Ésaïe 43 verset 7,''Et que j'ai créés pour ma gloire, Que j'ai formés et que j'ai faits.'' Ésaïe 43 verset 21 Il dit, ''Le peuple que je me suis formé Publiera mes louanges.''

Et au centre de la création, Il a fait l'homme. Et pour aller un peu plus loin, Il n'a pas seulement fait pour proclamer sa grande et glorieuse intelligence, son incommensurable pouvoir, son incommensurable sagesse, son incommensurable amour de la beauté et de la complexité et pourtant celui de l'ordre et de la systématisation, Il expose tellement de sa nature dans la création. Mais la création Lui a aussi permis, Lui a donné l'opportunité de montrer à l'homme quelque chose qu'il n'aurait pas autrement pu montrer, et c'est sa grâce et sa miséricorde.

Vous pourriez aussi dire qu'Il l'a fait afin de fournir une épouse pour Son Fils. Je vous l'ai déjà dit - et j'avais l'habitude de penser que je n'avais jamais lu cela où que ce soit, et ça viens juste de me frapper quand j'étudiais les Écritures, que Dieu un jour a dit à son Fils qu'Il l'a aimé avec un amour parfait , et dit, “Je t'aime tellement que Je veux te donner un cadeau, et donc je vais créer et je vais racheter l'humanité pour T'en faire une épouse. Et je vais amener cette épouse à la gloire, et cette épouse sera revêtue de justice et de sainteté à jamais, et cette épouse portera Ton image, et cette épouse Te louera, T'adorera et Te servira aux siècles des siècles. Et c'est mon cadeau d'amour pour Toi en tant que Fils.'' Ce glorieux plan de Dieu de donner à Son Fils bien-aimée, le second membre de la trinité, une expression d'amour, d'amour éternel, d'amour divin en lui accordant une humanité rachetée qui réfléchirait sa gloire et le servirait et le louerait pour toujours. Quelle grande idée. Quelle glorieuse idée. Et cela est lié au but de la création de Dieu.

Eh bien, je ne l'avais lu nulle part jusqu'à ce que je découvre - un peu décourageant - un écrivain du XIIe siècle, Richard de Saint-Victor dans son classique De Trinitate ; Il appréhende l'essentiel de cette énorme vérité. Il enseigne que l'infini Dieu le Père a tant aimé Dieu le Fils également infini qu'il a créé ex nihilo un monde matériel fini pour être peuplé de créatures à la ressemblance de Son Fils afin que, comme épouse du Fils, ils puissent partager le La béatitude de la vie divine d'une manière appropriée aux créatures finies à l'image personnelle de Dieu. Pour donner une belle épouse à son Fils, le Père Éternel a créé un univers entier, et en lui un monde qui n'avait auparavant aucune existence, comme le berceau et le foyer où l'épouse serait élevée Un tel don extraordinaire du Père au Fils exigeait une création absolue à partir de rien. C'est ce qu'il a enseigné, et il avait raison.

Au commencement Dieu créa les cieux et la terre. En passant, «au commencement» implique une réalité antérieurement inexistante : le temps. Il n'existait pas avant que Dieu ne le crée. À un certain point dans l'éternité, Dieu créé l'univers par sa parole, y compris le temps. Le temps, ainsi que l'espace et la matière, sont des créatures et des serviteurs de Dieu qui les a créés.

Le temps est la créature de Dieu Et le temps a fourni le cadre approprié pour la création, premier au sixième jour. Le temps n'est pas absolu, l'espace n'est pas absolu, et la matière n'est pas absolue. Et le temps, l'espace et la matière telle que nous les connaissons disparaîtront. Avant que le monde matériel n'existe, avant qu'il y ait de la matière dans l'espace, il ne pouvait y avoir de temps.

Saint Augustin le dit ainsi: ''Avec le mouvement des créatures, le temps a commencé à suivre son cours. Il est inutile de chercher du temps avant la création comme si le temps peut être trouvé avant l'heure. S'il n'y avait aucune action d'une créature spirituelle ou corporelle par laquelle l'avenir se déplaçant à travers le présent succéderait au passé, il n'y aurait pas de temps. Une créature ne pourrait pas bouger si elle n'existait pas. Nous devrions donc dire que le temps a commencé avec la création plutôt que la création a commencé avec le temps. Les deux sont de Dieu, car de lui et par lui et en lui sont toutes choses.''

