Grace to You Resources
Grace to You - Resource

Comme vous le savez, nous sommes sur un enseignement dédié à la personne et à l’oeuvre du Saint Esprit, le membre de la Trinité si souvent minimisé par les uns - et d’autres personnes Lui attribuent des choses dont Il n’est pas responsable. Nous avons commencé la série en parlant du blasphème contemporain du Saint Esprit, attrister le Saint Esprit, éteindre le Saint Esprit et même dédaigner le Saint Esprit, histoire de vous donner un aperçu de ce qui se passe à l’extérieur et afin que nous sachions à quel point il est important d’avoir une vraie et bonne compréhension du Saint Esprit.

Je vais poursuivre avec notre étude et nous allons continuer dans Romains chapitre 8 – ce sera notre passage de base - mais je vais faire beaucoup plus qu’un exposé de Romains 8. Nous l’avons fait au fil des ans. Je vais essayer d’en sortir ces choses qui sont importantes pour notre compréhension du ministère du Saint Esprit. Pourquoi est-ce si important ? Pourquoi est-ce si crucial ? Parce qu’en tant que chrétien, vous êtes le temple du Saint Esprit. Vous avez été baptisé par le Saint Esprit, placé dans le corps de Christ, et à la suite le Saint Esprit a élu résidence en vous, Il vit en vous. Vous avez reçu l’ordre d’être rempli de l’Esprit, de marcher selon l’Esprit, de manifester fidèlement les dons de l’Esprit, d’honorer le Saint Esprit. Ce ne sera que juste de dire que la force même de votre vie spirituelle, c’est le Saint Esprit et donc il est très très important de comprendre le véritable ministère du Saint Esprit face à toutes ces choses qui Lui sont faussement attribuées.

Pendant que je me demandais de quelle manière nous pourrions comprendre le ministère du Saint Esprit d’une façon complète dans nos vies, mon attention a été attirée sur le fait que le meilleur moyen de comprendre le ministère du Saint Esprit dans la vie du chrétien est de comprendre le ministère du Saint Esprit dans la vie de Jésus, dans la vie de notre Seigneur et Sauveur. Et c’est ce que j’aimerais faire ce matin, et nous allons nous arrêter à Romains 8 versets 12 et 13.

Le Saint Esprit était le compagnon inséparable de Christ. Un écrivain a dit : du sein à la tombe et au trône.” Toutes les activités dans la vie du Seigneur Jésus Christ, toutes les activités de Sa vie, de la naissance à son ascension en passant par Sa résurrection ont eu lieu en présence du Saint Esprit et par la puissance du Saint Esprit.

Nous disons souvent que Christ est notre modèle. C’est Lui notre exemple. “Soyez mes imitateurs, comme je le suis, moi, de Christ…..” mais je n’entends pas souvent ce sujet abordé à la lumière du ministère du Saint Esprit dans la vie du Seigneur Jésus. Pourtant c’est la meilleure façon de comprendre la vie chrétienne, de comprendre que Christ a mené Sa vie grâce au ministère de l’Esprit de Dieu et comprendre ensuite qu’ayant l’Esprit en vous, vous pouvez immoler le modèle démontré en Christ. Il est l’exemple d’une vie remplie de l’Esprit. Il est le modèle d’une vie équipée par l’Esprit. Il nous en fait une parfaite démonstration. Une parfaite démonstration !

Nous devons commencer au point de départ. Lisons Luc chapitre 1 – Luc chapitre 1 verset 26. Au sixième mois, l’ange Gabriel vient sur la terre en provenance de la présence de Dieu au ciel, il arrive en Galilée, dans une ville appelée Nazareth, auprès d’une jeune fille vierge, qui avait probablement entre 12 et 13 ans, pour lui faire une annonce. Elle est fiancée à un homme nommé Joseph. Tous les deux sont descendants de David. Elle s’appelle Marie. Il vient auprès d’elle et lui dit : “Je te salue, toi à qui une grâce a été faite; le Seigneur est avec toi.” Un visiteur venu du ciel ! Pareil évènement ne s’est jamais produit. C’est choquant. Elle est perplexe. Elle essaye de comprendre ce qui se passe. L’ange lui dit au verset 30 : « Ne crains point, tu as trouvé grâce devant Dieu. Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand. Il sera appelé Fils du Très Haut et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et Son règne n'aura point de fin. Tu deviendras la mère du Messie, le Fils de Dieu, le Sauveur du monde. »

Maintenant, toute cette histoire dépasse tout entendement mais le premier problème est sa préoccupation immédiate. “Comment deviendrais-je enceinte? Je n’ai pas de mari et je suis encore vierge.” Elle est plutôt pratique comme fille. C’est bien beau de l’entendre mais “je suis vierge.” Et l’ange lui répondit: “Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre.” Ces affirmations sont synonymes. “Le Saint Esprit viendra sur toi, et la puissance du Très Haut te couvrira de son ombre.” La puissance du Très Haut et le Saint Esprit désignent la même personne. Le Saint Esprit est la puissance de Dieu en action - le ruach de Dieu, vous en souvenez-vous ? La force violente, l’énergie et la puissance de Dieu. Quand le Saint Esprit descend sur vous, Il arrive avec, dans Sa personne, la puissance du Très Haut. Elle te couvrira de Son ombre. Elle planera sur toi. Ceci ressemble-t-il à une scène familière ? Si vous retournez à la création, vous verrez le Saint Esprit planer sur l’abîme sans forme des éléments matériels à partir desquels Dieu devait créer et le Saint Esprit plane et se meut au dessus des eaux, les amène à la création et les identifie pendant les six jours de la création divine.

De la même manière, de la même façon qu’un acte de création, de puissance surnaturelle, le Saint Esprit viendra et la puissance divine planera sur toi. Et pour cette raison, à cause de la présence du Saint Esprit, la puissance du Dieu Très Haut, le saint enfant sera appelé Fils de Dieu. Tu auras un enfant par la puissance créatrice du Saint Esprit alors que tu es encore vierge, sans l’intervention d’aucun homme. Ceci est un acte divin, un acte de création et cet enfant sera le Fils de Dieu. Cet enfant sera un saint enfant. L’incarnation même, la création initiale du Fils de Dieu incarné est une oeuvre du Saint Esprit. Une oeuvre du Saint Esprit ! La naissance de Jésus Christ est un acte du Saint Esprit. Plus important encore, la conception de Christ, le Fils de Dieu, le Dieu-homme dans le sein de Marie est une oeuvre de création du Saint Esprit. Et à partir de ce moment, le Saint Esprit ne quittait plus cette vie. Pendant les neuf mois dans le ventre et pendant toute Sa vie, jusqu’à l’ascension, le Saint Esprit est le constant compagnon inséparable de Celui qui se fit chair, le Fils de Dieu. Il est né saint. Il est né saint.

Vous allez ensuite dans Sa jeunesse et vous demandez : “mais qu’en est-il de ces 30 années entre Son enfance, Sa jeunesse et le début de Son ministère ? Que se passe-t-il dans Sa vie ?” Bien, nous en avons un aperçu. Un seul incident est relevé et c’est, vous le savez, à l’âge de 12 ans quand Il va au temple avec Ses parents. Bien que ce ne soit qu’un incident, si vous lisez le chapitre suivant de Luc, vous verrez qu’il décrit toute une période de Sa vie, tout un processus de Sa vie. Dans le deuxième chapitre de Luc au verset 40, nous lisons à propos de Christ, “Or, l'enfant croissait et se fortifiait. Il était rempli de sagesse et la grâce de Dieu était sur Lui.” Ensuite vous lisez plus loin, - au verset 49 : “Il est conscient de ce que Dieu est Son Père. » A ce moment, Sa théologie est déjà claire dans Sa tête et Il doit être dans la maison de Son Père, à s’occuper des affaires de Son Père. Au verset 52, “Et Jésus croissait en sagesse, en stature, et en grâce, devant Dieu et devant les hommes.” Bien que ce ne soit qu’à une occasion de Sa vie, à l’âge de 12 ans, ce passage décrit Sa vie entière, toute la période de Son développement et de Sa croissance. Notez ces paroles : Il se fortifiait, Il croissait en sagesse, la grâce est sur Lui, la connaissance s’accroît et Il devient conscient des affaires de Son Père et s’y atèle. Il croît en sagesse, en stature, en faveur devant Dieu et devant les hommes.

Quelle puissance produit tout cela ? En retournant dans l’Ancien Testament, vous trouvez la réponse à cette question. Dans Ésaïe chapitre 11, il y a une merveilleuse prophétie sur la venue du Messie. Ésaïe écrit au chapitre 11, verset 1, qu’un rameau sortira du tronc d'Isaï, Isaï étant ici le père de David, dont le nom est aussi Jessé dans certaines versions de la Bible, et le fils lointain de David, le Messie, sortira de la lignée de Jessé, un rejeton de ses racines fructifiera. Et ceci est une prophétie messianique. Remarquez ce qu’il dit. Sans considération de certaines périodes ou d’évènements dans la vie de Jésus, c’est une affirmation définitive sur Lui. “L'Esprit de l'Éternel reposera sur Lui.” Et si je peux me permettre d’ajouter ce qu’a ajouté l’Esprit Lui-même, Ésaïe écrit que c’est l’Esprit de sagesse et d'intelligence, l’Esprit de conseil et de force, l’Esprit de connaissance et de crainte de l'Éternel.”

La croissance de Jésus, Son développement, Sa force, Sa sagesse, Sa connaissance et la grâce de Dieu sur Lui sont le résultat direct de ce que, dès Sa conception et pendant toutes les années de Sa vie, l’Esprit de l’Eternel reposait sur Lui. L’Esprit reposait sur Lui !

Dans le 42ème chapitre de la prophétie d’Ésaïe, dans une autre prophétie messianique, il est dit: “Voici Mon serviteur, que je soutiendrai,” faisant encore allusion au serviteur de douleur, le Messie. “Mon élu, en qui Mon âme prend plaisir. J'ai mis Mon esprit sur Lui.”