Donc, Dieu a créé le temps, avec tout le reste. Le verset 1 énonce le fait général. Puis les versets 2 à 31 le décomposent en étapes. Observons le premier jour. C'est vraiment passionnant.

Nous voici au premier jour. Verset 2, “La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut. Dieu vit que la lumière était bonne; et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres. Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le premier jour.” Ou le premier jour, si vous voulez; C'est juste énorme !

A ce moment là, juste avant que le premier jour débute, nous découvrons la terre dans un état unique. Trois expressions sont utilisées pour le décrire. La terre était informe et vide : il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme, et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. Ces trois expressions nous donnent les conditions juste avant le premier jour de la création.

Prenons le premier, le plus connu. “ La terre était informe et vide”. En passant, chaque fois qu'en hébreu le sujet vient avant le verbe, il est destiné à souligner quelque chose de nouveau à propos de ce sujet. Un hébreu pourrait traduire ceci de cette façon : "Quant à la terre, elle était informe et vide." Vous avez cette nouvelle planète et comme cette nouvelle planète qui est 'objectif, vous avez une saga de la rédemption géocentrique du premier jour jusqu'à la re-création des nouveaux cieux et de la nouvelle terre, telle que cette nouvelle terre, qui était appelée tohu wa bohu en hébreu.

Maintenant, comment comprenez-vous tohu wa bohu, forme et vide, sans forme ni vide ?. Eh bien, je sais ce que disent les commentateurs chrétiens, alors je me suis tourné vers le commentateur juif, Umberto Cassuto. Et je me demande, qu'est-ce que les Hébreux pensent de cela ? Que pensent les érudits juifs à ce sujet et comment ont-ils défini l'étymologie de ces mots?

Tohu signifie désert. Cela signifie un endroit dévasté. Cela signifie lieu inutilisé. Et bohu signifie vide. C'était un endroit vide inutilisé. Ça a du sens. C'était un endroit vide inutilisé - hmm. Pourrions-nous en apprendre davantage à ce sujet? Oui, nous pouvons, parce que tohu et bohu sont utilisés ensemble dans quelques autres passages de l'Écriture. Regardez Jérémie 4:23, ceci est très édifiant. Nous avons, ici Jérémie, Jérémie qui a vraiment mal au cœur dans le vingt-troisième verset parce qu'il est, il est vraiment en souffrance. Au verset 19, ''Mes entrailles! mes entrailles: je souffre au dedans de mon cœur''.C'est une période douloureuse dans la vie de Jérémie. ''Le cœur me bat, je ne puis me taire.'' Pourquoi ? ''Car tu entends, mon âme, le son de la trompette, Le cri de guerre. On annonce ruine sur ruine, Car tout le pays est ravagé; Mes tentes sont ravagées tout à coup, Mes pavillons en un instant.'' Ce qui se passe ici, c'est la destruction de Juda; La destruction de Juda. Et le vieux Jérémie emprunte au chapitre 1 de la Genèse aussi, au verset 23, ''Je regarde la terre, et - devinez quoi, c'était le tohu bohu - voici, elle est informe et vide; Les cieux, et leur lumière a disparu.'' Il emprunte le langage même de la Genèse pour décrire la condition de Juda sous la destruction dévastatrice qui lui a été apportée par son conquérant païen.

Il ajoute en outre, “Je regarde les montagnes, et voici, elles sont ébranlées; Et toutes les collines chancellent.”, juste une totale dévastation. “Je regarde, et voici, il n'y a point d'homme; Et tous les oiseaux des cieux ont pris la fuite.” Il y a ce mot, désert. “Je regarde, et voici, le Carmel est un désert;Et toutes ses villes sont détruites, devant l'Éternel, Devant son ardente colère.”

Vous savez ce qu'il voit ici? Il voit une terre dévastée par une armée étrangère, une terre brûlée, une terre où les oiseaux ont fui la fumée et la dévastation, une terre où il n'y a plus âme qui vive, ils ont été abattus, ou ils ont été emmenés en captivité. Alors Jérémie nous aide à comprendre ce que veut dire tohu et bohu. Il emprunte le langage de la Genèse pour décrire un endroit perdu et dévasté sans habitants. Il a perdu sa beauté d'antan. Il n'a pas de forme. Il n'a aucune attractivité. Il est désolé et il est vide d'habitants en raison du massacre et de la déportation.