Comprenons-nous que toute croissance spirituelle est le produit de l’oeuvre du Saint Esprit ? Alors nous devons comprendre que pour l’incarnation, Jésus met de côté l’indépendance dont Il jouit dans l’exercice de Ses attributs et se soumet entièrement, devient esclave de Dieu, se vide de toutes Ses prérogatives au point de s’abaisser jusqu’au niveau d’être serviteur, de se soumettre entièrement au plan du Père, par la puissance de l’Esprit. Et tout ce qui arrive dans Sa vie résulte de l’oeuvre du Saint Esprit dans le Dieu-homme : la croissance en sagesse, la croissance en connaissance, la croissance en grâce, la croissance dans la compréhension du plan du Père, tout cela est l’oeuvre de l’Esprit de sagesse, de connaissance, de force et de puissance qui reposait sur Lui.

Ainsi donc, de Sa conception à Sa naissance et pendant toute Sa vie, l’Esprit de Dieu est la ressource qui Le développe afin qu’Il devienne celui que Dieu Le destinait à être. Vous pourriez le dire ainsi : l’Esprit Le façonne parce qu’Il est obéissant à la puissance de l’Esprit en acceptant de déposer Ses attributs personnels pour permettre à l’Esprit de Le modeler et d’oeuvrer en Lui selon le plan du Père. C’est l’oeuvre du Saint Esprit qui produisait en Lui le développement spirituel et la maturité dans Luc 2.

Lorsque ces années de préparation furent accomplies, la première chose que nous devons noter dans Son ministère public se trouve dans le premier chapitre de Marc. Marc chapitre 1. Un évènement très important, Marc chapitre 1 verset 10 alors qu’Il sortait des eaux du baptême, Jean Baptiste L’avait baptisé et au moment où Il sortait de l'eau, Il vit les cieux s'ouvrir et l'Esprit descendre sur Lui comme une colombe. L’Esprit n’est pas une colombe. Il n’y avait pas de colombe. Il n’y a rien de mal si vous avez dans votre maison une colombe comme symbole du Saint Esprit mais l’Esprit n’a jamais été une colombe, n’a jamais apparu sous la forme d’une colombe. Il descendit et se posa sur Jésus sous une forme visible, de la même manière qu’une colombe peut descendre se poser sur l’épaule de quelqu’un. C’est cela l’idée, comme une colombe descendait du ciel pour se poser. Ce n’est qu’une analogie ou une métaphore. Mais ce que vous voyez ici, c’est l’Esprit qui descend sur Lui.

L’Esprit était déjà avec Lui. L’Esprit était déjà là depuis Sa conception. Les progrès qu’Il fait dans la vie sont une conséquence de l’oeuvre de façonnage du Saint Esprit en Lui. Et pourtant ici, le Saint Esprit descend. Que signifie ceci ? Tout d’abord, l’approbation du ciel. Verset 11 : “Et une voix fit entendre des cieux ces paroles: Tu es Mon Fils bien-aimé, en Toi J'ai mis toute Mon affection.” C’est une annonce officielle que cet homme Jésus est le Fils de Dieu. Il est le Fils de Dieu.

Une autre annonce officielle se fera lors de son baptême dans l’Evangile selon Marc, chapitre 1 et verset 15 : “le temps est arrivé.” La longue attente de l’arrivée du Messie était accomplie. “Le royaume de Dieu s’est approché” et parce que le Roi est ici, “Repentez-vous et croyez en l’Évangile.” Ainsi donc ce que vous voyez ici, c’est le Saint Esprit qui affirme Sa déité. Le Père déclare Sa déité, Il est identifié comme le Messie tant attendu. Il est le Fils de Dieu. Il est le serviteur de douleur et Il est spécialement oint pour un service spécifique. Il est l’Oint. Encore une fois, c’est “l’Esprit du Seigneur est sur Moi parce qu’Il M’a oint pour prêcher l’Évangile.” “L’Esprit du Seigneur est sur Moi parce qu’Il M’a oint pour prêcher l’Évangile,” Esaïe 61. “L’Esprit du Seigneur est sur Moi » Esaïe 42. “L’Esprit du Seigneur est sur Moi” – Esaïe 61 – “pour prêcher l’Évangile.”

Il a donc le Saint Esprit comme compagnon permanent, compagnon inséparable et en outre, il y a une déclaration officielle, une affirmation officielle, une indication visible qu’un ministère et une onction spéciale Lui sont octroyés. Nous le comprendrons à la lumière de l’Ancien Testament quand David prie et dit “Ne me retire pas Ton Saint Esprit,” comme nous l’avons vu dans le Psaume 51. Il ne dit pas “n’éloigne pas de moi le Saint Esprit” parlant de sa vie spirituelle parce qu’il ne pouvait pas alors survivre. Même les saints de l’Ancien Testament étaient sanctifiés par l’oeuvre du Saint Esprit. Il dit : “ne m’enlève pas le Saint Esprit dans le sens de “mon onction, mon appel spécial pour un service spécial.”

Le Saint Esprit est donc Celui qui plane sur le corps de Marie et crée un embryon dans son sein et Il suit le développement de cet embryon étant présent dans le sein et à la naissance et tout au long de Sa vie. Il devient Celui qui façonne Jésus à l’image du Messie parfait, du Sauveur parfait, du parfait Serviteur de Dieu, le Fils de Dieu manifesté, la sainteté pleinement réalisée – la sainteté pleinement réalisée, façonnée sur le Fils docile par le parfait Saint Esprit. Ensuite il y a cette onction alors que le Saint Esprit Le met à part, outre Son oeuvre à l’intérieur pour un ministère particulier qu’Il doit accomplir pour le monde.

Le prochain évènement du ministère de notre Seigneur intervient au verset qui suit, le verset 12 de Marc 1. Immédiatement après Son baptême et juste après que le Père L’aie déclaré comme étant Son Fils bien aimé, l’Esprit Le conduisit – le verbe c’est conduire – Le conduisit dans le désert. Et quand Il partit dans le désert, Il y fut tenté pendant 40 jours par Satan. Le Saint Esprit est présent dans Sa tentation. Le Saint Esprit n’est pas seulement dans Sa tentation, le Saint Esprit n’est pas là pour accuser les coups de la tentation, c’est bien Lui qui L’a conduit dans ce conflit, on est d’accord ? Dans tout ce que Jésus faisait dans Sa vie, Il était conduit par le Saint Esprit. Vous vous souvenez de ruach Elohim ? La force violente de Dieu est en opération dans la personne de Jésus Christ, Le conduisant dans un conflit avec Satan. A la fin de ce conflit, Matthieu 4:10 affirme que Jésus congédia Satan. Il l’avait vaincu. C’est le Saint Esprit qui avait conduit Jésus dans le conflit. Dans un sens, le Saint Esprit en était l’organisateur. Il est le stratège qui étudie le terrain de bataille et conduit le Roi sauveur, Jésus Christ, dans la guerre sainte.

Pourquoi le fait Il ? Pour démontrer l’invulnérabilité de Jésus Christ, pour clamer Son triomphe sur le conflit avec Satan. Le conflit n’était pas fini là. Pendant tout Son ministère, Il a livré la guerre contre le royaume des ténèbres, n’est-ce pas…, chassant les démons jour après jour pendant les trois années de Son ministère, triomphant à chaque fois ! Le Saint Esprit Le conduit dans le conflit avec Satan afin qu’Il puisse fournir la preuve de Sa puissance à conquérir tout le territoire ennemi. Et un jour Il gagnera tout le territoire ennemi pour Son royaume et Il liera Satan avec une chaîne d’abord et ensuite Il le jettera dans le lac de feu. Le Saint Esprit le conduit littéralement dans un conflit afin qu’Il vainc l’ennemi, qu’Il triomphe et gagne pour Son royaume un territoire qui appartenait à Satan.

Après cette tentation, Il commença Son ministère. Comment commença-t-Il Son ministère ? Il commença Son Ministère, selon Luc, de la même manière que tout autre chose dans Sa vie. Luc 4:14 dit que le diable avait épuisé les tentations auxquelles il pouvait exposer Jésus sans succès et immédiatement après, dans Luc 4:44, Jésus retourna en Galilée dans la puissance de l’Esprit – dans la puissance de l’Esprit ! C’était dans la puissance de l’Esprit – verset 15 – qu’Il commença à enseigner dans les synagogues. Tout Son ministère reposait sur la puissance de l’Esprit. Il était équipé par le Saint Esprit. Cette puissance était démontrée dans Sa capacité à opérer des miracles, à chasser les démons, à guérir des maladies, à vaincre la mort, à opérer des miracles physiques. Tout cela était possible par la puissance du Saint Esprit – uniquement par la puissance du Saint Esprit.

Le témoignage de ceci est donné par Pierre. Pierre était présent pendant trois ans. Écoutez ce que Pierre dit dans Actes 1:38 – Pierre prêche aux païens et il leur parle de Jésus Christ – et il dit, “vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth.” Ok? “Vous savez comment Dieu a oint du Saint Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l'empire du diable, car Dieu était avec Lui.” Dieu L’a oint du Saint Esprit et cela signifie que Dieu était avec Lui parce que c’est l’Esprit de Dieu.

Tous ces passages nous rappellent que l’essence de l’incarnation demande un renoncement à soi total, ils nous rappellent que Jésus est entièrement soumis à l’Esprit de Dieu, au Saint Esprit qui Le façonne dans tous les sens afin qu’Il devienne le Saint que Dieu Le destine à être. Tout ce qu’Il faisait, s’Il enseignait, Il enseignait sous l’autorité de Celui qu’Il appelait l’Esprit de vérité. Plusieurs fois Il a parlé du Saint Esprit comme étant l’Esprit de vérité. S’Il guérissait, c’était par la puissance du Saint Esprit. Il chassait les démons, calmait les tempêtes par la puissance du Saint Esprit. C’est la raison pour laquelle, quand les juifs ont dit : « C’est par la puissance de Satan que Tu fais ces choses,” dans Matthieu 12, Il a rétorqué, “Ce n’est pas contre Moi que vous blasphémez, mais contre le Saint Esprit.” Il est Celui qui est sans péché. Il est le Saint. Il est l’incarnation de la sainteté pleinement réalisée. Il marche parfaitement par l’Esprit. Il déploie tout le fruit de l’Esprit. Il utilise tous les dons de l’Esprit. C’est toute la puissance de l’Esprit qui émane de Lui. C’est ça la vie. C’est ça Son ministère.