La même phrase est utilisée dans Ésaïe aussi, chapitre 34 et verset 11. Il parle du jugement de Dieu venant sur les nations ici. Ésaïe nous dit au verset 1 du chapitre 34, “Approchez, nations, pour entendre! Peuples, soyez attentifs! Que la terre écoute, elle et ce qui la remplit, Le monde et tout ce qu'il produit!” Il parle donc de la dévastation qui va venir quand le jugement de Dieu tombera sur les nations du monde. Et au verset 11, il parle de certaines choses qui vont arriver aux animaux et ainsi de suite, puis au verset 11, au milieu du verset, “On y étendra le cordeau de la désolation”l'évocation de tohu, “Et le niveau de la destruction.” et bohu. Ce sera un endroit désolé et il va être vide d'habitants.

En fait, ces mots sont assimilés à un lieu dévasté, un lieu désolé sans habitants; Dévastation et dépeuplement, sans aspect ni forme et sans habitant. Donc, quand vous voyez les mots tohu et bohu dans la Genèse, ce n'est pas un terme technique compliqué employé là; C'est juste le mot pour la dévastation et le néant. C'était un endroit vide et sans vie là-bas. C'est exactement ce que cela signifie. Peut-être la meilleure façon de le dire serait de dire que la terre était inachevée quant à sa forme, et non peuplée. C'est exactement ce que cela signifie, et c'est compréhensible juste avant que le premier jour ne débute.

Les éléments étaient là. Il y avait du temps, et il y avait de l'espace, et il y avait de la matière, mais ils étaient informes, et non peuplés. Les éléments créés originaux mentionnés au verset 1: le temps, au commencement; Les cieux, la matière - ou les cieux, l'espace et la terre - la matière. Dieu les a créés, Dieu les a créés par sa parole; Mais ils étaient indifférenciés, non séparés, non organisés et inhabités. Dieu ne les avait pas encore façonnés, et Dieu n'avait pas peuplé le cosmos. Donc vous avez les matières premières mentionnées au verset 1: le temps, l'espace, la matière. Ils sont décrits d'abord comme inachevés dans leur forme, et non peuplés d'êtres vivants.

Pour le Second, nous obtenons une description plus précise. Le verset 1 dit, ''il y avait des ténèbres à la surface de l'abîme'' et la raison en est que Dieu n'avait pas créé la lumière. Et jusque là, à travers toute l'éternité il n'y avait pas de lumière; Pas de lumière créée. Tout était ténèbres.

La terre alors informe, dans une certaine mesure, et inhabitée, est engloutie dans l'obscurité totale, absolue. Il n'y avait pas de lumière, les ténèbres recouvraient tout. C'est ce qu'il dit, «sur la surface de», et il ne dit pas de «la terre», mais de «l'abîme». Eh bien c'est intéressant; cela évoque une autre question ici. Qu'est-ce que cette abîme primordial ?

L'abîme est un synonyme utilisé dans l'Écriture pour les eaux; En fait, regardez plus loin au verset 2. L'obscurité est sur la surface de l'abîme et l'Esprit de Dieu se déplaçait aussi sur la surface des eaux, et ici Dieu par l'intermédiaire du Saint-Esprit définit l'abîme comme l'eau. Le mot «abîme» est utilisé comme synonyme des eaux. Vous pouvez le voir, par exemple, dans Isaïe 51: 9 et 10.

Alors, qu'avons-nous ici? Nous avons la terre prise dans l'obscurité, qui, touchant la surface de la terre, touche la surface des eaux. Ainsi la terre est couverte d'eau. Toute la surface de la terre est faite d'eau; C'est un abîme, une mer, c'est un océan global et primordial, entouré par l'obscurité universelle. Cela est également mentionné dans le Psaume 104, versets 5 et 6: Il ''Il a établi la terre sur ses fondements [...]Tu l'avais couverte de l'abîme comme d'un vêtement''. Comme un manteau qui vous couvre, le vêtement de la terre était de l'eau, et il est dit que les eaux étaient au-dessus des montagnes. La terre encore informe était littéralement couverte d'eau.

En un sens, c'est comme un potier, qui veut façonner un beau vase et ensuite le remplir pour l'utiliser, il prend d'abord un morceau d'argile et le place sur la roue pour le mouler et l'adapter à son besoin. Donc, Dieu obtient d'abord la matière première, et c'est un mélange d'éléments couverts d'eau existant dans l'obscurité universelle – et ce avant qu'il ne commence à le façonner. Et je pense, que c'est ce que Pierre, voulait nous dire dans 2 Pierre 3: 5: “une terre tirée de l'eau et formée au moyen de l'eau”. La terre a été tirée de l'eau, "et formée par l'eau," bien sûr, nous parlons de celle du Déluge.