Même quand Il devait mourir, si vous regardez dans Hébreux chapitre 9, face à la croix, et tout ce que cela impliquait, il y a cette déclaration étonnante dans Hébreux 9:14, le sang de Christ avait été offert sans péché à Dieu. Christ a offert Son sang en sacrifice, sans tâche, un sacrifice irréprochable à Dieu – le verset 14 – par l’Esprit éternel. Même la puissance qui L’a soutenu dans le jardin, la puissance qui Lui a permis d’endurer la croix, c’était la puissance du Saint Esprit – c’était la puissance du Saint Esprit !

C’est le Saint Esprit qui Lui avait donné la force de dire “non Ma volonté mais que la Tienne soit faite.” C’est le Saint Esprit qui Lui donnait la force de dire “Père pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font.” C’est la puissance du Saint Esprit qui L’a maintenu à la croix jusqu’à ce qu’Il dise « tout est accompli ». C’est par la force du Saint Esprit qu’Il pouvait dire : “Père, entre Tes mains Je remets Mon Esprit.”

Et Sa résurrection ? Eh bien, si vous retournez dans Romains 1, nous voyons dans Romains 1, verset 3, le Fils de Dieu, né d’un descendant de David selon la chair. Marie était une descendante de David. Mais, s’il vous plait, remarquez le verset 4, Romains 1:4 “déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l'Esprit de sainteté, par Sa résurrection d'entre les morts.” Qui L’avait ressuscité ? L’Esprit ! Le Saint Esprit L’avait ressuscité des morts !

La première épître de Timothée au chapitre 3 nous donne ce merveilleux cantique à la fin du chapitre, un cantique de l’église primitive, sans doute à cause de sa structure grecque. Le mystère de la piété est ce mystère incroyable de Dieu en Christ, le Dieu-homme, pleinement homme, pleinement Dieu. Ensuite il parle de Sa résurrection. C’est un cantique sur la résurrection. Il avait été révélé dans la chair. Il a eu une résurrection corporelle. Et cette résurrection de Son corps était une justification en Esprit. Ici encore nous avons le témoignage que c’est le Saint Esprit qui était la puissance de la résurrection de Jésus d’entre les morts. C’est Sa puissance.

Vous pourriez dire : “mais après la résurrection a-t-Il reprit les choses en main ? A-t-Il dit : « c’est bon, Saint Esprit, Tu en as assez fait, à partir d’ici je prends les choses en main ? ” Lisez Actes chapitre 1. 40 jours s’écoulèrent après Sa résurrection et ensuite Il monta au ciel. 40 jours s’écoulèrent et vous pouvez voir ce qu’Il avait fait pendant ces 40 jours dans Actes, chapitre 1 verset 3. Chapitre 1 verset 3 : “pendant quarante jours, Il leur parlait des choses qui concernent le royaume de Dieu.” Il prêchait et enseignait de son gré. Pendant quarante jours, Il prêchait et enseignait. Retournons au verset 2 : “jusqu'au jour où Il fut enlevé au ciel, après avoir donné Ses ordres, par le Saint Esprit, aux apôtres qu'Il avait choisis.” Qui était la puissance des enseignements de ces quarante jours? Le Saint Esprit ! La Bible dit que le Saint Esprit continua à L’équiper pendant 40 jours. Il donnait des ordres aux apôtres, une autre façon de dire qu’Il parlait des choses qui concernent le royaume de Dieu, et tout cela c’était par le Saint Esprit.

J’ignore s’il vous est déjà arrivé de voir la vie et le ministère de Christ dans cette perspective mais c’est quelque chose d’épatant, vraiment ! Et pouvez-vous l’imaginer ? Ils y sont habitués. Ils y sont habitués. Ils savent qu’Il attribue tout ceci au Saint Esprit. Ils savent que les juifs l’avaient attribué à Satan et Il a dit : “Vous blasphémez le Saint Esprit.” Ils étaient présents. Vous souvenez-vous quand Jésus leur a dit dans la chambre haute “Il a été avec vous”, parlant du Saint Esprit ? L’Esprit de vérité “Il a été avec vous”? Chapitre 14 verset 17 : “Il sera” - où? – “en vous”. Vous souvenez-vous quand Il l’avait dit ? Il y a là quelque chose auquel vous n’avez peut être pas encore pensé. “Il a été avec vous” est une affirmation très spéciale. Comment le Saint Esprit demeurait-Il particulièrement avec eux ? En Christ. “Il a été avec vous.” “J’ai été avec vous, Il a été avec vous.” “Il a été avec vous et tout a été merveilleux – merveilleux. Vous avez tout vu, vous avez tout entendu. Quelle formidable expérience ! “Il a été avec vous.” Mais Il a aussi dit : “Il sera” – où? – “en vous.” C’est encore mieux. “Vous l’avez vu en moi et Il sera en vous.” “ Vous avez vu Sa puissance en moi; la même puissance sera en vous.”