Proverbes 8:27 dit: “Lorsqu'il traça un cercle à la surface de l'abîme”. Première chose, la matière est devenue sphérique. Dieu a donc créé cette boule de matière qui constituera la terre lorsqu'Il l'a façonnée, engloutie par les eaux.

Et le troisième commentaire sur l'état de la terre avant le premier jour de la création est le plus remarquable: “ et l'esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux”.J'aime ce mot «en mouvement», c'est le mot «planer». Au-dessus de cette matière informe et inerte, engloutie dans l'eau et plongée dans les ténèbres, flottait l'Esprit de Dieu, ruach elohim, Dieu l'Esprit. Et cela indique une surveillance et un contrôle divins. Job 33: 4 dit: "Le ruach élohim," l'Esprit de Dieu, “m'a créé, Et le souffle du Tout Puissant m'anime.”

Ce mot «planer» est un mot magnifique. Si vous voulez comparer son utilisation, pour vous donner une analogie, vous pouvez vous référer à Deutéronome 32:11, il suffit de le noter pour le moment, et vous y trouverez qu'il est utilisé pour décrire les jeunes aiglons dans un nid, et les jeunes aiglons incapables de se nourrir eux mêmes, incapables de se défendre ou de se protéger eux-mêmes. Incapable de survivre, incapable de vivre, incapable de se développer et de grandir. Totalement dépendant des soins des parents qui planent au-dessus d'eux, leur fournissant de la nourriture, la protection, la chaleur, afin qu'ils puissent survivre, vivre, grandir et se développer. Et c'est précisément l'idée ici, parce que le même mot hébreu est utilisé pour évoquer le Saint-Esprit planant au-dessus de cette masse de matière non développée, sans forme et sans vie dans l'espace, couverte par l'eau, engloutie dans l'obscurité. Et l'Esprit de Dieu plane au-dessus de la surface de cette terre, l'incarnation de l'Esprit de Dieu au-dessus des eaux.

Écoutez - c'est un détail majeur dans les étapes de la création et pas un mineur. Cela démontre, une fois pour toute, que la vision biblique du monde de Dieu est qu'Il est directement impliqué dans sa création. Sa main n'est jamais absente de la mise en œuvre des éléments comme des matières. Sa présence est là supervisant, planant au-dessus de tout ceci. C'est l'antithèse de ce déisme philosophique qui soutient que Dieu est comme l'initiateur de la création, Il l'a mise en oeuvre et s'en est éloigné, ou celle du dualisme théologique, qui voit un écart entre un Dieu bon et spirituel et un monde mauvais et matérialiste. Mais vous avez plutôt le Dieu vivant attentif, réfléchi, planant au-dessus des eaux, étant directement en charge de tout le processus de la création. Si vous parcourez la Bible, vous vous apercevrez que l'Esprit de Dieu est la source de toute vie. «Par son Esprit il a ordonné les cieux», est-il dit dans Job 26. Le Psaume 33, comme nous l'avons noté il y a une semaine nous dit, «le souffle de Dieu est en moi», et beaucoup d'autres versets des Écritures l'évoquent. «Par la parole des cieux, par la parole du Seigneur», plutôt, Psaume 33: 6, «Les cieux ont été faits par la parole de l'Éternel, Et toute leur armée par le souffle de sa bouche. », l'Esprit de sa bouche - et beaucoup d'autres extrait des Écritures en parlent. Ainsi, l'Esprit de Dieu fournit l'énergie pour façonner, organiser et apporter la vie; C'est l'œuvre de Dieu.

La première chose qui se produit au niveau créatif après l'énumération de matériaux est évoquée dans le verset 3, lors du premier jour. “Dieu dit: Que la lumière soit! Et la lumière fut.” Maintenant, les scientifiques peuvent discuter, s'enfumer, et bidouiller, et s'embrouiller pendant des décennies et des siècles à essayer de comprendre d'où la lumière est venue, alors que tout ce dont vous avez besoin est un verset. Il n'y avait pas de lumière, Dieu a dit, "Que la lumière soit," et il y a eut de la lumière. Celui qui était la lumière elle même a créé la lumière par sa parole, celui qui selon 1 Timothée 6:16 habite dans une lumière inaccessible a commandé à la lumière d'exister là où il n'y avait que des ténèbres, et la lumière est venue est apparue.