Je vous assure, c’est une promesse bouleversante. Voilà pourquoi Il leur dit dans Jean 16:7 : “Il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, ça ne marchera pas. Mais si je m’en vais, J’enverrai le Saint Esprit et Il sera en vous.” Si j’avais été présent pendant qu’Il disait ces mots, j’aurais été rempli d’espérance. Ici dans Actes 1, Jésus dit au verset 5 “dans peu de jours, vous serez baptisés du Saint Esprit.” “Dans quelques jours, ça va se faire.”

Plus tôt dans Jean 20, après Sa résurrection, pendant les 40 jours, Il leur dit au verset 22 : “Recevez le Saint Esprit” et Il souffle sur eux, comme pour dire que la puissance vous est communiquée. Plus tôt encore, dans Jean 7, verset 37, Il dit : “Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi et qu’il boive. Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein comme dit l’Ecriture.” Encore une fois il s’agit de la puissance. C’est une force. “Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en Lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.” C’est la même idée. Vous allez avoir une rivière puissante coulant au dedans de vous. Vous ne l’avez pas encore reçue, mais vous l’avez vue en moi. J’ai été avec vous et Il a été avec vous. Mais lorsque Je serai glorifié, j’enverrai le Saint Esprit et Il sera en vous.

Retour à Actes 1. Que va-t-il arriver quand ça se produira ? Verset 8 : “vous recevrez une puissance, le Saint Esprit survenant sur vous.” “Vous recevrez une puissance.” Qu’avons-nous appris dans Romains 8 ? « Que celui qui n’a pas l’Esprit de Christ ne Lui appartient pas’’. C’est ce que nous avons vu la dernière fois. Alors si vous êtes chrétien vous avez le Saint Esprit n’est-ce pas ? Ne l’avons-nous pas déjà dit ? Votre corps est un temple du Saint Esprit. Le Saint Esprit vit en vous. C’est ce qui était arrivé le jour de la pentecôte. C’est incroyable ! Ça s’est produit juste quelques jours après. Chapitre 2 verset 1, “Le jour de la Pentecôte, ils étaient tous ensemble dans le même lieu. Tout à coup il vint du ciel un bruit comme celui d'un vent impétueux. » Nous savons qui c’était, n’est-ce pas ? C’est le ruach de Élohim, le vent impétueux, le symbole du Saint Esprit.

Et non seulement cela, de petits morceaux de feu semblables à des langues de feu dansaient sur les têtes des gens. C’est un autre symbole de la force et de la puissance du Saint Esprit. La promesse que Jésus avait faite s’accomplit ce jour là. Et depuis lors, chaque chrétien a reçu le Saint Esprit, et avec le Saint Esprit, la puissance.

Maintenant, considérons notre modèle, Jésus, parce que les mêmes choses qu’Il voyait l’Esprit de Dieu faire dans Sa vie sont exactement celles que l’Esprit fait dans nos vies. Commençons dès le début. Il avait donné la vie au Christ incarné et Il nous donne la vie. “Vous devez naître de l’Esprit.” C’est Lui qui régénère. C’est le Saint Esprit qui faisait croître Jésus en sagesse et en connaissance. C’est le Saint Esprit qui nous fait grandir. 2 Corinthiens 3:18 dit que pendant que nous contemplons la gloire du Seigneur, pendant que nous contemplons la gloire du Christ, nous sommes transformés de gloire en gloire comme “par le Seigneur, l’Esprit”. C’est l’Esprit qui vous fait croître. C’est l’Esprit qui vous enseigne, Il est l’onction venue de Dieu. C’est l’Esprit qui vous fait croître en grâce, en sagesse et en connaissance. Non seulement Il vous donne des ressources dans la Parole, mais Il est l’enseignant interne qui vous illumine. Il est la force de croissance dans votre vie.

C’est l’Esprit qui était descendu pendant le baptême de Jésus et c’est, selon 1 Corinthiens 12, le Saint Esprit qui est le moyen par lequel Christ nous introduit dans le corps de Christ. Nous sommes baptisés par le Saint Esprit au moment de notre conversion dans le corps de Christ et nous devenons faisons partie du corps de Christ, nous portons l’onction qui est sur Lui et nous assumons Ses responsabilités dans le monde. Nous sommes Christ dans le monde. Il est notre tête. Nous sommes Son corps. Nous sommes l’Église, la seconde incarnation de Christ. Nous avons été mis à part pour un service spécial dans le monde en tant que Christ pour le monde par le baptême de Christ par le moyen du Saint Esprit.

En passant, c’est le Saint Esprit qui pourvoit une issue de victoire dans le conflit avec Satan n’est-ce pas? C’est le Saint Esprit qui nous donne la puissance. Nous vaincrons toutes les ruses du diable, toutes les tactiques de l’ennemi par l’épée de l’Esprit en nous. Non seulement par l’épée de l’Esprit, qui est la Parole de Dieu, mais aussi par la puissance de l’Esprit en nous. Il nous donne la victoire dans nos tentations. C’est Lui qui nous aide à triompher. Voici ce que promet l’Ecriture : “Celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde.”

C’est le Saint Esprit qui avait donné à Jésus la puissance pour supporter la douleur quand Il était à la croix, la force pour supporter la souffrance, pour endurer la croix. Et c’est le même Esprit qui nous donne la force dans notre souffrance liée à la croix. Voilà pourquoi Pierre dit dans 1 Pierre que si vous souffrez pour Christ – écoutez – l’Esprit de grâce et de gloire repose sur vous. Vous pouvez endurer la souffrance et la douleur, toutes les difficultés qui surviennent dans votre vie parce que le Saint Esprit vous en donne la force. Il est l’Esprit de grâce et de gloire qui repose sur vous et quand Christ sortit du tombeau, c’est le Saint Esprit qui le sortit de la tombe. C’est pareil pour nous et tout cela nous conduit dans Romains 8.

Romains 8 verset 11 : “Et si l'Esprit de Celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité Christ d'entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels.” Voyez-vous cela ? -“Par Son Esprit qui habite en vous.” Il vous a donné la vie, Il vous fait croître à l’image de Christ, Il vous baptise, Il assure la victoire face à la tentation, la force pour vaincre Satan, Il vous donne la force pour tenir dans la souffrance, et un jour Il vous relèvera, immortel de la tombe.

En attendant, Il fait autre chose dans Actes 1:8 : “Vous recevrez la puissance, le Saint Esprit survenant sur vous, et vous serez” – Quels sont les prochains mots ? – “mes témoins.” Il avait équipé Christ pour prêcher. Il équipait Christ pour proclamer et Il fait la même chose avec nous. Il nous équipe pour proclamer. Et si vous remettez cela en cause, regardez dans Actes chapitre 2 et voyez ce qui se passe. C’est un peu le produit fini. Quelle est la raison pour laquelle le Saint Esprit nous donne la vie ? Pourquoi le Saint Esprit nous fait-Il grandir à la ressemblance de Christ ? Pourquoi nous place-t-Il dans le corps ? Pourquoi nous donne-t-Il la victoire sur le péché et Satan ? Pour quelle raison le Saint Esprit nous amène-t-Il à la maturité par les souffrances, par la victoire sur la souffrance ? A quelle fin fait-Il tout cela ? Pour faire de nous des témoins efficaces afin que – écoutez – afin que la grande commission soit accomplie. Vous savez, quand Jésus a dit : “Allez dans le monde et prêchez l’évangile à tout le monde”, c’était pour réaliser une promesse de l’Ancien Testament suivant laquelle Il serait une lumière pour les Gentils, que Dieu – Psaume 2 – écoutez-moi – Lui donnerait les nations en héritage. Dieu Lui donnerait les nations en héritage !

Ce que le Saint Esprit veut obtenir à la fin, c’est faire de vous un puissant témoin pour la gloire de Christ et la puissance de transformation de l’Évangile. Et vous en voyez un aperçu le jour de la pentecôte. L’Esprit descend et que se passe-t-il ? Ce qui se passe c’est qu’il y avait là, présents, - verset 5 – les gens de toutes les nations sous le ciel. Les gens de toutes les nations de la terre. Et que se passe-t-il ensuite ? Il y eut un bruit, un vent impétueux, la foule se rassembla, et chacun d’eux entendait les 120 chrétiens parler dans sa langue. Savez-vous ce que cela démontre ? Cela démontre que la raison pour laquelle l’Esprit fait son oeuvre en Christ et en vous, c’est pour accomplir la grande mission, propager le message du salut jusqu’aux extrémités de la terre. On en voit un aperçu dès l’instant où l’Esprit vient.

Et tout d’un coup, les gens commencent à entendre. Les Parthiens, Mèdes, Elamites, habitants de la Mésopotamie, de la Judée, la Cappadoce, de Ponte, de l’Asie, la Phrygie, la Pamphylie, Egypte, les districts de la Libye, les environs de Cyrène, les visiteurs de Rome, les Juifs, les prosélytes, les crétois, les arabes tout le monde les entendait, chacun dans sa langue. Ils entendaient le récit des puissantes oeuvres de Dieu, la grande histoire de la rédemption, l’histoire du salut, revêtus de la puissance du Saint Esprit. Vous y avez un aperçu de l’accomplissement de la grande mission.

Quand le Père faisait la promesse au Fils, “je te donnerai les nations en héritage”, pensez-vous qu’Il respectera cette promesse ? Allez dans Apocalypse et voyez des gens de toutes les langues, tribus, peuples, et les nations rassemblées autour du trône et le moyen utilisé pour que cette prophétie puisse s’accomplir pour que le Père donne les nations en héritage à Son Fils par l’oeuvre du Saint Esprit est à travers les chrétiens comme vous et moi. Chose bouleversante. Vraiment bouleversante.

Vous parlez d’important ! Il se trouve que vous êtes la plus puissante force dans le monde pour l’accomplissement du plan du Créateur et du Rédempteur des hommes. Que veut faire le Saint Esprit dans votre vie ? Il veut vous façonner à l’image de Christ. Maintenant Il a bien moins à faire qu’avec Jésus. Quand vous êtes né, personne ne s’est écrié “oh, un autre saint”. Ce qu’Il désire faire c’est vous amener d’un niveau de gloire à un autre, à un autre encore, vous faisant grandir à l’image de Christ. Un jour Il vous élèvera et vous rendra exactement comme Christ. En attendant, Il y travaille.

Maintenant ayant ceci en pensée, regardez Romains 8. Juste un commentaire. Vous dites : “Oh, c’est super ! Je sais que faire, je vais me détendre et Le laisser faire Son oeuvre.” Ah oui, ça c’est le vieux proverbe : se croiser les bras et laisser Dieu faire. C’était tout un mouvement ça, vous savez, le mouvement Keswick, la vie profonde, le mouvement des Quakers. Non ! Lisons le verset 2 avec toute cette oeuvre incroyable que le Saint Esprit fait en nous. Nous avons l’obligation. Vous avez l’obligation. Vous êtes endetté ! Quelle est votre dette ? Certainement pas vivre selon la chair n’est-ce pas ? Vous ne devez rien à la chair. Qu’avait fait la chair pour vous ? Si vous vivez selon la chair, vous mourez, c’est la définition d’un non croyant. Ceci veut dire qu’il n’y a plus d’excuses parce que la puissance de la chair a été brisée. Ce n’est plus une force dominante. Il n y a pas d’excuses.

Vous vivez par l’Esprit, et si vous vivez par l’Esprit, vous mettez à mort les oeuvres de la chair. Vous vivrez. En d’autres termes, vous avez la vie. Que font les chrétiens ? Ils mettent à mort les réminiscences des faits de la chair. C’est ce que nous appelons les péchés restants. Vous savez, vous n’êtes pas comme Christ qui est saint, inoffensif, pure, séparé des pécheurs, le Saint. Nous devons lutter contre le péché. Mais de la même manière que le Seigneur Jésus a triomphé de Satan, nous avons la puissance du même Saint Esprit, le Saint Esprit qui mènera le combat en nous, mais vous ne pouvez pas croiser les bras et attendre Dieu, ce n’est pas le Nouveau Testament. Vous ne trouvez cette attitude nulle part. Cette idée de défaitiste n’est pas dans la Bible.

Ce que la Bible dit c’est qu’il faut assujettir votre corps afin de ne pas être rejeté. Ce que la Bile dit, Paul le dit ainsi: Je cours, je participe à une course; je boxe, je combats de toutes mes forces. Je travaille jusqu’à la transpiration et à l’épuisement. Je travaille durement, dit-il. Il dit de telles choses encore et encore. L’expression ici “mettre a mort les oeuvres de la chair,” vous devez mettre ces choses à mort. Il ne s’agit pas de flotter ça et là. Le Saint Esprit est puissamment à l’oeuvre et votre responsabilité est de faire usage de toute la puissance dont vous disposez dans Sa force pour tuer les péchés encore présents dans votre vie. C’est ce que font les vivants. C’est ce que font ceux qui vivent dans la puissance de l’Esprit.

Père nous te remercions de ce que nous avons pu étudier certaines de ces choses, d’une façon légère, il est vrai, car elles sont riches en signification. Je te prie d’aider mes chers frères et soeurs à comprendre, peut être d’une manière nouvelle, avec une nouvelle perspective, la réalité de Ton merveilleux ministère en nous, les chrétiens. Puissions-nous T’aimer plus, Te remercier plus, prier pour Ta grâce, pour le revêtement et l’équipement que Tu nous donnes à chacun. Puissions-nous, comme Christ, manifester le fruit de l’Esprit. Puissions-nous, comme Christ, faire usage des dons de l’Esprit qui nous ont été donnés. Puissions-nous être fidèles à notre appel tout comme Christ était fidèle à Ton appel par le Saint Esprit.

O Saint Esprit, nous demandons d’être en mesure d’honorer le Fils. C’est cela Ton désir pendant que Tu nous façonnes à Son image, quand Tu nous montres Christ et quand nous contemplons Sa gloire. Puissions-nous sans cesse Lui ressembler afin que le monde Le voit et soit attiré à Lui.

Merci pour toute l’oeuvre que Tu fais en nous alors que nous en sommes tellement indignes. Nous T’en sommes reconnaissants. Puissions-nous être fidèles pour mettre à mort le péché qui subsiste encore en nous afin que nous puissions Te plaire, plaire au Fils, plaire au Père. Amen.

FIN

This sermon series includes the following messages:

Please contact the publisher to obtain copies of this resource.

Publisher Information
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize

Currently Playing

Today's Radio Broadcast

Playlist

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Playlist
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time

Welcome!

Enter your email address and we will send you instructions on how to reset your password.

Back to Log In

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize
View Wishlist

Cart

Cart is empty.

Donation:
Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Back to Cart

Checkout as:

Not ? Log out

Log in to speed up the checkout process.

Grace to You
Unleashing God’s Truth, One Verse at a Time
Minimize