De nouveau, Douglas Kelly dit: ''Le fait de parler de la lumière comme étant créée est la première d'une série de trois séparations accomplies par le créateur qui étaient essentielles pour faire du chaos un cosmos. Le premier jour, la lumière sépare le jour de la nuit. Le deuxième jour, le firmament sépare les eaux supérieures de la terre, constituant une atmosphère ou un espace d'air vital. Le troisième jour, les eaux au-dessous des cieux sont recueillies dans les mers, et ainsi séparées de la terre sèche. Ces trois étapes de séparation montrent la puissante main de Dieu façonnant et organisant la masse sombre et aqueuse pour en faire un magnifique jardin, un endroit adapté et esthétique pour les plantes, les animaux et l'humanité.''

Et avec la création de la lumière, il a été établi une succession cyclique de jours et de nuits, des périodes de lumière et des périodes d'obscurité. Comme nous le verrons ici au verset 5, Il a appelé la lumière le jour et les ténèbres la nuit, et vous avez le cycle de la nuit et du jour. Cela signifie que la terre a immédiatement commencé à tourner sur son axe, et qu'il y avait une source de lumière sur un côté de la terre correspondant au soleil, qui n'a été créé que plus tard, et qu'il y avait aussi des ténèbres de l'autre côté de la terre. Dieu a créé la lumière et la lumière fut, simplement parce que Dieu lui a dit d'exister. Et je suppose que Dieu, comme un homme qui est venu pour organiser diverses choses qui étaient dispersées dans une pièce sombre, avant de faire quoi que ce soit d'autre, allume la lumière.

Au verset 4, «Dieu vit que la lumière était bonne.» Dieu vit que la lumière était bonne. Or, cette déclaration est répétée dans les versets 10, 12, 18, 21, 25 et au verset 31. Tout ce que Dieu a créé était bon, n'est-ce pas? Tout ce que Dieu a créé était bon. Et pour terminer, il résume au verset 31 : «Et Dieu vit tout ce qu'il avait fait, et voici, c'était très bon.» Or, les œuvres du créateur ne pouvaient être que bonnes, ce n'est pas surprenant du tout. Tout ce qu'Il fit était bon.

Maintenant Dieu - quand Dieu dit que c'était bon, c'est d'un niveau assez élevé. Dieu lui-même est la norme originelle de ce qui est bon, et il dit que ce qu'il a fait est bon; c'est bon. La norme de ce qui est bon n'est pas ne peut être que la sienne propre.

Il y a longtemps, un homme nommé Novatien a saisit ce concept dans une déclaration sur Dieu au troisième siècle. Écoutez ce qu'il a écrit au troisième siècle, évidemment cela a été traduit : «Que pourriez-vous dire alors, qui serait digne de Lui ? Il est plus sublime que toute sublimité, plus grand que toutes les hauteurs, plus profond que toute profondeur, plus clair que toute lumière, plus brillant que tout éclat, plus splendide que toute splendeur, plus fort que toute force, plus puissant que toute puissance, plus beau que toute beauté, plus vrai que toute vérité, plus endurant que toute endurance, plus grand que toute la majesté, plus puissant que tout pouvoir, plus riche que toute richesse, plus sage que toute sagesse, plus doux que toute douceur, mieux que toute bonté, plus juste que toute justice, plus miséricordieux que toute miséricorde. Toute vertu doit nécessairement être moindre que lui, Dieu, la source de tout. » Quelle grande déclaration !

La bonté incomparable de Dieu exige que toute la lumière, la terre ferme, les mers, les divers types de vie animale, tout ce qui existait, soit bon; c'était bon. La raison pour laquelle le mal existe n'est pas la faute de Dieu, mais à celle de la chute et de la rébellion de l'homme, c'est la corruption de sa création parfaite. Mais au commencement tout était bon. Et le verset 4 dit: «et Dieu sépara la lumière d'avec les ténèbres.» C'est pourquoi Ésaïe 45: 7 dit: «Je forme la lumière, et je crée les ténèbres.» Cela commence le cycle des jours. Il sépare la lumière des ténèbres. Il a créé la lumière, mais n'a pas détruit les ténèbres. Son désir en tant que créateur n'a jamais été que la lumière soit perpétuelle, pas du tout; Mais que l'obscurité et la lumière fonctionnent consécutivement, et ça c'était bon. Qu'ils fonctionnent consécutivement pendant des périodes données dans un ordre cyclique immuable. Il l'a fait parce que cela convenait à son plan créateur. Cela convenait à Son plan de faire tourner la terre, d'avoir de périodes de lumière et d'obscurité.

Et au verset 5, il les nomme. "Dieu appela la lumière jour, et il appela les ténèbres nuit." Et il en était ainsi, et cela a toujours été. Depuis le premier jour il y a eu de la lumière et il y a eu des ténèbres. Il y a eu le jour et il y a eu la nuit. Et ce cycle constant de lumière et d'obscurité, jour et nuit, a défini le caractère de cet univers et de cette terre depuis le premier jour. Et le verset 5 dit: «Il y eut un soir et il y eut un matin, ce fut le premier jour. » Quand le jour a passé, la période allouée aux ténèbres viens, et elle a pour nom soir; et quand la nuit est passée, la période allouée à la lumière viens, et a pour nom matin; et avec cette explication, la Bible décrit la création du premier jour jamais créé. Et ce jour-là qu'est-ce qui a été créé? La Lumière. La Lumière !

Vous me dites : «Mais comment pourrait-il y avoir de la lumière sans le soleil?» Je ne sais pas. Si 'était écrit, alors je le saurais. Mais vous ne croyez quand même pas que Dieu ne pourrait pas créer la lumière, mais pourrait créer le soleil qui éclaire.

C'est un premier jour assez spectaculaire, n'est-ce pas? Juste au cas où l'on pourrait penser que ce serait un processus évolutif, le verset 5 nous dit avec emphase, «Il y eut un soir et il y eut un matin, ce fut le premier jour.» C'est une traduction littérale de l'hébreu. Pas un milliard d'années, un jour. Un cycle de lumière et d'obscurité, le soir et le matin, et la création est lancée. J'ai hâte que nous abordions le deuxième jour la semaine prochaine.

Le poète anglais du nom de John Dryden très imaginatif a écrit une chanson pour le jour de la Sainte Cécile; Il l'a écrit, je pense, vers 1687. Et cette chanson, magnifique chanson sur la création a été plus tard mise en musique par George Frederick Handel. Je laisse la musique de côté et je vous lis les paroles. C'est ce que John Dryden a écrit très inspiré sur la création.

«Lorsque la nature, sous un tas d'atomes, se tordit et ne pouvait pas lever la tête, on entendait du haut la voix mélodieuse:« Lève-toi, tu es plus que mort ». Puis, le froid et le chaud, l'humidité et la sécheresse afin de naître, obéirent à la musique. De l'harmonie, de l'harmonie céleste cette trame universelle a commencé, d'harmonie en harmonie à travers toute la gamme des notes qu'Il a joué, le diapason s'est achevé avec l'homme. Là où repose le pouvoir sacré, les sphères commencèrent à se mouvoir et chantèrent les louanges du grand Créateur à tous les bienheureux. Ainsi, à la dernière et terrible heure ce spectacle décadent sera terminé, la trompette sera entendue depuis les cieux, les morts vivront, les vivants mourront, et la musique ouvrira le ciel. »

C'est époustouflant, mais c'est comme ça que ça se passera. Cette glorieuse création, corrompue par la chute, à cause de cette corruption sera un jour re-créée, et alors un nouveau ciel et une nouvelle terre seront créés qui ne connaîtront jamais plus la corruption. Nous avons vécu en ce monde, et bénis par Dieu, nous vivrons dans le prochain.

Père, merci pour le pouvoir de ta Parole, pour sa clarté. Nous te remercions pour cette explication simple de la façon dont tout a commencé le premier jour, il y a seulement quelques milliers d'années lorsque tu as créé la lumière par ta parole et a fais le premier pas vers la création de l'univers et de la terre comme nous la connaissons aujourd'hui. A toi toutes les louanges. Tu es notre créateur. Tu as créé tout ce qui a été fait et rien de ce qui a été créé n'a été créé sans Toi. Je te remercie de créer et de créer afin que tu puisses donner à l'homme un monde où vivre, afin que tu choisisses en son sein lune épouse pour glorifier ton Fils. Nous te remercions pour cette détermination sans faille à la création. Nous te remercions de nous avoir intégré à ta création. Nous sommes remplis d'admiration et de louange et nous te remercions pour notre Sauveur, Jésus-Christ.

Amen.

FIN

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

Donation:
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize